Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 11:23

Je ne sais si l’article que je viens de découvrir dans Le Temps de ce matin, " Morts sur le plateau, vivants à l’écran ", recouvre le sujet de ce fil. Je trouve fort intéressant de lire quel sort a été fait aux films ou aux bouts tournés après le décès d’un acteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 68
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 12:22

Portrait de Marilyn Garbo



Vous qui êtes aussi pervers que moi quant à la mythologie des actrices,je suis sûr que vous vous êtes posé la question essentielle qui nous lie à ces icônes.Cette question est:pourquoi Marilyn et pourquoi Garbo?Pourquoi appelle-t-on l'une par le prénom comme une copine de lycée et l'autre par son nom comme une directrice d'école.Encore que l'on puisse tomber amoureux de la directrice de l'école.Mais pour elles,pour elles deux...

Greta Gustafsson Garbo,la Divine,n'est pas une affiche sur un mur de chambre d'adolescent.Je ne pense pas qu'elle l'ait jamais été.Peu bavarde,ce qui lui a permis d'éviter les bévues de certaines ravissantes idiotes Garbo offre à des admirateurs nombreux mais corrects son visage sévère,énigmatique non exempt d'une certaine antipathie.Mais la hauteur et l'antipathie peuvent être diablement séduisantes.Interprète de grands personnages de l'histoire(Marie Walewska,La Reine Christine,Mata Hari),de la littérature(Anna Karénine, Marguerite Gautier) Garbo existe-t-elle réellement?Phobique de ce que l'on n'appelait pas encore les médias cette femme,à force de créer le mystère autour d'elle,s'est évanouie quelque part dans le monde étranger à ce qui n'est pas celluloïde.On n'oublie pas Garbo mais comme épaule amie,et plus si affinité,ce n'est tout de même pas la panacée.Et au Grand Hotel quand je descends ce n'est pas la belle Nordique qui me manque.Attirante certes mais comme ces étendues blanches que je n'atteindrai jamais la Divine est comme une photographie glacée,deux fois glacée sur un magazine obsolète dans le hall du palace. Heureusement Lubitsch vint et Ninotchka avec lui.On a su alors que Garbo aurait pu être humaine,de larmes et de sourires,une femme,pas un rêve dont on n'ose prononcer le prénom.



Norma Jean n'a jamais quitté les calendriers et on n'ose imaginer qu'elle aurait 80 ans.Marilyn,notre Marilyn à tous,à vous,à moi,du domaine public du glamour si j'ose dire.Marilyn à qui tout homme est redevable d'émotions ou tout au moins d'émoustillements.Les hommes préfèrent les blondes et les blondes préfèrent les bijoux.Croqueuse d'hommes peut-être mais croque la vie qui vivra peu(vieux proverbe malais de mon invention).La garce de Niagara et les demoiselles de vertu incertaine(et tant mieux) de Bus Stop,Certains l'aiment chaud ou Sept ans de réflexion me troublent encore un peu quelquefois.Marilyn ou comme un petit air de descente aux enfers qui convient à toute liaison.En sachant que toute liaison, justement,porte sa part immanquable d'obscurité,et ce soupçon de vulgarité un peu agressive mêlée à l'immense et souvent puéril besoin de tendresse de Marilyn pour qui j'ai commis il y a quelques années ce qui suit.

Norma Jean,pour toujours


Une mère dépressive ne t'aura donné

Qu'enfance cahotique

De ces troubles années tu conservas

Les moues,les colères,la nervosité

D'autres disent l'hystérie.

Tant de fragilité surtout,l'immense besoin d'être aimée.

Eve,nouvelle Eve,évaporée

Lolita un peu vulgaire,étourdie,candide et coquine

Que de clichés!

Gentiment écervelée,chercheuse de milliardaire

Tu aimais les joyaux.On t'a crue ravissante idiote

Mais,insatisfaite tu voulus quitter cette enveloppe factice

De sex-symbol en technicolor

Trompe-l'oeil,au delà du brillant

Des effets faciles d'un scénario

La tendre flambeuse voilait une âme tourmentée

Comme lointaine tu guerroyas en vain

Rageant de mal étreindre le bonheur

Ni l'idole des stades

Ni le dramaturge adulé

Ni même le très grand homme

Ne t'ont serrée assez près pour retenir ton souffle.

Les folles soirées

Au parfum tapageur,au masque clinquant

Ont donné à ces matins âcres

Le goût morbide des défaites

Cette amertume qui ne s'éteignit

Que la nuit d'été empoisonnée

Près d'un téléphone silencieux

Statufiée,bafouée

Marilyn

Existe-t-il plus femme que toi

Norma Jean?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 16:05

bix229 a écrit:
Et elle a mal fini Martha Hyer, Rivela ?

Parce que mon projet à l' origine avait été de parler d' étoiles de diverses
grandeurs, qui avaient été avalées par le star system et s' en étaient sorties de justesse, comme Louise Brooks...
Ou devenues des symboles sexuels comme Marylin ou Marlon Brando,des victimes pathétiques comme Mongoméry Clift ou Gene Tierney...
Et Pauline Lafont et le fils Depardieu...
Et tant d' autres...

Alors cette chère Marta, en effet c'est une erreur de ma part vu quelle est de 24 et encore en vie et quelle a eu une belle et longue carrière.
Je vais cherché une pauvre petite morte prématurément maintenant. etourdi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 17:57

Pas du tout Rivela, parle de qui tu veux...

As-tu un faible pour les blondes platinées, ou c' est seulement pour
Martha ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 21:24

Bellonzo a écrit:
Portrait de Marilyn Garbo
Cette question est:pourquoi Marilyn et pourquoi Garbo?Pourquoi appelle-t-on l'une par le prénom comme une copine de lycée et l'autre par son nom comme une directrice d'école.
J'aime bien ta question Bellonzo et on peut se la poser pour plusieurs acteurs/auteurs etc.
Pour ce qui concerne Marilyn et Garbo, j'avoue que Garbo ne m'a jamais émue et même qu'elle me "déplaît" un peu. Sans doute parce que je la trouve austère et froide.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 22:34

Il y a beaucoup à penser et à dire à travers les propos de Bellonzo,
Epi et Orientale.

Qu' y a-t-il derrière une image cinématographique ?
Une personne évidemment, une histoire, un passé...
Qu' en saurons nous jamais ?

Ce que nous voyons c' est une image, un role imposés par un metteur en scène.
Parfois un masque derrière lequel un acteur est enfermé, parfois à tout jamais...
Justement Marylin, Garbo...

Oui, réfléchir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 22:42

vous me faites penser à Cold Heart Canyon de Clive Barker, avec ses histoire de cinéma, de grandeur, de fin (et de décadence)... et d'actrice envoutante...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Sam 14 Nov 2009 - 22:55

bix229 a écrit:
Il y a beaucoup à penser et à dire à travers les propos de Bellonzo,
Epi et Orientale.

Qu' y a-t-il derrière une image cinématographique ?
Une personne évidemment, une histoire, un passé...
Qu' en saurons nous jamais ?

Ce que nous voyons c' est une image, un role imposés par un metteur en scène.
Parfois un masque derrière lequel un acteur est enfermé, parfois à tout jamais...
Justement Marylin, Garbo...

Oui, réfléchir ...
Justement, je parlais de l'image et pas de la personne derrière cette image bien sûr. N'empêche, même si l'image et la personne réelle ne sont pas en totale adéquation, il ne faut tout de même pas les dissocier complètement, l'image reflète malgré tout, ce que l'on est, au moins un petit peu. Et si ce n'est pas le cas, alors il y a un très gros problème.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Dim 15 Nov 2009 - 16:27

bix229 a écrit:
Pas du tout Rivela, parle de qui tu veux...

As-tu un faible pour les blondes platinées, ou c' est seulement pour
Martha ?
Martha, Veronica etc. j'aime bien ces photos des années 40-50 avec ces actrices super bien fabriquées pour passer à la télé.
Bon j'ai cherché un moment mais je crois qu'il n'y a plus grand chose comme étoile filante.
Là aussi c'est un sujet qui intéresse.
courte vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 13:26

elle est déjà sur ce fil, mais trouvé récemment cette photo.. et je l'adore Very Happy


William Claxton ici

Natalie Wood, née Natalia Nikolaevna Zakharenko (Наталья Николаевна Захаренко), aussi connue sous le nom de Natasha Gurdin, est une actrice américaine, née le 20 juillet 1938 à San Francisco (Californie) et morte le 29 novembre 1981 près de l'île Santa Catalina (Californie).




Voilà une version avec la voix de Nathalie Wood, dans la version du film, Marni Nixon a remplacé toutes les chansons chanté par Nathalie


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 14:51

et celles qui filent et qui reviennent ? celles qui ont une carrière qui flirte avec les étoiles et le caniveau ? celles qu'on aime, qu'on oublie, qui réapparaissent et qui parfois restent. Celle-ci n'est pas blonde comme la plupart des étoiles de ce fil mais quel glamour, tout de même :


Pam Grier est née en 1949, aux Etats-Unis, elle suit son père en Europe sur les bases américaines, avant de revenir aux States. Elle commence sa carrière en étant standardiste à Hollywood et en prenant des cours de comédie. Le premier qui la fait travailler est un scénariste de série B : Roger Corman. Rien de bien folichon. La carrière de Pam Grier explose dans les années 70 avec la création de la Blackxploitation (des films fait par et pour la communauté afro-américaine). Elle joue beaucoup et puis tombe dans l'oubli des années 80.

Jusqu'à ce que Quentin Tarantino lui offre dans Jackie Brown, le rôle de sa vie (même si Tim Burton et d'autres l'avaient gratifiés de petits rôles, comme dans Mars Attack). Et la gloire revient et puis passe.

Il faudra le succès de la série lesbienne The L world pour relancer une nouvelle fois la carrière de Pam Grier.
(moi, Pam Grier, je voudrais l'épouser en Argentine ou en Afrique du sud, parce que chez nous c'est interdit...).

et bravo pour ce fil que je découvre et qui est une mine de rencontres.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 14:56

shanidar a écrit:
et bravo pour ce fil que je découvre et qui est une mine de rencontres.
content c'est bien de fouiller parfois dans la cave et remonter quelques uns de nos fils..
malheureusement Traversay n'a pas hébergé toujours au bon endroit ses photos et beaucoup ont disparu.. mais sinon, c'est vrai, cela reste un beau fil Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 15:33

Tu as raison, kena. Je vais la protéger ma petite Françoise Dorléac, qui est toujours bien vivante pour moi, même si une route de pluie, non loin de l'aéroport de Nice, l'a un pas beau jour envoyé valser du côté de l'éternité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 15:36

Ah oui, je l' avais oublié celui-là. Quelle belle galerie de femmes, étoiles filantes ou non ! Mais le temps, de toute façons les a toutes ratrapées et les a reléguées dans les trous noirs de l' oubli...

Restent les photos... Merci à tous ceux qui y ont participé, notamment Traversay !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   Jeu 8 Mar 2012 - 15:43

traversay a écrit:
Tu as raison, kena. Je vais la protéger ma petite Françoise Dorléac, qui est toujours bien vivante pour moi, même si une route de pluie, non loin de l'aéroport de Nice, l'a un pas beau jour envoyé valser du côté de l'éternité.
tu vois les bénéfices du bon site d'hébergerment Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etoiles filantes et trous noirs : Louise Brooks, Marylin ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les trous noirs (+documentaire)
» ASTRONOMIE - Chandra débusque 35 trous noirs stellaire dans Andromède
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» "Sangs" de Louise Hervieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: