Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 A.S. Byatt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 17:52



Antonia Susan Byatt, écrivain britannique, est née le 24 août 1936 à Sheffield, Angleterre. Elle est habituellement connue sous le nom de A. S. Byatt.


Vie et œuvre
A. S. Byatt a fait ses études au Newnham College, Université de Cambridge, Bryn Moor en Pennsylvanie, USA et Somerville College, Université d’Oxford, mais son travail de recherche au sein de cette dernière a pris fin avec son premier mariage. Elle a enseigné à la London University, la Central School of Art and Design et à l’University College de Londres. S’étant par la suite consacrée uniquement à l’écriture, A. S. Byatt a publié plusieurs romans, dont le plus connu est Possession, titre qui a remporté le prestigieux Booker Prize en 1990. Deux de ses livres ont été adaptés au cinéma : le même Possession et Des Anges et des Insectes.

Renommée également pour ses nouvelles, A. S. Byatt semble avoir été influencée par Henry James et George Eliot, ainsi que Emily Dickinson, T. S. Eliot et Robert Browning, dans la mesure où elle conjugue le naturalisme et l’imaginaire de la littérature victorienne. Elle choisit de présenter l’imaginaire non comme une évasion, mais comme une alternative à la vie quotidienne, créant une sorte de genre en partie réaliste, en partie expérimental, souvent appelé « hybride ».

Outre ses ouvrages de fiction, A. S. Byatt a également publié divers travaux critiques, notamment des études sur l’œuvre de Iris Murdoch. Son fil est ICI

La sœur cadette de A. S. Byatt, Margaret Drabble, est également une romancière connue.

Source


On apprend des choses en créant des fils - Margaret Drabble que j'ai lu avant A.S. Byatt m'était inconnu comme la sœur de celle-ci Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 17:52


drunken Possession drunken
Citation :
Résumé:
Ce roman est l'histoire de deux intrigues intercalées: Roland, un jeune universitaire, découvre une lettre du célèbre poète victorien Randolf Henry Ash, addressée à une inconnue. Passionné par cette lettre, il la vole et ayant découvert l'identité de l'inconnue (Christabel LaMotte, une poétesse victorienne), s'associe à Maud, spécialiste de LaMotte, afin d'en découvrir davantage sur cette relations secrète. Leur propre relation sera énergisée par celle des deux poètes qui revit. Leurs découvertes ne resteront pas secrètes bien longtemps. Flairant la piste, d'autres universitaires les talonnnent afin de d'élucider, eux-aussi le secret de cette relation.

Citation :
Editeur :
La destinée du jeune professeur Roland Mitchell paraît étrangement liée à celle du grand poète victorien Randolph Henry Ash dont il est un des plus grands spécialistes. Le jour où, d'un livre poussiéreux, il exhume deux lettres d'amour que le poète adresse à une tendre inconnue, cette découverte bouleverse le cours de ses travaux... et de sa vie. Sur les traces du grand homme, le jeu de piste est ouvert : documents volés, amours clandestines, suicide romantique peuplent l'aventure qui dépassera bientôt le simple cadre d'une recherche universitaire. Possession, couronné en 1990 par le prestigieux Booker Prize, est un récit haletant, subtil mélange d'érudition, de romance et de suspense, qui a été traduit dans vingt-deux pays et a rencontré un succès mondial.

Je ne peux trouver que peu de mots pour cette lecture : aime

Pour ceux qui aiment les jeux de pistes intelligents avec de la poésie et une bonne prise d’amour – voilà le livre qu’il vous faut.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 17:53



Citation :
L'adaptation de ce chef-d'œuvre au cinéma est signée par Neil LaBute (En compagnie des hommes, 1999 et Nurse Betty, 2001), avec Gwyneth Paltrow et Aaron Eckhart dans les rôles principaux.
(ne pas oublier Jemery Northam et Jennifer Ehle)


Film que j’ai détesté la première fois – je ne retrouvais pas le livre là-dedans. Une deuxième séance m’a laissé plus tolérant – mais néanmoins on doit lire le livre avant la séance – sinon je trouve qu’on ne comprend rien du tout là dedans - et surtout la magie des mots de A.S. Byatt manque terriblement Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 17:53

Pour continuer avec sa bibliographie :

Son premier roman, Shadow of a Sun, l’histoire d’une jeune fille qui grandit dans l’ombre d’un père dominateur, a été publié en 1964 et a été suivi par The Game (1967), étude des relations entre deux sœurs. The Virgin in the Garden (1978) est le premier volume d’un quatuor portant sur l’histoire d’une famille du Yorkshire. Cette histoire se poursuit dans Still Life (1985) et Babel Tower (1996). Le quatrième et dernier roman de cette série a pour titre A Whistling Woman (2002). L’ensemble décrit l’Angleterre du milieu du XXe siècle, avec comme personnage principal Frederica, une femme « bas–bleu », l’une des premières à étudier à Cambridge, ensuite divorcée, refaisant sa vie à Londres. Les deux derniers volumes couvrent les années 1960 et abordent les utopies et rêves de révolution de l’époque.
Source: toujours wikipedia



Tous les quatre traduit en français sous le titre de :
     
• La Vierge dans le Jardin
• Nature morte
• La Tour de Babel
• Une femme qui siffle

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 18 Oct 2014 - 6:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 20:49

J'ai lu les trois premiers et j'ai arrêté, je n'adhére décidement pas à cet univers honte

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 21:44

Arabella a écrit:
J'ai lu les trois premiers et j'ai arrêté, je n'adhére décidement pas à cet univers honte
Wink
Oui, elle décrit avec beaucoup de mots et très précises des situations que d'autres auteurs survolent.. on doit aimer..
C'est dommage si tu es arrivée à lire les trois sans avoir essayé Possession.. maisl il y a tant d'autres à découvrir.. donc.. on ne peut pas tout lire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 22:51

En fait je ne suis plus sûre d'avoir lu Possession, cela me dit quelque chose, mais j'oublie très vite les livres sur lesquels je n'ai pas accroché honte

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Jeu 23 Oct 2008 - 23:40

Arabella a écrit:
En fait je ne suis plus sûre d'avoir lu Possession, cela me dit quelque chose, mais j'oublie très vite les livres sur lesquels je n'ai pas accroché honte
sourire je suis sûre que tu saurais encore si tu aurais lu Possession.. c'est aime

et je connais aussi d'autres qui peuvent se rappeler ce livre - parce que c'était pour eux tellement Rolling Eyes
donc - n'importe comment - on se rappelle cette lecture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 24 Oct 2008 - 7:28

"Possession" est effectivement un livre qu'on ne peut oublier d'avoir lu. Un roman génial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 24 Oct 2008 - 7:51

Eh bien, j'imagine alors que Possession, le livre, n'a que peu à voir avec le film qui en a été tiré.
Si, comme tu dis, Kenavo, il faut avoir lu le livre pour apprécier le film, ça veut dire que, quand même, le film est raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ella
Invité



MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 24 Oct 2008 - 8:19

Le Bibliomane a écrit:
"Possession" est effectivement un livre qu'on ne peut oublier d'avoir lu.
C'est vraiment une affaire de goût, parce que moi non plus je n'ai pas pu dépasser les 50 premières pages de Possession
Revenir en haut Aller en bas
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 24 Oct 2008 - 9:52

Ella a écrit:
Le Bibliomane a écrit:
"Possession" est effectivement un livre qu'on ne peut oublier d'avoir lu.
C'est vraiment une affaire de goût, parce que moi non plus je n'ai pas pu dépasser les 50 premières pages de Possession

Il est vrai que c'est assez lent et touffu mais une fois dépassées les premières appréhensions, quel régal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 24 Oct 2008 - 10:09

eXPie a écrit:
Eh bien, j'imagine alors que Possession, le livre, n'a que peu à voir avec le film qui en a été tiré.
Si, comme tu dis, Kenavo, il faut avoir lu le livre pour apprécier le film, ça veut dire que, quand même, le film est raté.
oui.. plutôt raté - je l'ai revu seulement à cause du fait que je voulais me remettre dans l'atmosphère du livre - et au lieu de lire tout le livre - et hop - 2 heures pour voir le film Very Happy
Mais cela fait maintenant tellement longtemps.. je pense que je peux penser à une relecture drunken

Le Bibliomane a écrit:
Ella a écrit:
Le Bibliomane a écrit:
"Possession" est effectivement un livre qu'on ne peut oublier d'avoir lu.
C'est vraiment une affaire de goût, parce que moi non plus je n'ai pas pu dépasser les 50 premières pages de Possession

Il est vrai que c'est assez lent et touffu mais une fois dépassées les premières appréhensions, quel régal !
Merci Biblio de venir à mon aide Very Happy

Oui, Ella - comme Biblio dit - il faut dépasser les premières pages (et peut être laisser de côté à ce moment les poèmes) - mais à partir du moment où tu es entrée dans ce monde... on ne peut plus mettre de côté le livre coeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Dim 11 Avr 2010 - 20:33

kenavo a écrit:


Citation :
L'adaptation de ce chef-d'œuvre au cinéma est signée par Neil LaBute (En compagnie des hommes, 1999 et Nurse Betty, 2001), avec Gwyneth Paltrow et Aaron Eckhart dans les rôles principaux.
(ne pas oublier Jemery Northam et Jennifer Ehle)
j'ai revu ce film cet après-midi.. il n'a vraiment pas une chance de transmettre ce qu'on peut ressentir lors de la lecture.. mais relire 500 pages ou regarder 90 minutes le film, la décision était pour le film.. bien que j'ai toujours envie de relire le livre Very Happy

c'est d'ailleurs un roman qui pourrait plaire à Lara Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 18 Oct 2014 - 6:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: A.S. Byatt   Ven 7 Jan 2011 - 10:41


Des anges et des insectes
Citation :
Description
William Adamson, brillant entomologiste de retour au pays après dix ans sous les tropiques, titube devant tant de suave splendeur. A quoi convient-il de comparer la dame de son coeur ? A une Aphrodite d'ivoire et d'or pâle ou au Morpho Eugenia à la délicate livrée, papillon d'une extrême rareté ? Anthropologue au fumoir, naturaliste sous les taillis d'ormeaux, il découvrira avec effroi que l'analogie vaut aussi pour la gentry. Rêves noirs et féeries romantiques, jeux d'apparence, Byatt excelle à rendre l'atmosphère capiteuse et la violence garrottée des salons victoriens. Du chasseur de papillons pris dans les tulles du bal à la mystique dévoyée de la femme immorale, son écriture pastiche les élans symbolistes de l'époque, pénètre l'atmosphère puritaine qui entoure les amours maritales et révèle les tensions morales et sociales de toute une société qui se cache sous les manières fleuries et les excès de dévotion. Un voyage au pays des anges et des insectes.

Ce fût un vrai plaisir de retrouver l’écriture d’Antonia Byatt. Elle sait faire la bonne combinaison d’une histoire intéressante, de sujets bien fouillés et le tout avec un peu de poésie.
Elle montre dans ce livre plus d’un aspect de cette société victorienne qu’elle met sous la loupe autant que William le fait pour poursuivre ses études de la vie des fourmis.
Roman plus court que Possession, un bon moyen de faire connaissance avec cette auteure et découvrir son talent qui arrive toujours à emmener son lecteur sur un voyage enchanté.

Après la lecture j’ai aussi regardé la film qu’on a fait de ce livre



Adaptation très réussie qui reste très fidèle au livre et qui donne de très belles images à ce livre.
Extra !



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A.S. Byatt   

Revenir en haut Aller en bas
 
A.S. Byatt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: