Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Leonardo Padura [Cuba]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Avr 2009 - 19:20

Very Happy

bix229 a écrit:
Et c'est pour ça qu' il me va droit au coeur Mario Conde.
alors les 3 autres livres qui forment avec Vents de Carême sa tétralogie Les Quatre Saisons devraient aussi te plaire : Passé parfait, L’Automne à Cuba, Electre à La Havane


Ah oui, Nathria, faut le lire, Mario Conde drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeMer 18 Nov 2009 - 21:36

La voix de La Havane
Interview de Leonardo Padura

Aussi à l'aise dans le roman noir (son chef-d'oeuvre 'Les Brumes du passé' vient de paraître en poche) que dans un genre plus classique ('Le Palmier et l'étoile'), Leonardo Padura s'est affirmé depuis quelques années comme l'une des plus belles plumes de la littérature hispanique.


pour lire la suite, c'est ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:25

Je commence le cycle Les Quatre saisons avec le premier tome, à savoir Passé parfait.
Et je me rends compte que je ne vous ai pas parlé d'un autre roman lu de cet auteur, Les brumes du passé, pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur (merci kenav' pour ce fil).

Allez hop, on y va !

Les brumes du passé

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Images10
La Havane, été 2003. Mario Conde, ex-flic désabusé et mélancolique, a quitté la police depuis maintenant 14 ans et vit de sa passion des livres. Les temps sont difficiles, les mentalités ont bien changé et l’économie du pays est au plus mal, à tel point que certains se voient contraints de vendre leur bibliothèque pour pouvoir subvenir à leurs besoins.

C’est ici que Mario Conde intervient : faisant le commerce des livres anciens, il lui arrive de prospecter les grandes maisons anciennement majestueuses mais aujourd’hui décrépies dans l’espoir d’être le premier à mettre la main sur les plus belles bibliothèques que leurs murs seraient susceptibles d’abriter, devançant ainsi ses confrères dans la mesure où cette profession connaît une concurrence aussi féroce que les temps sont difficiles.

La décrépitude de ces anciennes maisons de maître peut traduire la situation financière précaire de ses occupants, qui seront peut-être tentés de vendre leurs livres pour amoindrir les privations auxquelles ils sont confrontés jour après jour. C’est lors d’une de ses visites que Mario Conde découvre une majestueuse bibliothèque composée de livres anciens aussi rares que recherchés. La maigreur et la pâleur des occupants visiblement dans le besoin lui prédisent des perspectives financières extraordinaires autant qu’inespérées, lui assurant une large part de bénéfice dont il compte bien en faire profiter ses meilleurs amis pour faire bombance et ripaille, toujours les bienvenus en ces temps de disette et de restriction générale.

C’est en compulsant l’un de ces volumes qu’il découvre une photo de la très belle Violeta del Rio, une chanteuse de boléro des années 50 qui annonce qu'elle abandonne la chanson. Intrigué par cette photo, et ne sachant pas ce que cette femme est devenue depuis lors, Mario Conde – qui a l’intuition du fin limier qu’il fut que quelque chose se trame dans cette maison – décide de partir sur les traces de cette femme et de mener sa propre enquête…

Roman sur les trahisons, la perte des illusions et des promesses non tenues, que ce soit du point de vue relationnel qu’idéologique, Leonardo Padura conduit son personnage fétiche sur les chemins de l’histoire de Cuba, passant des années folles des cabarets et chanteuses de boléro aux années de drogues et de prostitutions sous la dictature de Batista à la révolution communiste des années 60, révolution qui aboutira à la situation désastreuse que Cuba connaît encore à ce jour.

Nous vivons ces soubresauts de l’histoire en compagnie de ces personnages jetés sur l’échiquier de la vie, contraints de se débrouiller dans la tourmente provoquée par les changements économiques, politiques et idéologiques que connaîtra le pays au fil des décennies.

Mario Conde est un personnage extrêmement attachant : digne et intègre, opposé à la violence et aux compromissions, il n’est plus qu’un homme de quarante ans passé déçu qui ne croit plus en rien si ce n’est en l’amitié. La promesse d’un avenir meilleur promis par la révolution n’est plus qu’un lointain souvenir, reste la désillusion et l’incertitude de tous les jours.

Il se rend compte également qu’il a perdu le contact avec la nouvelle génération cubaine en quittant ses habits d’inspecteur : n’étant plus confronté aux rixes et faits répréhensibles que subissent quotidiennement ses ex-confrères, c’est toute la jeunesse cubaine qui lui est devenue étrangère. Une jeunesse obligée de vivre au jour le jour et de survivre jusqu’au lendemain, une jeunesse qui n’a plus luxe de se prévaloir de valeurs morales, philosophiques ou idéologiques mais qui vit de la débrouille et des combines parfois des plus avilissantes, seule la circulation des dollars trouvant grâce à leur yeux. Voilà le triste héritage que leur ont légué bien malgré eux les hommes de la génération de Mario Conde…

« Les brumes du passé » est un roman noir nostalgique et mélancolique du meilleur cru que je vous conseille vivement !
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:33

sentinelle a écrit:
« Les brumes du passé » est un roman noir nostalgique et mélancolique du meilleur cru que je vous conseille vivement !
trop contente que tu as aimé.. et merci pour ce sublime commentaire

Voilà aussi la preuve qu'on peut tout à fait lire les livres autour de Mario Condé sans suivre la parution de la série.. mais ce sera quand même étrange si tu vas maintenant lire le cycle des saisons et découvrir Mario en tant que flic Wink

J'espère que Leonardo Padura va laisser réapparaître Mario Condé encore une ou deux fois.. quand je l'ai rencontré à Saint Malo lors du festival, il n'était pas tout à fait sûr Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:40

Je n'ai pas du tout été perturbée par le fait de commencer par la dernière aventure de ce qu'on peut appeler l'ex-flic Mario Condé mais maintenant, je veux savoir ce qu'il en était du temps où il était flic et donc reprendre ses aventures depuis le début impatient content

Les brumes du passé est en tout cas un tout bon roman, et Leonardo Padura est un auteur à découvrir sans hésiter Very Happy

Je peux comprendre qu'il ait envie de passer à autre chose mais je doute vraiment qu'il puisse enterrer définitivement Mario Condé, du moins je l'espère jemetate
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:44

sentinelle a écrit:
Les brumes du passé est en tout cas un tout bon roman, et Leonardo Padura est un auteur à découvrir sans hésiter Very Happy
faut aussi dire que tu as commencé par le meilleur, en tout cas à mon avis.. autant que j'aime le cycle, Les brumes du passé - et Adios Hemingway - sont quand même un peu plus .. 'classe' Wink
sentinelle a écrit:
Je peux comprendre qu'il ait envie de passer à autre chose mais je doute vraiment qu'il puisse enterrer définitivement Mario Condé, du moins je l'espère jemetate
ben oui, je l'espère aussi, suis amoureuse de Mario Condé danse...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:45

J' avais beaucoup aimé Vents de careme. Je me dmande si je lirais la suite ou si je reprendrais
au début, mais c' est vrai, ces livres peuvent se lire indépendammant et tu en as vraiment
bien parlé Senti ! Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 429945
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:47

Sentinelle, là tu prépare le terrain pour la LC Caraïbes, et en tous les cas tu me donnes envie de découvrir cet auteur à cette occasion. Plutôt que la cinquantaine d'auteurs que j'ai noté rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:47

C'est trop gentil Bix bisous

Je sais, j'ai déjà entendu dire que Les brumes du passé était jusqu'à présent son meilleur roman mais bon, je crois que j'aimerai aussi les autres sourire


Dernière édition par sentinelle le Lun 23 Aoû 2010 - 22:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:50

Arabella a écrit:
Sentinelle, là tu prépare le terrain pour la LC Caraïbes, et en tous les cas tu me donnes envie de découvrir cet auteur à cette occasion. Plutôt que la cinquantaine d'auteurs que j'ai noté rire
Je n'y avais pas pensé mais oui, il ne faut pas passer à côté de Padura et donc l'ajouter à ta liste d'auteurs déjà longue (mais tu n'en es pas à un auteur près après tout) rire
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:51

Il y était déjà évidemment. C'est une liste très complète. La question est de savoir quels auteurs passeront d'un nom sur une liste à la phase livre lus...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:54

Je n'ai pas encore osé regarder cette liste de peur de me laisser tenter chut
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:56

Je peux te l'envoyer en MP si tu veux diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Aoû 2010 - 22:58

:apeur:
Heu mon merci c'est gentil mais "quelques" autres romans m'attendent (euphémisme)...
Revenir en haut Aller en bas
Chouette
Posteur en quête
Chouette

Messages : 86
Inscription le : 30/06/2010
Age : 67
Localisation : Belgique

Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Aoû 2010 - 8:30

Leonardo Padura : j'ai lu Vents de Carême", Electre à La Havane".
J'aime son style, son personnage de flic nostalgique, qui a perdu ses illusions, cette ambiance de nostalgie qui hante ses romans.
Je ne les ai pas lus dans un ordre chronologique, mais chaque roman peut être lu seul, il n'y a pas vraiment de début et de fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Leonardo Padura [Cuba]   Leonardo Padura [Cuba] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Leonardo Padura [Cuba]
Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Titanic (film, 1997)
» 2 janvier 2016 (w/ Paul)
» vw à Cuba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature d'Amérique Centrale (et Antilles)-
Sauter vers: