Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Kawakami Hiromi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeSam 10 Mar 2007 - 8:59

Kawakami Hiromi Hiromi10

KAWAKAMI Hiromi est née à Tokyo en 1958. Sa nouvelle Hebi o fumu est couronnée en 1996 par le prix Akutagawa, en 1999, Kamisama obtient le prix des Deux Magots et le premier prix Pascal des jeunes auteurs de nouvelles, en 2000 Oboreru reçut le prix de littérature féminine et c’est en 2001 que Sensei no kaban, « Les Années douces » fut couronné par le grand prix Tanizaki. Kawakami Hiromi a su s’imposer dans le monde littéraire japonais par la tonalité très particulière de son style, à la fois simple et subtil dont les thèmes privilégiés sont le charme de la métamorphose, l’amour et la sexualité.

Présentation trouvée sur le site des éditions Piquier (j'adore et j'adore et j'adore cette maison d'édition)

Je suis en train de lire "Les années douces"....admirez la belle couvertureKawakami Hiromi Les_an10
Je sais qu'il ne faut pas forcément se fier aux couvertures mais j'avoue que celle-ci est très bien choisie et correspond au sujet du roman.
Hiromi Kawakami est une auteure japonaise que je découvre grâce aux blogs littéraires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeSam 10 Mar 2007 - 11:24

Comme toi, je trouve que les Editions Picquier proposent des textes souvent très intéressants...et comme toi, je craque pour cette couverture... :heart:

Je lirai ce livre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeLun 12 Mar 2007 - 18:53

j'ai terminé hier la lecture de ce roman subtil et d'une douceur ineffable. Un très beau moment de lecture où les non-dits sont les couleurs des sensations.
J'ai édité mes impressions de lecture sur mon blog
http://chatperlipopette.blogspot.com/2007/03/douceur-du-temps-qui-passe.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeLun 12 Mar 2007 - 18:55

je compte bien continuer à découvrir son univers sensuel et subtil!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeDim 23 Mar 2008 - 21:36

La brocante Nakano / traduit par Elisabeth Suetsugu



Une jeune femme Hitomi, se raconte, nous raconte sa vie, au centre de laquelle, on pourrait presque dire, dans laquelle il n'y a que son travail, dans une boutique de brocante, proposant des objets en général de peu de valeur, récuperés dans des démengements, ou suite à des decès, des choses dont les gens ont voulu se débaraser. Et ces objets retrouvent parfois une seconde vie dans la brocante, certains ont en fin de compte plus d'intérêt que ne le pensaient leurs anciens propriétaires.

Et puis il y a bien sûr les gens qui tournent dans et autour de la boutique. En premier lieu le patron, M. Nakano, qui donne son nom à la boutique. Pingre, coureur de jupons, dur en affaires, pas trop généreux avec ses employés, mais malgré tout ces derniers semblent avoir de la sympathie pour lui, et dans le cas de Hitomi, à certains moments, peut être un petit peu plus. Il y a aussi Masayo, la soeur du propriétaire, qui vient donner un coup de main de temps en temps, et ces jours là étrangement les clients viennent en masse et achètent frénétiquement. Et puis Takeo, le taciturne employé qui aide M. Nakano à chercher les divers objets chez les clients. Et puis un certains nombres de clients et de relations de M. Nakano et de sa soeur, tous plus ou moins sortant de l'ordinaire, un peu excentriques.

Il y a chez Hiromi Kawakami un art de capter la magie des instants qui passent, dans lesquels il ne se passe pas grand chose d'important en apparance, mais qui constituent en réalité le coeur de l'existance, où tout simplement les gens oublient les grandes choses, les ambitions, le stress, et se content de ressentir avec authenticité et simplicité, se contentent tout simplement de vivre. Un repas pris en commun, une ballade, un jardin dans la nuit, deviennent tout d'un coup le noyau d'une vie. N'importe quel petit évenement ou geste, dans lequel les personnages se sentent tout d'un coup pleinement eux-mêmes, et tout cela rendu par l'auteur dans une sensualité très féminine.

J'ai donc beaucoup aimé jusqu'environ la moitié du livre. Et puis, malheureusement, Hiromi Kawakami laisse un peu de côté cette douce chronique du temps qui passe, pour centrer son livre sur un récit, l'histoire d'amour de Hitomi et Takeo. Et là ce n'est plus du tout convaincant, ni franchemet intéressant. Les deux personnages ont l'air de se comporter comme des enfants de 10 ans, ils se fâchent sans que l'on comprenne pourquoi, n'arrivent pas à se parler alors qu'ils travaillent ensemble, enfin ce n'est pas crédible un instant. J'avais de la même façon trouvé que dans Les années douces, l'intérêt du livre tombait terriblement avec l'histoire d'amour, mais c'était presqu'à la fin, et dans celui-ci c'est encore beaucoup plus flagrant.

Vraiment dommage que Hiromi Kawakami ne se contente pas de faire des chroniques, abordant en quelques pages un personnage, une silhouette, la description d'un repas ou d'un lieu, elle excelle à créer une ambiance, à trasmettre un sentiment de plaisir simple. Mais étrangement, ses personnages perdent tout intérêt quand ils parlent trop, et se mettent à agir, il vaut mieux qu'ils restent un peu mystérieux, que l'on ne sache pas trop d'eux ni de leur histoire, juste des bribes qui nous permettent d'imaginer le reste. Et l'auteur sait si bien nous intriguer et stimuler notre imagination à partir de quelques éléments, mais il vaudrait mieux qu'elle en reste, là à suggerer, et pas à vouloir trop expliquer, car là elle très maladroite à mon sens.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeDim 23 Mar 2008 - 23:11

Ah oui, on a l'impression qu'elle se force à ce qu'il y ait une histoire, une amourette, et ça tombe bien à plat, ça fait forcé, pas naturel du tout. Alors qu'elle est vraiment à l'aise dès qu'elle parle de nourriture.

arabella a écrit:
Les deux personnages ont l'air de se comporter comme des enfants de 10 ans, ils se fâchent sans que l'on comprenne pourquoi, n'arrivent pas à se parler alors qu'ils travaillent ensemble, enfin ce n'est pas crédible un instant. J'avais de la même façon trouvé que dans Les années douces, l'intérêt du livre tombait terriblement avec l'histoire d'amour, mais c'était presqu'à la fin, et dans celui-ci c'est encore beaucoup plus flagrant.

Complètement d'accord : où est le problème entre eux deux ?
On a l'impression qu'elle crée un problème de toutes pièces, ne nous explique pas en quoi il consiste, tout ça pour faire de la pagination.

Quand j'avais lu ce livre, j'avais griffonné : "Même si elle y met un peu plus de sexe explicite que dans ses deux romans précédents, La Brocante Nakano reste très adolescent par sa psychologie sommaire, ses réflexions souvent cruches. Kawakami continue à descendre la pente." (j'avais très modérément apprécié Cette lumière qui vient de la mer (2003), publié entre Les Années Douces (2001) et La Brocante Nakano (2005)).

En tout cas, elle ne me paraît vraiment pas douée pour les dialogues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeLun 24 Mar 2008 - 17:30

eXPie, je suis allée lire ton commentaire complèt sur ton site concernant l'auteur et ce livre en particulier, c'est toujours intéressant.

J'avais malgré quelques défauts adoré Les années douces, et dans La brocante Nakano j'ai malgré mes réserves retrouvé certaines des qualités qui m'ont fait aimé l'auteur. Le seul problème, c'est qu'elle devrait arrêter de vouloir construire un récit, elle excelle dans les descriptions, dans la création d'une atmosphère, d'une ambiance, dans l'art de saisir un instant. De faire une estampe et surtourt pas un film. C'est étrange de voir son personnage féminin très crédible lorqu'il confronté par exemple au client ancien professeur avec ses photos pornographiques ou alors très troublée lorqu'elle suit son patron et sa maîtresse, et pas du tout convaincante dans l'histore d'amour fleur bleue avec un jeune homme de son âge.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeLun 24 Mar 2008 - 18:14

arabella a écrit:
C'est étrange de voir son personnage féminin très crédible lorqu'il est confronté par exemple au client ancien professeur avec ses photos pornographiques ou alors très troublée lorqu'elle suit son patron et sa maîtresse, et pas du tout convaincante dans l'histoire d'amour fleur bleue avec un jeune homme de son âge.

Oui, c'est vrai ; elle doit faire un blocage... Elle est à l'aise pour décrire le pervers, et bloquée dans le classique.
J'aimerais bien lire Marcher sur un Serpent (1996), prix Akutagawa, ça pourrait nous donner des pistes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 10:34

Mon avis sur La brocante Nakano
J’ai trouvé le début un peu lent, avec l’impression de ne pas savoir où on voulait m’emmener. Les personnages manquaient de consistance, puis au bout d’un moment, je n’ai plus eu envie de sortir de cette petite boutique, mais plutôt de rester là dans un coin, à écouter les conversations. Certaines des chroniques narrées dans ce livre sont franchement drôles, par la façon dont elles sont racontées, sans forcément de chronologie, au fur et à mesure d’une petite conversation, d’autres sont plus tendres ou sentimentales, hésitant entre le cru et la guimauve. Il y a une histoire d’amour entre Takeo et Hitomi, mais elle est traitée sans y donner trop d’importance, une agression au coupe-papier, un grand chien , une machine à coudre… C’est plutôt amusant et cela se lit bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeVen 2 Jan 2009 - 9:19

Les années douces

Là aussi, avec Un cri d'amour au centre du monde, ce livre fait partie de ceux conseillés par la libraire. Erreur, une fois de plus. J'ai trouvé cette histoire très artificielle et maladroite. Je suis d'accord au sujet des passages parlant de nourriture: ils sont plutôt bien rendus. Par contre, la romance entre cette femme mûre et cet homme d'âge encore plus mûr ne m'a pas convaincu du tout. J'ignore encore si la traduction joue, mais il y a un air de fausse note tout le bouquin. Parfois les temps s'enchevêtrent sans raison apparente (le récit est narré au présent puis hop l'imparfait, et ainsi de suite), les dialogues sonnent très creux et presque improbables. On sent bien qu'ils ont été écrits sans trop réfléchir à servir l'intrigue. La poésie est parfois entachée par des termes vulgaire comme "enfoiré", "merde", ou ce genre de choses. Ils sont attribués au "maître" en plus. Parfois, des détails sont développés avec insistance alors qu'ils n'apportent rien sinon une altération de l'ambiance (par exemple, déblatérer pour expliquer pourquoi elle prend telle marque d'eau pétillante, et aboutir à une raison totalement insignifiante). Parfois encore, des sujets qui auraient mérité peut-être plus de rigueur sont carrément passés aux oubliettes comme ces fois où l'auteur traite de réflexions sur le bouddhisme et le karma tout en y apportant des remarques d'une platitude totale, venant du "maître" en plus...
En résumé, cette intrigue autour de cette femme pas si mûre que ça (ses tourments manquent de crédibilité) avait du potentiel, car je ne pourrais pas dire que le roman est aussi mauvais que celui de Kyoichi Katayama, loin de là (c'était dur en même temps), mais il manque totalement son but d'après moi. Je trouve donc que c'est un bon essai pour l'auteur, mais qui aurait mérité de garder son caractère de "brouillon" pour mieux le développer, l'enrichir et le rendre cohérent. Après tout, le sujet n'est pas si inintéressant, il y aurait eu matière.

jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeVen 2 Jan 2009 - 11:58

Je ne suis pas aussi sévère que toi The Valuk, j'ai aimé Les années douces malgré ses défauts. Ce qui le plus raté c'est en effet l'histoire d'amour entre le Professeur et l'héroïne, mais j'avais vraiment aimé l'ambiance, les petits instants de bonheur qui surgissent d'un rien, d'une façon de regarder les choses et de prendre son temps. Les passages sur la nourriture, mais aussi les ballades, les deux chapîtres sur la cueillette des champignons sont un véritable bonheur. Mais je pense aussi que le livre aurait gagné à être retravailler dans certaines parties.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeVen 2 Jan 2009 - 13:35

Arabella a écrit:
Je ne suis pas aussi sévère que toi The Valuk, j'ai aimé Les années douces malgré ses défauts. Ce qui le plus raté c'est en effet l'histoire d'amour entre le Professeur et l'héroïne, mais j'avais vraiment aimé l'ambiance, les petits instants de bonheur qui surgissent d'un rien, d'une façon de regarder les choses et de prendre son temps. Les passages sur la nourriture, mais aussi les ballades, les deux chapîtres sur la cueillette des champignons sont un véritable bonheur. Mais je pense aussi que le livre aurait gagné à être retravailler dans certaines parties.
Je suis tout à fait de cet avis.. et j'avais voulu continuer avec cette auteure - mais les avis pour ses autres livres ne me donnent pas trop envie.. donc.. ce sera pour moi un 'one shot' qui n'était pas si désagréable Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeVen 2 Jan 2009 - 18:09

Les Années douces a obtenu le Prix Tanizaki en 2000, quand même... C'est donc censé être un excellent bouquin.

De plus, je me demande pourquoi Marcher sur un Serpent n'a pas été traduit en français, alors qu'il a reçu le prix Atutagawa en 1996...

The Valuk, si tu n'as pas aimé Les Années douces, je n'oserais vraiment pas te recommander Cette lumière qui vient de la mer ou La Brocante Nakano. Il faudra que je poste tout le mal que j'ai pensé de ces deux livres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Scarabée
Envolée postale
Scarabée

Messages : 231
Inscription le : 14/05/2008
Age : 35

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeSam 3 Jan 2009 - 15:24

Tiens je suis étonné du prix Tanizaki pour Les années douces... Peut-être que c'est la traduction qui ne rend pas hommage au livre? Enfin, je suis probablement dur avec ce livre mais sincèrement, je n'ai pas du tout aimé. honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitimeSam 3 Jan 2009 - 15:36

J'ai la sensation que c'est un livre ( et cela n'a rien de péjoratif) qui succite plus d'intérêt chez les femmes que chez les hommes, il y a des livres comme cela, évidemment un très grand roman est moins sujet à ces différences de sensibilités, mais pour en avoir discuté avec des amis, même chez Balzac, il y a des livres qui séduisent plus les femmes et d'autres les hommes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Kawakami Hiromi Empty
MessageSujet: Re: Kawakami Hiromi   Kawakami Hiromi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kawakami Hiromi
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: