Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Laura Kasischke

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 8:38

Bon, bon, on arrive avec ses gros sabots.

J'en ai pris connaissance dans un cours de littérature des femmes au Québec. Dans ce cours-là, certains dispositifs d'écriture étaient étudiés. Je peux dire qu'il y a quelques similarités à ce niveau-là chez Kasischke. Tout est dans la manière de dire et de s'exprimer.

J'ai eu la chance d'étudier quelques extraits de Louky Bersianik qui s'adonnait dans un registre de la litanie.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 9:53

Aaaah, alors il s'agit des femmes écrivains québécoises ! Evidemment !

Non.
Franchement.
Sur ce forum, notamment, on a parfois discuté du sujet : l'écriture a t-elle un sexe ? On est régulièrement arrivés à la conclusion que oui... mais non. Parce qu'il y a toujours des exceptions, parce qu'aujourd'hui, les codes et les limites ne s'imposent plus.

Je trouve très maigre ta réponse (mais j'imagine bien que tu n'allais pas me faire un cours). Et je n'y adhère toujours pas.

Dans peu, je sens venir l'idée que l'écriture des femmes utilisent souvent des répétitions et un style cyclique parce qu'on est soumises aux cycles de la lune... Et qu'on chevauche des poneys les jours d'arc-en-ciel.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 10:05

Je n'adhère pas moi-même face à ce que le «programme de la littérature des femmes» voudrait supposer d'analyse littéraire véritable. Je suppose tout au plus que le critère n'est pas impartial. En ce sens, la tradition de l'écriture des femmes peut observer une série de règles qui se transmettent au fil des lectures croisées. Nous opposons l'écriture au féminin par rapport à ce qu'il est possible de qualifier comme relevant de la littérature féministe, comme quoi elle incarne une posture. Quelque chose se transmet de main-à-main et de lectrices en lecteurs.

Par exemple, Anne Hébert a beaucoup inspiré Élise Turcotte. Anne Hébert a commencé à écrire avant les débuts du féminisme des années 1970. Elle peut donc être caractérisée comme pratiquant l'écriture au féminin même si Gabrielle Roy et elle peuvent être qualifiées d'écrivaines précurseurs du féminisme. Élise Turcotte est allée dans un registre moins «militant» et pourtant quand nous étudions le code littéraire à l'oeuvre, nous y voyons un travail de l'écriture au féminin.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.


Dernière édition par jack-hubert bukowski le Jeu 12 Fév 2015 - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 12:46

il tiendrait à quoi le "au féminin" de ce travail ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 15:01

C'est qui quand tu dis "nous"?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 15:02

J'allais poser exactement la même question...
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyMer 11 Fév 2015 - 15:22

Je viens de lire un roman de Shashi Deshpande, une romancière Indienne. Un beau livre dont jer eparlerai. Et pour moi, il n' ya aucun doute, c' est un livre spécifiquement féminin. Et c' est un éloge de ma part.

Comme ceux de Virginia Woolf, Katherine Mansfield, Jane Austen, George Eliot, Anna Maria Ortese, ou
Marina Tsvetaeva.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 8:32

Je rappelle les citations qu’il est possible de relever à propos d’une répétition à l’œuvre :

Avadoro a écrit:
Laura Kasischke utilise de multiples effets de répétition, des allers-retours narratifs assez maladroits et je n'ai perçu aucune spontanéité à travers la perception d'un déséquilibre, d'un désordre trop calculés.

Queenie a écrit:
J'ai plutôt hâte de retrouver un livre comme celui-ci, que j'avais trouvé tellement bien construit, justement par ses répétitions et son cadre qu'on sent maîtrisé par l'auteur.

Je me suis donc basé sur les commentaires eux-mêmes pour suggérer une piste de lecture. La lecture croisée de ces deux commentaires nous permet de présumer que les répétitions sont bâties et «calculées», même dans le désordre perçu. La littérature des femmes a tendance à bousculer des traditions établies sans toujours en avoir l’air. Il y a une pratique de la transgression et l’usage rhétorique d’un effet de répétition - ou encore litanie - peut faire partie de l’arsenal mis à la disposition des écrivaines.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyJeu 12 Fév 2015 - 18:39

C'est très intéressant tout ça, surtout si on compare ce que tu dis, Jack-hubert à Confiteor de Jaume Cabré (un homme) qui utilise aussi et longuement la répétition et même parfois des scènes entières réécrites mot à mot mais à distance. Lui est un écrivain catalan, de cette minorité qui écrit en catalan il utilise le même système que certaines femmes, comme si le fait d'appartenir à une minorité lui donnait d'autres moyens d'expression... Moi, l'idée me plaît beaucoup parce qu'elle donne la possibilité d'écrire un sous-texte à l'histoire de la littérature qui serait comme l'émergence d'un inconscient, lequel, libéré par l'écriture prendrait une forme précise. Comme un signe de reconnaissance.

(et je ne savais pas pour les poneys et les arcs-en-ciel... Laughing )

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyVen 13 Fév 2015 - 11:12

shanidar a écrit:
C'est très intéressant tout ça, surtout si on compare ce que tu dis, Jack-hubert à Confiteor de Jaume Cabré (un homme) qui utilise aussi et longuement la répétition et même parfois des scènes entières réécrites mot à mot mais à distance. Lui est un écrivain catalan, de cette minorité qui écrit en catalan il utilise le même système que certaines femmes, comme si le fait d'appartenir à une minorité lui donnait d'autres moyens d'expression... Moi, l'idée me plaît beaucoup parce qu'elle donne la possibilité d'écrire un sous-texte à l'histoire de la littérature qui serait comme l'émergence d'un inconscient, lequel, libéré par l'écriture prendrait une forme précise. Comme un signe de reconnaissance.

(et je ne savais pas pour les poneys et les arcs-en-ciel...  Laughing )

Tout héritage littéraire est susceptible d'être récupéré par la suite. Merci de le signaler à la faveur d'un autre livre qui passe beaucoup sur le clignotant des LAL-PAL.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptyVen 13 Fév 2015 - 21:20

bix229 a écrit:
Je viens de lire un roman de Shashi Deshpande, une romancière Indienne. Un beau livre dont jer eparlerai. Et pour moi, il n' ya aucun doute, c' est un livre spécifiquement féminin. Et c' est un éloge de ma part.

Comme ceux de Virginia Woolf, Katherine Mansfield, Jane Austen, George Eliot, Anna Maria Ortese, ou
Marina Tsvetaeva.

Attention à ne pas verser dans le paternalisme attendri et compatissant.

shanidar a écrit:
C'est très intéressant tout ça, surtout si on compare ce que tu dis, Jack-hubert à Confiteor de Jaume Cabré (un homme) qui utilise aussi et longuement la répétition et même parfois des scènes entières réécrites mot à mot mais à distance. Lui est un écrivain catalan, de cette minorité qui écrit en catalan il utilise le même système que certaines femmes, comme si le fait d'appartenir à une minorité lui donnait d'autres moyens d'expression... Moi, l'idée me plaît beaucoup parce qu'elle donne la possibilité d'écrire un sous-texte à l'histoire de la littérature qui serait comme l'émergence d'un inconscient, lequel, libéré par l'écriture prendrait une forme précise. Comme un signe de reconnaissance.

(et je ne savais pas pour les poneys et les arcs-en-ciel...  Laughing )

J'aime bien ce que tu écris shanidar car en fait, ce n'est pas d'une littérature de femmes dont on devrait parler mais d'une littérature des minorités ou de la rareté (rareté du point de vue médiatique, ou légitimité).

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 EmptySam 14 Fév 2015 - 9:27

colimasson a écrit:
shanidar a écrit:
C'est très intéressant tout ça, surtout si on compare ce que tu dis, Jack-hubert à Confiteor de Jaume Cabré (un homme) qui utilise aussi et longuement la répétition et même parfois des scènes entières réécrites mot à mot mais à distance. Lui est un écrivain catalan, de cette minorité qui écrit en catalan il utilise le même système que certaines femmes, comme si le fait d'appartenir à une minorité lui donnait d'autres moyens d'expression... Moi, l'idée me plaît beaucoup parce qu'elle donne la possibilité d'écrire un sous-texte à l'histoire de la littérature qui serait comme l'émergence d'un inconscient, lequel, libéré par l'écriture prendrait une forme précise. Comme un signe de reconnaissance.

(et je ne savais pas pour les poneys et les arcs-en-ciel...  Laughing )

J'aime bien ce que tu écris shanidar car en fait, ce n'est pas d'une littérature de femmes dont on devrait parler mais d'une littérature des minorités ou de la rareté (rareté du point de vue médiatique, ou légitimité).

Peut-être que ça n'a pas trop nécessairement rapport avec l'objet de la discussion, mais je vais «ploguer» une référence de base en littérature :

Laura Kasischke - Page 18 Kafkal10

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Laura Kasischke - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Laura Kasischke   Laura Kasischke - Page 18 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Laura Kasischke
Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
 Sujets similaires
-
» Laura Mercier
» c est l Annif de Laura
» Makeup quand tu nous tiens...du MAC et la BOS III ;-)
» NARS SHEER GLOW VS SHEER MATTE
» Rosegold obsession lol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: