Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Georges Flipo

Aller en bas 
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 18:37

Georges Flipo Flipog10
Source: Evene

Citation :
Suite à ses études à l'Essec, Georges Flipo fait carrière dans la publicité, laissant à l'abandon un premier roman écrit en 1993. Pourtant, en 2003, un concours de nouvelles le pousse à s'adonner de nouveau à ce vieux démon de l'écriture. De nombreuses nouvelles voient alors le jour, tantôt publiées dans des journaux ou recueils collectifs, tantôt enregistrées pour l'émission 'Les Petits Polars' sur France Bleue. La reconnaissance du monde littéraire vient dès 2004 avec la publication de son premier recueil, 'La Diablada'. Les critiques apprécient, tout autant que le second, 'L' Etage de Dieu', sorti en 2006. Début 2007, le premier roman de Georges Flipo, 'Le Vertige des auteurs' sort au Castor Astral et laisse germer un véritable talent d'auteur.

Le site de l'auteur ICI
Le blog de l'auteur LA il est désopilant!!!


Dernière édition par Chatperlipopette le Sam 4 Oct 2008 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 18:41

Qui comme Ulysse


Il est des voyages au long cours dans les livres dont on se souvient toute sa vie, comme "L'Odyssée", "Vingt mille lieues sous les mers".... Aujourd'hui, la modernité n'offre plus de continents inconnus de par le monde sauf un : celui, partiellement exploré, de la nature humaine! C'est une infime partie de cet univers complexe et en éternelle expansion que nous propose de visiter Georges Flipo avec son recueil de nouvelles "Qui comme Ulysse"...a fait un long voyage dans le dédale haletant, parfois extraordinairement exécrable, parfois émouvant, de l'âme humaine. Il sait pointer le petit détail du quotidien et le fait sortir de l'ordinaire: ainsi le défaut saute aux yeux, la tendresse est amplifiée, l'humour corrosif ou amical.
En quatorze nouvelles, Georges Flipo fait voyager son lecteur entre Paris, les Alpes, l'Amérique du Sud, le Magreb et l'Inde, lieux mythiques s'il en est; en quatorze étapes, il décortique au scalpel de son écriture, les petits arrangements avec la conscience, la lumineuse poésie d'une adolescente au futur improbable, le romantisme tardif d'un chef d'entreprise, la rencontre extraordinaire entre deux maîtres dans un coin perdu de pampa autour d'un échiquier aux accents mystiques, les pleurs d'une fillette aux pieds en sang pour satisfaire le désir d'exotisme des touristes occidentaux, la virtuosité créative autour des fourneaux venue au secours d'une inspiration défaillante, la liberté d'être de mères de famille BCBG lors de leur échappée belle montagnarde, l'ailleurs étonnant d'un voyageur du Net ou les glanages puisés dans les malheurs d'autrui.
On sort de la lecture de ces nouvelles, surpris par la sagacité de l'auteur envers son prochain, ému par les sujets douloureux abordés sans pathos, enchanté par la qualité de l'écriture qui dessine avec subtilité toutes les misérables failles de l'être humain. Georges Flipo nous fait rire, sourire et pleurer en jouant avec virtuosité sur la gamme étendue de la cruauté, de la bêtise (huuummm ces touristes d'une "beaufitude" pathétique en Inde!), du cynisme, de la poésie, de la tendresse, de l'insolite et des masques virevoltant au rythme du tango.
Le voyage que le lecteur entreprend aux côtés de l'auteur comme des personnages est autant intérieur que de villégiature: il remonte aux sources d'une nostalgie submergeant les souvenirs d'une enfance comme aux sources d'un tourisme glauque, irrespectueux de la culture de l'Autre ou absolument abject...même si un personnage par son sacrifice tente de racheter le péché occidental. Le voyage proposé a aussi les accents du voyage initiatique: ainsi cette partie d'échecs sublimissime, dans un village perdu au milieu de nulle part, dans un espace-temps sans début ni fin, à laquelle les saints mineurs sont appelés à jouer et à montrer combien le matériel est juste une question de perception des choses et du monde. Ou encore, cette soirée de tango où les masques invisibles se tricotent au rythme des notes de musique, sirènes attirantes et ô combien douces aux oreilles de celui ou celle qui l'espace d'un soir devient un autre.
L'humour de l'auteur, que je goûte régulièrement en lisant ses désopilantes chroniques sur son blog, est d'une saveur toute particulière dans la nouvelle "Qui comme Ulysse" où un auteur expatrié chercher désespérement à retrouver l'inspiration en réalisant les mille et une recettes d'empanadas de son pays. N'est-ce pas ce que font certains auteurs en déclinant un ou plusieurs sujets de prédilection en multiples saveurs et assaisonnements? Cet humour est aussi savoureux dans "La route de la soie" ou dans "La marche dans le désert": il égratine, écorne, certaines pratiques d'internautes et de décideurs (les fameux séminaires pour se ressourcer ou affermir la cohésion des cadres!!).
Le recueil se déguste ou se dévore et sa lecture laisse le lecteur sous le charme des récits qui l'ont fait passer par tout une gamme d'émotions précieuses et belles.
J'avais beaucoup lu de jolies chroniques sur Mr Flipo et je dois avouer que sa belle réputation de nouvelliste est loin d'être usurpée! Mon voyage a été d'une grande diversité et c'est avec un immense plaisir que j'ai visité une riche partie du monde, encore à explorer, qu'est la nature humaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 18:46

Le vertige des auteurs, c'est très bon, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 18:52

Si vous tâtez de la plume et avez quelque ambition de publier, lisez ce livre. Vous avez le recul nécessaire pour ce faire? Vous rirez beaucoup, parfois jaune. Vous ne le possédez pas encore? Cette lecture vous aidera à l'acquérir au moins partiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 21:37

monilet a écrit:
Si vous tâtez de la plume et avez quelque ambition de publier, lisez ce livre. Vous avez le recul nécessaire pour ce faire? Vous rirez beaucoup, parfois jaune. Vous ne le possédez pas encore? Cette lecture vous aidera à l'acquérir au moins partiellement.

Cette lecture est dans mes projets Wink : j'ai vraiment aimé son dernier recueil de nouvelles!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Le Bibliomane
Zen littéraire
Le Bibliomane

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeDim 5 Oct 2008 - 15:14

"Qui comme Ulysse"

Michel de Montaigne, dans ses Essais, écrit : « Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages : Que je sais bien ce que je fuis, mais non pas ce que je cherche. »

Les personnages qui apparaissent au fil des quatorze nouvelles que nous propose Georges Flipo dans cet excellent recueil, ont tous plus ou moins quelque chose à fuir et à rechercher.
Que leur voyage s'accomplisse dans des pays exotiques ou qu'il soit intérieur, leur démarche est toujours marquée du sceau de la fuite ou de la quête.
On ne trouvera pas ici de descriptions pittoresques des pays traversés mais à plutôt le portrait de celui ou de celle qui voyage, pour diverses raisons : à la recherche d'une mémoire enfouie, d'une révélation intime ou plus prosaïquement dans le but d'éprouver cet étrange sentiment que l'on appelle dépaysement.

Nous ne sommes donc pas ici en présence d'un florilège de ces récits de voyages qui, de l'« Odyssée » d'Homère aux ouvrages de Nicolas Bouvier et Bruce Chatwin, ont fait rêver des générations de lecteurs.
Ici, le paysage, qu'il soit d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique du sud, s'efface pour laisser la place à celui qui est en somme l'âme, l'acteur et le réceptable de toute pérégrination : le voyageur.
Ainsi, en quatorze tableaux, Georges Flipo nous brosse le portrait de personnages en quête d'un ailleurs : certains prennent l'avion en groupes, bardés d'appareils-photo, afin de contempler, à l'autre bout du monde, la misère de leurs contemporains.
D'autres, exilés, recherchent leurs racines et leurs souvenirs enfuis dans un pélerinage aux sources de leur existence.
D'autres encore, pélerins immobiles, recherchent en eux-mêmes cet ailleurs qui leur fait cruellement défaut et qu'ils tentent d'atteindre par l'entremise de leur mémoire, de leur imaginaire, ou encore à l'aide d'une recette de cuisine évoquant un passé riche de senteurs et d'émotions.

Voici donc quatorze portraits de voyageurs, quatorze nouvelles qui nous emmènent successivement de Bangkok à Buenos Aires, de Venise et de Quito au pied des tours de Mantes-la-Ville. Avec tendresse et humanité, Georges Flipo nous fait partager les émerveillements mais aussi les peurs, les angoisses et les nostalgies de toute une galerie de personnages confrontés au vertige de l'ailleurs.
Touchants, drôles, dramatiques, émouvants, les protagonistes de ces nouvelles ne sont pas de ces globe-trotters professionnels qui sillonnent la planète en tous sens. Ils sont des gens ordinaires, de ceux que l'on peut croiser à chaque carrefour. Ils sont un peu de nous-même, avec leurs doutes, leurs espérances et aussi leur maladresse. Tous ont entrepris un voyage, qu'il soit réel ou imaginaire (quelquefois aussi les deux), pour guérir une blessure, pour retrouver une part d'eux-mêmes, pour l'émulation du tourisme de masse ou encore pour échapper à un quotidien morose.
Tous vont vivre une expérience unique qui les marquera à jamais, que ce soit dans un hôtel de Pattaya ou sur les bords de la Dives à Cabourg.

C'est ému, amusé, intrigué, révolté aussi parfois, que le lecteur ressort de la lecture de « Qui comme Ulysse ». Il aura découvert, au cours de ces différents récits, les multiples facettes du voyage telles qu'elles se déclinent dans notre monde contemporain mais il aura aussi et surtout effectué un magnifique voyage dans le coeur des hommes, un voyage poétique et burlesque, parfois cruel, parfois émouvant jusqu'aux larmes, empreint de tendresse et d'une profonde humanité.

Je n'avais jusqu'ici jamais rien lu de Georges Flipo et je reste encore, quelques jours après avoir découvert ce recueil, tout émerveillé par le charme de ses nouvelles qui m'ont entraîné bien loin (et pas seulement en kilomètres) à la découverte d'horizons lointains mais surtout intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitimeSam 3 Jan 2009 - 16:15

Dans une petite heure, en principe Georges Flipo dans l'émission littéraire de France Inter de 17h05 à 18h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Georges Flipo Empty
MessageSujet: Re: Georges Flipo   Georges Flipo Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Flipo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Choron ( Georges Bernier )
» Accès Parking quai Georges Gorse
» [77] Seine et Marne
» Le port de Brest
» 1MP TREMPONT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: