Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 En exergue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 8:50

J´ai la manie des exergues (véritable icône de l´ouvrage, quand elle est bien choisie), et quelquefois, si elle manque au livre, je l´ajoute.
Inutile de te dire, Marie, que je viens de copier la phrase de Max Jacob que nous proposes, sur mon exemplaire de "Boutès" de Pascal Quignard. Elle colle à merveille au texte.
Citation :
Des hommes courent et se perdent
D'autres s'évadent et ne s'élèvent pas,
D'autres dansent toute une vie sur la corde raide
Et ils ignorent le bonheur qu'ils trouveraient en tombant.

Max Jacob 7 peintres

Merci, je suis sûre que Quignard aimerait, car elle vient tout droit du monde de la poésie et de celui de l´art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 10:47

"Les rides et les plis de nos visages sont l'inscription des grandes passions, des vices et idées qui nous ont rendu visite ; mais nous, les maîtres du logis , étions absents." Walter Benjamin, Illuminations

dans le livre "trois fermiers s'en vont au bal " de Richard Powers

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Mar 11 Nov 2008 - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 68
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 11:19

bix229 a écrit:
Bonne idée Marie...

Meme si souvent j'oublie souvent de revoir les phrases ou pèmes cités en exergue une fois le livre lu...
Et meme si en les relisant je ne saisis pas -forcément- pourquoi l'auteur les a mis.

Je pense qu'il ne faut pas toujours chercher un lien direct avec le livre. Ce peut être une phrase qui entre en résonance avec l'auteur, simplement.
Ainsi ai-je choisi :

« …..Car, dit-elle, en avalant ses mots, écrire, c’est la conviction qu’il est trop tard. Et n’avoir rien d’autre à quoi s’agripper.
Elle ajoute toujours non ? après avoir affirmé quelque chose de très fort, comme si elle avait honte et tentait de se contredire. »
Clémence Boulouque – Nuit ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 19:38

Il n' y a dans la vie que des commencements.

Mme de Stael en exergue au ch. 1 de Le Petit ami de Paul Léautaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 19:43

En définitive dans cette affaire, il s'agit bien de couple et nous parlons d'amour. Oui nous parlons de traduction dont la définition est, d'abord, d'être un transport. Transport de langue ou transport amoureux .
Albert Bensoussan , exergue à La traduction est une histoire d'amour de Jacques Poulin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Dim 9 Nov 2008 - 19:53

Fenêtre, toi, ô mesure d'attente
tant de fois remplie,
quand une vie se verse et s'impatiente
vers une autre vie

Toi qui sépares et qui attires
changeante comme la mer,-
glace, soudain, où notre figure se mire
mêlée à ce qu'on voit à travers;

échantillon d'une liberté compromise
par la présence du sort;
prise par laquelle parmi nous s'égalise
le grand trop du dehors.


Rainer Maria Rilke

En exergue de Fenêtres J.B. Pontalis

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Lun 10 Nov 2008 - 2:04

En quoi consiste en effet la situation d'un écrivain secondaire, sinon à se voir constamment refusé? Le premier refus, impitoyable, vient du lecteur ordinaire qui ne veut absolument pas aimer ses oeuvres. Le deuxième, humiliant, lui vient de sa propre réalité, qu'il n'a pas su exprimer, puisqu'il copie et imite les maîtres. Et le troisième refus, le plus infamant, un véritable coup de pied, lui vient de l'Art, auprès duquel il cherchait refuge et qui le méprise comme incapable et inférieur. C'est le comble de l'opprobre. C'est le début d'un isolement définitif.

Ferdydurke Witold Gombrowicz

En exergue: Les captifs du Lys blanc Santiago Gamboa

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Lun 10 Nov 2008 - 19:07

La gloire et le mérite de certains hommes consiste à bien écrire ; pour d'autres, cela consiste à ne pas écrire.

Jean de LA BRUYERE En exergue à Batleby et compagnie de Enrique VILA-MATAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Lun 10 Nov 2008 - 19:39

Sans gouvernail dans mon esquif
Suis-je sur la mer
Entre deux vents contraires
Qui luttent à jamais


Chaucer: Troilus et Cressida


L'histoire n'est pas nouvelle des hommes qui se vendent au tentateur; et parce que les effets ne s'en feront sentir qu'un jour lointain, ils signent un pacte de leur sang; puis ils se ruent à s'emparer de la coupe dont leur âme a soif, avec un élan que l'ombre opaque qui toujours les accompagne ne rend pas moins impétueux. Nul raccourci, nul chemin de halage patenté ne conduit à la sagesse; après des siècles de civilisation, le sentier des âmes traverse un désert hérissé d'épines que l'on doit fouler dans la solitude, les pieds en sang, avec en guise d'aide les sanglots, ainsi que le foulèrent les hommes jadis.


George Eliot Le voile soulevé

En route vers l'île de Gabriola
Malcolm Lowry

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: En exergue   Mar 11 Nov 2008 - 0:15

Hélène, quand elle se regarda dans un miroir et qu'elle y vit les rides de
l' age, deux fois pleura et s' étonna qu'on l' eut enlevée.

Citation d'Ovide dans un des Carnets de Léonard de Vinci.
En exergue dans La Rose secète de W.B. YEATS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Mer 12 Nov 2008 - 0:54

J'aimerais établir mon bureau dans une loge de théâtre qui reproduirait la position de ma chambre dans la maison de mon enfance.
Xavier Bazot

Scènes de la vie d'acteur
Denis Podalydès



Jadis un homme en colère traîna son père à terre d'un bout à l'autre de son verger. " Arrête! finit par s'écrier le vieillard gémissant. Arrête! je n'ai pas trainé mon père plus loin que cet arbre."

Gertrude Stein The Making of Americans

De chair et de sang e Michael Cunningham

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: En exergue   Mer 12 Nov 2008 - 0:55

Marie a écrit:
J'aimerais établir mon bureau dans une loge de théâtre qui reproduirait la position de ma chambre dans la maison de mon enfance.
Xavier Bazot

Scènes de la vie d'acteur
Denis Podalydès

Est-ce qu'ilest bien ce livre Marie?...J'ai envie de l'acheter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Mer 12 Nov 2008 - 1:11

Citation :
J'ai envie de l'acheter...
C'est le premier, pas celui où il parle des voix! Je croyais que tu l'avais lu, je ne sais pas pourquoi? Je te l'envoie, si tu veux!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: En exergue   Mer 12 Nov 2008 - 1:23

Marie a écrit:
Citation :
J'ai envie de l'acheter...
C'est le premier, pas celui où il parle des voix! Je croyais que tu l'avais lu, je ne sais pas pourquoi? Je te l'envoie, si tu veux!

Allez hop!...Pourquoi pas?...Merci Marie!... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: En exergue   Mer 12 Nov 2008 - 2:10

C'est noté, Coline!

Encore une citation en exergue

Je sens que je ne suis personne sinon l'ombre
D'un visage invisible et qui me porte ombrage,
Et j'existe en le rien comme froide ténèbre.

Fernando Pessoa

Amphitryon Ignacio Padilla

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En exergue   

Revenir en haut Aller en bas
 
En exergue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 18 ... 32  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: