Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean-Louis Fournier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeSam 29 Aoû 2009 - 17:07

Le C.V. de Dieu.

Livre sorti en 1995, réédité en 2008. Très court.

Un livre drôle et insolent, avec beaucoup de poésie, tant au niveau des mots employés que des images. Fournier fait un simple constat, il ne condamne pas. L’homme apparaît bien ingrat, face à un Dieu qui ne fait guère preuve de modestie. Dieu est humanisé puisqu’à la fin il aimerait tant déshériter son fils, connaissant lui aussi les affres de la paternité. On rit souvent. Un excellent moment de détente dans un style simple mais percutant.

L'histoire : Dieu s'ennuie et décide de chercher du travail sur Terre. Il envoie donc son C.V. et est retenu par un grand groupe qui le convoque pour une semaine de tests et d'entretiens. C'est l'occasion de passer en revue ses créations et de lui demander de se justifier.

Citation :
- Revenons au commencement, dit le directeur. C’est vous qui avez peuplé le ciel et la Terre ? Comment ?
- J’ai fabriqué une petite série d’êtres vivants et je les ai jetés en l’air, comme on jette du sable pour connaître la direction du vent. Ceux qui ne sont pas retombés, je les ai appelés oiseaux ; ceux qui sont retombés dans l’eau et ne se sont pas noyés, poissons ; et ceux qui sont retombés sur la terre à quatre pattes, vaches… Il n’y en a qu’un qui est retombé sur ses deux pieds…
Dieu s’est arrêté, il semble ému.
- Il a commencé à se plaindre… et à m’engueuler…
Dieu essuie furtivement une larme.
- C’était l’homme.
...
- Il est difficile à contenter, l’homme. Il ne sait pas ce qu’il veut. J’ai beau souffler le froid ou le chaud, ça ne va jamais. Son grand bonheur, quand il fait froid, c’est de se mettre au chaud, et quand il fait chaud, de se mettre au froid. Alors maintenant, j’ai compris : pour ne pas avoir d’histoires, je fais variable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamouette
Envolée postale
Lamouette

Messages : 265
Inscription le : 19/09/2009
Age : 38
Localisation : Sud-est

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 20:33

Où on va papa ?, belle arnaque de la rentrée littéraire 2008. Lu en 25 minutes à ma pause, je me suis demandé où était l'humour annoncé dans les media et si l'auteur n'avait eu qu'une journée pour l'écrire. Très gros succès que je ne comprends guère si ce n'est que mes clients sont des moutons qui laissent la télé et la radio décider de leur lecture.
Certes ce papa est courageux, certes il faut parler de la difficulté d'élever des enfants handicapés en France. Certes c'est pas trop trop mal écrit. Mais était-il vraiment utile d'écrire ce bouquin ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mespetitsscraps.over-blog.com
Invité
Invité



Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeDim 20 Sep 2009 - 21:08

J'ai comme dans l'idée que ce livre lui était utile à lui.
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh
Agilité postale
IzaBzh

Messages : 932
Inscription le : 19/05/2010
Age : 53
Localisation : Bourgogne/Paris

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeVen 20 Jan 2012 - 10:11

Dom a écrit:
J'ai comme dans l'idée que ce livre lui était utile à lui.

Je le pense aussi sourire

Veuf

"Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c’est bien triste, cette année on n’ira pas faire les soldes ensemble."

Le début commence par l'humour acéré bien connu de Jean-Louis Fournier, la phrase sur les soldes. Mais au fil des pages, sa peine éclate, tenue à distance, pas de pleurs, il a perdu la béquille qui lui faisait voir un peu la vie en rose. Il s'adoucirait presque. Presque ! Il nous parle d'elle, la raconte à petites touches, avec une tendresse infinie que donne 40 ans de vie complice et commune, histoire de continuer un peu à la maintenir en vie. Un récit vraiment très touchant.
Et grâce à ce livre, j'ai appris qu'il existait des plantes autonettoyantes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avel-iza.blogspot.com
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeJeu 25 Oct 2012 - 12:38


Le Poëte et le paysan
(2010)

Pour plaire à sa fiancée, le protagoniste quitte la vie parisienne, son école de cinéma (IDHEC) afin d’apprendre auprès de son futur beau-père le métier d’agriculteur, dans l’espoir de reprendre un jour la ferme de ce dernier.
Mais ce métier est très difficile et n’a pas que de bons côtés aussi, il lui faudra faire preuve de beaucoup persévérance et d’humour pour tenir le coup !


Avec un sens de l'autodérison, Jean-Louis Fournier nous propose un témoignage drôle mais vrai.

Mais pas seulement : le "poète", devenu un temps "paysan", sait aussi rendre hommage au dur métier de cultivateur. Il se voyait en tweed et velours, il se retrouve à suivre le tracteur avec un fourchet, son parfum est le purin.....

Agréable moment de lecture, moins caustique que certains de ses livres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
MezzaVoce
Envolée postale
MezzaVoce

Messages : 290
Inscription le : 13/07/2012
Age : 54
Localisation : Lyon

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeJeu 25 Oct 2012 - 14:34

Lamouette a écrit:
Où on va papa ?, belle arnaque de la rentrée littéraire 2008. Lu en 25 minutes à ma pause, je me suis demandé où était l'humour annoncé dans les media et si l'auteur n'avait eu qu'une journée pour l'écrire. Très gros succès que je ne comprends guère si ce n'est que mes clients sont des moutons qui laissent la télé et la radio décider de leur lecture.
Certes ce papa est courageux, certes il faut parler de la difficulté d'élever des enfants handicapés en France. Certes c'est pas trop trop mal écrit. Mais était-il vraiment utile d'écrire ce bouquin ?...
J'avais adoré Où on va papa ? Ri, souri, pleuré en le lisant. Ce n'est pas un énorme pavé, et pourtant il contient tant de choses : l'amour d'un père pour ses enfants handicapés, la loufoquerie de certaines situations et l'hypocrisie de notre bonne société face au handicap. Sujet sérieux, le handicap. Toujours. Un handicapé qui rit, ou qui fait rire... vous n'imaginez pas, tout de même ?!? Pour moi, un beau grand moment d'humanité, simple mais indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeVen 26 Oct 2012 - 18:27

MartineR a écrit:

Citation :
Agréable moment de lecture, moins caustique que certains de ses livres


Voilà pourquoi j'ai moins aimé Le Poète et le paysan, une lecture agréable comme tu le dis mais plus fade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 11:11

Madame B. a écrit:
MartineR a écrit:

Citation :
Agréable moment de lecture, moins caustique que certains de ses livres


Voilà pourquoi j'ai moins aimé Le Poète et le paysan, une lecture agréable comme tu le dis mais plus fade.

C'est ce qui me faut en ce moment: pied cassé, nuit d'insomnie...lu en une soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Madame B.
Zen littéraire
Madame B.

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 45

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 20:43

MartineR a écrit:
Madame B. a écrit:
MartineR a écrit:

Citation :
Agréable moment de lecture, moins caustique que certains de ses livres


Voilà pourquoi j'ai moins aimé Le Poète et le paysan, une lecture agréable comme tu le dis mais plus fade.

C'est ce qui me faut en ce moment: pied cassé, nuit d'insomnie...lu en une soirée...


Oh ma pauvre. Profite bien de tes lectures alors. Le temps doit te sembler long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 12:44

J'ai lu Veuf
J'ai dévoré ce petit livre rempli d'humour et de sensibilité. C'est du Jean-Louis Fournier.
Tout comme dans ''Où on va papa ?'', cela débute par beaucoup d'ironie, d'auto-dérision puis peu à peu son récit laisse place à une profonde tristesse.
C'est une magnifique déclaration d'amour à la femme qui a accompagnée sa vie durant 40 ans. Tout n'était pas tout rose, il n'était pas parfait. A ses yeux, elle était parfaite. C'est drôle, poétique, touchant, émouvant.
C'est une succession de très courts chapitres voire même parfois seulement un paragraphe, une phrase; ça secoue. Les larmes sont parfois proches mais ce n'est pas déprimant (malgré le sujet).
J'aurais envie de citer tout le livre, alors je n'aurais qu'un conseil : lisez-le !

Citation :
Chaque fois que je vois des affaires à toi, j'ai du chagrin, surtout ton sac à main. Chaque fois que je rentrais à la maison et que je le voyais assoupi sur une chaise de l'entrée, j'étais rassuré, tu étais là.
Maintenant, ton sac est toujours là, mais pas toi.
Garcia Marquez a écrit : "les gens qu'on aime devraient mourir avec toutes leurs affaires."

Citation :
J'espère que tu as eu une belle vie. Tu as fait un beau métier, tu as eu beaucoup d'amis, tu as lu beaucoup de beaux livres, tu as eu de belles maison, tu as eu de belles robes, tu as eu l'occasion de réaliser de beaux documentaires, tu as eu de beaux chats très doux et puis il y a eu moi, pas très doux, j'espère que je ne t'ai pas trop gâché le séjour.
Tu ne seras jamais vieille, tu n'auras jamais la maladie d'Alzheimer que tu craignais tellement, tu es partie en beauté, un gracieux roulé-boulé dans les feuilles d'automne. Les parachutistes font un roulé-boulé quand ils descendent du ciel, toi tu l'as fait avant de monter.
Tu aurais pu avoir un peu de patience, attendre qu'on parte ensemble. On dit que la fin du monde est proche.

Citation :
Triste loi des séries : hier, j'ai perdu mes lunettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassiopée
Main aguerrie
Cassiopée

Messages : 347
Inscription le : 28/07/2011
Localisation : France

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Nov 2013 - 22:24

Veuf

On pensera qu’il a tort d’étaler sa vie privée qui n’est pas susceptible de nous intéresser…
On pensera qu’il a raison de partager parce que cela nous aide alors qu’on est dans la même situation …
On pensera que, quand même, il pourrait se passer de certains détails…
On pensera « Est-ce qu’il allait mieux lorsqu’il a eu fini d’écrire ce livre ? »
On pensera « Et moi ? Quel besoin, j’ai eu de lire ça ?... »
On pensera « Il en restera quoi ? »
Etc etc….


Il ne m’a pas déplu de partager l’intimité de Jean Louis Fournier pendant quelques pages. C’était un peu comme s’il se confiait à moi et qu’ainsi je l’aidais…
J’ai apprécié les textes courts, ciblés, sur des faits de tous les jours, passés ou présents.

J’ai eu l’impression que petit à petit, Jean-Louis Fournier se sentait plus solide et que je pouvais alors lui lâcher la main, ce que j’ai fait à la page 157 puisqu’il était prêt à survivre….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitimeVen 21 Mar 2014 - 18:22

Jean-Louis Fournier a toujours écrit des livres courts, pleins de sel, de dérision et de retenue. Je viens de finir La servante du seigneur, après avoir lu Veuf il y a quelques temps déjà.  De ce dernier, il ne me reste pas grand chose. Dans La servante du seigneur, j'ai presque envie de dire qu'il ne reste pas grand chose de Jean-Louis Fournier. C'est toujours un petit livre, court, mais le sel et la dérision sont envolés, laissant place, dans cette longue supplique à sa fille (un livre court mais une supplique qui m'est apparue longue) à une amertume qui rejette aussi la retenue. 30 minutes passés avec lui, pas plus - ou tout juste - pour être un peu déçu de ne pas retrouver, face à une accumulation de malheur, il est vrai, l'auteur Grammaire française et impertinente ou même de Où on va papa ?

Citation :
Maintenant, silence. Elle n'appelle plus. Elle me laisse dans le noir.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean-Louis Fournier - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Jean-Louis Fournier   Jean-Louis Fournier - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Louis Fournier
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» (12) Portail des bases généalogiques Aveyronnaises
» tri des déchets... on se fiche de nous !!!!
» A propos de l'Ecole Michelet
» [77] Seine et Marne
» Zabeth, André Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: