Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Louis Fournier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeDim 18 Jan 2009 - 11:39

Où on va Papa?
Je viens de refermer ce livre. Il m’a laissé un goût amer. Je ne crois pas que ce soit une œuvre littéraire. Ça entrerait plutôt dans le domaine de la psychanalyse : le sentiment de culpabilité des parents d’enfants « pas réussis », qui meurent avant leurs géniteurs, après une vie de souffrance.
On se sent toujours coupable de quelque chose 1) quand on est parent, 2) quand un proche meurt et qu’on pense qu’on ne l’a pas suffisamment aimé ou qu’on ne lui a pas assez dit.
De même que dans « Il a jamais tué personne mon Papa », J.L.Fournier fait son auto psychanalyse, un espèce de sacrement de pénitence, exercices auxquels les sédiments très présents d’une sérieuse éducation catholique l’auraient, à mon avis, bien préparé.
Revenir en haut Aller en bas
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeJeu 29 Jan 2009 - 19:36

J'ai lu Où on va, papa? ce mois-ci. Je suis d'accord avec toi Dom quand tu dis qu'il ne s'agit pas d'une œuvre littéraire. Ce n'est pas mal écrit mais l'intérêt de ce récit n'est pas là. Pour moi, c'est l'humour qui en fait la force. Pas de pathos, pas de tentative de faire pleurer dans les chaumières. Bien sûr, on sent qu'il y a de la douleur, de la culpabilité. Mais, en plaisantant de lui-même et de ses enfants, Jean-Louis Fournier se met du côté de la vie. On a le droit de rire de ses malheurs, ça aide à rester debout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little devil
Main aguerrie
Little devil

Messages : 536
Inscription le : 14/05/2008
Age : 23
Localisation : Dis-z'y-mieu !

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeSam 31 Jan 2009 - 17:02

Dis Dom , ... tu pense que je pourrais le lire " Il n'a jamais tué personne mon Papa " ? jemetate .....
....?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurabracadabra.canalblog.com/
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeSam 31 Jan 2009 - 17:55

Pourquoi pas? Je n'en ai pas un souvenir impérissable, mais c'est quand même, de la part de l'auteur, une façon de régler ses comptes avec son père assez généreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeDim 3 Mai 2009 - 22:34

Où on va, papa ?

J'ai fini ce roman ?, témoignage ?, essai ?, hier soir et je sens qu'il va faire partie des livres qui m'ont marqué.
Le livre ce lit très vite, les chapitres sont courts, aérés, le propos est clair et le ton se veut résolument humoristique ; et c'est très réussi.
Alors, pourquoi j'en suis sorti avec ce sentiment de tristesse indicible ? Je crois que ce qu'il me reste de ce livre, derrière les bons mots, les rires grinçants devant la situation de Mathieu et de Thomas, c'est ce sentiment de détresse du papa confronté à sa réalité de père.
Jean-Louis Fournier commence fort, dès l'entame :
Citation :
Les parents d'enfants handicapés qui avaient une carte d'invalidité permanente avaient droit à une vignette automobile. En 1991, date de la disparition de la vignette, on n'a plus eu intérêt à avoir des enfants handicapés.

Et au travers du rire, dérisoire bouée de sauvetage, émerge quelque fois la tendresse et l'amour du père pour ses enfant :

Citation :
Mathieu n'a pas beaucoup de distractions. Il ne regarde pas la télévision, il n'a pas eu besoin d'elle pour être handicapé mental. Evidemment, il ne lit pas. Une seule chose a l'air de le rendre heureux, c'est la musique. Quand il en entend, il tape sur son ballon, comme sur un tambour, en mesure.
Son ballon tient une grande place dans sa vie. Il passe son temps à l'envoyer dans un endroit où il sait ne pas pouvoir le récupérer tout seul. Il vient alors nous chercher, il nous conduit par la main à l'endroit où il l'a jeté. On récupère le ballon, on le lui donne. Cinq minutes après, il revient nous chercher, il a de nouveau jeté son ballon. Il est capable de répéter le même manège des dizaines de fois dans la journée.
C'est sans doute la seule façon qu'il a trouvée de créer un lien avec nous, pour qu'on le tienne par la main.
Maintenant, Mathieu est parti chercher son ballon tout seul. Il l'a jeté trop loin. Dans un endroit où on ne pourra plus l'aider à le récupérer...

Je le re-dit, c'est très réussi, l'auteur alterne les moments légers et ceux où l'humour n'arrive pas à faire disparaître la chappe de tristesse d'au dessus de sa tête.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeLun 4 Mai 2009 - 19:57

En effet, c'est un livre touchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeSam 23 Mai 2009 - 14:13

En parlant de Handicap, ce n'est pas à placer dans la littérature jeunesse, mais on en a pas mal parlé voilà quelques temps.
C'est un livre de Fournier, qui a reçu le prix fémina et qui est édité chez stock. Où on va papa? L'auteur raconte sa vie aux côtés de ses deux enfants lourdement handicapés, avec un humour assez noir, et cela durant tout le livre. Ce qui au début est intéressant, il tente d'échapper au mélodrame banale. L'intérêt c'est le ton qui n'est pas pleurnichard, il y a une véritable volonté de ne pas se complaire dans son malheur, en tournant la moindre chose en dérision. Et tout ou presque y passe.
C'est un témoignage véridique, même si Fournier traite avec une sorte de violence la réalité du sort de ces enfants. (scène du rasoir assez mémorable) On le sent touché,et pour s'en défendre il accélère le rythme et se cache derrière son style.
Même si c'est un beau livre, il se fait finalement rattrapé par son histoire et j'ai été infimement déçue, mais je peux comprendre cette faiblesse.
Et à la fin je n'ai pas pu m'empêcher de plaindre l'auteur, ce que pourtant tout le livre nous défend de faire.
Mais c'est sûrement la meilleur manière d'aborder les choses et c'est de loin le livre sur le sujet qui m'a le plus plus. Il y a une honnêteté qui m'a touchée et des passages très forts.


Dernière édition par animal le Sam 23 Mai 2009 - 18:58, édité 1 fois (Raison : déplacé du fil littérature jeunesse / handicap : d'où l'intro du message)
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Mai 2009 - 1:06

Il a jamais tué personne, mon papa.

Ce court roman est construit comme une ritournelle lancinante.
Mon papa, il a jamais..... C'est le début de beaucoup de chapitres. Au fil de ces chapitres, l'auteur égrenne la difficulté d'avoir un père différent, qui aime un peu trop aller dans les bistrots ; il nous expose aussi la souffrance de sa mère, et sa souffrance à lui de se sentir aimé différemment par son père.

Et, encore une fois, Jean-Louis Fournier arrive, avec des moments dérisoirement humains, à nous faire sourire de son malheur ; et à rendre son père quelque peu attachant !

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Mai 2009 - 8:00

Tout à fait d'accord.On a chipoté sur son prix cet automne pour le lvre sur ses enfants.Fournier ne prétend pas être Proust mais ce livre sur son père est très très attachant.Le coté amateur de Fournier me sied bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeDim 24 Mai 2009 - 11:19

Je vois qu'on a déplacé mon message sur ce fil. No problème.
J'ai ainsi pu lire les commentaires de Marie, commentaires que je comprend.
Et quand je dis "Même si c'est un beau livre, il se fait finalement rattrapé par son histoire et j'ai été infimement déçue. Mais je peux comprendre cette faiblesse.Et à la fin je n'ai pas pu m'empêcher de plaindre l'auteur, ce que pourtant tout le livre nous défend de faire." je la rejoins sur le côté un tantinet forcé de l'auteur, et ce besoin de justification dont pourtant il se défend.
Il n'empêche que je suis allée lire la critique de Libé et je l'ai trouvée d'une méchanceté gratuite, sans fondement avéré, cela manquait d'argument. Dommage car une critique plus constructive aurait été intéressante, car il y a moyen il me semble de critiquer ce livre intelligemment.
Revenir en haut Aller en bas
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeVen 24 Juil 2009 - 10:58

Il a jamais tué personne, mon papa

Plus je découvre cet auteur, plus je l'aime.
Sous forme de rapides souvenirs, Jean -Louis Fournier nous dévoile des moments de sa jeunesse.
Il raconte son père, médecin ayant un gros penchant pour l'alcool. Les anecdotes se succèdent. On passe du rire aux larmes.
J'aime son écriture 'enfantine'. J'aime cet humour, cette dérision mais aussi cette immense sensibilité qui nous émeut.
Et comme le dit , Steven, il réussit à nous rendre son père attachant.
Un petit bouquin qui se dévore littéralement.

Citation :
Papa et le curé

Tout a été essayé pour que papa ne boive plus : des prières, des neuvaines, des messes ... On a même essayé un curé.
C'était un jeune vicaire très sympathique. Il s'appelait l'abbé Lesage. Il accompagnait papa dans ses visites, il lisait son bréviaire dans la voiture en attendant que papa ait fini et, le soir, il ramenait papa à la maison.
Au début, papa n'osait pas trop aller au café à cause de l'abbé. En tout cas, il y allait moins.
L'abbé et papa, ils étaient devenus bons copains. Papa faisait rire l'abbé, il l'appelait grand corbeau.
Après, il a voulu entraîner l'abbé au café. L'abbé, il a d'abord résisté. Puis il a pensé que c'était mieux de rester à côté de papa et il a accepté. Il buvait des limonades pendant que papa buvait des Byrrh.
Un jour, l'abbé est parti. Il devait en avoir assez des limonades.
Papa, il est resté. Il en avait pas encore assez des Byrrh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeVen 24 Juil 2009 - 11:53

Bellonzo a écrit:
Le coté amateur de Fournier me sied bien.

Dans tous vos commentaires sur les livres de cet auteur, je retienssa simplicité et le côté attachant de ses récits...J'y viendrai certainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeVen 24 Juil 2009 - 14:29

Il le faut.
C'est simple mais cela n'empêche pas une grande sensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeVen 24 Juil 2009 - 15:41

Je ne crois quand même qu'il faille s'extasier.
Je pense que ce n'est pas de la littérature, et J.L.Fournier ne restera pas dans la mémoire collective des générations futures comme "un livre à avoir lu".
C'est intéressant dans la mesure où sa personnalité se dévoile (un peu)et où on apprécie son affectueuse indulgence vis à vis de son père, son absence de rancune...(et quand on sait la grande souffrance que cela a supposé...:je suis de la même ville que lui, et à peu de chose près, de son âge...), on ne peut avoir que de l'admiration. (ce dont, tel que je le connais, il n'a que faire)
Il a adopté le ton du "Petit Nicolas" pour limer toute solennité et dramatisme à son récit, mais ça reste une cure psychanalytique pour un homme profondément triste.
Avez-vous lu : "Mon dernier cheveu noir"? Si vous aimez J.L.Fournier, vous aimerez peut-être, surtout si vous frisez la soixantaine...
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitimeVen 24 Juil 2009 - 17:09

En effet, je ne crois pas que Fournier ait la moindre prétention de faire de La Littérature... Cependant, depuis ma lecture de Où on va papa, je vois passer ses autres titres et j'espère m'y replonger bientôt.
La réaction de Marie l'hiver dernier me titille encore, aussi je nous mets ci-dessous en spoiler l'article paru dans Libération et dont Marie nous donnait le lien :
Spoiler:
 

Si la question du fondement de l'humanité de l'individu n'est pas posée dans ces pages là, -que seul un parent d'enfant handicapé a le droit, à mon sens, de poser, je ne vois pas qui pourrait s'arroger le droit de le faire.
Le titre de l'article dans Libé (La désillusion Femina) est bien plus choquante qu'un possible "devoir de rire" de l'auteur (auquel je ne crois pas).
Ce devoir de rire-là est-il vraiment dans l'air du temps? Je ne pense pas.
Pourtant, un père d'enfants handicapés reste un père et tous les pères ont besoin du rire de leur fils et du faire rire.
Je suppose même qu'à ce stade la seule manière de vivre mieux au sein de la famille, dans une société où le handicap est laissé sur le bord du chemin, est d'assumer cette différence avec ce qu'il nous reste : le plaisir à partager, le rire, le bien-être de l'autre dans le moment présent, la moquerie pour un soulier difficile à lasser...
Pourquoi ne pas se moquer du fils mal fichu? Pourquoi faudrait-il le tenir dans l'ombre de toute émotion, de toute dimension humaine et spontanée, en dehors de la réalité du miroir tendu par les regards des autres -regards condescendants, attristés ou feignant la transparence, qui sont, eux, toujours dans l'air du temps?
On n'est pas dupe de la douleur entre les pages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Jean-Louis Fournier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» (12) Portail des bases généalogiques Aveyronnaises
» tri des déchets... on se fiche de nous !!!!
» A propos de l'Ecole Michelet
» [77] Seine et Marne
» Zabeth, André Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: