Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 En exergue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 12:39

Donnez-moi le silence, l'eau, l'espérance
Donnez-moi la lutte, le fer, les volcans.
- Neruda


En exergue de Desert Solitaire, d'Edward Abbey
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 13:21

sentinelle a écrit:
Chaque décision est comme un meurtre, et nous marchons sur les cadavres mort-nés de nos moi possibles qui ne seront jamais.
-René Dubos-

dans Trois fermiers s'en vont au bal de Richard Powers.

Pi.Nèz.Zeuh !
A me donner envie de lire ce Powers, un truc pareil !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 13:38

Queenie a écrit:
sentinelle a écrit:
Chaque décision est comme un meurtre, et nous marchons sur les cadavres mort-nés de nos moi possibles qui ne seront jamais.
-René Dubos-

dans Trois fermiers s'en vont au bal de Richard Powers.

Pi.Nèz.Zeuh !
A me donner envie de lire ce Powers, un truc pareil !
Very Happy c'est drôle.. cette citation me donne plus envie de découvrir René Dubos Wink mais c'est peut être parce que je connais Richard Powers Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 17:56

Dans l'océan du monde, ne dors pas, bouchon
A la surface de l'eau ; ne t'enfonce pas
Tel un plomb sans sa ligne ; mais comme les poissons
Glissent, silencieux, sans marquer leur passage,
Si près que tu puisses approcher, laisse les hommes
Se demander si tu respires ou non John Donne

dans le livre de Nikki Gemmel "Love song"

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 18:00

Queenie a écrit:
sentinelle a écrit:
Chaque décision est comme un meurtre, et nous marchons sur les cadavres mort-nés de nos moi possibles qui ne seront jamais.
-René Dubos-

dans Trois fermiers s'en vont au bal de Richard Powers.

Pi.Nèz.Zeuh !
A me donner envie de lire ce Powers, un truc pareil !
Moi aussi elle m'avait tapée dans l'oeil cette citation, au point où je l'avais notée pour ne pas l'oublier Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Lun 27 Oct 2008 - 19:30

Seigneur, je suis très fatigué.
Je suis né fatigué.
Et le morne est bien haut qui mène à leur école.
Seigneur, je ne veux plus aller à leur école.

Guy TIROLIEN. En exergue à Fantomes de Dominique FABRE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Mar 28 Oct 2008 - 14:50

"Alors, comme ça, en train, on n'y arrive pas, là-haut...
- Non. Ni meme en car.
- ...
- Il faut trois heures à dos de mulet. Et pas l'hiver, bien sur. Ni à la fonte
des neiges. A cette époque-là, vous ne pourriez meme pas, en cinq.
- Euh... ça a pourtant bien un nom, je suppose.
- Oui, je crois que oui. C'est sans doute la seule chose que ça ait."

Au début de Maison des autres de Silvio D'ARZO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: En exergue   Mar 28 Oct 2008 - 17:10

bix229 a écrit:
Seigneur, je suis très fatigué.
Je suis né fatigué.
Et le morne est bien haut qui mène à leur école.
Seigneur, je ne veux plus aller à leur école.

Guy TIROLIEN. En exergue à Fantomes de Dominique FABRE.

C'est étrange...Les souvenirs remontent...J'ai appris ce poème quand j'étais pitite ...La prière du petit enfant "nègre"...je crois bien que c'était "enfant nègre"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: En exergue   Mar 28 Oct 2008 - 17:12

Retrouvée...

Seigneur
je suis très fatigué
je suis né fatigué
et j'ai beaucoup marché depuis le chant du coq
et le morne est bien haut qui mène à leur école
Seigneur je ne veux plus aller à leur école ,
faites je vous en prie que je n'y aille plus
Je veux suivre mon père dans les ravines fraîches
quand la nuit flotte encore dans le mystère des bois
où glissent les esprits que l'aube vient chasser
Je veux aller pieds nus par les sentiers brûlés
qui longent vers midi les mares assoiffées
je veux dormir ma sieste au pied des lourds manguiers
je veux me réveiller
lorsque là bas mugit la sirène des blancs
et que l'usine
ancrée sur l'océan des cannes
vomit dans la campagne son équipage nègre
Seigneur je ne veux plus aller à leur école
faites je vous en prie que je n'y aille plus
Ils racontent qu 'il faut qu'un petit nègre y aille
pour qu'il devienne pareil
aux messieurs de la ville
aux messieurs comme il faut;
Mais moi je ne veux pas
devenir comme ils disent
un monsieur de la ville
un monsieur comme il faut
Je préfère flâner le long des sucreries
où sont les sacs repus
que gonfle un sucre brun
autant que ma peau brune
Je préfère
vers l'heure où la lune amoureuse
parle bas à l'oreille
des cocotiers penchés
écouter ce que dit
dans la nuit
la voix cassée d'un vieux qui raconte en fumant
les histoires de Zamba
et de compère Lapin
et bien d'autres choses encore
qui ne sont pas dans leur livre .
Les nègres vous le savez n'ont que trop travaillé
pourquoi faut il de plus
apprendre dans des livres
qui nous parlent de choses
qui ne sont point d'ici .
Et puis
elle est vraiment trop triste leur école
triste comme
ces messieurs de la ville
ces messieurs comme il faut
qui ne savent plus danser le soir au clair de lune
qui ne savent plus marcher sur la chair de leurs pieds
qui ne savent plus conter de contes aux veillées
Seigneur je ne veux plus aller à leur école.

Guy TIROLIEN

(excusez la diversion honte )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: En exergue   Mar 28 Oct 2008 - 17:14

Comme vous, je suis impressionnée bravo
sentinelle a écrit:
Chaque décision est comme un meurtre, et nous marchons sur les cadavres mort-nés de nos moi possibles qui ne seront jamais.
-René Dubos-

dans Trois fermiers s'en vont au bal de Richard Powers.
Du coup, je me dis -aussi- que je pourrais peut-être tenter le Powers..jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Mer 29 Oct 2008 - 14:46

"... et poursuivit sa route qui n'était autre que celle que voulait sa monture.
Car il était persuadé qu'en cela consistait l'essence des aventures. "

CERVANTES - Don Quichotte. En exergue à L' Europe buissonnière d'Antoine BLONDIN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Jeu 30 Oct 2008 - 18:23

Parfois les dédicaces sont belles ou intrigantes :

A la mémoire
d' Aguedilla
La pauvre folle
de la rue du soleil
qui m' envoyait
des mures
et des oeillets

Dédicace de Platero et moi de Juan Ramon JIMENEZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: En exergue   Jeu 30 Oct 2008 - 19:37

bix229 a écrit:
Parfois les dédicaces sont belles ou intrigantes :

A la mémoire
d' Aguedilla
La pauvre folle
de la rue du soleil
qui m' envoyait
des mures
et des oeillets

Dédicace de Platero et moi de Juan Ramon JIMENEZ

Pour le plaisir... content
A la memoria de la Aguedilla, la pobre loca de la calle del sol, que me mandaba moras y claveles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Sam 1 Nov 2008 - 23:39

" Si on commençait par supprimer tous ceux qui ne peuvent repirer que sur une estrade!" Cioran

" Quand je mourrai, puissé-je être détruit en pleine action."Ovide

" Je suis resté au seuil de moi-même, car à l'intérieur il fait trop sombre."
Antoine Blondin

Trois citations en exergue de La malédiction d'Edgar Marc Dugain

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville


Dernière édition par Marie le Sam 1 Nov 2008 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature


Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: En exergue   Sam 1 Nov 2008 - 23:50

Marie a écrit:
" Je suis resté au seuil de moi-même, car à l'intérieur il fait trop sombre."

J'aime bien celle-ci Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En exergue   

Revenir en haut Aller en bas
 
En exergue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: