Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Avraham B. Yehoshua [Israël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 68
Localisation : Picardie

MessageSujet: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Mar 26 Aoû 2008 - 21:26



Citation :
Avraham B. Yehoshua, né en 1936 à Jérusalem, est l’un des chefs de file de la littérature israélienne contemporaine. Il appartient à la cinquième génération de juifs sépharades installés en Israël. Après des études à l’Université hébraïque de Jérusalem, il démarre une carrière d’enseignant. De 1963 à 1967, il réside à Paris. Il rejoint l’Université de Haïfa en 1972. Avbraham B. Yehoshua a embrassé une carrière d’écrivain dès la fin de son service militaire dans les rangs de Tsahal. Il s’est également engagé en faveur du processus de paix israélo-palestinien et a participé à l’Initiative de Genève. Il a remporté de nombreuses récompenses littéraires et ses livres sont traduits en 28 langues.
(Centre national du livre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 68
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Mar 26 Aoû 2008 - 21:28

Le veuf d'Haïfa

Voici un livre que je considère comme essentiel,remarquable de sagacité dans Israël il y a vingt ans...C'est la première fois que j'aborde la littérature israélienne mais je sais qu'elle est très riche,et riche d'un vécu qu'on imagine porteur d'expérience en cette terre pas tout à fait comme les autres.Avraham B.Yehoshua, septuagénaire, m'a emballé avec L'année des cinq saisons,plus sobrement intitulé Molkho en hébreu(c'est le prénom du personnage). Quinquagénaire, fonctionnaire à l'Intérieur Molkho vient de perdre son épouse.C'est l'automne à Haïfa et sa vie va (peut-être) changer après des années de soins dévoués.Ce n'est pas qu'il tienne tant que cela à batifoler tout de suite,Molkho,mais tout de même il entrevoit une certaine liberté. Mais on ne se détache pas si facilement d'un passé aussi présent et il va faire l'expérience d'une difficile réinsertion à l'existence.Ses rapports ombrageux avec son fils cadet,la présence de sa belle-mère à la maison de retraite voisine,ses aventures féminines oscillant entre burlesque et infantilisme vont s'avérer bien décevants et l'englueront dans une sort de "ni bien ni mal,ni lié ni libre" qui prend une couleur particulière à l'aune de ce pays petit par la taille mais si prégnant.Il semble que l'on se connaisse tous entre Haïfa et Jérusalem,ce qui n'est pas sans compliquer les choses.

Sur un thème très sérieux A.B.Yehoshua trace avec humour et distance le portrait d'un homme ordinaire confronté à la solitude et aux méandres d'un retour dans le monde.Molkho nous touche à chaque instant,au coeur même de ses petites médiocrités,parfois mesquin,parfois rapace et surtout tellement humain.On s'identifie vite à cet homme,manifestement dominé sa vie durant par sa femme,et dont on pense qu'il n'a pas vraiment fini de lui rendre des comptes.A l'évidence cet auteur aura ma visite à nouveau très prochainement.


Dernière édition par Bellonzo le Jeu 26 Fév 2009 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 68
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Lun 5 Jan 2009 - 19:45

Le responsable des ressources humaines

Avraham B. Yehoshua n'en finit pas d'ausculter avec talent la société israélienne.Le DRH (on ne connaîtra jamais son nom) d'une boulangerie industrielle se voit chargé de mission pour identifier le corps d'une ouvrière,victime d'un attentat suicide à Jérusalem.Il a lui-même embauché cette femme mais ne s'en souvient pas.Il va peu à peu prendre conscience de l'absurdité particulière de cette situation qui le mène à s'occuper du rapatriement de cette étrangère. Et, imperceptiblement, l'image de cette femme morte va s'immiscer en lui,lui dont la vie privée naufrage et dont l'avenir semble incertain.
On n'est pas très loin de Kafka dans ce conte contemporain où le DRH finit par vaincre ses à priori et une certaine sécheresse pour en quelque sorte rendre hommage et justice à cette femme dont il ignorait jusqu'à l'existence.Nulle trace physique du conflit dans Le responsable de sressources humaines et pourtant on y décèle très bien un impalpable sentiment,celui de voir cette région danser sur un volcan qui risque d'emporter les destins individuels ou collectifs.La très grande finesse d'analyse de Yehoshua est particulièrement tangible dans les rapports familiaux ou professionnels du DRH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Jeu 26 Fév 2009 - 19:39

Le responsable des ressources humaines
(Passion en trois actes)
traduit de l'hébreu par Sylvie Cohen
Editions Calmann-Lévy

Comme le dit Bellonzo, c’est un conte contemporain, et tout y est. D’abord et surtout, le vocabulaire. Car ,que veut dire Responsable des ressources humaines, terme qui a remplacé l’ancien et moins politiquement correct chef du personnel. Responsable de quoi en fait, et jusqu’où?

Et qui dit contemporain dit médias, bien sûr. Car cette femme ( ingénieure venant d’un pays de l’est , femme de ménage dans une boulangerie industrielle en Israël, et dont le cadavre reste non réclamé après un attentat suicide), seul va s’en soucier un journaliste. Voilà un bon sujet! Seul indice d’identification, une fiche de paie. Et personne de l’entreprise ne s’est inquiété de son absence.. Où va-t-on si la direction des ressources humaines manque de la moindre humanité?

Et c’est la peur des médias qui déclenche la réaction initiale , et la progressive prise de conscience au terme d’une épopée qui verra un cercueil beaucoup voyager. Et à un responsable des ressources humaines tenter de trouver un sens à son métier et à sa vie.

Excellent roman. C’est à la fois très simple et très profond, plein d’humour et de réflexion. Vraiment un très bon moment!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 68
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Jeu 26 Fév 2009 - 19:43

Content,Marie,que Yehoshua intéresse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Mar 6 Nov 2012 - 13:47

L'écrivain israélien, Avraham B. Yehoshua, a été couronné aujourd'hui par le prix Médicis étranger 2012 pour Rétrospective. D'après le jury, c'est un roman mélancolique sur les mystères de la création artistique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Mar 6 Nov 2012 - 14:00

après avoir lu ce fil, je me dis que cet auteur est très tentant (les commentaires me font un peu penser à Wagenstein, qui possède également l'art de glisser beaucoup d'humour au milieu de circonstances pénibles...)...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Mar 6 Nov 2012 - 14:13

C'est vrai qu'il a l'air bien*... Mais plutôt que le livre primé, un peu cher, j'irai le découvrir sans doute dans Le Responsable des ressources humaines (les superbes critiques de Marie et de Bellonzo m'ont persuadé !), ou dans Voyage vers l'An Mil.

* Cela étant, je n'ai rien lu de Wagenstein. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   Jeu 3 Avr 2014 - 18:59

Rétrospective



Un vieux réalisateur israélien est invité a Saint Jacques de Compostelle pour une rétrospective portant sur ses premiers films. Il est confronté à des épisodes de vie concomitants qu'il avait oubliés ou occultés, et qu'une fois rentré en Israël, il souhaite revisiter à la lueur de l'expérience.

Je me suis réellement ennuyée à cette lecture, pendant au moins 450 pages, puis quand l'action commence a se nouer, j'ai fini par comprendre dans quelle direction Mozes voulait m'emmener,. Et là, j'ai trouve cette situation finale, a la fois alambiquée et extravagante, effroyablement pathétique. Le style un peu cérémonieux, le côté bavard, les personnages traités avec distance m'ont empêchée d'entrer dans l’intrigue et d'adhérer à la symbolique.

Seulement, ce roman a eu le Médicis étranger et le prix du meilleur livre étranger 2012, et partout sur le net on trouve un enthousiasme impressionnant. Aussi, je pense qu'il s'agit plutôt d'une rencontre ratée, et, pour compenser je vous livre cet extrait d'une critique de l'Express.

André Clavel a écrit:
DANS RÉTROSPECTIVE, L'ÉCRIVAIN ISRAÉLIEN AVRAHAM B. YEHOSHUA LIVRE UNE BELLE MÉDITATION SUR LA CRÉATION, LE TEMPS QUI PASSE, L'AMITIÉ, LA TRAHISON ET LA COMPLEXITÉ DES ÂMES.

Une conscience toujours en éveil. Un arbitre dont les avis pèsent lourd aux yeux de l'opinion internationale. Un romancier de haut vol qui, dans ses livres, prend ses distances avec ses engagements politiques pour devenir un musicien de l'intime, un symphoniste du monde intérieur. Avec Avraham B. Yehoshua, on touche le coeur même de la littérature israélienne : aux côtés d'Amos Oz et deDavid Grossman, l'auteur de Rétrospective a su, face à la confusion de son époque, préserver la part du rêve, attiser le feu sacré et porter l'écriture à son incandescence pour qu'elle soit un flambeau d'espérance..
Rétrospective, le nouveau roman de Yehoshua, est tout à la fois une méditation sur la création, un voyage dans les méandres de la mémoire, une histoire d'amitié brisée et un portrait poignant - celui d'un artiste qui, à l'automne de sa vie, se demande "comment ne pas renoncer au désir pendant le peu de temps qui nous reste". Yaïr Mozes, le héros, est un vieux réalisateur israélien "au bedon rondelet" qui, au fil des années, a appris à "entretenir un conciliabule amical avec la mort". Né à Jérusalem à la veille de la Seconde Guerre mondiale, il a connu la gloire tout au long de sa carrière mais il est resté un homme profondément attaché à sa liberté. Et assez lucide pour savoir qu'"un sombre abîme est tapi sous la réalité visible". S'il a tourné des films novateurs qui ont marqué ses contemporains, c'est pour déchirer le voile qui dissimule cet abîme, et "le regarder en face".
(…)
Rétrospective est un roman superbe, polyphonique, une tapisserie dont les multiples noeuds se délient peu à peu pour dévoiler la complexité des âmes. Et pour montrer que, dans une époque tourmentée, l'espérance a le visage de la création : la confession de Mozes se referme sur un éloge du rêve, avec un invité surprise, le vieux Don Quichotte qui surgit soudain des limbes afin d'offrir à ce récit sa part de rédemption.


La totalité de l'article est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avraham B. Yehoshua [Israël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avraham B. Yehoshua [Israël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Un diplomate israélien, a récemment fait sourire la communautés diplomates aux Nations Unies :
» ISRAËL SAYERET MATKAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: