Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Fernando Pessoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Ven 15 Juin 2007 - 5:46

Train de nuit pour Lisbonne

" e um ser humano, uma pessoa", c'est un être humain, une personne,dit il à voix haute et claire et sans doute fus-je la seule à entendre , moi qui connaissais toutes les nuances de sa voix, le léger tremblement quand il répéta: "Pessoa"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senhal
Envolée postale
avatar

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 35
Localisation : Villeurbanne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Mer 18 Juil 2007 - 9:02

J'ai découvert Le Gardeur de troupeaux (VF malheureusement...) il y a un peu plus d'un an et ça m'a soufflée...

Il n'y a vraiment que les poètes, me dis-je lorsque j'en lis de sa trempe, capables d'exprimer les différentes facettes de l'ineffabilité de l'existence.

XL

Devant moi passe un papillon

et pour la première fois dans l'Univers je remarque

que les papillons n'ont ni couleur ni mouvement,

tout de même que les fleurs n'ont ni parfum ni couleur.

C'est la couleur qui est colorée dans les ailes du papillon,

dans le mouvement du papillon c'est le papillon qui se meut,

c'est le parfum qui est parfumé dans le parfum de la fleur.

Le papillon n'est qu'un papillon

et la fleur n'est qu'une fleur.






Dans nos pensées, rendons chaque chose suffisante en elle-même ;
identifions momentanément les ensembles et les liens qui rendent
cohérent l'assemblage de parties qui les unit : atomisons.

Le papillon n'est pas bleu. Il y a le papillon et il y a le bleu.

Je ne souffre pas. Il y a la souffrance (elle-même décomposable) et il y a je (lui-même décomposable).

Et alors, à la fin, si chaque chose est une chose, irréductible, nous
devrions voir que les choses n'ont pas de lien entre elles, mais
qu'elles sont toutes la même et Unique Chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Mar 14 Aoû 2007 - 0:10



L'enfant que je fus pleure sur la route.
Je l'y laissais quand je vins être qui je suis;
Mais aujourd'hui, voyant que ce que je suis n'est rien,
Je veux aller chercher qui je fus là où il est resté.

Ah, comment faire pour le rencontrer? Qui s'est
Trompé en venant, au retour se trompera.
Et je ne sais plus d'où je suis venu ni où
Je me trouve. Ignorance où mon âme est en panne.

Que ne m'est-il donné d'atteindre en ces parages
Une élévation, d'où je puisse enfin voir
De mesyeux mes oublis, pour lesremémorer!

Car, dans l'absence au moins, j'aurai de moi nouvelle:
Oui me voyant tel que je fus dans le lointain,
Trouver en moi un peu de quand j'étais ainsi!
(dans Cancioneiro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senhal
Envolée postale
avatar

Messages : 165
Inscription le : 17/07/2007
Age : 35
Localisation : Villeurbanne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Ven 17 Aoû 2007 - 23:56

Vraiment génial, ce poète.
Le problème de la situation d'un certain "je", dans le temps, dans l'espace.
Du dédoublement, du je qui cherche le je qui n'est que l'image d'un je à jamais perdu.

Les bouddhistes disent : à celui qui crois exister, réponds-lui qu'il se fourvoie. Mais celui qui pense ne pas exister, alors celui-là est fou.

Exister c'est l'épreuve d'être sans être. Ce poète est le funambule sur les vers de ces méditations-là, en tout pourvu du pauvre balancier des mots humains pour nous les exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirisme.com
lekhan
Main aguerrie
avatar

Messages : 324
Inscription le : 20/08/2007
Age : 27
Localisation : Poitiers-Biarritz

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Jeu 23 Aoû 2007 - 14:10

Je crois que je me rappellerais toujours le jour ou j'ai lu Pessoa pour la première fois.
J'avais lu quelque part des extraits du gardeur de troupeau, et je m'étais mis en tête de l'acheter pour le lire.
Je me suis empressé d'aller voir au quatrième étages de ma librairie favorite (rayon poche-poèsie), et j'ai trouvé sans difficulté se recueille.

Alors, dans ma précipitation habituelle et frénétique, dès la porte franchie j'arrache le prix, le jette dans une poubelle, et m'assoies sur un banc. Je pensais comme à mon habitude lire une cinquantaine de pages, d'autant que le jour était gris et froid.
Je suis resté scotché, littéralement, à Pessoa.
J'ai lu d'une traite ces pages, en me délectant, en savourant, cette prose gracieuse, et ces conclusions métaphysiques.

Quand je me suis levé, mes mains étaient gelées d'avoir tenu le livre pendant ces deux ou trois heures, (malgré mon stratagème d’alterner une main dans une poche et l'autre qui tient les pages).

J'ai donc fini par aller en relire quelques passages au chaud, dans un petit bar "Hessien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Cannelle
Envolée postale
avatar

Messages : 245
Inscription le : 20/09/2007
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Fernando Pessoa   Sam 22 Sep 2007 - 16:13

Je reste sans voix. Avoir des tonnes de bouquins et n'en n'avoir aucun de cet auteur me semble une abbhération.
Tu m'as donné envie de le découvrir, de le lire, de le savourer, Coline. Tu en parles avec tant de chaleur, de bonheur que si j'en avais la possibilité, je prendrais ma voiture et j'irais immédiatement à la librairie. Pas celle de mon quartier, il n'y a pas grand chose...
Je vais voir par la Fnac et commander là-bas.
merci pour cet exposé attirant et passionnant. Malheureusement, je ne pourrai le lire qu'en version française et je perdrais beaucoup de la saveur de lire un texte dans sa version originale. Mais j'espère que la traduction sera valable.
Bien, trouvons d'abord un livre.
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Sam 22 Sep 2007 - 16:45

J'espère qu'il saura aussi te toucher...:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cannelle
Envolée postale
avatar

Messages : 245
Inscription le : 20/09/2007
Age : 77
Localisation : Belgique

MessageSujet: Fernando Pessoa   Sam 22 Sep 2007 - 16:54

J'en suis pratiquement certaine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Sam 22 Sep 2007 - 22:49

Cannelle a écrit:
J'en suis pratiquement certaine Wink

Je suis allée sur ses pas à Lisbonne cette année...:)
Queenie aussi d'ailleurs...

ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Mer 31 Oct 2007 - 23:50

Lecture Fernando Pessoa, Frontières de l'être et de la langue.

C'est à l'auditorium du Louvre le jeudi 8 novembre à 20h30.
Une trentaine de textes sélectionnés par Robert Bréchon qui a concouru à faire découvrir l'oeuvre de Pessoa en France.
Des fragments du Livre de l'Intranquillité, du Chemin du serpent et de l'Erostrate, des poèmes d'Alvaro de Campos et Alberto Caeiro (deux des hétéronymes de Pessoa).

VOIR ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Jeu 1 Nov 2007 - 0:34

Oui, j'avais vu Pessoa lu au Louvre par Giraudeau... Je n'aime pas trop le sous réserve . Il ne doit pas très bien aller, Bernard Giraudeau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Jeu 1 Nov 2007 - 0:48

Marie a écrit:
Oui, j'avais vu Pessoa lu au Louvre par Giraudeau... Je n'aime pas trop le sous réserve . Il ne doit pas très bien aller, Bernard Giraudeau...

Oui...J'y ai pensé aussi... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Jeu 1 Nov 2007 - 0:59

moi je préfererai que ce ne soit pas lui... ça m'encouragerait à y aller !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Jeu 1 Nov 2007 - 1:06

Queenie a écrit:
moi je préfererai que ce ne soit pas lui... ça m'encouragerait à y aller !

Il y a un numéro de téléphone. Tu peux appeler avant pour savoir...
C'est dansdes occasions comme ça que je voudrais être parisienne!

Queenie, es-tu allée voir l'expo Kiarostami à Beaubourg?
ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lekhan
Main aguerrie
avatar

Messages : 324
Inscription le : 20/08/2007
Age : 27
Localisation : Poitiers-Biarritz

MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   Ven 2 Nov 2007 - 11:38

A Poitiers, nous autres estudiantins(ou plutôt moi et quelques autres gens de classes préparatoires) avons lancé le concept de faire par nous même des conférences en publique à deux heures du matin place du Palais de Justice quelques samedi vendredi ou jeudi.^^

Prochaine étape lecture et débat sur le texte pour rien numéro 9 de Samuel Beckett. En plein jour si le courage m'en prend.

Il ne faut pas regretter d'être dans une petite ville, et faire en sorte de ne pas figer la culture.

Par contre ce qui est regrettable c'est qu'on ne puisse pas organiser le même genre de colloque librement dans un parc ou un jardin, ou même dans la rue.

Enfin, je n'y serais pas, j'aurais fini mon exposé sur Beckett. A peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://collectif-ennui.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fernando Pessoa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fernando Pessoa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Happy B'Day Bishop Fernando Kutino.
» Jeux interdits
» Casting complet...
» Le pasteur Kutino vient de faire une crise d'AVC qui aurait provoqué une paralysie partielle!
» Ma Premiére vraie escale (ile de Fernando Poo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: