Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Jacques Rousseau

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
rivela
Zen littéraire
rivela

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Oct 2011 - 16:56

Kierkegaard a écrit:
Il me semble que Rousseau est davantage un philosophe qu'un écrivain, est il bien classé ici ?

Les confessions ou la nouvelle Héloise sont plutôt hors philosophie enfin je sais pas trop faut demander au spécialistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Oct 2011 - 17:28

Ah, ah ! C'est justement LE grand débat...
On peut en discuter pendant des heures. Ce n'est pas parce qu'il est classé ici qu'on ne lui accorde aucun crédit philosophique...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Oct 2011 - 19:23

Ce qui me parait évident -à moi- c' est qu' il est philosophe ET écrvivain...
Moins pour ses romans que pour les Confessions et Les Reveries du promeneur solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 6 Oct 2011 - 20:33

colimasson a écrit:
Une question amusante posée au cours de ce premier cours public : Combien de fois faut-il lire Rousseau ?

Quelques indices :

« Je dois lire et relire Rousseau jusqu’à ce que la beauté de l’expression ne me trouble plus. »
Kant, Remarques touchant les observations sur le sentiment du Beau et du Sublime

« Mon admiration pour Rousseau est d’abord esthétique : quel style ! Il dit en cinq mots ce qui ‘men demanderait quinze. Et puis viennent toutes sortes de considérations si complexes que j’ai du mal à les débrouiller. »

Lévi-Strauss, De près et de loin

« Quand on s’obstine à suivre le fil [de mon système], il faut y revenir avec effort plus d’une fois. »
Rousseau, Troisième dialogue

Rien de très précis dans tout cela. Heureusement, Rousseau nous donne la réponse exacte lorsqu’il écrit à Moultou :

Spoiler:
 

Il va falloir beaucoup de temps devant soi… Laughing
Je reprendrais bien le temps de le relire tiens, ça me ferait du bien !

bix229 a écrit:
Ce qui me parait évident -à moi- c' est qu' il est philosophe ET écrvivain...
Oui, absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeVen 20 Jan 2012 - 22:00


Extraits d’une interview de Martin Rueff, professeur au Département de langue et de littérature françaises modernes et responsable des commémorations « Penser avec Rousseau », au sujet de l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau.

Sur les liens entre la pensée de Rousseau et le totalitarisme :
Citation :

Avez-vous un exemple de la pensée de Rousseau qui puisse justifier l’idée qu’il est à l’origine du totalitarisme ?
Dans le Contrat social, Rousseau dit, à propos du citoyen, qu’ « on le forcera d’être libre ». On peut l’interpréter de deux façons. Certains voient dans le terme « forcer » la preuve que les écrits de Rousseau contiennent les germes du totalitarisme et du stalinisme. D’autres affirment au contraire qu’il ne faut pas assimiler le « on » à un gouvernement mais plutôt à la volonté générale à laquelle tout le monde doit se plier pour pouvoir jouir de la plus grande liberté politique possible. Si chacun se force, alors la loi politique a le même pouvoir de coercition que les lois physiques, ce dont personne ne se plaint.

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Allago10
Allégorie de la Révolution avec Jean-Jacques Rousseau à droite en compagnie de Socrate, Jésus, Jeanne d’Arc, etc.
Citation :
Rousseau parle beaucoup de liberté. Comment la définit-il ?
Dans le Contrat Social, Rousseau distingue trois types de liberté : physique, politique et morale. Pour lui, la plus importante est la dernière « qui seule rend l’homme vraiment maître de lui ». C’est ce qui fait d’ailleurs que Rousseau, avant d’être un penseur politique, est pour moi d’abord un anthropologue. Sa conception de la liberté n’est pas celle qui est traduite dans la fameuse formule « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Ca, dit-il, c’est l’indépendance, ce qui est l’inverse de la liberté. Si cette maxime était le modèle de la liberté, alors Robinson Crusoé, seul sur son île, serait l’homme le plus libre de la Terre. En réalité, il s’ennuie et n’aime personne. Pour Rousseau, la liberté n’est jamais celle d’un seul et ne signifie pas non plus être hors des lois. Car, dans ce cas, si l’on considère que la loi de la gravitation entrave la liberté, alors soyons libres et jetons-nous par la fenêtre ! Il faut au contraire définir un ensemble de règles, aussi claires et évidentes que l’est la gravitation, à l’intérieur desquelles nous pouvons tous vivre bien. Et ces lois, on peut les décider ensemble, ce qui est le but d’une société décente. C’est comme en amour, finalement. On dit aujourd’hui de quelqu’un qu’il est libre lorsqu’il est célibataire. On sait très bien que cette liberté, au fond, rend malheureux. Ce qu’on veut, c’est être « libres en amour et non pas libérés de l’amour ». Autrement dit, libre de pouvoir décider, dans le cadre du couple et des règles qu’il a fixées, de ce que l’on veut faire (des enfants, les éduquer, créée). Certains individus peuvent bien sûr décider que leur liberté passe par la solitude mais ce n’est pas ce que préconise Rousseau.

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Emile_10
Emile vainqueur à la course de Schall


Citation :
Qu’est-ce que Rousseau peut apporter à l’éducation aujourd’hui ?
Pour lui, le but de l’éducation est de préserver autant que faire se peut l’ « amour de soi », un principe à la fois simple et obscur qu’il développe dans sa « Théorie de l’homme ». Ecouter l’amour de soi revient à suivre sa propre ligne, sa pente vitale. Le coup de génie de Rousseau, c’est d’affirmer que l’homme en société voit son amour de soi petit à petit perverti pour devenir de l’amour-propre, qui désigne le fait qu’entre soi et soi se glissent les autres. Dans les Dialogues, Rousseau prend cet exemple : je ne tombe pas amoureux d’une femme parce que je suis attiré par elle –ce qui serait une manifestation de l’amour de soi- mais parce que tout le monde la trouve belle ou parce que mon meilleur copain est amoureux d’elle.

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Gravur10
Gravure de Charon
Citation :

Peut-on lire Rousseau comme une critique de la société de consommation ?
D’un point de vue méthodologique, il faut se garder de demander à un penseur du passé de répondre à des questions qu’il ne pouvait pas se poser pour des raisons évidentes […]. Pour lui, la société de consommation, dans ses excès, c’est la concrétisation du triomphe de l’amour-propre. On peut y ajouter la dimension perverse qui fait que l’on habitue les enfants non plus à avoir des relations avec les autres mais avec les choses. Et à force de fréquenter les choses, on en devient une. Résultat : notre société devient une société de choses. Etant un penseur radical, Rousseau ne transigerait sans doute pas avec la société actuelle. Ses écrits, en tout cas, permettent d’analyser et de dénoncer les déviances contemporaines. Et ce d’autant plus que ce sont les théoriciens du libéralisme économique du 18e siècle, qui deviendra le capitalisme, qui ont propagé l’idée que notre seul intérêt était matériel et immédiat. Rousseau a combattu cette vision de l’homme. En grand analyste, il a vite comprit la force du capitalisme naissant et ses travers possibles.
Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Illust10
Illustration des Confessions, dessiné par Monnet, gravé par Helman

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Jean-j10
Jean-Jacques Rousseau à la cathédrale Notre-Dame de Paris

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Jean-j11
Jean-Jacques Rousseau quitte Genève en 1728 de Jules Courvoisier, 1912

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Extrai10
Extrait de l’herbier de Jean-Jacques Rousseau, 1776

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 116

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 12 Juil 2012 - 15:53

Les confessions

Aahhh !!!

(C'est un Aahhh de béatitude).

J'ai lu toutes vos opinions et certaines m'étonnent. Narcissique le Jean-Jacques ? Il passe son temps à pratiquer l'auto-dérision !
Il se croit le meilleur ? Il ne cesse de dire qu'il est mauvais en tout et que toute forme d'étude est laborieuse pour lui ! Ne parlons même pas de son hyper émotivité qui bloque toute réussite en assemblée.

Une autre dimension : il est très drôle quand même. Voir les scènes où il se met en tête de regarder les étoiles, avec une installation de son cru, allumée en pleine nuit et faisant peur aux paysans du coin qui le prennent pour un timbré ! J'avoue éclater de rire régulièrement avec lui, car je vois bien le personnage balourd, gauche et exalté qu'il est, mais aussi intuitif, entier, fantasque. (En plus, il a le guignon !)

Sans omettre sa niaiserie avec les femmes, trop mortelle ! D'où tirait-il une innocence pareille en plein siècle libertin ?

Sa vie est un vrai vagabondage, il l'assume et se moque de lui-même en permanence.
Certaines scènes proustiennes avant la lettre.

Quelle bonne idée j'ai eue de le relire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeVen 13 Juil 2012 - 11:55

Sur L'AFFAIRE de la vie de Rousseau, celle que nous comprenons et pardonnons le moins :

« Je me contenterai de dire qu’en livrant mes enfants à l’éducation publique, faute de pouvoir les élever moi-même, en les destinant à devenir ouvriers et paysans, plutôt qu’aventuriers et coureurs de fortunes, je crus faire un acte de citoyen et de père ; et je me regardais comme un membre de la république de Platon. Plus d’une fois, depuis lors, les regrets de mon cœur m’ont appris que je m’étais trompé ; mais (…) j’ai souvent béni le ciel de les avoir garantis par là du sort de leur père… »

« …j’ai négligé mes devoirs mais le désir de nuire n’est pas entré dans mon cœur…. »

Il faudrait pouvoir parler avec les 5 orphelins pour juger s'il a eu raison ou tort.
Sait-on si ces enfants ont été identifiés plus tard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeVen 13 Juil 2012 - 12:18

Je crois qu'on n'est même pas certain qu'il y ait eu cinq enfants, ni même comment ils ont été placés, c'est très flou cette histoire. Il ne faut pas trop prendre les Confessions à la lettre, il y a plein de zones d'ombre et il a souvent arrangé la réalité (pas forcément à son avantage d'ailleurs).

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeVen 13 Juil 2012 - 15:51

Je n' ai pas le début des Confessions en tete, mais c' est quelque chose du genre : "Si je ne vaux pas mieux que les autres, au moins je suis autre". Il y a chez Rousseau cet orgueil affiché et qui prouve qu' il avait conscience de sa valeur et de son originalité. Il était aussi ombrageux, et c' est la limite de sa sensibilié qu' on aime chez lui, mais qui lui faisait voir des ennemis un peu partout et qui pouvait aller jusqu' à la paranoia.

Je dis cela sans l' ombre d' une critique, mais au contraire, parceque je crois comprendre Rousseau bien au delà des apparences. Je veux dire que l' hyper sensibilité que je ressens m' amène parfois aussi à imaginer des choses qui ne sont pas forcément mais que ma vulnérabilité rend possibles sinon vraisemblables.

Il y a des zones d' ombre qui subsistent ches Rousseau, notamment l' histoire des enfants et sans doute bien d' autres. Et qui souvent sont dues au fait que Rousseau n' ose pas aller trop loin dans les aveux de crainte qu' ils ne soient exploités par ses "ennemis". Il est possible que ses accès de panoia lui aient fait inventer des faits ou les omettre...La volonté d'etre sincère était chez lui radicale et en meme temps, il était empeché constamment de l' etre tout à fait... Ce qui a fait de lui un etre contradictoire.


Bref, pas simple de connaitre Jean-Jacques. Mais je le répète, le livre de Starobinslki,La Trensparence ou l' obstacle m' a beacoup appris et fait comprendre qui il était. Et qui m' a amené à l' aimer malgré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 12:09

J'ai fini les confessions. A part une fin un peu pénible, où on a le droit à un inventaire des "ennemis" du grand homme, j'ai vraiment adoré ce livre, surtout la 1ère partie. Bien sûr, la jeunesse et ses envolées lyriques.
Je déplore que Rousseau ne parle pas plus de littérature, de sa façon de travailler, de ce qu'il lit. Mais ce n'est pas le sujet, car c'est lui le sujet.
Un libre bâti sur la subjectivité, long, a de quoi rebuter et pourtant son style charmeur et sa façon de nous retenir par des "mystères" qu'il ne comprend pas nous fait avancer.
Je garde une bonne opinion de l'homme, que je pense hypersensible et un brin inadapté à la comédie sociale, toujours basée sur l'iniquité et les apparences.(Je me suis même largement reconnue dans certains traits.)
J'aimerais creuser encore certains aspects de ses passions, comme son côté musicien. A défaut de nous avoir légué de grandes compositions, il nous livre sa musique intérieure et j'ai sacrément été bercée.

Je pense continuer avec JJR cet été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helios
Posteur en quête
Helios

Messages : 62
Inscription le : 29/06/2012
Age : 52
Localisation : Hautes Alpes

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 14:10

Je suis quelque peu fasciné par cet auteur. J'ai repris "Les Rêveries", après 20 ans, car à l'époque il m'avait vaguement interpellé par le côté "écolo" (contemplation dans la nature, botanique...;il a d'ailleurs écrit un dictionnaire de la botanique).
J'ai donc commencé par la fin puisque ensuite j'ai lu Les Discours, Les Confessions, L'Emile, incontournable et dont certaines parties sont mémorables, le contrat social qui m'a beaucoup plu.
Mais de toute façon, Rousseau se relit plusieurs fois.

Je me retrouve aussi souvent dans Rousseau; il est si humain, comment ne le pourrait-on pas ?

En ce moment, je suis dans La Nouvelle Héloïse, roman dans lequel il ne perd pas l'occasion d'aborder des thèmes philosophiques passionnants.
J'ai téléchargé les oeuvres (in)complètes sur Kindle pour 2 euros : une cinquantaine d'écrits avec les lettres mais pas Les dialogues. Mais pour les oeuvres majeures, il vaut mieux les livres avec leurs notes.

J'ai donc commandé : Jean-Jacques Rousseau - Page 5 51PE324GJZL._SL500_AA300_ qui se situent entre Les Confessions et Les rêveries.


Pour ses lectures, on peut penser que Rousseau a dû lire tous les classiques Antiques, dans Les confessions, il dit quand même que l'auteur qui l'a le plus inspiré, comme beaucoup d'autres grands auteurs, est Plutarque, que j'ai découvert à cette occasion (Les vies parallèles sont passionnantes).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 16:15

Et voilà le fameux Lévite d'Ephraïm, dont il parle en fin de livre.
Tu nous diras vite ce qu'il y a dedans !
En revanche, j'ai mal compris ses démêlés avec la censure, à Paris, à Genève.
Si une bonne âme veut m'éclairer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 17:49

La censure s' est manifestée à props du Contrat social. Pour résumer, Rousseau approfondit ses thèses sur l' état de nature et il essaie de concilier le contrat social et la volonté de tous. Le contrat doit primer la volonté générale de façon à ce que chacun participe au pouvoir. C 'était sa conception d' un état juste et égalitaire.

Pour utopique qu' elle soit, cette thèse ne pouvait que choquer les pouvoirs politiques, à raison d 'ailleurs, puisqu' elle allait etre reprise par d' autres et voyager partout...La clarté des Lumières commençait à s' étendre...

Je crois que Rousseau avait eu aussi des problèmes avec la censure à Paris, à propos de musique et de Rameau. Rousseau s' interesssait à beaucoup de sujets, comme la botanique en effet, et aussi la musique où ses conceptions musicales se heurtaient à la tradition. Mais je vais me reseigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 21:07

Comme je ne l'ai pas lu, je ne me rends pas compte. Mais ne condamne t-il pas le despotisme ?
Il me semble qu'il a été rejeté par les élites sauf Frédéric de Prusse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitimeJeu 19 Juil 2012 - 21:29

En ce qui concerne Rameau et Rousseau, cela renvoie à la fameuse querelle des Bouffons. Et en réalité, c'est Rousseau qui fut l'agresseur. Dans un pamphlet (Lettre sur la musique française) il attaque en réalité la musique française (dont Rameau est le plus illustre représentant) et dénie la possibilité même à la langue française d'être chantée. C'est une attaque très virulente
Citation :
D'où je conclus que les Français n'ont point de musique et n'en peuvent avoir
et forcement un certain nombre de réponses sont virulentes aussi, les moins sympathiques s'en prenant à l'origine étrangère de Rousseau.

Par ailleurs, Rousseau est vraiment un très mauvais compositeur, dont les oeuvres ne sont plus jouées qu'exceptionnellement à titre de curiosité. Et le fait qu'il préfère et prend La serva padrona de Pérgolèse comme un exemple de la supériorité de la musique italienne sur la musique française, en particulier celle de Rameau, est absolument hilarant.



_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Jacques Rousseau   Jean-Jacques Rousseau - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» JJ BOURDIN ET RMC en direct de Dijon aujourdhui
» Bon Anniversaire JJ
» Le gris
» Le Grand Bazar
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: