Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Larry Watson

Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
bertrand-môgendre

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 64
Localisation : ici et là

Larry Watson Empty
MessageSujet: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeVen 7 Nov 2008 - 14:59

Larry Watson Larryw10

Larry Watson est né en 1947 dans le Rugby, a grandi a été instruit à Bismarck dans le Dakota du Nord. Larry a épousé sa bien-aimée de lycée, Susan Gibbons, en 1967. Il a obtenu son doctorat du programme de création littéraire à l'Université de l'Utah et un diplôme de Docteur honoraire de Lettres de l'Université de Ripon.

Larry Watson est l'auteur des romans :

IN A DARK TIME, Editeur : Scribner (1 décembre 1980)
MONTANA 1948, éditeur 10/18 (domaine étranger), pubié en 1999 traducteur Bertrand Péguillan
WHITE CROSSES, 1997
REUNION Editeur : Michael Joseph
LAURA, 2000
ORCHARD,
SUNDOWN,
YELLOW MOON;
JUSTICE éditeur 10/18 (domaine étranger),publié en 1995
LEAVING DAKOTA

Il a publié des histoires courtes et des poésies dans le Los Angeles Times, le "Washington Post", les Temps solaires de Chicago, la Sentinelle de journal Milwaukee et d'autres périodiques.
L'oeuvre de Watson a été publiée dans dix éditions étrangères et a reçu des prix et des récompenses de Milkweed, les Amis d'Auteurs américains, la Montagne et l'Association de Libraires de Plaines, la Bibliothèque municipale de New York, l'Association de Bibliothèque du Wisconsin, le Choix des Critiques et le plus récemment (2007), la Haute Récompense de Livre de Plaines.
Watson a appris, enseigné l'écriture et la littérature à l'Université de Point de Wisconsin/Stevens pendant 25 ans.
Il a aussi participé aux conférences d'auteurs dans le Colorado, le Montana, l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le Dakota du Nord, le Texas, le Vermont, le Wisconsin, Saint-Malo et Caen en France.
Lui et sa femme Susan vivent à Milwaukee, dans le Wisconsin.

site officiel


Sonja à la fenêtre de Larry Watson

Poche: 320 pages Editeur : 10 (6 mai 2008) Collection : Domaine étranger ISBN: 2264040432
traducteur : Pierre Furlan

Notes de l'éditeur :
Depuis la mort de leur fils, quelque chose s'est brisé entre Henry et Sonja House. Il se réfugie dans la culture de ses pommiers, tandis qu'elle s'exile dans le silence. Et puis un jour de désespoir, elle accepte l'impensable pour une femme de son rang : poser nue pour le célèbre peintre Ned Weaver, qui habite quelques maisons plus loin, sur le bord du lac Michigan. Mais la nouvelle se propage et c'est maintenant la jalousie qui ronge le cœur d'Henry. Dans l'Amérique puritaine des années 50, un étrange ballet de sentiments se dessine entre le mari humilié, le peintre et la femme que l'art réveille à sa sensualité. Des émotions qui se révèlent par petites touches, comme un tableau pointilliste, mais dont seul Henry décidera ou non d'apporter l'ultime note de couleur.

Mon commentaire :
À la manière d'un mauvais tableau, l'écriture aurait pu être plate, sans relief. Les couleurs et artifices d'un paysage nord-américain n'y auraient rien changé. Les techniques littéraires ne parviendraient pas à dépasser l'encre que l'auteur Larry Watson s'appliquerait à lier ou délier. Insatisfait, l'écrivain installerait sans cesse sur son bureau une nouvelle feuille blanche pour capter ne serait-ce qu'un détail des sentiments de Sonja son héroïne.

À la manière d'un mauvais récit, la peinture aurait pu être plate, sans relief. Les couleurs et artifices d'un paysage nord-américain n'y auraient rien changé. Les techniques picturales ne parviendraient pas à dépasser la couche de vernis que l'artiste Ned Weaver s'appliquerait à étendre. Insatisfait, le peintre installerait sans cesse sur son chevalet une nouvelle toile pour capter ne serait-ce qu'un détail du corps de Sonja son modèle. Le détail est ombre, le détail est profond. Elle pose pour son voisin depuis que Henry son mari, a subit un traumatisme suite à une chute de cheval, et la perte accidentelle de leur petit garçon John.

Car Sonja, cette Norvégienne, porte le mystère en elle ; celui que le peintre saisit seulement s'il ose traduire l'absence au bout de son pinceau ; le mystère que l'écrivain tente de transcrire entre les lignes, les sentiments forgés par cette femme toute en nuances. Pour l'un et l'autre, la réussite s'opère au cours d'une vie, au fil du livre.

Qu'un trait retienne la lumière, qu'un mot suscite l'imagination et voilà que l'insignifiance d'un tableau réaliste absorbe l'esprit, et voilà s'opérer page après page la magie du roman.

Larry Watson est un artiste, Sonja à la fenêtre sa réalisation.
Un ouvrage agréable, une histoire originale.

Que cette approche vous invite à découvrir François Cheng le dit de Tianyi, et vous toucherez du doigt la maitrise de l'art
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeVen 7 Nov 2008 - 20:33

Pas lu mais l'auteur de Justice et de Montana 1948 a tout pour me séduire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeSam 8 Nov 2008 - 19:26

Un beau commentaire Bertrand, qui me donne vraiment envie de découvrir cet auteur (totalement inconnu en ce qui me concerne) ! Je vais de ce pas aller sur le net voir ce que je trouve..

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeMer 16 Nov 2011 - 15:47

Montana 1948

Il s’en souviendra longtemps de l’été de ses douze ans…..L’été où l’enfance le quittera pour rejoindre ce triste monde des adultes…..
Triste monde, en effet que ces adultes….surtout quand certains s’obstinent à vouloir laver son linge sale en famille, et passer outre la justice.
Triste monde où ces même gens ont à un moment donné représenté la Loi….
Triste monde, où dans ces temps pas très lointains, la parole d’une indienne ne valait pas celle d’une blanche.
Triste monde où la bourgeoisie locale s’arrogeait des droits sur autrui…..Cela existe encore de nos jours du reste….
Triste monde où la recherche de la vérité est un long chemin escarpé…qui n’arrive pas souvent à destination.
Triste monde où vouloir la vérité, dans le respect du droit et de la dignité humaine a un prix trop lourd à payer…
Dans une écriture ciselée, sans fioriture, ni détours inutiles, Larry Watson dresse un tableau d’une époque, d’une culture, et brosse parfaitement des personnages qui pourraient très bien être des gens d’aujourd’hui, et vivant près de nous.
Je n’ai pu m’empêcher de rapprocher le sort de Marie l’indienne, à celui une autre femme dont je tairai le nom, mais dont la parole n’a pesé bien lourd il n’y a pas si longtemps de cela….
Triste monde…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 21:04

Montana 1948
Larry Watson


Une lecture agréable, un livre qui tient en haleine jusqu’au bout et dont on veut savoir le dénouement qu’on pressent dramatique.
David a 12 ans quand l’histoire commence et de cet été de 1948, il nous dit bien qu’il ne pourra jamais l’oublier et que son enfance a pris fin à ce moment-là.

Nous sommes dans une petite ville du Montana dont son père est le shérif. Il fait partie de la famille Hayden, une famille respectée et crainte dans tout le pays à cause du grand-père Hayden qui en est le maire et qui a fait de la ville ce qu’elle est. C’est David le narrateur et il nous raconte son attachement à Marie, une jeune femme d’origine Sioux qui s’occupe de la maison et de David depuis sa naissance. Ce sera par elle que le scandale arrivera. Ses révélations concernant un membre de la famille Hayden bouleversera tout l’équilibre de la famille et celui de la ville.

Un bon roman sur l’enfance qui finit brusquement au contact des secrets sordides des adultes. Le sujet n’est pas nouveau, mais il est abordé ici avec simplicité dans un style clair et fluide. Intéressant de voir aussi le père de David déchiré entre devoir et loyauté familiale. C’est probablement le personnage le plus captivant de cette histoire.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitimeVen 28 Fév 2014 - 14:40

Montana 1948

David raconte l’été de ses 12 ans, en 1948 dans le Montana,. Comment il découvrit que son oncle, l'idole de tous, est un assez ignoble individu, que la parole des Indiens, ne vaut rien à côté de celle d'un blanc. Et comment son père, shérif de son état par tradition familiale, individu censément assez terne mais épris de droiture, s’oppose à tout le clan et à l’opinion publique pour faire régner la justice et la loi. Et comment cette attitude fut, pour lui, la fin de l'enfance, et pour ses proches, la fin du Montana.

Il y a une richesse énorme dans ce scénario et j'ai pensé à La nuit nous appartient pour la tradition et la solidarité familiale bafouée. Pourtant, je ne trouve pas ce livre aussi fort que j'aurais aimé, je pense que finalement Larry Watson, à mon goût, n’a pas suffisamment creusé toutes les pistes qu'il proposait : on a au début une magnifique description de ce jeune garçon timide et sauvage, amoureux de la nature puis sa personnalité devient assez insignifiante. Les Indiens, qui sont finalement la clé du livre, sont à peine ébauchés et les relations entre les deux frères ne sont que suggérées. Par contre, la montée en puissance de la prise de conscience au sein du couple des parents, les allers et retours entre se protéger et conserver sa loyauté et sa dignité, cela est très réussi. Cela vient sans doute du fait que le récit est fait par l'enfant, qui n'a pas toutes les clés, et qui ne voit pas tout. Et je comprends que cette façon de simplement suggérer puisse séduire. Au final, cette lecture m'a intéressée, modérément émue contrairement à ce qu’en laissait penser le sujet, et un peu laissée sur ma faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




Larry Watson Empty
MessageSujet: Re: Larry Watson   Larry Watson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Larry Watson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: