Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Jacques Rousseau

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Elise
Envolée postale
Elise

Messages : 129
Inscription le : 23/08/2008
Age : 32

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMar 30 Sep 2008 - 22:25

Jean-Jacques Rousseau A245

Avant même de m'inscrire ce truc me frappait déjà : pas un seul sujet sur J.J ! Ah les maroufles ! sourire

Est-il bien nécessaire de présenter ce cher Jean-Jacques à une population qui est soit prête à le vilipender, soit prompte à l'adorer ?

Moi je suis très partiale, et je l'assume. Aussi vais-je citer un site Internet qui est lui-même très partial, pour présenter l'auteur :

Citation :
Ecrivain, musicien et philosophe
La personne et l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau fascinent. Pour beaucoup, il est au centre des valeurs essentielles à notre monde : les idées de liberté, d'égalité, la Révolution française, les grands thèmes de la littérature et des sciences humaines.

Nul mieux que Rousseau n'a annoncé les temps nouveaux, c'est le seul penseur qui, à partir de la fiction de l'impossible, crée du possible. Son rêve a produit un nouveau monde. Si Jean-Jacques Rousseau a été l'objet de jugements aussi contradictoires, c'est qu'il a pris dans tous les domaines qu'il a abordé, une position résolument novatrice.

En plein XVIIIe siècle, il plaide pour les droits des déshérités, il affirme que l'éducation doit commencer par le caractère et qu'elle doit tendre à former des hommes plus que des esprits, il excelle à traquer les stratégies du désir, il proclame que la souveraineté est une et indivisible, il dénonce le théâtre-spectacle qui isole les individus, il prône le respect de la nature et il met en garde sur les dangers de la théorie du progrès.

Rien n'échappe à l'investigation de Jean-Jacques Rousseau, l'immensité de son œuvre en témoigne. Et pourtant, que d'incompréhension et de malentendus autour de l'homme et de l'œuvre ! Henri Bergson disait : "Rousseau est par excellence l'homme que l'on discute sans le connaître" .

Bon, ok, je vais aussi citer un peu Wiki :

Citation :
Jean-Jacques Rousseau, né le 28 juin 1712 à Genève et mort le 2 juillet 1778 à Ermenonville, est un écrivain, philosophe et musicien genevois de langue française. Il est l'un des plus illustres philosophes du siècle des Lumières, bien que son œuvre philosophique et son tempérament l'aient souvent opposé au rationalisme des Lumières ainsi qu'à quelques uns de ses éminents représentants. Ses travaux ont influencé grandement l'esprit révolutionnaire français. Il est particulièrement célèbre pour ses travaux sur l'homme, la société ainsi que sur l'éducation. La philosophie politique de Rousseau se situe dans la perspective dite contractualiste des philosophes britanniques du XVIIe siècle et XVIIIe siècle, et son fameux Discours sur l'Inégalité se conçoit aisément comme un dialogue avec l'œuvre de Thomas Hobbes.

Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

1742 : Projet concernant de nouveaux signes pour la musique
1743 : Dissertation sur la musique moderne
1750 : Discours sur les sciences et les arts
1751 : Discours sur la vertu du héros
1752 : Le Devin du village, Opéra
1752 : Narcisse ou l’Amant de lui-même, comédie
1755 : Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
1756 : Examen de deux principes avancés par M. Rameau
1755 : Jugement du Projet de paix perpétuelle de Monsieur l'Abbé de Saint-Pierre
1758 : Lettres morales, écrites entre 1757 et 1758, publication posthume en 1888
1758 : Lettre sur la providence
1758 : J.-J. Rousseau, Citoyen de Genève, à M. d'Alembert sur les spectacles
1761 : Julie ou la Nouvelle Héloïse pages 1
1762 : Émile, ou De l'éducation,
1762 : Du contrat social
1764 : Lettres écrites de la montagne
1764 : Lettres sur la législation de la Corse
1771 : Considérations sur le gouvernement de Pologne
1771 : Pygmalion
1781 : Essai sur l'origine des langues (posthume)
1765 : Projet de constitution pour la Corse (posthume)
1767 : Dictionnaire de musique (écrit à partir 1755 il paraît à Paris en 1767)
1770 :Les Confessions (1765-1770, posthume ) pages 4, 5
1777 : Dialogues, Rousseau juge de Jean-Jacques (posthume)
1778 : Les Rêveries du promeneur solitaire (posthume) pages 1, 2
1781 : Émile et Sophie, ou les Solitaires (publication posthume en 1781, la suite de l'Émile)

Citation :
mise à jour le 21/07/2012, page 6

Je n'ai personnellement lu que Les Confessions, et suis en train de lire finalement les Dialogues.

Le tragique de Rousseau est d'être étudié malhabilement, souvent, au lycée ; âge où il est difficile de saisir toute la puissance de J.J, car il est beaucoup plus facile de tomber dans le camp des Voltairiens quand on est hargneux et nihiliste (j'ai d'ailleurs connu des profs qui ne se privaient pas de réduire J.J à un simple sauvage et illuminé voulant retourner à l'état primitif).

Rousseau a une plume relativement limpide et fluide à mon goût. Il est capable d'envolées lyriques mais toujours très intenses, très sincères, qui sont loin d'être chargées - elles sont plutôt très "effrénées", témoignant de cette vigueur, de cette vivacité d'esprit et de ce bouillonnement que l'on ne rencontre que chez des gens qui refusent une vie stérile et préfèrent assumer leur caractère passionné.

C'est l'aîné indispensable qui a guidé tant d'autres grands génies - Nerval, Stendhal, Proust et même, j'oserai dire, Dostoïevski (il y a en tout cas beaucoup de traits communs). En philosophie il y a aussi Kant.

Rousseau reste très accessible pour quiconque accepte de vraiment rentrer dans ses textes - j'entends d'un point de vue émotionnel. Il faut accepter de juger J.J seulement après l'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendresdailes.free.fr
Oreiller
Posteur en quête
Oreiller

Messages : 57
Inscription le : 08/09/2008
Age : 28
Localisation : Bretagne

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 20:28

Je suis tout à fait d'accord avec tes derniers paragraphes, je trouve que Rousseau est souvent décrié à tort.
Je n'ai lu que son discours sur les sciences et les art, le discours sur l'origine de l'égalité et les rêveries alors je n'ai pas un regard complet sur son oeuvre mais la plupart des reproches adressées à Rousseau me paraissent étranges.
Son style est très fluide, très clair et très agréable et ses propos sont souvent interressants et pertinents même si parfois paradoxals.
Le seul reproche avec lequel je suis d'accord est sa paranoïa qui est assez énervante dans les rêveries.
Ce qui m'a beaucoup marqué dans ses écrits est la sincérité de ses derniers, l'homme derrière les lignes nous apparait tel qu'il est, sans se cacher ce qui n'est pas forcément le cas de tous les philosophes qui semblent se cacher derrière leurs textes. De ce fait, Rousseau m'apparait comme quelqu'un de très attachant et humain.
En résumé, peut etre un de mes philosophes préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 23:12

C'est très bien Elise d'avoir ouvert ce fil, c'est vrai qu'il manquait et je viens seulement de le découvrir !

Rousseau est mon deuxième petit chouchou tout juste après Nerval, même presque à égalité sourire et j'ai passé des heures merveilleuses à le lire.

Il est effectivement très accessible, il ne faut pas hésiter un seul instant swing

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Jean Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 23:38

Sans la volonté de classement -il ya vraiment trop d' écrivains que j'aime-
Rousseau tient depuis longtemps une grande place !
Pas de commentaires, il faut le lire. Surtout Les confessions et les
Reveries.
Mais si vous voulez un livre extraordinaire sur Rousseau, lisez donc La Transparence ou l'obstacle de Jean Starobinsky (Gallimard), lui aussi un grand écrivain Suisse.
Et puis le début des Confessions que je voulais mettre ailleurs :

Je forme une entreprise qui n'aura jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi.
Moi, seul. Je sens mon coeur et je connais les hommes. Je ne suis comme
aucun de ceux que j'ai vus ; j'ose croire n'etre fait come aucun de ceux
qui existent. Si je vaux pas mieux, au moins je suis autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 23:45

bix229 a écrit:
Sans la volonté de classement -il ya vraiment trop d' écrivains que j'aime-
Rousseau tient depuis longtemps une grande place !
Pas de commentaires, il faut le lire. Surtout Les confessions et les
Reveries.
Mais si vous voulez un livre extraordinaire sur Rousseau, lisez donc La Transparence ou l'obstacle de Jean Starobinsky (Gallimard), lui aussi un grand écrivain Suisse.
Et puis le début des Confessions que je voulais mettre ailleurs :

Je forme une entreprise qui n'aura jamais d'exemple et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi.
Moi, seul. Je sens mon coeur et je connais les hommes. Je ne suis comme
aucun de ceux que j'ai vus ; j'ose croire n'etre fait come aucun de ceux
qui existent. Si je vaux pas mieux, au moins je suis autre.
Ca me donne trop envie de le relire encore. Merci Bix, je suis toute émue sourire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeVen 17 Oct 2008 - 0:00

Rousseau est plus un philosophe qu’un écrivain ; ces écrits ne servant que ses idées en la matière.
Il est vrai que celles-ci, à l’époque où il les prononça, ont leur intérêt mais elles apparaissent comme naïves à la nôtre… l’opposition au cynique Voltaire était inéluctable.

L’homme « naturel » n’existe pas ; comme tout animal, l’humain s’adapte à son environnement ou disparaît mais, contrairement aux autres animaux, il a le pouvoir de modifier en partie cet environnement en organisant ce que l’on appelle société.
Cette dernière dépend de ceux qui prennent la peine de la construire et l’idée qu’elle porte en elle la part corrompue de l’homme qui ne serait bon qu’en sauvage est proche du ridicule…quant à la proclamation de Rousseau qui serait forcément différent des autres (encore un… Rolling Eyes ) et qui détiendrait la vérité de la « nature » rire ; cela frôle la mégalomanie… innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sonitaline
Posteur en quête
sonitaline

Messages : 77
Inscription le : 23/10/2008
Age : 32

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 12:43

j'ai entamé hier les rêveries du promeneur solitaire
j'ai aimé la première promenade mais au bout de la deuxième je commence à décrocher
pour résumer un peu la situation:
l'auteur est persécuté mais coupable de rien
il s'adresse à ses persecuteurs d'une manière indirecte
je n'ai pas encore achevé la lecture mais je suis très tentée d'abandonner
je ne vois rien de profond dans l'écriture de rousseau bien au contraire je trouve que c plutôt simple comme philosophie
j'aimerai bien avoir les commentaires des gens qui l'ont lu
merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 13:24

Moi j'aime Rousseau et chanter Rousseau Basketball

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sonitaline
Posteur en quête
sonitaline

Messages : 77
Inscription le : 23/10/2008
Age : 32

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 18:54

bulle a écrit:
Moi j'aime Rousseau et chanter Rousseau Basketball

Spoiler:
 
sympa la chanson bulle bailler
aurai tu une autre pour les rêveries du promeneur solitaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 21:58

sonitaline a écrit:

sympa la chanson bulle bailler
aurai tu une autre pour les rêveries du promeneur solitaire
Je sais pas s'il en existe une. jypeurien

GAVROCHE “Les Misérables” de V. HUGO, musique de Cl. M. SCHONBERG
GAVROCHE la chanson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 22:05

sonitaline a écrit:

j'aimerai bien avoir les commentaires des gens qui l'ont lu
merci d'avance

Hem, ça remonte à mon année de 1ère. Donc bien loin. Comme toi j'avais trouvé ça assez simpliste. Et le côté volontiers larmoyant d'autres de ses œuvres m'agaçait (mais c'était bien dans le ton de son époque pré-romantique).
Revenir en haut Aller en bas
Nibelheim
Main aguerrie
Nibelheim

Messages : 389
Inscription le : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Cambrai

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeMer 3 Déc 2008 - 22:43

Je vais l'étudier le semestre qui suit, mais j'avoue que ce n'est pas l'oeuvre de Rousseau qui m'attire le plus. Je n'en dirais pas plus, car je suis ignorante en la matière.
En revanche, avec toutes ses ambiguïtés, La Nouvelle Héloïse est une oeuvre particulièrement riche et intéressante que j'ai lue deux fois (et que j'ai encore envie de redécouvrir). Outres les lettres prétextes qui développent une philosophie qui, pour avoir vieilli, n'en est pas moins intéressante, ce grand roman épistolaire véhicule une émotivité et une émotion très forte, qu'on ne comprends pas toujours aujourd"hui (les manifestations de douleur peuvent nous sembler bien excessives, en tout cas), à travers une écriture pour le coup magistrale. La Nouvelle Héloïse me semble une œuvre très "littéraire" par rapport à d'autres écrits du même bonhomme et l'écriture est à tomber par terre (si si) : très musicale, empruntant à la peinture, il y a de véritables "moments de bravoure" tout à fait remarquables. Les personnages ne sont pas inintéressants, parfois agaçants mais souvent nuancés et très riches.
Franchement pour quiconque a un peu de courage, c'est une œuvre un peu laissée de côté vers laquelle se tourner.

Bon je ne réponds pas trop à la question, mais je ne sais pas trop quoi dire. A part que juger la philosophie de Rousseau à travers une seule lecture des Rêveries me semble assez limité, du moins je pense. Je crois que n'est pas forcément là qu'on trouvera la plus grande expression de la philosophie rousseauiste ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-plume.blogspot.com
sonitaline
Posteur en quête
sonitaline

Messages : 77
Inscription le : 23/10/2008
Age : 32

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 9:47

merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeDim 7 Déc 2008 - 11:46

Nibelheim a écrit:
du même bonhomme
Oh ! Nibelheim ! Un peu de respect tout de même laugh

Mais pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur La nouvelle Héloïse sourire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitimeLun 8 Déc 2008 - 9:16

Epi a écrit:
Nibelheim a écrit:
du même bonhomme
Oh ! Nibelheim ! Un peu de respect tout de même laugh
Un homme capable d'écrire un livre sur l'éducation tout en ayant abandonné ces enfants à la naissance mérite un respect éternel.
respect respect respect sourire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jean-Jacques Rousseau Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» JJ BOURDIN ET RMC en direct de Dijon aujourdhui
» Bon Anniversaire JJ
» Le gris
» Le Grand Bazar
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: