Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Cervantès [Espagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Souvenir!   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Avr 2009 - 15:11

DON Quichotte de La Mancha, je l'avais lu en 6ème, et la lecture avait été ardue! Mais j'ai de très bon souvenir du "chevalier à la triste figure" de son combat contre des géants ( moulins). Son envie d'héroïsme réveur idéaliste et absurde même !
Et j'ai un bon souvenir du film D'Orson Welles ( un peu long tout de même) revisitant le thème.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Avr 2009 - 15:40

Lara a écrit:
DON Quichotte de La Mancha, je l'avais lu en 6ème, et la lecture avait été ardue! Mais j'ai de très bon souvenir du "chevalier à la triste figure" de son combat contre des géants ( moulins). Son envie d'héroïsme réveur idéaliste et absurde même !
Et j'ai un bon souvenir du film D'Orson Welles ( un peu long tout de même) revisitant le thème.
Le caractère ardu de la lecture dépend énormement de la traduction. S'il faut chercher dix fois par page la signification d'un mot d'ancien français, ça ne facilite pas du tout la lecture.
Le combat contre les moulins dont on parle toujours, ce n'est quand même qu'un tout petit passage du volume 1, vers le début, en plus...
C'est un peu le moulin qui cache la forêt !

Le Don Quijote de Welles... c'est quand même inachevé, oui... et un peu long quand même, effectivement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: XD   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Avr 2009 - 17:01

Petit passage certes mais tout de même il m'avait marqué, et il est rentré dans la légende populaire, puisque indéniablement on en parle quand il s'agit de Don Quichotte.
Revenir en haut Aller en bas
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 9 Avr 2009 - 19:46

Pour Welles Don Quijote se devait de rester inachevé.Quasi volontairement.Mais chez ce diable d'homme où sont les Vérités et mensonges?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 1 Oct 2009 - 16:32

"L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche"

« Dans une bourgade de la Manche, dont je ne veux pas me rappeler le nom, vivait, il n'y a pas longtemps, un hidalgo, de ceux qui ont lance au râtelier, rondache antique, bidet maigre et lévrier de chasse. Un pot-au-feu, plus souvent de mouton que de bœuf, une vinaigrette presque tous les soirs, des abattis de bétail le samedi, le vendredi des lentilles, et le dimanche quelque pigeonneau outre l'ordinaire, consumaient les trois quarts de son revenu. Le reste se dépensait en un pourpoint de drap fin, des chausses de panne avec leurs pantoufles de même étoffe, pour les jours de fête, et un habit de la meilleure serge du pays, dont il se faisait honneur les jours de la semaine. […]
Or, il faut savoir que cet hidalgo, dans les moments où il restait oisif, c'est-à-dire à peu près toute l'année, s'adonnait à lire des livres de chevalerie, avec tant de goût et de plaisir qu'il en oublia presque entièrement l'exercice de la chasse et l'administration de son bien. Sa curiosité et son extravagance arrivèrent à ce point qu'il vendit plusieurs arpents de bonnes terres à blé pour acheter des livres de chevalerie à lire. Aussi en amassa-t-il dans sa maison autant qu'il put s'en procurer
.
»

C'est ainsi que commencent les aventures de l'un des personnages les plus célèbres de la littérature occidentale, don Quichotte de la Manche, le chevalier de la Triste-Figure.

Lecteur compulsif, atteint d'une forme aigüe de bibliomanie, notre homme va peu à peu – comme chacun le sait – perdre le sens de la réalité et s'improviser chevalier errant, à l'image des héros de ses lectures tels que le Roland de l'Arioste ou encore Amadis de Gaule, qu'il considère comme le modèle et parangon du parfait chevalier.

Résolu à défendre la veuve et l'orphelin, l'hidalgo s'équipe d'une vieille armure rouillée et, juché sur un étique bidet qu'il aura auparavant baptisé du nom de Rossinante, le voilà parti sur les routes, au grand désespoir de sa gouvernante et de sa nièce, incapables de museler sa folie, malgré l'aide du curé et du barbier, amis de don Quichotte, eux aussi stupéfaits de cette étrange lubie.
Mais comme tout bon chevalier se doit d'avoir à son service un écuyer fidèle, don Quichotte va se choisir comme compagnon un paysan des environs : Sancho Panza.

Ainsi va se former un des couples les plus célèbres de la littérature, dont les silhouettes, l'une grande et efflanquée, l'autre grasse et courtaude, inspireront au cours des siècles nombre de peintres et illustrateurs dont Gustave Doré, Honoré Daumier, Picasso, Dali, Raymond Moretti et plus récemment Gérard Garouste.

Mais comme tout chevalier se doit également d'accomplir de hauts-faits en l'honneur d'une Dame, don Quichotte va mener ses exploits au nom de Dulcinée du Toboso, qui est en réalité une paysanne rustaude nommée Aldonza Lorenzo, qu'il n'a bien sûr jamais vue mais à qui il déclare amour et fidélité.

Parcourant les chemins du Royaume d'Espagne, nos deux compères vont rencontrer maintes aventures au cours desquelles don Quichotte prendra les auberges pour de somptueux châteaux et les servantes pour des princesses.

Les épisodes les plus célèbres restent bien sûr ceux où le chevalier de la Triste-Figure croit voir des géants en place de moulins à vent et confond deux troupeaux de moutons avec les armées du grand empereur Alifanfaron opposées à celles de Pentapolin, roi des Garamantes, tout cela sans oublier l'acquisition du légendaire armet de Mambrin, légendaire couvre-chef qui n'est en réalité qu'un plat à barbe!

S'insérant entre ces nombreuses et cocasses aventures, viennent se placer, s'intercalant dans le récit, d'autres histoires, narrées par des personnages de rencontre, digressions dont les plus importantes sont les aventures de Luscinde et Cardenio suivies par le récit du Curieux Malavisé et l'histoire du Captif.

Le rythme des aventures du chevalier de la Triste-Figure est également temporisé par les nombreux dialogues qu'entretiennent don Quichotte et Sancho Panza, passages savoureux dans lesquels les deux comparses devisent sur la question de la supériorité des armes et des lettres ou encore de la rémunération que doit un chevalier errant à son écuyer.

Dès sa publication, en 1605, « L'ingénieux hidalgo don Quichotte de la Manche » connut un succès phénoménal, au point que,quelques années plus tard, en 1614, parut une suite qui n'était pas de la main de Cervantes, œuvre apocryphe attribuée à un certain Alonso Fernández de Avelladena.
Afin de couper court à cette usurpation, Cervantes publia la deuxième partie de son roman en 1615, en ne manquant pas de s'en prendre, dès le prologue, à l'imposteur qui s'est emparé de ses personnages. Cervantes ira même jusqu'à faire mourir don Quichotte à la fin du second volume, afin d'empêcher toute nouvelle usurpation de son œuvre. Certains s'y essaieront pourtant, tels Filleau de Saint-Martin qui, en traduisant le roman, en modifiera la fin afin de redonner vie à don Quichotte, et Robert Challe qui publia en 1715 la « Continuation de l'histoire de l'admirable Don Quichotte de la Manche ».

Considéré au départ comme un roman comique, une parodie des romans de chevalerie, « Don Quichotte » fut perçu différemment par les lecteurs au cours des siècles suivants : on y vit une métaphore de l'opposition entre l'individu et la société, puis une critique sociale, un éloge de la folie et / ou de l'idéalisme, etc... Les interprétations de l'œuvre de Cervantes sont légion et les hypothèses émises à son sujet sont loin d'être taries.

On pourrait ainsi gloser à l'infini sur le roman de Cervantes, mais une chose reste sûre, le lecteur, émerveillé par la lecture du roman de Cervantes, n'oubliera pas de sitôt ces deux silhouettes – l'une, filiforme, dressée sur sa monture famélique, et l'autre, pansue et replète, juchée sur son âne – se profilant sur l'azur du ciel de la Mancha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 1 Oct 2009 - 20:11

Don Quichotte est l'un de ces livres,rarissimes,qu'on aime sans avoir besoin de le lire.Tant est forte la symbolique de ce duo génial.C'est bien pour ça qu'il figure depuis toujours dans ma signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Shay
Envolée postale
Shay

Messages : 238
Inscription le : 27/07/2009
Age : 38
Localisation : Texas !!! Yiiiiiihaaaaa

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 10:16

Sur vos conseils parfumés j'ai attaqué également Don Quichotte.
J'ai fini le Tome I et attaque le Tome II.... sans grand enthousiasme. Et apres avoir lu vos critiques, j'ai l'impression de passer à côté de quelque chose.
Je crois que ce style un peu trop loufoque m'agace. Les disgressions sont nombreuses, et je trouve qu'elles ralentissent le rythme du récit.
Serais-je trop terre à terre ?? humeur

Bon j'attaque le Tome II, je vais essayer de changer d'attitude ange panne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toma
Main aguerrie
toma

Messages : 302
Inscription le : 10/02/2009
Localisation : cantal

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Jan 2011 - 11:07

Personnellement, c'est surtout en la croisant avec d'autres lectures que j'ai trouvé de l'intérêt à Don Quichotte... Kundera, Gombrowicz ou Calvino n'ont pas tout à fait la même saveur quand on les fait dialoguer avec Cervantès... et réciproquement. Quant au personnage Don Quichotte, je le trouve assez agaçant, voire antipathique...

Cependant, je lirai le second tome, pour Cervantès, pas pour Don Quichotte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeVen 19 Oct 2012 - 10:23

Je suis contente de voir le peu d'enthousiasme de Shay à la lecture de Don Quichotte, parce que je me lasse complètement de ce livre. Et j'avance avec peine. Je vais le laisser tomber.
C'est un peu drôle, mais je ne sais pas, cette succession d'évènements et de situations à quiproquo comiques répétitifs ne me plait pas en littérature (comme ça me fait penser à Sacré Graal des Monthy Python, je trouve que ça colle mieux à un film, pour moi, cette forme de comique rocambolesque).
Je m'ennuie.
Mais je reconnais qu'il est allé loin Cervantès, et que c'est une sacrée épopée avec des choses complètement barrées.
Peut-être un livre à lire de temps en temps, un chapitre étant une aventure, comme une série.
Mais ça s'oublie vite, pour moi, du coup, je ne trouve pas l'intérêt d'y retourner.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Avr 2014 - 8:01

Des scientifiques se lancent à la recherche de Cervantes. On sait dans quelle église il est enterré, mais pas précisément à quel endroit des 220 mètres carrés de l'église en question...
Le but ? Euh... faire une "vraie" sépulture. Et relancer un peu le tourisme, diront les mauvaises langues.

Citation :
Retrouver les restes de Cervantes grâce à un géoradar

Dès lundi, des scientifiques se mettront en quête des restes de l'auteur de «Don Quichotte», près de Madrid, quatre siècles après sa mort.

Décédé à Madrid le 22 avril 1616, Cervantes fut enterré dans la petite église des Trinitaires le 23 avril, date qui a été choisie pour marquer le jour officiel de son décès, suivant la coutume de l’époque. Conservant leur façade de briques rouges, l’église et le couvent attenant existent toujours. C’est là que les scientifiques débuteront lundi les recherches, qui peuvent être compliquées par le fait que Cervantes ne fut pas le seul à être enterré dans l’enceinte de l’église. «Quinze personnes y sont enterrées», expliquait l’historien Fernando de Pardo, dont un enfant ou encore le propriétaire de la maison que louait Cervantes. [...]

«Cervantes lui-même se définissait comme ayant le dos voûté, il souffrait probablement d’arthrose, avec un nez busqué et, peu avant sa mort, il se décrivait comme n’ayant que six dents dans la bouche», rapportait Francisco Etxeberria. «Nous cherchons donc un homme d’environ 70 ans, à qui il manque beaucoup de dents et avec de l’arthrose dans le dos», en plus de sa plus célèbre caractéristique : la blessure infligée lors de la bataille de Lépante (1571). [...]

Il faudra «des mois» pour couvrir l’ensemble du processus de recherches, des fouilles et d’analyse des restes s’ils étaient retrouvés, ont prévenu les spécialistes. La première phase coûtera 12 000 euros, a précisé l’historien Fernando de Pardo, ajoutant que «le coût estimé pour toutes les phases s’élève à environ 100 000 euros». Si les restes sont retrouvés, Cervantes resterait «dans l’église mais une plaque expliquerait qu’il repose ici», a conclu l’historien.

Totalité de l'article sur http://www.liberation.fr/culture/2014/04/25/retrouver-les-restes-de-cervantes-grace-a-un-georadar_1004487
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Avr 2014 - 9:01

En 2 mn, video des recherches:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Déc 2014 - 19:03

Et une peinture de Don Quichotte au passage par Jérôme Delepine :

Cervantès [Espagne] - Page 2 Don_qu10

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Hésykhios
Espoir postal
Hésykhios

Messages : 20
Inscription le : 16/12/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 18 Déc 2014 - 16:35

Intéressant de donner une vision légèrement cauchemardesque au personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://alexandresantostheatre.wordpress.com/
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 9:28

Queenie a écrit:
Je suis contente de voir le peu d'enthousiasme de Shay à la lecture de Don Quichotte, parce que je me lasse complètement de ce livre. Et j'avance avec peine. Je vais le laisser tomber.
C'est un peu drôle, mais je ne sais pas, cette succession d'évènements et de situations à quiproquo comiques répétitifs ne me plait pas en littérature (comme ça me fait penser à Sacré Graal des Monthy Python, je trouve que ça colle mieux à un film, pour moi, cette forme de comique rocambolesque).
Je m'ennuie.
Mais je reconnais qu'il est allé loin Cervantès, et que c'est une sacrée épopée avec des choses complètement barrées.
Peut-être un livre à lire de temps en temps, un chapitre étant une aventure, comme une série.
Mais ça s'oublie vite, pour moi, du coup, je ne trouve pas l'intérêt d'y retourner.

Pour l'anecdote, Terry Gilliam (membre fameux des Monty Python) n'a jamais réussi à monter son film sur Don Quichotte dont le tournage fut une véritable catastrophe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 20:57

Lilou a écrit:
Pour l'anecdote, Terry Gilliam (membre fameux des Monty Python) n'a jamais réussi à monter son film sur Don Quichotte dont le tournage fut une véritable catastrophe !

Tout n'est pas fini, le projet est reparti et est actuellement en pré-production (Terry Gilliam a réussi à racheter les droits qu'il avait perdus). Pour le moment (sauf nouvelle catastrophe), c'est John Hurt qui tiendrait le rôle de Don Quichotte.
J'espère que, comme pour le coup précédent, une équipe sera chargée de faire un doc... Ça peut être utile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Cervantès [Espagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Cervantès [Espagne]   Cervantès [Espagne] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cervantès [Espagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Barcelone (Espagne)
» Lentilles au chorizo(espagne)
» Espagne
» Chats errants en Espagne
» Coquinas ou tellines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: