Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Les frères Dardenne

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 16:35

Les frères Dardenne 48074310

Bio tiré de Fluctua.net


"Jean-Pierre, l’aîné est né le 21 avril 1951 à Engis, en Belgique. Luc vient agrandir la famille trois ans plus tard. Adolescents, ils traînent leurs baskets et leurs patins à roulettes (on disait comme ça dans les années 60) à Seraing, banlieue industrielle quelque peu déprimante de Liège.


Le climat si particulier les inspire tout au long de leu carrière. Ils y tourneront la plupart de leurs films. Jean-Pierre étudie l’art dramatique à l'Institut des arts de diffusion de Bruxelles. Son frère Luc étudie la philosophie avant de le rejoindre en tant qu’assistant du professeur d’art dramatique de ce dernier. Leurs destins sont déjà plus que liés. C’est sous cette tutelle qu’ils commencent à tourner des vidéos militantes dans différentes cités ouvrières de Wallonie, dans lesquelles ils dénoncent la condition des habitants.

En 1975, ils créent leur propre maison de production Dérives. Ils ont la volonté de s’exprimer librement sur les ruptures sociales de leur pays .
Ils commencent par des documentaires puis produiront, par la suite, des films.
En 1987, premier long-métrage. Ils rédigent le scénario de Falsch avec Jean Gruault, le scénariste de Truffaut.

Après Je pense à vous, qui fait une sortie discrète, ils commencent à se faire remarquer des cinéphiles avec La Promesse, en 1996. Le film retrace le quotidien sordide de l'immigration illégale, avec en filigrane, celle, plus intime d’un fils entre rébellion et soumission. La réalisation méticuleuse, proche du documentaire, met en exergue l’intensité des émotions.

En 1999, ils décrochent la Palme d’Or avec Rosetta, film sans compromis, qui dépeint l’acharnement d’une jeune ouvrière en face de l’effrayante perspective du chômage. Caméra à l’épaule, les réalisateurs suivent Emilie Dequenne. Elle obtiendra pour ce rôle le prix d’interprétation féminine

. En 2002, ils réalisent Le fils qui vaut à Olivier Gourmet le prix d’interprétation masculine.
Ils produisent Le Couperet de Costa Gravas, en 2005.

Ils n’abandonnent pas pour autant leur sacerdoce, le réalisation. Ils mettent de nouveau en scène Jeremie Rénier, en jeune père lâche, dans L'enfant, qui reçoit la Palme d'Or au Festival de Cannes 2005.


Le Silence de Lorna est leur dernier film.
Il a obtenu le Prix du meilleur scénario au Festival de Cannes 2008

Citation :
Filmographie/Index (Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages

Fictions
1987 : Il court, il court, le monde e (court-métrage)
1987 : Falsch
1992 : Je pense à vous
1996 : La Promesse
1999 : Rosetta
2002 : Le Fils
2005 : L'Enfant
2008 : Le Silence de Lorna Page 1
2011 : Le Gamin au vélo Pages 1, 2

Documentaires
1978 : Le chant du rossignol
1979 : Lorsque le bateau de Léon M. descendit la Meuse pour la première fois
1980 : Pour que la guerre s'achève, les murs devaient s'écrouter
1981 : R... ne répond plus
1982 : Leçons d'une université volante
1983 : Regard Jonathan/Jean Louvet, son œuvre

Citation :
Arrêté à la page 3 le 17/02/2013
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 16:52

Les frères Dardenne Le_sil10

Le silence de Lorna Avec : Arta Dobroshi (Lorna), Jérémie Renier (Claudy), Fabrizio Rongione (Fabio)

Synopsis -source Evène-
Citation :
Pour devenir propriétaire d'un snack avec son amoureux Sokol, Lorna, jeune femme albanaise vivant en Belgique, est devenue la complice de la machination de Fabio, un homme du milieu. Fabio lui a organisé un faux mariage avec Claudy pour qu'elle obtienne la nationalité belge et épouse ensuite un mafieux russe prêt à payer beaucoup pour devenir belge. Pour que ce deuxième mariage se fasse rapidement, Fabio a prévu de tuer Claudy. Lorna gardera-t-elle le silence ?

...

Je ne préfère pas vous raconter l'intrigue qui est pleine de rebondissements. Faites comme moi, laissez vous guider par la trâme de l'histoire qui montre comment une jeune fille retrouvée piégée par le système maffieux duquel elle dépend pour obtenir sa nationalité belge, finit par le faire dérailler...
Un système bien huilé mais où doit s'effacer tout trace de sentiments, condition sine qua non de sa réussite ou pas.

En dehors du scénario que j'ai trouvé un peu tiré par les cheveux sur la fin, en tout cas peu crédible, j'ai été charmée par le jeu de l'actrice principale, tout en retenu, et que l'on voit peu à peu s'ouvrir pour se refermer (trop) vite au fur et à mesure que l'étau se resserre sur elle... Son premier sourire à Claudy, son mari dans le film, vaut à lui seule un joli moment d'émotion!
Et puis le problème du choix, celui de toute personne tenaillée entre survie et morale, cette part d'humanité qui peut être bridée mais qui peut aussi se réveiller sans que l'on puisse la réfréner, quitte à se perdre aussi.

C'est beau, violent et poignant souvent. Il y a de très belles scènes tournées dans l'urgence et qui laissent parler les corps et les visages. Ce sont les plus réussies.
Malheuereusement ca se gâte un peu vers la fin, mais je ne vous la raconterai pas bien sûr! Wink

Simplement dommage car le spectateur finit par perdre de vue les motivations de Lorna
Spoiler:
 
Ce qui gâche un peu la chute.

Mais bon, un beau film tout de même et qui fait réfléchir. A la fois intimiste et à portée universelle.
Du bon cinéma tel que les Belges savent le faire. On ne boudera pas le plaisir que l'on y prend...Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 17:04

En dépit de toutes les restrictions que l'on lit dans les critiques comme dans ton commentaire (merci! content ) j'ai tout de même très envie de le voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 17:08

coline a écrit:
En dépit de toutes les restrictions que l'on lit dans les critiques comme dans ton commentaire (merci! content ) j'ai tout de même très envie de le voir...
Oui, va le voir Coline!

Sur le coup j'étais complètement prise par le film.
Puis un peu interloquée- limite déçue - par cette fin moyenne.

Mais l'ensemble est quand-même réussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 17:12

aériale a écrit:
coline a écrit:
En dépit de toutes les restrictions que l'on lit dans les critiques comme dans ton commentaire (merci! content ) j'ai tout de même très envie de le voir...
Oui, va le voir Coline!

Sur le coup j'étais complètement prise par le film.
Puis un peu interloquée- limite déçue - par cette fin moyenne.

Mais l'ensemble est quand-même réussi Wink

Il faut que j'attende début octobre... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 22:29

Je viens de le voir...sentiment très mitigé...J'ai frôlé l'ennui plusieurs fois, j'ai trouvé ce film manquant de rythme (mais je suis peut-être un peu fatiguée aujourd'hui...)
J'étais avec des amis, pour certains enthousiastes (film extrêmement maîtrisé)...
Lorna est magnifique...c'est incontestable...à l'écran pratiquement tout le film...
Film à voir tout de même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeDim 5 Oct 2008 - 19:33

coline a écrit:
Je viens de le voir...sentiment très mitigé...J'ai frôlé l'ennui plusieurs fois, j'ai trouvé ce film manquant de rythme (mais je suis peut-être un peu fatiguée aujourd'hui...)
J'étais avec des amis, pour certains enthousiastes (film extrêmement maîtrisé)...
Lorna est magnifique...c'est incontestable...à l'écran pratiquement tout le film...
Film à voir tout de même!
Oui, je te rejoins à peu près Coline, même si j'ai du attendre la fin pour m'ennuyer. Le rythme s'essouffle peu à peu c'est clair.

Mais il y a du bon aussi.

Par contre certaines de nous nétaient pas d'accord sur la fin justement.
Cliquez uniquement si vous l'avez déjà vu
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeDim 5 Oct 2008 - 21:57

aériale a écrit:
Par contre certaines de nous nétaient pas d'accord sur la fin justement.
Cliquez uniquement si vous l'avez déjà vu
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 4:48

Le silence de Lorna vient de sortir en DVD..
Beau film..et très beau personnage féminin, ils trouvent toujours d'extraordinaires comédiennes débutantes!
C'est toujours aussi noir, quoiqu'il y a toujours une lueur, peut être plus ici?? Lorna se tait, elle n'a guère le choix, mais son corps s'exprime, exprime ce qu'elle veut dire.D'où l'authentique pulsion amoureuse pourle junkie interprété par Jeremie Renier ,très émouvant. Poursuivie dans l'illusion de la grossesse, et c'est là qu'elle parle. Elle parle trop, Lorna.. Moi, j'ai bien aimé la fin, ouverte à toutes les interprétations possibles, j'ai la même vision que Coline!


La musique de fin ( une des seules) , qui donne envie de pleurer,
L'Arietta Sonate 32 opus 111 Beethoven
ici

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 8:58

Marie a écrit:
Lorna se tait, elle n'a guère le choix, mais son corps s'exprime, exprime ce qu'elle veut dire.D'où l'authentique pulsion amoureuse pourle junkie interprété par Jeremie Renier ,très émouvant. Poursuivie dans l'illusion de la grossesse, et c'est là qu'elle parle. Elle parle trop, Lorna.. Moi, j'ai bien aimé la fin, ouverte à toutes les interprétations possibles, j'ai la même vision que Coline!
Très belle scène oui, avec Jérémie Renier et belle fin aussi qui nous laisse la liberté de voir ce que l'on veut.
Nous avons donc la même interprétation toutes les trois! Elle ne l'est pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 11:00

J'ai beaucoup aimé Rosetta.
L'actrice joue merveilleusement bien ce cinéma du quotidien, ou dans la vie de tous les jours il faut subir subir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 12:00

Marie a écrit:
Le silence de Lorna vient de sortir en DVD..
Beau film..et très beau personnage féminin, ils trouvent toujours d'extraordinaires comédiennes débutantes!
[...]La musique de fin ( une des seules) , qui donne envie de pleurer,
L'Arietta Sonate 32 opus 111 Beethoven
ici

C'est un beau film qui reste en mémoire avec le temps...
Merci pour cette musique Marie! aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 28 Mar 2009 - 18:44

Citation :
J'ai beaucoup aimé Rosetta.
Ah, Rosetta... On sort de là, on a l'impression d'être imprégné de boue, c'est vieux, mais je me souviens des bottes d'Emilie Dequenne et de cette boue permanente.Un film que l'on ne peut guère oublier.

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 21 Mai 2011 - 18:13

Les frères Dardenne Le-gam10

Pas été super emballée.
Comme toujours avec les frères Dardenne, il s'agit d'une chronique sociale, celle d'un gosse de 12 ans placé provisoirement en foyer par son père (Jeremie Renier).
A la suite d'une fuite du gosse tentant de s'échapper du foyer pour retrouver son père, il rencontre une femme (Cécile de France) et lui demande si elle accepte de le recevoir le WE, comme famille d'accueil en quelque sorte.

Et hop le tour est joué, c'est là que je trouve que c'est bien léger, car à mon avis on n'est pas famille d'accueil comme ça.

Bien sûr ça ne se passe pas bien, le gosse fait les 100 coups, s'échappe, fréquente évidemment des individus à ne pas fréquenter.
Forcément la jeune femme ne sait pas comment faire (elle n'a aucune expérience) et sa tendresse naturelle ne va faire que rebuter l'enfant, et c'est bientôt le drame.

Prévisible.
Comme l'est également la caméra des réalisateurs qui ne cesse de filmer les courses de l'enfant, à pied, à vélo etc....
Et je trouve que la suite des événements qui constitue la 2ème partie du film est peu crédible.

Je cherche quelque chose qui me raccroche un peu à ce film, non je ne vois pas , même la musique ne passe pas.

Alors je pense que j'ai fait largement le tour des frères Dardenne, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitimeSam 21 Mai 2011 - 19:05

darkanny a écrit:

Je cherche quelque chose qui me raccroche un peu à ce film, non je ne vois pas , même la musique ne passe pas.

Alors je pense que j'ai fait largement le tour des frères Dardenne, je passe.

C'est un peu ce que je redoutais. J'irai quand même y jeter un oeil demain sans grande excitation.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Les frères Dardenne Empty
MessageSujet: Re: Les frères Dardenne   Les frères Dardenne Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les frères Dardenne
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: