Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Philippe Djian

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
FrançoisG
Envolée postale
FrançoisG

Messages : 281
Inscription le : 29/09/2009
Localisation : Au calme dans ma maison

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Fév 2010 - 12:21

traversay a écrit:
Philippe Djian - Page 2 Arton16554-4f4e2

Citation :
Une Fiat 500. Au volant, Marc. A côté de lui, sa plus jolie étudiante. C'est la nuit, ils foncent chez lui finir la soirée en beauté. Au petit matin, son goût prononcé pour les jeunes élèves de son cours d'écriture va soudain lui passer. A cause des routes de montagne ? Du néo-conservatisme ambiant ? Des crises de sa soeur ? Ou plutôt du charme des femmes mariées ? Marc ne saurait dire. Du moins, pour le moment.

Le dernier Philippe Djian s'intitule Incidences et c'est peut-être bien son meilleur livre. Concrètement, un roman qui ne fait que 233 pages, mais qui contient tellement de substances chimiques en suspension, des non dits en pagaille et des traumatismes à peine effleurés en rafales, qu'il en raconte plus que des pavés deux fois plus épais. Elle est proprement ébouriffante la façon dont Djian prend son héros à la gorge et ne le lâche plus. Un type plus tout jeune, professeur de littérature, écrivain raté, qui fait régulièrement son marché parmi ses jeunes étudiantes énamourées et entretient une relation au-delà du fusionnel avec sa soeur. C'est sa descente aux enfers que raconte l'auteur au travers de scènes tour à tour angoissantes, euphoriques ou drolatiques. Le tout avec un sens du politiquement incorrect très aiguisé mas assez subtil pour tenir la route (des pages entières pour glorifier la cigarette, stigmatiser la médiocrité ambiante dans la littérature française, se révolter contre le néo-conservatisme dans l'air du temps). Un Djian en colère contre l'époque qui trouve son seul refuge dans des promenades en forêt, on croit rêver. Quant au style, eh bien, il est plus ciselé que d'habitude. Au rasoir, même, y compris dans des scènes anodines à la tension sous-jacente. Le récit est fait d'embardées, de malaises vagaux, qui donnent un ton quasi mortifère au roman. C'est comme si Philip Roth écrivait des épisodes de Plus belle la vie. Plus laide la vie, oui, avec un quotidien qui se dérègle sans compter un passé moche comme tout, qu'on a glissé sous le tapis pour ne plus le voir, mais qui finit par revenir sous forme de nausée. C'est noir, c'est caustique, c'est brillant, c'est le dernier Philippe Djian. Et ça se lit comme un polar qui vous laisse K.O pour le compte.

Merci pour cette présentation qui donne envie de lire "Incidences".

37º2 le matin était mal écrit d'accord, mais j'ai adoré ce livre Philippe Djian - Page 2 429945
Et il existe tellement d'ouvrages bien écrits qui me tombent des mains Philippe Djian - Page 2 51892
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Fév 2010 - 17:12

Pour moi, c'est clair et net, c'est ce que j'ai lu de mieux depuis le début d'année. D'ailleurs, je n'ai pas trouvé le sommeil ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 14:17

darkanny a écrit:
Je fais partie ausi du club des grognons , je trouve qu'il écrit mal , et ses histoires de prof (d'université si possible) ou d'écrivain en mal d'inspiration , mais pas en mal de jeunettes malgré sa cinquantaine bien tapée , me barbent.
C'est hmmm... oui, c'est plus au moins ça. Mais le pire c'est quand il se met, du haut de sa penthouse toute blanche parisienne, à parler comme un exclu, drogué, marginal etc...
Betty Blues m'a comotionné pas mal... J'ai eu envie de mettre feu au livre, de mettre l'auteur au cachot, laugh
Je ne sais pas... J'ai été possédée par l'esprit de Torquemada, moi qui d'habitude, (même si l'on dit que mes écrits sont violents), suis d'une gentillesse timide. Je VOUS JURE!!! oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 14:38

Je n' ai pas lu le dernier, mais je n' ai pas été capable de lire les autres livres non plus.
Il m' indispose, je ne sais pas pourquoi...
Si ! Quand je le vois à la télé déjà...
Je pense Beneix et autres produits commerciaux immangeables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amapola
Agilité postale


Messages : 792
Inscription le : 18/08/2007

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 20:14

Aaahhh!!! Tu ne l'aimes non plus??? Merci!!! Je suis ravie de trouver quelqu'un qui n'aime non plus Beneix!!! Oh... je me trouvais si, mais SI solitaire dans mon déplaisir!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamouette
Envolée postale
Lamouette

Messages : 265
Inscription le : 19/09/2009
Age : 38
Localisation : Sud-est

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Avr 2010 - 9:44

J'ai essayé de le lire hier. Mouais... Il écrit pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespetitsscraps.over-blog.com
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeJeu 27 Mai 2010 - 10:07

Djian est pour moi la plus grosse claque littéraire que j'ai reçu. Ces descriptions de l'athmosphère régnante, de ses êtres humains n'arrivant pas à accepter la vacuité du monde me fascinent depuis 20 ans. Cependant je comprends très bien que l'on apprécie pas. Il ne doit pas y avoir de demi-mesures. En tout cas il ne laisse pas indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeSam 29 Mai 2010 - 4:42

Concernant " Impuretés"

Des diamants ( peut être), dans la gangue ( certainement).
Impuretés, sont-ce ces humains nantis, dépravés, irrémédiablement perdus qui peuplent cette colline et qui la polluent de leurs présences stériles. Seule la nature discrète de par les chouettes, les engoulevents, le bruissement des arbres dans la nuit semble donner espoir. Djian nous emmène découvrir ce microcosme, cette société humaine constituée de la classe sociale la plus élevée. Riche d'argent mais pauvre de coeur. Où les enfants sont perdus dans ce monde de drogue et de sexe, où les parents ont perdu leur dignité et où chacun se retranche derrière ses petits sacrements, son égoisme. Il ya du Jonathan Frantzen, du Breat easton ellis dans cette ouvrage de Djian qui n'est pas le plus simple pour appréhender l'auteur. Djian n'a nul autre pareil pour dépeindre méticuleusement cette société qu'il a constitué au fil de ses livres. Cette ambiance sexe, drogue, rock n roll. Les relations humaines toujours compliquées. Un sentiment vague de déférence, de dégoût concernant les protagonistes m'a accompagné tout le long du livre. Comment avoir de l'estime pour ces êtres qui se sont perdus dans le matérialisme, le confort et qui ont oublié d'être des hommes, des femmes et des enfants. Peut être sommes nous comme ses personnages, en train de nous perdre et c'est ce que Djian à voulu dire avec sa dernière phrase. Le compte à rebours était commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 9:00

Je viens d'achever " Incidences " et ai été ravi de rencontrer ce livre :
Au fond du gouffre, c'est là que Marc dissimule les cadavres comme d'autres les abandonnent dans des palcards. Intriguant, déroutant ce roman de Djian. Roman psychanalytique, ou les gouffres renferment des secrets inavouables, où les jeux de miroirs renvoient les reflets d'une hsitoire cahotique, car qu'est ce donc que ces presques homonymes de deux protagonistes femmes, sinon que le Ying et le Yang de la vie amoureuse et tumultueuse de Marc. Ce prof de lettres assez pleutre au fond, cet être envoûté par sa soeur avec qui il s'emmêle comme deux serpents lubriques et condamnés. C'est un roman plus noir que ceux auxquels Djian nous a habitué, plus intriguant aussi, ces non dits, ces attitudes équivoques donnent tout au long du livre un sentiment de flottememt, d'évanescence. L'histoire d'un homme arrivé en bout de course, ployant sous le poids de son histoire et voyant dans l'avenir l'incertitude la plus totale. Peut être Djian est-il à un tournant de sa carrière. Ses héros d'habitudes fringants, altiers et passionés, ne puisent ici dans leurs souvenirs que des béquilles pour tenir jusqu'à la prochaine étape. Djian était déjà fortement influencé par la littérature américaine qu'il avait habilement adaptée, le voici de plus en plus proche sans conteste d'un Philipp Roth et consors. Un bon bouquin de transition, déroutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 10:22

Je n'avais pas vu le fil sur Philippe Djian...
J'ai lu "37,2 le matin" traduit en bulgare il y a 17 ou 18 ans". Ce livre dont l'écriture bien particulière m'a secouée et j'en garde toujours le souvenir. Et les personnages de ce livre ne me laissaient pas indifferente. J'ai bien aime cette Betty malgré ses colères mémorables qui se terminent toujours en gestes insensés et destructeurs ! L'auteur a choisi une fin assez dramatique de son roman.
Plus tard j'ai lu "Maudit manege", la suite de "37,2 le matin" et la, je me rappelle moins bien cette histoire, un peu "Bonnie and Clyde". J'en ai ete moins marquee, l'auteur racontait l'ennui, le reve, loin du reel. Mais j'ai encore apprecie le message de Djian a travers ses personnages.
Je n'ai pas vu les films, mais je vois qe "Lent dehors" et "impurete" sont traduits en bulgare.
Je n'ai pas connu Djian en tant que star litteraire dans les medias comme vous et j'ai envie de plonger dans un de ces deux livres que je ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 10:57

Hexagone a écrit:
Je viens d'achever " Incidences " et ai été ravi de rencontrer ce livre :
Au fond du gouffre, c'est là que Marc dissimule les cadavres comme d'autres les abandonnent dans des palcards. Intriguant, déroutant ce roman de Djian. Roman psychanalytique, ou les gouffres renferment des secrets inavouables, où les jeux de miroirs renvoient les reflets d'une hsitoire cahotique, car qu'est ce donc que ces presques homonymes de deux protagonistes femmes, sinon que le Ying et le Yang de la vie amoureuse et tumultueuse de Marc. Ce prof de lettres assez pleutre au fond, cet être envoûté par sa soeur avec qui il s'emmêle comme deux serpents lubriques et condamnés. C'est un roman plus noir que ceux auxquels Djian nous a habitué, plus intriguant aussi, ces non dits, ces attitudes équivoques donnent tout au long du livre un sentiment de flottememt, d'évanescence. L'histoire d'un homme arrivé en bout de course, ployant sous le poids de son histoire et voyant dans l'avenir l'incertitude la plus totale. Peut être Djian est-il à un tournant de sa carrière. Ses héros d'habitudes fringants, altiers et passionés, ne puisent ici dans leurs souvenirs que des béquilles pour tenir jusqu'à la prochaine étape. Djian était déjà fortement influencé par la littérature américaine qu'il avait habilement adaptée, le voici de plus en plus proche sans conteste d'un Philipp Roth et consors. Un bon bouquin de transition, déroutant.

bravo Un des très grands livres de 2010, pour moi. Profondeur et lucidité. Terrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Aoû 2010 - 21:28

Orientale a écrit:
Je n'avais pas vu le fil sur Philippe Djian...
J'ai lu "37,2 le matin" traduit en bulgare il y a 17 ou 18 ans". Ce livre dont l'écriture bien particulière m'a secouée et j'en garde toujours le souvenir. Et les personnages de ce livre ne me laissaient pas indifferente. J'ai bien aime cette Betty malgré ses colères mémorables qui se terminent toujours en gestes insensés et destructeurs ! L'auteur a choisi une fin assez dramatique de son roman.
Plus tard j'ai lu "Maudit manege", la suite de "37,2 le matin" et la, je me rappelle moins bien cette histoire, un peu "Bonnie and Clyde". J'en ai ete moins marquee, l'auteur racontait l'ennui, le reve, loin du reel. Mais j'ai encore apprecie le message de Djian a travers ses personnages.
Je n'ai pas vu les films, mais je vois qe "Lent dehors" et "impurete" sont traduits en bulgare.
Je n'ai pas connu Djian en tant que star litteraire dans les medias comme vous et j'ai envie de plonger dans un de ces deux livres que je ne connais pas.

As-tu ses livres en français et la traduction est elle conforme au texte original ? JE viens d'être déçu par Steinbeck et met cela sur le compte de la traduction. Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 10:38

Hexagone a ecrit:
As-tu ses livres en français et la traduction est elle conforme au texte original ? JE viens d'être déçu par Steinbeck et met cela sur le compte de la traduction. Qu'en penses-tu ?

Dommage, je n'ai aucun de ses livres en frncais, je n'ai lu que des traductions qui etaient bonnes. Disons que je me connais un peu en francais bonjour et je pourrais detecter une mauvaise traduction. Cela n'a pas ete le cas avec Djian, mais je suis tombee sur plein de traductions nulles, et plus. Des erreurs de style, une mauvaise connaissance de la langue, on traduit des expressions au pied de la lettre et cela devient ridicule.
Une fois j'etais si vexee que j'ai ecrit a l'edition qui m'a repondu qu'ils feraient plus attention desormais.
Bien sur que la traduction peut gacher un chef-d'oeuvre.
"Traduttore, traditore" (« Traduire, c'est trahir », ou littéralement, « traducteur, traître ») a ecrit Joachim du Bellay. Philippe Djian - Page 2 519158
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 20:17

Comme il est de mode de retraduire un certain nombre d'ouvrages de nos jours, c'est qu'il doit y avoir des erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 50
Localisation : Corse

Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitimeSam 20 Nov 2010 - 14:13

Je viens de terminer "impardonnables" de Djian (faut dire que dans ma médiathèque, il n'y a pas beaucoup de choix..)

C'est un Djian de facture classique : j'ai retrouvé son talent dans l'écriture, ses sujets de prédilection (en tout cas ceux qui formaient le ciment de ses bouquins il y a quelques années) : des femmes au tempérament bien trempées et des hommes au caractère plus tempérés, un écrivain torturé par l'écriture, des références à ses lectures. Oui j'ai retrouvé le canevas que je connaissais déjà. Mais c'était bien à lire. Est ce que son talent a évolué ? Je ne saurai le dire. mais c'est comme si je venais de RElire un de ses livres. Pas surprise mais pas décue.
Je vais retenter l'expérience dès que je pourrais avec "Incidences"".

IMpuretés
INcidences
IMpardonnables

Hein, Traversay?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Philippe Djian - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Philippe Djian   Philippe Djian - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Djian
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation de philippe.caire
» proces philippe fontaine
» Philippe Warnauts gravement blessé à bord du F911
» Philippe De Frantal, Corsaire malouin
» Frégate Aconit (F713)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: