Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Olivier Adam

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeMer 1 Sep 2010 - 9:49

Olivier Adam - Page 11 A154

Falaise dans la civilisation
Interview d'Olivier Adam
Propos recueillis par François Perrin


Avec Le coeur régulier, Olivier Adam, 34 ans, nous propose, selon ses propres termes, « un livre sur le refus du suicide » : l'histoire d'une femme qui, voyageant au Japon sur les traces de son frère décédé, prend un peu de distance pour observer, avec un regard neuf, sa vie tout autant que l'exemple incarné d'une solidarité sans contrepartie. Une parution qui coïncide avec les derniers préparatifs du tournage d'un film adapté par Jalil Lespert de son roman précédent, Des Vents contraires.



suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeDim 5 Sep 2010 - 13:11

kenavo a écrit:
Olivier Adam - Page 11 41hft710

Le coeur régulier
Citation :
Présentation de l'éditeur
Depuis que son frère Nathan est mort, Sarah se sent incomprise et de plus en plus prisonnière de sa « si parfaite » vie de famille. Elle décide de partir sur les traces de Nathan, au Japon, et s’installe dans un petit village connu pour une étrange raison : ce village est en effet le lieu d’élection de tous les candidats au suicide. Un homme, Natsume, arpente les falaises pour les dissuader de commettre l’irréparable. Nathan, avant son accident, prétendait avoir enfin trouvé la paix auprès de lui. Sarah a l’espoir de se rapprocher, une dernière fois, de son frère. Mais il lui faudra plus qu’un voyage pour se réapproprier son histoire et reconnaître qu’elle s’est dupée elle-même. « Toutes ces années, je m’étais tellement échinée à me perdre, à me fondre dans le décor, à me noyer dans la masse. Je m’étais noyée tout court ».Le Coeur régulier raconte le voyage intérieur qu’entreprend Sarah pour reconquérir, peu à peu, une sérénité.

Olivier Adam revient d'un séjour à Kyoto et ce livre porte des traces de ces semaines.
Heureusement il n'est pas tombé dans le piège de vouloir faire un 'roman japonais' mais il a tout simplement fait un roman Adam, qui se joue en moitié au Japon Very Happy

Comment dire ? On retrouve ici les thèmes de prédilection d'Olivier Adam. Dans une histoire nouvelle, mais pas si différente des autres (Je vais bien ...). Il y a deux récits bien distincts, l'un de la déconstruction, en France, après la mort du frère quasi jumeau et l'impression que sa propre vie est bâtie sur du sable et nourrie de compromis quotidiens avec la société, qui ne sont plus supportables. Cette partie là ne m'a pas enthousiasmé. A cause de l'impression de déjà lu et d'attaque convenue contre l'ultra libéralisme, le conservatisme tranquille et moisi, et une vision de l'entreprise qui est juste, mais attendue, là encore. La description du stage de motivation dans le Morbihan m'a un peu agacé, un peu facile je trouve.

La partie japonaise m'a davantage intéressé. Pas pour le côté exotique, qui n'y est pas, mais parce qu'il s'agit de reconstruction et de remise en cause de ses propres préjugés, de ses certitudes rebelles, de l'égoïsme qui est tapi en chacun de nous et qui nous ronge à l'intérieur. Et puis, il y a les personnages que rencontre Sarah. En particulier, cet "empêcheur de suicides" qui est extraordinaire, non seulement pour ce qu'il fait, mais par son humilité et sa discrète humanité. Les falaises, un homme qui veille comme un ange gardien, finalement c'est l'image que je retiens d'un roman que j'ai cru ne pas avoir aimé plus que ça. Je m'étais trompé, il m'a laissé un goût doux/amer agréable et une douce mélancolie au creux du coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeDim 5 Sep 2010 - 15:08

traversay a écrit:
La partie japonaise m'a davantage intéressé. Pas pour le côté exotique, qui n'y est pas, mais parce qu'il s'agit de reconstruction et de remise en cause de ses propres préjugés, de ses certitudes rebelles, de l'égoïsme qui est tapi en chacun de nous et qui nous ronge à l'intérieur. Et puis, il y a les personnages que rencontre Sarah. En particulier, cet "empêcheur de suicides" qui est extraordinaire, non seulement pour ce qu'il fait, mais par son humilité et sa discrète humanité. Les falaises, un homme qui veille comme un ange gardien, finalement c'est l'image que je retiens d'un roman que j'ai cru ne pas avoir aimé plus que ça. Je m'étais trompé, il m'a laissé un goût doux/amer agréable et une douce mélancolie au creux du coeur.
oui.. d'accord avec toi, c'est surtout cette partie qui lui est bien réussie..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 11:06

Des vents contraires


L’histoire d’une famille à la dérive… Sarah, épouse et mère de deux jeunes enfants, a brusquement disparu. La police ne prend pas les recherches très au sérieux, pensant à un départ volontaire… Paul retourne à StMalo, la ville de son enfance, pour tenter de reconstruire son foyer dans un cadre différent.
Un récit émouvant, écrit dans un style brillant et épuré, où alternent des descriptions magnifiques de la mer et des scènes d’une famille en proie au désespoir et à l’incertitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 14:03

et pour ce qui est de la critique de M.Moix, elle m'a rappelé Lucien de Rubempré dans Illusions perdues, quand il doit donner un avis négatif sur le roman de son ami d'Arthez "il prit le livre comme des enfants prendraient un bel oiseau pour le déplumer et le martyriser".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 16:29

krys a écrit:
et pour ce qui est de la critique de M.Moix, elle m'a rappelé Lucien de Rubempré dans Illusions perdues, quand il doit donner un avis négatif sur le roman de son ami d'Arthez "il prit le livre comme des enfants prendraient un bel oiseau pour le déplumer et le martyriser".
en effet.. Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeVen 17 Sep 2010 - 5:56

J'attaque " Des vents contraires" . Suis un peu surpris par le style. J'ai le sentiment de retrouver du Djian dans la façon d'aborder certaines situations. Cet auteur revendique t-il une certaine influence de Djian ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeJeu 23 Sep 2010 - 21:09

J'ignorais tout de cet auteur et n'avait qu'une vague impression, lanouvelle génération d'auteurs français qui ne me disait rien. Avec un patronyme de premier venu, j'avais le sentiment qu'il s'agissait du énième nouveau talent dont on nous serine les oreilles à chaque rentrée littéraire. Enterrant mes aprioris sous le poids léger de mon désir de ne pas mourrir idiot, je me suis décidé.
Dès les premiers mots, je me suis senti floué. Une belle écriture certes, mais un côté auteur pour bobos. Une première partie un peu longue et qui ne reflète pas la suite. Et puis que peut me faire l'histoire, certe malheureuse, de ce type qui seul affronte l'adversité ? Pas grand chose. Les faits divers nous innondent de nouvelles morbides et anxiogènes. Et puis, une fois l'éffort de la première partie passé, j'ai repris un second souffle et l'écriture s'est envolée et m'a fait prendre le large. Car on s'y attache à ce type, bringuebalé par un destin tragique dont on ignore la raison profonde ( exhilée, enlevée? ), et mine de rien cela compte cette interrogation. On ne lira pas de la même manière si l'on penche d'un côté ou de l'autre. Cet ours mal léché, coincé dans sa quotidienneté à peut être eu ce qu'il méritait. Ou alors, le sort la cloué sur un croix sacrément lourde et massive. Au final j'ai été emballé. Ce mal être qui ronge comme un cancer cet homme, ne peut que nous apitoyer. On a envie de lui tendre la main, on se sent concerner, empathique. Il y a les descriptions omniprésentes de la mer. Cette mer qui est comme un barrage, qui rejette jamais une ouverture vers un ailleurs paradisiaque. Il pleut, il fait froid, la terre granitique semble immuable et s'amuser du sort qu'elle observe. Toujours les vagues rejettent à la mer les hommes qui veulent mourrir, elles les refusent, surtout ceux qui ont encore des choses à réaliser ici bas, de belles choses malgré le désespoir. La scène d'amour onirique et superbe, la fin tombe à point, et laisse un poids sur la poitrine.
Bref, j'ai été emmené par ce bouquin, qui m'a fait pensé à Djian par certains moments, peut être les scènes de descriptions de la mer sont elles un peu trop présentes, mais s'inscrivent à merveille dans le paysage du roman. Chaudement recommandable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeJeu 23 Sep 2010 - 22:22

Hexagone a écrit:
Bref, j'ai été emmené par ce bouquin, qui m'a fait pensé à Djian par certains moments, peut être les scènes de descriptions de la mer sont elles un peu trop présentes, mais s'inscrivent à merveille dans le paysage du roman. Chaudement recommandable.
tiens, c'est marrant.. quand j'ai vu que tu avais commencé ce roman, je me suis dit, hui, Hexagone s'est trompé d'auteur/de livre.. voilà une lecture qui ne va pas lui plaire.. mais bien contente de lire ton commentaire..
autant pour ce qui est: juger ce qui fera plaisir à d'autres lecteurs Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 16:59

Olivier Adam - Page 11 41k3ax11
Kyoto Limited Express

Un roman inédit d'Olivier Adam en dialogue avec 76 photos en couleur d'Arnaud Auzouy

je l'ai eu aujourd'hui et c'est tout beau côté photos.. concernant le texte.. je vais le découvrir Very Happy


site du photographe: ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 17:40

traversay a écrit:
finalement c'est l'image que je retiens d'un roman que j'ai cru ne pas avoir aimé plus que ça. Je m'étais trompé, il m'a laissé un goût doux/amer agréable et une douce mélancolie au creux du coeur.

Hexagone a écrit:
Bref, j'ai été emmené par ce bouquin, qui m'a fait pensé à Djian par certains moments, peut être les scènes de descriptions de la mer sont elles un peu trop présentes, mais s'inscrivent à merveille dans le paysage du roman. Chaudement recommandable.

Merci pour ces deux commentaires Traversay et Hexagone, ça fait toujours plaisir de lire ça!
Chez Olivier Adam ce n'est pas trop l'histoire que l'on retient mais le ton, très juste, et sa voix, très humaine.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 21:42

aeriale a écrit:

Spoiler:
 

J'ai dit qu'il surfait trop sur toutes les formes de la misère sociale...que c'était un peu son fond de commerce...
J'ai peut-être tort mais je dois bien dire ce que je pense réellement non?
Remets-toi, je t'en prie, ma chère Aériale...Ce n'est qu'un roman Des vents contraires !
rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
uolav
Agilité postale
uolav

Messages : 663
Inscription le : 27/11/2009
Age : 56
Localisation : CAEN

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 21:50

J'avais été très touchée par ce livre et je suis pas trop remise non plus de ton avis Coline. C'était mon premier commentaire sur un livre et je me suis sentie nunuche de l'avoir aimé. Avec plus de recul, j'avoue que c'est très mélo, mais, souvent, le mélo, ça marche très bien. J'ai une collègue qui a pleuré tout le long du livre. Olivier Adam est un auteur à succès, il faut que ses romans plaisent au plus grand nombre. C'est sans doute pour ça qu'il est commercial. N'empêche qu'on peut aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeSam 23 Oct 2010 - 22:00

uolav a écrit:
J'avais été très touchée par ce livre et je suis pas trop remise non plus de ton avis Coline. C'était mon premier commentaire sur un livre et je me suis sentie nunuche de l'avoir aimé. Avec plus de recul, j'avoue que c'est très mélo, mais, souvent, le mélo, ça marche très bien. J'ai une collègue qui a pleuré tout le long du livre. Olivier Adam est un auteur à succès, il faut que ses romans plaisent au plus grand nombre. C'est sans doute pour ça qu'il est commercial. N'empêche qu'on peut aimer.

Non mais attendez... encouragement ...Je donne juste mon ressenti, et je ne veux surtout blesser personne... content
Je ne prétends absolument pas que j'ai raison...
Je suis désolée que vous ne vous en remettiez pas...
Je ne conteste absolument pas qu'on puisse aimer...J'avais d'ailleurs apprécié la lecture de A l'abri de rien du même Olivier Adam.
Heureusement, parmi tous ces livres que nous lisons et sur lesquels nous échangeons, il y en a pour tous les goûts ...et surtout pour tous les moments aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hexagone
Envolée postale
Hexagone

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 48
Localisation : Ile de France

Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitimeDim 24 Oct 2010 - 9:43

Je n'ai lu qu'un livre de lui, mais il semblerait éffectivement qu'il remet la misère sur le métier à chaque livre. Cependant il a l'air de très bien le faire. J'attends de lire d'autres ouvrages pour formuler une impression plus précise et mieux fondée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Olivier Adam - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Adam   Olivier Adam - Page 11 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivier Adam
Revenir en haut 
Page 11 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paroles d'Horus
» merci OLIVIER
» nouveau venu
» Best Of 2006.
» recherche mecano moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: