Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Didier Van Cauwelaert

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 12:23

Didier Van Cauwelaert Didier10

Un écrivain que j’ai beaucoup lu jusqu’à la fin des années 90.
De l’humour, de la fraîcheur, des situations rocambolesques mais crédibles, vraiment agréables à lire mais Van Cauwelaert est atteint du même mal qu’Amélie Nothomb, bien que son écriture soit très différente et ses romans un peu plus long : le manque de profondeur et la volonté de publier à tout prix…le second est-il la cause du premier ?

Un mal typiquement francophone chez les auteurs de talent de céder à la facilité ? Avec Eric Emmanuel Schmitt, ça commence à faire beaucoup…

Bibliographie

Citation :
cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement

1982 Vingt ans et des poussières,
1984 Poisson d'amour,
1986 Les Vacances du fantôme,
1988 L'Orange amère,
1989 Le Mystère Pazzi,
1991 Un objet en souffrance,
1993 Cheyenne,
1994 Un aller simple, Pages 1, 3
1995 Vanity Benz - Tome 1 : Cuba Cola,
1995 Vanity Benz - Tome 2 : L'enfant qui dirigeait la Terre,
1996 Vanity Benz - Tome 3 : Le sommet de Venise,
1997 La Vie interdite,
1998 Vanity Benz - Tome 4: Little Big Bang,
1998 Corps étranger, Page 1
1999 La Demi-pensionnaire,
2000 L'Éducation d'une fée, Page 1
2001 L'Apparition,
2002 Rencontre sous X, 2002 Page 2
2002 Karine après la vie, en co-auteur avec Maryvonne et Yvon Dray,
2003 Hors de moi, Page 1
2004 L'Évangile de Jimmy, Page 1
2005 Attirances,
2006 Cloner le Christ ?,
2007 Le Père adopté,
2008 La Nuit dernière au XVe siècle, Page 2
2009 La Maison des lumières, Pages 1, 2
2009 Thomas Drimm - Tome 1 : La fin du monde tombe un jeudi, Page 2
2010 Les témoins de la mariée, Page 2
2010 Thomas Drimm - Tome 2 : La guerre des arbres commence le 13,
2011 Le journal intime d'un arbre, Page 2
2011 JM Weston,
2012 Double identité, Page 3
2013 La femme de nos vies, Page 3

Citation :
mise à jour le 18/04/2012, page 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 12:44

Ce mal dont tu parles est il dû aux auteurs ou bien à la pression que font peser les éditeurs sur ceux-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 13:02

J'ai lu un seul livre de cet auteur il ya très très longtemps. C'était Un aller simple (publié en 1994). Oula je suis en train de lire le résumé du livre, mais je ne reconnais pas du tout ce que j'ai lu.

peut-êtr retrouverezvous le livre que j'ai lu, il me semble que ça parlait d'une vie échangée entre deux hommes.
en fait un homme rencontre son double : celui qu'il aurait été s'il avait fait un autre choix dans la vie (en l'occurence, choix entre continuer sa carrière dans le cinéma ou le théâtre ou rester avec sa copine enceinte).

ça vous dit quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 13:14

Le Bibliomane a écrit:
Ce mal dont tu parles est il dû aux auteurs ou bien à la pression que font peser les éditeurs sur ceux-ci ?

Je crois que tu as mis le doigt dessus !
Mais Didier Van Cawelaert m'est tout de même plus sympathique à priori que EES ,car il n'abuse pas du côté commercial je dirais . Simplement ses romans sont plus ou moins réussis voilà tout.

J'avais beaucoup aimé "Un aller simple" , lu il y a un petit moment déjà mais je me souviens bien avoir été captée d'emblée par cette histoire improbable mais attachante de ces deux personnages complètement opposés, l'un petit loubard décomplexé et paumé , l'autre fonctionnaire un peu coincé ne s'aimant pas vraiment.
La suite du roman nous les fait se découvrir , s'enrichir mutuellement et s'apporter cette petite parcelle d'humanité qui leur manquait .

J'avais bien aimé le ton alerte et simple,dans un contexte un peu dur d'exclusion raciale, très réaliste cependant . C'est à la fois drôle et tendre.
Je suis très bon public pour ces rencontres fortuites sous forme de road -story ,je l'avoue, qui me touchent toujours ,d'autant que celle-ci était très originale.Par contre je me souviens aussi d'une fin un peu avortée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 15 Mar 2007 - 13:21

oubliez tout ce que j'ai raconté. Après une recherche intensive sur internet, à l'aide d'une liste de mots clés longue de 4km, j'ai trouvé le livre dont je parlais. Qui n'est pas du tout de Cauwelaert (dont je n'ai rien lu en fait) mais un livre qui s'appelle l'échange d'Alan Brennert.
Allez savoir pourquoi j'ai confondu... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
Ludo28

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 45
Localisation : Maisons-Laffitte

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeLun 15 Oct 2007 - 20:52

C'est un des auteurs que j'ai découvert cette année. J'avais lu aupravant un de ces livres "rencontre sous X" qui racontait la rencontre improbable entre un footballeur "en situation irrégulière" et une actrice de film porno, et j'avais trouvé ça véritablement imporbable, malgré un style léger et agréable...
De même "la demi-pensionnaire" et "un aller simple".

J'ai traversé une période plutôt triste et j'avoue que la lecture de cet auteur m'a aidé à tenir le coup.

Son dernier ouvrage "Le père adopté" sorte d'hommage posthume à son papa René est assez réussit (il se laisse un peu emporter par l'émotion), mais permet de mieux comprendre sa démarche pour peu qu'on ne se soit pas trop penché sur ses interviews et sa biographie, on en arrive à voir les liens entre ses livres, les thèmes qu'il aborde, etc...

J'ai adoré "l'éducation d'une fée", et aussi "cheyenne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeVen 30 Nov 2007 - 17:44

Une lecture réconfortante....un peu de rose dans un monde de brutes, parfois on a envie d'y croire un petit moment Wink

"L'éducation d'une fée"



De Van Cauwelaert je n'avais lu que "Les vacances du fantôme" que j'avais beaucoup aimé alors.

Quatrième de couverture:

"Que faire lorsque la femme de votre vie décide de vous quitter parce qu'elle vous aime? Comment sauver le couple de ses parents quand on a huit ans? Une fille à la dérive peut-elle devenir une fée parce qu'un petit garçon a décidé de croire en elle?"

Nicolas, inventeur de jouets et rêveur dans lâme, est tombé amoureux dès le premier regard d'Ingrid et de son fils Raoul, dans une navette d'Air France. Depuis quatre ans ils vivent dans une harmonie totale, dans la bonheur absolu d'une famille unie par l'amour. Mais, un grain de sable vient gripper les rouages du bonheur. Ingrid décide de s'éloigner de Nicolas, pour qui pourquoi? Les réponses de l'épouse sont aussi déroutantes qu'improbables. Les arguments pleuvent, Nicolas déserte le lit conjugal pour se réfugier dans son bureau. Commence alors pour lui une longue période de doute, de renoncement pendant laquelle, plusieurs fois par semaine, il va faire des courses, plus inutiles et plus désespérantes les unes que les autres, dans un supermarché de Mantes. A la caisse, se trouve César, une belle jeune femme iranienne. Elle regarde les achats de Nicolas comme autant d'appels au secours et de preuves d'existence.
Commence alors une histoire à deux voix, une histoire de deux solitudes: celle de l'époux délaissé et désemparé, celle de la jeune réfugiée iranienne qui se bat pour pouvoir valider sa maîtrise de Lettres à La Sorbonne. En attendant, elle est caissière, s'exprime dans un français tellement correct qu'il en est désuet, et résiste aux assauts séducteurs de son supérieur hiérarchique. De silence en silence, l'improbable va se produire: Nicolas et César se rencontrent, se racontent et s'apprécient. César est-elle la fée qui recollera les morceaux du couple et donnera les ailes du rêve à un enfant de huit ans? Disons, que grâce à son regard extérieur elle saura mettre Ingrid face à sa vérité: sa peur de rendre malheureux l'homme de sa vie et son petit garçon en cas de disparition était irrationnelle et inutile...on n'éloigne jamais la douleur de la perte même pour protéger l'amour que l'on porte à ses proches.
Un roman où les personnages secondaires sont croqués sans concession avec leurs qualités et leurs défauts, reflets et produits de notre société: les collègues de travail de César sont murées dans leur jalousie et leur haine de ce que leur chef leur fait subir, le chef est un écoeurant et répugnant macho de bas étage, imbu de son minable pouvoir, un odieux petit rasciste idiot se croyant intelligent, les copains de banlieue voyous intolérants et bagarreurs pensant être investis d'une mission, agaçants certes mais moins odieux que le chefaillon, les collègues d'Ingrid intellectuels perdus dans leurs recherches, la mère d'Ingrid casse-pieds au possible mais finalement marrante, les héritiers de l'ancien patron de Nicolas qui tentent de le dépouiller (huummm la famille, ça peut être fantastique!).
Un conte de fée moderne, auquel on peut ne pas adhérer, rafraîchissant, tendre et tout en sensibilité accompagné d'humour joyeux et grinçant. De situations cruelles peuvent découler de merveilleuses issues: la chute est convenue, certes, mais agréable! Ca fait du bien de croire aux belles choses qui peuvent arriver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
LaurenceV
Agilité postale
LaurenceV

Messages : 813
Inscription le : 25/02/2007
Age : 36
Localisation : Liège

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeVen 30 Nov 2007 - 21:11

J'en ai lu beaucoup des Didier Van Cauwelaert... Un aller simple, La demi-pensionnaire, Rencontre sous X et L'éducation d'une fée. Tous ces livres m'ont touchée. J'ai, à chaque lecture, été fort émue, retournée par l'histoire. Des histoires d'amour et de vie. Bien sûr, parmi ceux-ci, celui que j'ai préféré c'est la demi-pensionnaire. Un livre émouvant.

Me voilà à nouveau lectrice de l'auteur avec Corps étranger. Un livre que j'ai apprécié mais qui ne m'a pas embarqué dans son univers.
L'histoire d'un homme qui raconte sa vie suite au décès de celle qu'il aimait par dessus tout. Il raconte leur histoire...
Cette femme qui l'avait quitté reste avec lui pour le guider vers une autre vie. Il décide de vivre une double vie, sa vie et celle de l'écrivain qu'il a été et aujourd'hui ressuscité par une lectrice belge. Une nouvelle histoire d'amour commence.
L'histoire aussi de deux personnes qui se cachent et qui se montrent l'un à l'autre tels que l'autre le désire. C'est un peu tordu ici mais j'ai du mal à expliquer.

Comment reconstruire sa vie après la mort de celle qu'on aime ? Quelle est sa véritable identité ? Qui est-on réellement ? Que désire-t-on ? Peut-on choisir son histoire, sa vie ?

Une jolie histoire. J'ai versé quelques larmes à la fin. Mais sans plus. Peut-être est-ce pour cette raison que je n'arrive pas à bien en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.autourdelau.be
lys
Espoir postal
lys

Messages : 29
Inscription le : 25/09/2007
Age : 65
Localisation : Belgique

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeSam 29 Déc 2007 - 16:35

J'ai lu aussi quelques livres de Didier Van Cauwelaert et beaucoup aimé "L'éducation d'une fée" et "La demi-pensionnaire" ainsi qu'"Un aller simple" par contre "Rencontre sous X" m' a un peu déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lys
Espoir postal
lys

Messages : 29
Inscription le : 25/09/2007
Age : 65
Localisation : Belgique

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeSam 29 Déc 2007 - 16:49

Didier Van Cauwelaert est un écrivain français, né le 29 juillet 1960 à Nice, issu d'une famille ayant des origines belges. (Wikipédia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
bertrand-môgendre

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 64
Localisation : ici et là

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeVen 15 Fév 2008 - 14:37

L'évangile de Jimmy
chez Albin Michel
ISBN 2226154973

Robe de bure et compagnie

Une satyre loufoque américanisante, d'une patrie à la conquête du monde religieux en perdition, manipulatrice des croyances des soumis.
Melant sciences progressistes, aux lourdeurs des référentes écritures saintes, cette méga-super-production holywoodienne est orchestrée par la plume caustique d'un auteur flamboyant.
Van cauwelaert a malheureusement la facheuse tendance à tartiner souvent ses maigres connaissances, créant à longueur de pages d'argumentaires (certes documentés) un sentiment de malaise, une impréssion enkilosée scotchant en post-it superposés, ses petits bouts d'extraits pompeux.
L'écrivain excelle dans la poursuite d'une intrigue immaginative, originale.
La poésie de son écriture précise, fleur bon lorsqu'elle nous charme avec la présence de personnages uniquement revêtus de la peau du commun des mortels
Un dénouement sublime, d'où l'abnégation positive renforce la stupidité des ouailles légumières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcchipie
Espoir postal
mcchipie

Messages : 21
Inscription le : 23/07/2008
Age : 42
Localisation : Saint Herblain

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeJeu 28 Aoû 2008 - 15:15

Hors de moi

Auteur: Didier Van Cauwelaert
Édition: Livre de Poche

Didier Van Cauwelaert Hors_d10

Littérature Francophone


Quatrième de couverture:


" J'ai tout perdu, sauf la mémoire. Il m'a volé ma femme, mon travail et mon nom. Je suis le seul à savoir qu'il n'est pas moi : j'en suis la preuve vivante. Mais pour combien de temps ? Et qui va me croire ? "

Dédoublement, folie, manipulation mentale ? Explorant une nouvelle fois les mystères de l'identité, Didier van Cauwelaert a écrit un suspense hallucinant, l'odyssée d'un homme seul en lutte contre le mensonge de son entourage... ou sa propre vérité.




Mon appréciation


Une histoire qui commence bien, prenante, interessante. Seulement la fin est trop rapide, baclée et très décevante. Je n'ai pas aimé ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lune-et-le-miroir
Envolée postale
la-lune-et-le-miroir

Messages : 287
Inscription le : 24/07/2008
Age : 52
Localisation : Dordogne

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 14:19

Je viens de finir "aller simple".
J'ai aimé le début avec tout cet humour et ces clichés, en revanche la fin m'a déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lune-et-le-miroir.skyrock.com/
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeSam 13 Juin 2009 - 19:27

Didier Van Cauwelaert Arton11995-18e6d

19ème roman de Didier Van Cauwelaert, La maison des lumières confirme les impressions de ses derniers livres : une idée de départ originale (un jeune homme malheureux en amour se trouve projeté dans un tableau de Magritte) et un développement qui va cahin-caha jusqu’à une conclusion un peu mièvre. Van Cauwelaert écrit avec légèreté et une suave mélancolie des histoires d’amour tristes relevées d’un pincée d’humour désabusé. Sa plume est alerte, son style impeccable, mais le jeune homme dégingandé et talentueux qui écrivait Vingt ans et des poussières, il y a plus de deux décennies déjà, semble désormais quelque peu bâcler ses romans qui se lisent vite et s’oublient pareillement. Aurait-il renoncé à écrire un grand livre, dense et puissant, qu’il a manifestement la capacité de livrer ? C’est l’impression qu’il donne, paresseusement lové dans une littérature trop prévisible, qu’il répète d’un roman à l’autre. Le lecteur de ses 19 récits ne désespère pas ; à l’orée de la cinquantaine, Van Cauwelaert finira bien par nous donner bientôt son chef d’oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitimeDim 14 Juin 2009 - 14:57

Je l'ai écouté chez Picouly et le personnage qui se fait avaler par le tableau de Magritte est une bonne idée. Mais le romancier est trop décevant, en général...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Didier Van Cauwelaert Empty
MessageSujet: Re: Didier Van Cauwelaert   Didier Van Cauwelaert Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Didier Van Cauwelaert
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yvetot au temps de la Grande Guerre, nouvel ouvrage de Didier Clatot
» Honfleur 14 Aide
» Bon anniversaire Didier
» L'animation sociale avec les personnes âgées
» Nouveau suicide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: