Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 François Place (littérature jeunesse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 46
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 15:34



François Place est illustrateur mais aussi auteur.

Citation :
Né le 26 avril 1957 à Ezanville dans le Val d'Oise.
Il a fait ses études à l'école Estienne.
En tant que dessinateur, il a travaillé dans les domaines de l'audiovisuel, la presse d'entreprise, l'édition et la publicité.
(Casterman)


Dernière édition par menine le Dim 19 Oct 2008 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 46
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 16:21

Ma première découverte suite à un spectacle: Grand Ours


Citation :
"Frère ours qui dort dans la bouche de la terre, montre-toi ! Je suis Kaor, fils de Wouhôn ! Je viens te demander ton souffle. Tu seras honoré dans mon clan. Et tous pourront voir que je suis un vrai marche-debout !"
(quatrième de couverture)

Pour vous mettre vraiment dans l'ambiance, je vous livre le début de l'histoire :
Citation :
Il y a ceux qui nagent dans le ciel.
Ils sont couverts de plumes, et ils mangent les fruits des arbres.
Il y a ceux qui nagent dans les eaux, ils n'ont pas de cri, et leur peau est de la couleur de la lune.
Il y a ceux qui marchent sans cesse et qui se nourrissent des herbes qui poussent sur la peau du monde. Et ceux-là ont des sabots ou pieds fourchus, têtes boisées ou têtes cornues, et leurs peuples vont en troupeaux innombrables.
Il y a encore ceux qui chassent dans le noir de la nuit et qui déchirent la viande de leurs dents acérées.
Et tous ceux-là naissent avec la fleur de vie jusqu'à ce qu'ils rendent leur dernier souffle, semblables à ceux qui étaient là avant eux, semblables à ceux qui viendront après eux.
Et puis est arrivé un étrange peuple. Ceux-là n'ont ni sabots pour marcher, ni dents pour tuer, ni griffes pour déchirer. Ils doivent se couvrir de la toison des autres pour se protéger des morsures du froid.
Ils sont faibles.
Ils sont nus.
Et pourtant ils marchent, et pourtant ils chassent et ils tuent. Ils frappent de loin. Leurs cris ne ressemblent à aucun de ceux des autres peuples. Ils sont ceux qui marchent debout.
Voici l'histoire de l'un d'eux.


Nous suivons alors la vie de Kaor, un jeune garçon au temps des premiers hommes. Grand Ours, son esprit protecteur nous raconte son histoire.

Extrait d'une interview:
Citation :
Il s'agit d'un album qui "tranche" par rapport aux autres, tant par le sujet "préhistorique" que par l'illustration. Quelle en est l'intention ?
Au départ, c'est un texte écrit pour un spectacle. L'adapter en album m'a posé quelques soucis. Pour l'illustration, d'abord. Il était hors de question de le traiter comme mes autres albums, sur le mode de la "miniature". Je serais vite tombé dans une forme un peu trop précise et documentaire.
J'ai cherché comment représenter ces hommes "préhistoriques". Le terme appelle aussitôt la caricature. On imagine tout de suite la brute sans cervelle, quelque part entre l'homme de Cro-Magnon de Cavanna et la famille Pierrafeu. Mais quand on voit ces peintures d'animaux dans les cavernes, pleines d'élégance, de force, de sensibilité, littéralement habitées, on se doute que ceux qui les ont faites étaient loin de ce cliché.
Je suis tombé sur un livre du photographe américain Curtis, qui, à la fin du XIX e siècle, a arpenté les Etats-Unis à la recherche des dernières tribus indiennes, pour fixer leur image avant qu'elles ne disparaissent. Ce sont des portraits magnifiques, on y voit des personnages d'une densité incroyable, et tout, dans leur attitude, parle d'un autre rapport à la nature. Je m'en suis inspiré pour imaginer mes "hommes préhistoriques".
Une autre difficulté, dans le texte, cette fois-ci, est de faire parler des hommes dont on ignore tout du langage. Là encore, il faut prendre un détour. Désigner les objets d'une autre façon. Les poissons sont ceux qui nagent dans les eaux, et leur "peau est de la couleur de la lune". J'ai lu, pour ma documentattion, des livres d'André Leroi Gourhan et de Jean Clottes, mais je ne voulais pas écrire un livre "pédagogique" sur la préhistoire, seulement un conte.
Pour le dessin, j'ai choisi de faire des tracés gestuels, au bambou, et de passer l'encre de couleur très rapidement, avec de larges brosses. J'ai dû recommencer chaque dessin de nombreuses fois, parce que cette méthode ne pardonne pas : un trait de travers, un peu trop d'eau ou pas assez, et tout est à refaire.
(Casterman)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 46
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 16:43

Les derniers Géants


Je n'ai pas encore lu tous les ouvrages de François Place mais pour l'instant, celui-ci est mon préféré. aime

Citation :
C'est au cours d'une promenade sur les docks que j'achetai l'objet qui devait à jamais transformer ma vie : une énorme dent couverte de gravures étranges.
L'homme qui me la vendit en demandait un bon prix, prétextant que ce n'était pas une vulgaire dent de cachalot sculptées, mais une "dent de géant" ...
(quatrième de couverture)

L'histoire se passe en 1849. Archibald Leopold Ruthmore va quitter son Angleterre pour parcourir le monde à la recherche des Géants.
C'est son récit de voyage que nous découvrons au fil des pages.
L'écriture, les illustrations suggèrent cette époque des grands voyageurs et autres savants qui partaient pour découvrir de nouvelles civilisations, de nouvelles plantes, de nouvelles espèces animales ... avec l'espoir de devenir célèbre.
Archibald fait donc partie de ces scientifiques prêts à tout ...
Mais hélàs le désir de gloire peut avoir de funestes conséquences.

Extrait d'une interview:
Citation :
On parle principalement de "François Place, illustrateur", et plus rarement de François Place écrivain, raconteur d'histoires, inventeur de légendes. Depuis quand écris-tu ? Comment s'articule le rapport texte/image dans tes albums ?

J'ai écrit mon premier album, Les derniers Géants, sur la lancée d'un travail documentaire autour de la découverte du monde (Le livre des navigateurs, Le Livre des explorateurs,Le Livre des marchands), cela fait maintenant un peu plus de quinze ans. C'est le dessin et l'illustration qui m'ont amené à l'écriture. J'avais des images dans la tête, mais personne ne me proposait les textes qui allaient avec.
Pour Les derniers Géants, comme pour La fille des batailles, il y a une trame, un synopsis, aussitôt traduit en dessins qui fonctionnent un peu comme les "tableaux" successifs du théâtre de marionnettes. L'histoire vient s'accrocher à ces tableaux, elle en subit les rebondissements et les suspensions
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 46
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 16:58

Le vieux fou de dessin




Je cite Coline :
Citation :
Sujet: Re: Contes asiatiques Lun 19 Nov - 23:46

--------------------------------------------------------------------------------


Nous sommes en 1830, au Japon, à Edo, une ville qu'on appelle aujourd'hui Tokyo. Un jeune livreur de gâteaux de riz rencontre un vieil homme qui passe tout son temps à dessiner. Le petit Tojiro apprendra bientôt qu'il n'est autre que Hokusai, immense artiste japonais, l'inventeur des célèbres mangas. Et Tojiro change de métier...
À travers l'histoire imaginaire d'une belle amitié, François Place nous offre une initiation à l'art de l'estampe japonaise, dans son esprit et sa technique. Les jeunes amateurs de dessins animés nippons y découvriront que ces derniers sont issus d'une longue tradition artistique. C'est aussi un livre qui donne envie de s'exprimer par le dessin, que l'on soit doué ou non, pour traduire ainsi, comme Hokusai, toutes les émotions. Les curieux trouveront aussi, à la fin de l'ouvrage, une bibliographie qui leur permettra d'en savoir plus sur le sujet. À partir de neuf ans (Pascale Wester )

Celui-ci aussi , je l'ai beaucoup aimé ! aime
Et j'ai appris comment étaient réalisées les estampes ainsi qu'Hohusai était l'inventeur des mangas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 46
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 17:07

Il a aussi illustré les livres de Thimothée de Fombelle:




Il y a un fil sur cet auteur mais je ne sais pas faire le lien ! A l'aide !!! jypeurien

son fil se trouve ICI


Dernière édition par kenavo le Dim 19 Oct 2008 - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 17:09

Merci pour ce fil Menine,
depuis que j'ai découvert Le vieux fou de dessin j'adore .. et c'est Bibliomane qui en a parlé pour la première fois des trois tomes de Atlas des géographes d'Orbae - et je les ai noté.. et j'en rêve drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 19 Oct 2008 - 21:04

menine a écrit:
Le vieux fou de dessin




Je cite Coline :
Citation :
Sujet: Re: Contes asiatiques Lun 19 Nov - 23:46

--------------------------------------------------------------------------------


Nous sommes en 1830, au Japon, à Edo, une ville qu'on appelle aujourd'hui Tokyo. Un jeune livreur de gâteaux de riz rencontre un vieil homme qui passe tout son temps à dessiner. Le petit Tojiro apprendra bientôt qu'il n'est autre que Hokusai, immense artiste japonais, l'inventeur des célèbres mangas. Et Tojiro change de métier...
À travers l'histoire imaginaire d'une belle amitié, François Place nous offre une initiation à l'art de l'estampe japonaise, dans son esprit et sa technique. Les jeunes amateurs de dessins animés nippons y découvriront que ces derniers sont issus d'une longue tradition artistique. C'est aussi un livre qui donne envie de s'exprimer par le dessin, que l'on soit doué ou non, pour traduire ainsi, comme Hokusai, toutes les émotions. Les curieux trouveront aussi, à la fin de l'ouvrage, une bibliographie qui leur permettra d'en savoir plus sur le sujet. À partir de neuf ans (Pascale Wester )

Celui-ci aussi , je l'ai beaucoup aimé ! aime
Et j'ai appris comment étaient réalisées les estampes ainsi qu'Hohusai était l'inventeur des mangas !

Magnifique ce livre!...Et pas que pour les "jeunes"... content
La première version:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 21 Déc 2008 - 19:52


Atlas des géographes d'Orbae, tome 1 : Du pays des amazones aux îles Indigo
Citation :
L'Atlas des géographes d'Orbae regroupe 26 récits (contes, légendes, relations de voyages etc.). Ces 26 récits évoquent 26 contrées imaginées à partir de 26 cartes, elles-mêmes conçues à partir des 26 lettres de notre alphabet. Cet atlas se compose de 3 albums illustrés. Ces albums à l'italienne s'ouvrent en grand. On les lit posés à plat sur une table comme on compulserait des grimoires anciens. Du pays des Amazones aux îles Indigo, premier volume de cet atlas, évoque 9 de ces contrées imaginaires. Elles correspondent aux 9 premières lettres de l'alphabet (de A à I). Du pays de Jade à l'île Quinookta en décrit 8 autres (de J à Q). Le dernier volume de l'atlas nous mène en 9 étapes, De la rivière Rouge au pays des Zizotls (de R à Z).

Explorateurs en herbe ? Candidats au voyage ? François Place vous propose le plus palpitant des périples. Au programme : 26 destinations ! Et pour vous y mener : 26 cartes (belles comme des enluminures), des mots (nombreux et colorés !) et des images ! Une première vague de mots précis, précieux : nef, clepsydre, silure, portulan et coquecigrues vous dépose sur les rives de l'île d'Orbae ou dans quelque désert. Vous vous croyez en Afrique, au coeur de l'Asie quand une seconde vague de mots, exotiques, vous enlève. Ces mots sont les mots du conteur. Ils désignent : le douroucouli mélancolique, l'homme buisson, le microdonte cornu etc. et vous transportent dans des contrées aussi mystérieuses qu'inaccessibles. Fiévreux, inquiets, vous errez des Fleuves de Brumes aux Portes ombrageuses avant de consulter cartes et croquis. Hélas ! Ces documents distillent un mystère opaque qui laisse à penser que vous vous êtes égarés. Heu ! C'est que... François Place a oublié de vous le dire mais... ce voyage est un voyage sans retour. Une fois perdu dans ses histoires, il vous faut y tailler votre chemin, revenir sur vos pas, imaginer un itinéraire inédit, et repartir, bille en tête, en considérant, ravis, l'immensité éternellement renouvelée du monde qui vous reste à explorer. --Catherine Romat

François Place fait un « tour du monde » avec ses lecteurs – il nous embarque dans des contes fantastiques, des mondes en dehors de notre mappe monde – mais on a envie de le suivre, de faire ce périple et de se laisser envouter dans des déserts, montagnes, îles qui deviennent familier au cours des pages et dont on en redemande… drunken

Quelques planches de ce livre :



et chaque pays, régions, îles est introduit avec une carte - qui donne aussi la lettre Wink




et le Père Noël va être gentil et m’apporter les deux autres livres miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Lun 22 Déc 2008 - 10:11

C'est une très belle série de celle des atlas imaginaire de Place!!! Un vrai régal à lire et à regarder drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Ven 26 Déc 2008 - 13:41


Atlas des géographes d'Orbae, tome 2 : du pays de Jade à l'Île Quinookta
Citation :
Editeur:
Poursuivant son exploration patiente et imaginaire, François Place nous emmène en ce deuxième tome à la découverte du pays de Jade (où les oiseaux soleils, chargés d'annoncer le temps, semblent avoir perdu la tête), du pays de Korakar (où nous suivrons un jeune musicien aveugle en route pour la grande fête des dix mille juments blanches), du pays de Lotus (où le roi des eaux apprendra la patience à un explorateur de Condaâ), du pays de la Mandragore (où un fier cartographe perdra son latin mais trouvera le secret de sont art), du royaume de Nilandar (qui fut partagé entre deux frères, dont l'un, pour le plus grand malheur du royaume, demeura sans descendance), de la grande île d'Orbae (dont nul n'explora jamais encore le coeur de brume), du désert des Pierreux (arpenté par d'étranges et gigantesques tortues), de l'île de Quinookta (dont un furieux capitaine ne sortira jamais vivant).

Tout comme pour le 1er tome.. la magie continue.. et je suis pleine d'admiration devant les idées imaginatives de François Place
Un moment de lecture (et voir les images) de pur bonheur drunken



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Mer 31 Déc 2008 - 22:25


Atlas des géographes d'Orbae, tome 3 : De la rivière rouge au pays des Zizotls

Citation :
Quatrième de couverture
Contenant neuf cartes parmi les vingt-six pays de l'Abécédaire, avec leurs mers, leurs montagnes, leurs forêts, lacs et rivières, leurs plantes et leurs animaux ; avec les habits, les moeurs, les coutumes, les croyances et les religions de leurs habitants ; avec aussi de nombreuses histoires concernant lesdits habitants et qui, rapportées sous forme de contes, permettront au lecteur de juger de la singularité de chacun de ces pays, en les visitant de la Rivière Rouge au pays des Zizotls.

Je suis arrivée à la fin de mon périple en compagnie de François Place.. c’est dommage..
j’aurais aimé si l’abc aurait beaucoup plus que seulement 26 lettres… Very Happy



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 11 Jan 2009 - 11:53

"La fille des batailles"




Nous sommes au XVIIe siècle. Par une effroyable nuit de tempête, un navire fait naufrage en vue des côtes du Royaume de France. Lorsque les habitants des environs arrivent sur le rivage afin de récupérer les marchandises et les pièces du navire démembré par les flots, ils ne trouvent sur la plage qu'une seule survivante de la catastrophe. C'est une fillette d'une dizaine d'années enveloppée dans une cotonnade blanche. Sa peau est noire. Est-elle l'une de ces esclaves dont les européens font un commerce lucratif ? Ses poignets semblent cependant exempts des marques laissées par les chaînes dans lesquelles on entrave le bétail humain des côtes d'Afrique.

Le bailli des environs va recueillir la petite fille, l'habiller et la coiffer d'un turban rouge « à la turque » afin d'aller l'exhiber à la capitale comme un animal exotique.

Sur sa route, le bailli va faire une halte à l'auberge du Soleil d' Or où, encouragé par d'anciens compagnons de rencontre, il va boire plus que de raison, jouer aux cartes et finir par perdre tout son argent. Que faire ? Il décide alors, pour se refaire, de mettre en jeu sa dernière possession : la fillette.

Scandalisé par cette attitude, l'aubergiste va racheter la petite fille et, avec sa femme, va décider de l'adopter. L'enfant, qui est muette va être nommée Garance, en souvenir du turban rouge dont l'avait affublée le bailli.

Maître Martin et sa femme Clémence vont très vite s'enticher de la petite fille et celle-ci va grandir entourée de l'affection de ses parents adoptifs. Les années vont passer et Garance va gagner en beauté au point de susciter la convoitise d'un cruel seigneur des alentours. Mais garance n'a d'yeux que pour Bastien, son jeune ami musicien. Mais l'amour que se vouent les deux jeunes gens va être compromis par la guerre. Bastien va être enrôlé comme tambour dans les armées du Roi et va devoir partir pour les provinces du Nord où la guerre fait rage. Garance, n'en pouvant plus de l'attendre et craignant qu'il n'ait été tué sur les champs de bataille, va alors se décider à quitter l'auberge et à rejoindre Bastien. Elle va partir seule sur les routes du Royaume, à la recherche de son amoureux.

Commencent alors de nombreuses aventures au cours desquelles Garance et Bastien vont devoir affronter de nombreux périls dans ce Royaume de France où sévissent la guerre, puis les dragonnades, où Bastien endurera le sort des galériens avant de retrouver la liberté, Garance et leur petite fille Séraphine qui, prise de passion pour la lecture, va connaître un fabuleux destin.




François Place, qui m'avait déjà enchanté avec les trois tomes de « L'Atlas des géographes d'Orbae », nous offre ici un beau conte situé non pas dans un pays exotique et imaginaire comme il aime à nous les décrire, mais dans le contexte historique du XVIIe siècle, ce qui lui donne l'occasion de nous gratifier de très belles illustrations inspirées des peintres paysagistes du Grand Siècle. Son trait de plume rehaussé d'aquarelle nous entraîne avec émerveillement dans un monde chatoyant , fourmillant de personnages colorés évoluant au sein de paysages subtilement composés, reconstituant ainsi des scènes sur lesquelles l'oeil du lecteur peut s'attarder de longues minutes afin d'en savourer les moindres détails.

Le récit, quant à lui, sobre et limpide, nous offre l'occasion de nous extasier devant ce conte sans prétentions qui réunit pourtant tous les atouts du genre avec son cortège de bons et de méchants, de scènes de batailles, de personnages pittoresques , de dangers,et de rebondissements, de séparations et de retrouvailles.

Un très bel album qui ravira aussi bien le jeune public que les plus grands qui auront su garder en eux-mêmes une part de leur âme d'enfant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 11 Jan 2009 - 15:24

Le Bibliomane a écrit:
"La fille des batailles"

[...]
Un très bel album qui ravira aussi bien le jeune public que les plus grands qui auront su garder en eux-mêmes une part de leur âme d'enfant.
drunken je ne peux que te donner raison.. un très beau livre..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little devil
Main aguerrie
avatar

Messages : 536
Inscription le : 14/05/2008
Age : 21
Localisation : Dis-z'y-mieu !

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Sam 31 Jan 2009 - 17:29

Le Bibliomane a écrit:
"La fille des batailles"



Très belle image que tu as choisi Bibliomane ! Wink
Moi aussi j'ai bien aimé " La fille des batailles " .C'est une très belle histoire ....
Les illustrations sont très belles et le récit est très bien mené . ( Comme pratiquement tous les livres de F.Place ...) content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurabracadabra.canalblog.com/
liloutine
Envolée postale
avatar

Messages : 138
Inscription le : 30/09/2007
Age : 35
Localisation : cannes

MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   Dim 1 Fév 2009 - 23:39


La chèvre de Monsieur Seguin conte qui m'a souvent été raconté par ma mère alors que j'étais haute comme trois pommes. Une fois de plus les illustrations de François Place sont toujours aussi remarquables et de grandes qualités. aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Place (littérature jeunesse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Place (littérature jeunesse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: