Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Jacques Rousseau

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 18 Juin 2015 - 10:24

Hanta a écrit:
Je pense qu'il faut distinguer le philosophe de l'écrivain...

De qui, Voltaire ou Rousseau ?

ArturoBandini a écrit:
Et les rêveries, ce serait plutôt philo ou littérature? J'ai un peu du mal à le catégoriser.

Oh, je n'ai pas lu les Rêveries, donc je n'en ai aucune idée.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 18 Juin 2015 - 10:30

Littérature à mon sens puisque c'est une autobiographie, les oeuvres philosophiques principales étant :
- Emile ou de l'éducation
- Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes
- Du contrat social
- Considérations sur le gouvernement de Pologne
- Discours sur les sciences et les arts

Après à l'instar de Voltaire, on ne peut enlever toute considération philosophique sur ses oeuvres littéraires, ce serait catégoriser de façon arbitraire des genres. Mais son système philosophique prend forme et a vocation à présenter une réflexion dans ces ouvrages précis.

Paradoxalement, Rousseau et Voltaire sont les plus célèbres des Lumières (avec Kant qui est lui pourtant en marge géographiquement) mais ce ne sont pas les plus importants loin de là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eulalie_Manea
Posteur en quête
Eulalie_Manea

Messages : 62
Inscription le : 07/06/2015

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeMar 30 Juin 2015 - 22:50

J'ai lu les Rêveries du Promeneur Solitaire hier. J'ai beaucoup aimé les lire dans le train, je trouve que c'est un lieu qui se prête parfaitement à cette lecture (surtout lorsque l'on passe par la campagne).

J'ai beaucoup aimé le format: un journal qui en plus d'être autobiographique reste d'importantes réflexions philosophiques. Rousseau nous y fait part de son amour pour la nature faune et flore confondu, sa préférence pour la solitude et sa déception des autres. Ca doit être pour cela que j'ai aimé le lire dans le train. Lorsqu'on lève quelques instants les yeux on reste plongé avec Rousseau dans ses pensées.

Vraiment j'ai beaucoup aimé cette lecture, je la recommande pour celles et ceux qui n'ont pas peur de l'auteur et qui souhaitent passer un bon moment hors du quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémy
Envolée postale
Jérémy

Messages : 116
Inscription le : 08/09/2015

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2016 - 5:52

Concernant sa pièce Narcisse ou l'amant de lui-même:

Il la publie en 1753, plus de vingt ans après son écriture. Une publication-prétexte pour répondre aux détracteurs de son Discours sur les sciences (...) en préface.

C'est bien la préface qui est importante, en tout cas sur le plan philosophique. Rousseau y synthétise la pensée développée dans son discours lauréat - dois-je la redire ? L'art et les sciences corrompent les hommes, etc - et se défend d'un reproche en particulier : celui de l'homme en contradiction actuelle avec sa prêcherie théorique. Oui, parce que Rousseau gagne son pain par les sciences et les arts justement : l'hypocrisie en froisse plus d'un.

Jusque-là, on s'endort.

La partie amusante ? Rousseau déterre cette petite pièce - qui prend 30 minutes à lire - pour démontrer qu'il est humble, même si artiste. Une preuve d'humilité parce c'est une pièce très mauvaise - ça oui. C'est du sous-Marivaux : on pense toute de suite à La Fausse Suivante et au Jeu de l'Amour, mais Rousseau est maladroit, et son écriture n'a pas ce raffinement prégnant qui fait toute la force de son maître.

Au moins il le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeMer 10 Aoû 2016 - 16:21

J' imagine mal Rousseau dans ce genre, en effet !

Mieux vaut lire Marivaux, bien plus moderne et plus tragique qu' on le croit. Ne pas oublier ses romans.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reixach
Posteur en quête
Reixach

Messages : 60
Inscription le : 15/04/2016

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 11 Aoû 2016 - 11:53

Jérémy a écrit:
C'est bien la préface qui est importante, en tout cas sur le plan philosophique. Rousseau y synthétise la pensée développée dans son discours lauréat - dois-je la redire ? L'art et les sciences corrompent les hommes, etc - et se défend d'un reproche en particulier : celui de l'homme en contradiction actuelle avec sa prêcherie théorique. Oui, parce que Rousseau gagne son pain par les sciences et les arts justement : l'hypocrisie en froisse plus d'un.
Il y a un paradoxe, pour le moins, et qui est assumé dans le Discours, d'ailleurs. Sans doute pas d'hypocrisie, parce que justement, il me semblait que sa critique des arts était un poil plus nuancée, mais le souvenir en est lointain et je préfère faire une petite relecture avant de m'avancer...
Je ne connaissais pas cette pièce, mais je vais combler cette lacune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémy
Envolée postale
Jérémy

Messages : 116
Inscription le : 08/09/2015

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 11 Aoû 2016 - 17:41

Tu as raison : il y a nuance, dans la mesure où Rousseau affirme (et il le réitère justement dans cette préface) que certains artistes - très rares - demeurent incorruptibles malgré l'exercice de leur fonction. C'est le motif de publication de Narcisse, petit au possible : en publiant un mauvais texte écrit de sa main, Rousseau espère à une élévation des perceptions extérieures le concernant.

Cela participe d'une tendance victimaire que je constate chez Rousseau. Je soupçonne, en lisant ses correspondances par exemple, que son isolement est en partie auto-infligé. Son caractère irascible et une certaine paranoïa lui mettront plusieurs amis à dos : sa relation avec Hume est très enrichissante à cet égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reixach
Posteur en quête
Reixach

Messages : 60
Inscription le : 15/04/2016

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 11 Aoû 2016 - 21:36

Jérémy a écrit:
Tu as raison : il y a nuance, dans la mesure où Rousseau affirme (et il le réitère justement dans cette préface) que certains artistes - très rares - demeurent incorruptibles malgré l'exercice de leur fonction. C'est le motif de publication de Narcisse, petit au possible : en publiant un mauvais texte écrit de sa main, Rousseau espère à une élévation des perceptions extérieures le concernant.
Ce n'est pas à cela que je pensais, mais promis, je vais regarder.

Citation :
Cela participe d'une tendance victimaire que je constate chez Rousseau.

Oui, elle parcourt toute son oeuvre et transparaît encore dans l'écriture tardive (et prétendument intimiste) des Rêveries. Au-delà de ce qu'il peut y avoir d'agaçant dans ses apitoiements, son tempérament est à la base d'une réflexion très subtile et originale sur l'individualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémy
Envolée postale
Jérémy

Messages : 116
Inscription le : 08/09/2015

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeVen 12 Aoû 2016 - 6:26

Reixach a écrit:

Ce n'est pas à cela que je pensais, mais promis, je vais regarder.
Ok, n'hésite pas à me faire signe !

En tout cas c'est bien ce qui semble motiver la publication de son Narcisse, quand on lis entre les lignes. Je t'invite à lire la préface : elle est disponible un peu partout sur la toile (évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeVen 12 Aoû 2016 - 16:03

Reixach, Jeremy, avez-vous lu La transparence et l' obstacle : Jean Starobinski sur Rousseau ?

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reixach
Posteur en quête
Reixach

Messages : 60
Inscription le : 15/04/2016

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeVen 12 Aoû 2016 - 18:16

bix229 a écrit:
Reixach, Jeremy, avez-vous lu La transparence et l' obstacle : Jean Starobinski sur Rousseau ?
Oui, c'est l'étude de référence sur cet auteur. Et justement, ma réserve doit venir d'un autre essai de Starobinski, peut-être Le remède dans le Mal qui est une expression de Rousseau d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérémy
Envolée postale
Jérémy

Messages : 116
Inscription le : 08/09/2015

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeJeu 18 Aoû 2016 - 1:26

Comment est votre latin ?

Je n'arrive pas à traduire exactement cet incipit au Verger des Charmettes :

Rousseau a écrit:
Rara domus tenuem non aspernatur amieum:
Raraque non humilem calcat fastosa clientem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitimeMar 20 Sep 2016 - 5:53

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 A133
Les Rêveries du promeneur solitaire

Je n’ai lu pour l’instant que la cinquième promenade :
Citation :
La Cinquième promenade fait l’éloge du "far niente", de l’oisiveté, ou plutôt d’une activité sans contrainte. Le texte est rédigé d’après les souvenirs qu’a gardés Rousseau de son séjour sur l’île Saint-Pierre au milieu du lac de Bienne en Suisse. Dans cette cinquième promenade, Rousseau parle du concept du bonheur "un état fugitif qui nous laisse encore le cœur inquiet et vide, qui nous fait regretter quelque chose avant, ou désirer encore quelque chose après."
Wikipedia

Je dois cette découverte à Nezumi qui a visité l’île Saint-Pierre. Un grand merci, c’était délicieux et tout comme Jean-Jacques Rousseau, j’ai pratiqué le farniente lors de cette lecture…


De toutes les habitations où j'ai demeuré (et j'en ai eu de charmantes), aucune ne m'a rendu si véritablement heureux et ne m'a laissé de si tendres regrets que l'île de St-Pierre. On ne m’a laissé passer guère que deux mois dans cette île, mais j’y aurais passé deux ans, deux siècles et toute l’éternité sans m’y ennuyer un moment. Je compte ces deux mois pour le temps le plus heureux de ma vie et tellement heureux, qu’il m’eût suffit durant toute mon existence, sans laisser naître un seul instant dans mon âme le désir d’un autre état.


L’île dans sa petitesse est tellement variée dans ses terrains et ses aspects, qu’elle offre toutes sortes de sites et souffre toutes sortes de cultures. On y trouve des champs, des vignes, des bois, des vergers, de gras pâturages ombragés de bosquets et bordés d’arbrisseaux de toute espèce dont le bord des eaux entretien la fraîcheur ; une haute terrasse plantée de deux rangs d’arbres borde l’île dans sa longueur, et dans le milieu de cette terrasse on a bâti un joli salon où les habitants des rives voisines se rassemblent et viennent danser les dimanches durant les vendanges.


… j’aurais voulu qu’on m’eût fait e cet asile une prison perpétuelle, qu’on m’y eût confiné pour toute ma vie, et qu’en m’ôtant toute puissance et tout espoir d’en sortir, on m’eût interdit toute espèce de communication avec la terre ferme de sorte qu’ignorant tout ce qui se faisait dans le monde j’en eusse oublié l’existence et qu’on y eût oublié la mienne aussi.

Jean-Jacques Rousseau - Page 9 A132

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 9 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» JJ BOURDIN ET RMC en direct de Dijon aujourdhui
» Bon Anniversaire JJ
» Le nectar de Saint-jacques. Dieppe.
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Le gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: