Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Daniel Kehlmann [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeVen 9 Mar 2007 - 19:46

Daniel Kehlmann [Allemagne] Img10

Daniel Kehlmann est né en 1975 à Munich. Après des études littéraires et philosophiques, il s'est consacré à l'écriture de romans, d'essais et de contes. Ce jeune prodige de la littérature de la littérature allemande remporte un succès phénoménal avec son dernier roman "les arpenteurs du monde."

"Les Arpenteurs du Monde"

En 1828, Alexander Von Humboldt organise à Berlin une réunion de l'Association Scientifique. Sont conviés à cet évenement environ six cent savants des plus renommés.
C'est l'occasion qu'a choisi Daniel Kehlmann pour nous dresser le portrait de deux des plus éminents chercheurs allemands du XIXè siècle, à savoir Humboldt, le célèbre explorateur (1769-1859), et Carl Friedrich Gauss (1777-1855), astronome et mathématicien.
Le récit nous fait suivre alternativement au fil des chapitres les destins parallèles et dissemblables de ces deux hommes qui n'ont en commun qu'une passion effrenée : la découverte scientifique.

Cette passion entraînera Humboldt des rives de l'Orénoque aux toundras sibériennes en passant par le Mexique et les tout nouveaux Etats-Unis. En compagnie de son collaborateur et ami, le botaniste français Aimé Bonpland, il traversera la forêt vierge, assailli par les fièvres, les moustiques et les animaux sauvages, à la recherche d'un canal reliant l'Orénoque à l'Amazone.Il fera l'ascension, dans les Andes, du Chimborazo, considéré à l'époque comme le plus haut sommet du monde,il visitera au Mexique les ruines imposantes de Teotihuacan et rendra visite à Philadelphie au président des Etats-Unis, Thomas Jefferson.
Des forêts équatoriales sud-américaines aux portes de la Chine, Humboldt ne cessera d'herboriser, de cartographier, de recueillir des specimens d'espèces animales locales, d'explorer grottes et mines à la recherche de minéraux en une quête compulsive qui lui fera mesurer l'élévation de la moindre colline et collationner des échantillons de toutes sortes.

Gauss, quant à lui,fera preuve dès sa plus tendre enfance d'un génie précoce pour les mathématiques. Contrairement à Humboldt qui était issu de la noblesse, Gauss est d'origine modeste,son père est jardinier.
Très vite, son génie le fera remarquer et il pourra ainsi accomplir des études à Göttingen.Auteur en 1801 des « Disquisitiones Arithmeticae », il ne cessera d'étudier et d'émettre de nouveaux et nombreux théorèmes mathématiques. Parallèlement, il étudiera les lois de probabilités et l'astronomie qui lui permettront de calculer avec une rigoureuse exactitude l'orbite de la planète Cerès.
Obsédé par les mathématiques , Gauss n'hésitera pas à interrompre son devoir conjugal lors de sa nuit de noces afin de noter une formule.
Contrairement à Humboldt, Gauss est un irascible casanier et répondre à l'invitation de l'explorateur en se rendant pour cela à Berlin ne sera pas une mince affaire pour le mathématicien.Accompagné de son fils Eugène, qu'il méprise car celui-ci s'adonne à la poésie, il entreprendra tant bien que mal le voyage afin de rencontrer son hôte.

Cette rencontre sera pour les deux savants l'occasion de faire le bilan de leur vie. L'un aura fait le choix de la solitude et des voyages afin de combler un désert affectif , l'autre aura choisi une vie familiale statique ainsi qu'une nombreuse descendance. Lequel des deux aura le mieux rempli sa vie et comblé son existence?
Et cet amour fanatique de la science ne serait-il qu'une manifestation dérisoire de ce vide que tous deux ont cherché à combler face à la révélation d'un univers incommensurable qui démontre l'inanité des destinées humaines.
Réflexion sur le destin, « Les Arpenteurs du Monde » est aussi l'occasion pour Daniel Kehlmann de décrire la vieille et caricaturale opposition entre scientifiques et artistes à travers le personnage du fils de Gauss, Eugène, jeune homme sensible et féru de poésie, confronté à l'intolérance des deux savants face à tout ce qui n'est pas démontrable par l'analyse scientifique. Ainsi Humboldt : « Les artistes oubliaient trop facilement leur devoir : montrer ce qui existe. Ils voyaient dans l'écart une force, mais les fictions désorientaient les gens, la stylisation dénaturait le monde. Il en était ainsi des décors scéniques ne cherchant pas à dissimuler qu'ils étaient en carton, des tableaux anglais dont l'arrière plan baignait dans une sauce huileuse, des romans qui se perdaient en fabulations mensongères parce que leur auteur associait ses idées saugrenues aux noms de personnages historiques.
Répugnant, dit Gauss.

Humboldt ajouta qu'il travaillait à un catalogue regroupant les caractéristiques des plantes et de la nature, et auxquelles les peintres devraient être légalement obligés de se conformer. Il recommandait de faire la même chose pour l'écriture théâtrale. Il songeait à des listes recensant les traits de caractère des personnes importantes, et dont l'auteur n'aurait plus la liberté de s'éloigner. Si l'invention de M. Daguerre ( la photographie ) atteignait un jour à la perfection, les arts deviendraient de toute façon inutiles. »

Kehlmann, en écrivain du XXIè siècle en profite également pour, à travers les tribulations de ces deux illustres représentants de la nation allemande confrontés aux conséquences de la Révolution Française puis de l'invasion et l'occupation napoléonienne, pour dénoncer en les anticipant, les démons qui agiteront ce pays un siècle plus tard. Ainsi, Humboldt au Mexique, méditant sur les vestiges des temples aztèques : « Un tel degré de civilisation et une telle cruauté, dit Humboldt. Quelle association ! Tout le contraire, pour ainsi dire, de ce que représentait l'Allemagne. »

« Les Arpenteurs du Monde » de Daniel Kehlmann est un roman philosophique et érudit, un récit d'aventures et de réflexion, une incitation au voyage et à l'introspection qui oscille à chaque instant entre humour et gravité, une oeuvre tissée de paradoxes à l'image de la nature humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
bertrand-môgendre

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 64
Localisation : ici et là

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeSam 29 Mar 2008 - 12:23

Les arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
broché : 298 pages Editeur : Actes Sud (3 janvier 2007) ISBN : 274276545X


Présentation de l'éditeur

L'un est le grand explorateur Alexander von Humboldt (1769-1859). Il quitte la vie bourgeoise, se fraye un chemin à travers la forêt vierge, rencontre des monstres marins et des cannibales, navigue sur l'Orénoque, goûte des poisons, compte les poux sur la tête des indigènes, rampe dans des cavités souterraines, gravit des volcans, et il n'aime pas les femmes. L'autre est Carl Friedrich Gauss (1777-1855), "Prince des Mathématiques" et astronome. Il saute de son lit de noces pour noter une formule, étudie la probabilité, découvre la fameuse courbe de répartition en cloche qui porte son nom, calcule l'orbite de la planète Cérès avec une exactitude effrayante, et il déteste voyager. Un jour, cependant, Humboldt réussit à faire venir Gauss à Berlin. Que se passe-t-il lorsque les orbites de deux grands esprits se rejoignent ? Deux fous de science - leur vie et leurs délires, leur génie et leurs faiblesses, leur exercice d'équilibre entre solitude et amour, ridicule et grandeur, échec et réussite - rendus tangibles grâce à l'humour et l'intelligence d'un jeune prodige de la littérature allemande.

Biographie de l'auteur
Né en 1975 à Munich, Daniel Kehlmann vit à Vienne (Autriche). Après avoir passé son adolescence à lire Nabokov et Borges, il publie son premier roman à vingt-deux ans. Depuis, il a étudié la philosophie et la littérature puis écrit sept livres, dont le roman Moi et Karninski (Actes Sud, 2004). Lauréat d'une dizaine de récompenses, dont le prix Candide (2005), il a reçu, en 2006, le prestigieux prix Kleist. Les Arpenteurs du monde, le plus grand succès littéraire allemand depuis des décennies, sont en cours de traduction dans une trentaine de pays.

 
Mon commentaire
:

Écriture claire, assaisonnée de dialogues brefs fondus dans le courant limpide de ce récit bien documenté.
Kehlmann distille son sens de la formule au gré des anecdotes quelque peu ironiques. Il raconte l'histoire d'hommes particulièrement originaux pour susciter l'intérêt du lecteur ouvert aux extravagances.

« Dès lors que l'on a peur d'une chose, il est judicieux de la mesurer ». Voilà posé le thème du roman, car « la crainte devant l'inconnu limite notre courage ou le transcende ».
Le sujet principal demande à l'auteur, une recherche conséquente abordant des sujets pointus comme les mathématiques, l'astronomie, l'histoire, la géographie. Il s'est plongé dans les archives volumineuses, diverses et multiples.
Tout l'art du chercheur est de synthétiser ses trouvailles au point de ne pas laisser paraître son travail de fond, et surtout de les mixer à la sauce pédagogue pour séduire son lectorat.

Défaut de jeunesse ? Manquement à l'humilité des âmes simples, Kehlmann commence son livre en étalant outrageusement sa culture par l'entremise de multiples références ennuyeuses à souhait. (J’ai bien précisé : dans le premier chapitre)
L'apprentissage des hommes passe par l'effacement de soi-même, se rendant ainsi, disponible, à l'écoute des autres. Le nombre de livres cité est relativement important.
Son écriture ressemble à une nécessité de joncher le récit, à intervalles réguliers, de références livresques. Je ne vais pas ici vous affliger l'énumération. Ou alors, c'est une manière sournoise (genre clin d'oeil) d'arpenter son écriture.

Dès lors que Kehlmann nous entraine dans son aventure, libéré de toute contrainte, il exulte.
Agréable à suivre, le récit est source de découvertes.

Que faut-il entendre par la réflexion de Humbold page 219 qui critique ouvertement les artistes ? :
« ...des romans qui se perdaient en fabulations mensongères parce que leur auteur associait les idées
saugrenues aux noms des personnages historiques...
» propos renforcé par l'acquiescement de son interlocuteur « Répugnant dit Gauss ! ».
Kehlmann serait-il assez subtil, pour réaliser sa propre auto-critique ? Je le pense. Ce qui conforte mon impression d'avoir lu le roman d'un grand écrivain.

Un joli mot pour finir : « quelques encouragements aident plus que tous les reproches du monde. Il ne faut pas trop être sévère parfois ».

Décidément le réalisme de Kehlmann me plait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Daniel Kehlmann   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeDim 10 Aoû 2008 - 16:38

Que se passe t'il lorsqu'au soir de leur vie, comme on dit, deux savants
allemands Humboldt et Gauss se rencontrent ?
Ils se racontent des histoires de savants naturellement...
Bien entendu leurs certitudes et leur ego les empeche d'aller l'un vers l'autre,
chacun se plaignant que l'autre est trop différent.
Il faut dire que tous les deux sont des génies précoces et qui suivront leur vocation -leur marotte- jusqu'au bout et avec obstination.
De Humboldt, Kehlmann nous fait un portrait ironique, nous montrant sa
volonté caricaturale de tout mesurer, arpenter, analyser, fossiliser, classer. Au péril meme de sa vie.

"Alexander von Humboldt était célèbre dans l'Europe entière grace à une expédition dans les tropiques qu'il avait faite vint cinq ans plus tot.
Il était allé en Nouvelle Espagne, Nouvelle Grenade, Nouvelle Barcelone, Nouvelle Andalousie et aux Etats Unis.
Il avait découvert le canal naturel entre l'Orénoque et l'Amazone, gravi la
plus haute montagne du monde connu, recueilli des milliers de plantes et des centaines d'animaux vivants pour certains, morts pour la plupart, il avait parlé à des perroquets, déterré des cadavres, mesuré chaque fleuve, chaque montagne et chaque lac sur sa route, rampé dans toutes les cavités souterraines, et le nombre de baies qu'il avait goutées et d'arbres
auxquels il avait grimpé dépassait l'entendement." P. 18

Gauss, mathématicien prodige, a quant à lui, toujours tout noté. Y compris la nuit de ses noces.
Tous les deux découvrent des réalités scientifiques étonnantes et apparemment incontestables.
Sont ils géniaux parcequ'excentriques ou le contraire : on se le demande !
Ces hommes qui jonglent en viruoses avec les nombres, les mesures, les calculs sont souvent incapables de s'adapter à la juste mesure du quotidien.
Toute leur attention, toutes leurs forces sont concentrées sur leur discipline, au point d'en faire des infirmes dans les circonstances ordinaires de leur vie.
Envisageant l'avenir, ils se contentent de penser que toutes les difficultés du monde à venir seront résolues par la science.
Ces hommes-là sont tout bonnement incapables de s'arreter de penser,
de réfléchir, de spéculer. Ne serait ce que pour aimer vraiment quelqu'un.
Pourtant, on a l'impression que, à la fin de leur vie, ils pensent avoir connu une forme de bonheur, qu'en tout cas, ils n'auraient jamais changé pour une vie meilleure ou en tout cas plus confortable.

"L'après midi, il (Gauss) faisait de longues promenades en foret. Il ne se
perdait plus comme autrefois, il connaissait la région mieux que personne,
après tout c'était lui qui l'avait fixée sur les cartes.
Il avait parfois l'impression qu'il n'avait pas simplement mesuré, mais aussi inventé cette contrée, comme si elle n'était devenue réalité que grace à lui.
Là où tout n'était qu'arbres, mousse, pierres et hauteurs herbeuses s'étendait désormais un réseau de lignes droites, d'angles et de nombres.
Rien de ce quelqu'un avait un jour arpenté n'était plus ou ne serait encore
comme avant.
Gauss se demanda si Humboldt pourrait comprendre cela. Il se mit à pleuvoir. Il alla se réfugier sous un arbre. L'herbe frémissait, une odeur de terre fraiche flottait dans l'air et, pour rien au monde, Gauss n'aurait voulu etre ailleurs."

Voilà l'histoire d'Humboldt et Gauss revisitée par Daniel Kehlmann. Qu'elle
repose sur des vérités historiques ou non, ce n'est pas le propos.
Ils sont crédibles en tant que personnages de roman.
Kehlmann a écrit un livre léger, plein de fantaisie, d'humour. Que chacun
interprète s'il en a envie. Moi j'ai sommeil...

colibri


Dernière édition par bix229 le Mer 4 Mar 2009 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeSam 28 Fév 2009 - 16:41

Aujourd'hui article élogieux sur le nouveau
Daniel Kehlmann.- Gloire. Roman en neuf histoires traduit de l’allemand par Juliette Aubert. Actes Sud, 174p.
je ne le connais pas mais après avoir lu ce genre de critique ça donne envie.
extrait de l'article.

Après Les Arpenteurs du monde, le jeune écrivain allemand rebondit en beauté en pleine dinguerie contemporaine. Irrésistible conteur !

Notre époque est formidable. Une erreur d’aiguillage de votre téléphone portable, et vous voici, quidam minable, destinataire de tous les SMS et autres appels ardents destinés à tel acteur célébrissime. Gloire à vous ! Et gloire à tous au plus haut des cieux actuels ou virtuels, que Daniel Kehlmann arpente en observateur aigu, drôle et tendre à la fois.

Fantaisie et gravité

On pense au Voyage aux enfers du XXe siècle de Dino Buzzati en lisant Gloire, même si les personnages de Daniel Kehlmann ont plus d’étoffe affective et de présence charnelle que ceux du grand conteur italien. Par ailleurs, c’est bien dans le XXIe siècle postmoderne que nous plonge Kehlmann avec cette suite d’histoires communiquant entre elles, dont la plus émouvante est à la fois la plus « virtuelle». La vieille Rosalie, que son cancer du pancréas condamne à brève échéance, demande à l’auteur s’il ne pourrait pas lui réserver un meilleur sort que de l’envoyer se faire euthanasier à Zurich ? Or Daniel Kehlmann, comme le Marcel Aymé de la nouvelle intitulée Le romancier Martin, parvient à nous faire croire à sa vieille dame tout en négociant avec elle le scénario de sa fin de vie.

Magie, malice, pénétration sensible, regard critique, voire satirique, mais aussi compassion : telles sont les qualités de l’écrivain-médium dont le rire qu’il tire de nous à chaque page n’est jamais froid ni blessant. Superbement fluide et chatoyant, musical jusque dans sa parodie du langage des dingues de l’Internet, ce roman en neuf histoires se dévore d’une traite tout en laissant, après lecture, place à une vraie réflexion prolongée. Autant dire que le plaisir de lire Gloire n’a rien de gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 4 Mar 2009 - 17:07

Revenant d'une visite en Allemagne je confirme qu'on parle beaucoup, et en bien, de ce livre... à découvrir! Cet auteur, encore jeune, est en train de se construire déjà une "renommée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeLun 30 Mar 2009 - 20:29

Je ne suis pas une des fan de Daniel Kehlmann, mais une amie lectrice m'a dit que du bien de son dernier 'roman' Gloire - et je vais probablement essayer

Il y a aussi une interview avec lui ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 18:51

Kenavo, y-at'il un seul auteur que tu n'es jamais lu sur ce forum? J'ai l'impression de te lire sur tous les fils intense reflexion Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 18:59

odrey a écrit:
Kenavo, y-at'il un seul auteur que tu n'es jamais lu sur ce forum? J'ai l'impression de te lire sur tous les fils intense reflexion Wink
honte il y en a des centaines d'auteurs que je n'ai pas encore lu du forum danse... si si.. je te jure...
mais c'est vrai - dès le premier jour que je suis ici j'ai pensé me retrouver entourée par mes livres..

je promets.. je vais m'arrêter de lire Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 19:25

kenavo a écrit:
odrey a écrit:
Kenavo, y-at'il un seul auteur que tu n'es jamais lu sur ce forum? J'ai l'impression de te lire sur tous les fils intense reflexion Wink
honte il y en a des centaines d'auteurs que je n'ai pas encore lu du forum danse... si si.. je te jure...
mais c'est vrai - dès le premier jour que je suis ici j'ai pensé me retrouver entourée par mes livres..

je promets.. je vais m'arrêter de lire Cool

Oui tu me donnes des complexes... laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 22:59

odrey a écrit:
Kenavo, y-at'il un seul auteur que tu n'es jamais lu sur ce forum? J'ai l'impression de te lire sur tous les fils intense reflexion Wink

Mmm... au hasard (Balthazar) : Saramago ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeJeu 2 Avr 2009 - 8:24

odrey a écrit:
Oui tu me donnes des complexes... laugh
non.. surtout pas!! bisous

eXPie a écrit:
Mmm... au hasard (Balthazar) : Saramago ?
diablotin
et tu vois odrey - eXPie a déjà trouvé un (entre beaucoup d'autres Wink ) que je n'ai pas encore lu!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 8 Avr 2009 - 10:59

rivela a écrit:

Daniel Kehlmann.- Gloire.
Magie, malice, pénétration sensible, regard critique, voire satirique, mais aussi compassion : telles sont les qualités de l’écrivain-médium dont le rire qu’il tire de nous à chaque page n’est jamais froid ni blessant. Superbement fluide et chatoyant, musical jusque dans sa parodie du langage des dingues de l’Internet, ce roman en neuf histoires se dévore d’une traite tout en laissant, après lecture, place à une vraie réflexion prolongée. Autant dire que le plaisir de lire Gloire n’a rien de gratuit.

Gloire

Très juste analyse de l'editeur sur ce roman du XXIème siècle...qui nous plonge dans une méditation sur notre temps et ses vices, sur la création artistique et ses pouvoirs et sur les interactions que lient les gens entre eux, comme les dominos tombant les uns sur les autres en une chaîne sans fin, ces entrelas de causes et de conséquences que personne ne maîtrise mais qui nous conditionnent. Très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 17:29

Je suis très impressionné par "Gloire" dans sa version Audio en allemand que j'écoute actuellement. Plus que de ses autres romans lus.
Ici, à mon avis, on a certes aussi une légèreté des fois, mais aussi des vrais réflexions sur ce qu'on a dit plus haut.

J'ajoute pour ma part que je vois dans la question de "l'identité" dans toutes ses formes différentes, comme elle se pose aujourd'hui, un des fils conducteurs centraux de ce livre. Perte de soi-même ou maîtrise, libération d'un destin ou emprisonnement... - c'est très impressionnant!

Je recommande!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 17:41

tom léo a écrit:
Je recommande!
merci de confirmer, on me l'a déjà recommandé.. je renote Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 18:51

J' avais apprécié Les arpenteurs du monde. Je note Gloire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Daniel Kehlmann [Allemagne] Empty
MessageSujet: Re: Daniel Kehlmann [Allemagne]   Daniel Kehlmann [Allemagne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Daniel Kehlmann [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Daniel Bédard,père de Mélissa "Le sacrifice de Mélissa..."
» Temps livraison depuis Allemagne
» DANIEL DAY-LEWIS
» au sujet de l'attentat commis en Allemagne...
» Décès du dessinateur et caricaturiste Sid Ali Melouah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: