Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [BD] Chabouté

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Hexagone
Envolée postale
avatar

Messages : 260
Inscription le : 18/01/2010
Age : 47
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 14 Avr 2010 - 15:05

Je viens de finir " Construire un feu " :
Brrrr !!!!
Bédé très éloquente sur les pérégrinations d'un homme au coeur du désert blanc. Accompagné de son chien, cet homme pris dans le froid ne se résigne pas face à ce froid sibérien. Difficile de ne pas attraper froid dans le dos. Les dessins sont superbement mis au service de l'histoire, qui pour moi européen, me rappellent ces hivers rêvés du grand nord canadien. Superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 14 Avr 2010 - 15:55

Hexagone a écrit:
Superbe.
bon, c'est le jour du grand complot Razz je ne vais plus m'en sortir avec tous ces titres.. mais je note Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 12:08

Henri Désiré Landru

Tout le monde connaît un des plus célèbres si pas le plus célèbre tueur en série français, j’ai nommé Henri Désiré Landru. Marié et père de quatre enfants, Landru entame après son mariage une carrière d’escroc avec plus ou moins de bonheur puisqu’il fut tout de même condamné à 7 reprises pour escroqueries entre 1900 et 1912.

Celui que la presse nommera le Barbe-Bleue de Gambais commence sa petite entreprise de crémation dès 1915 : profitant du fait que de nombreuses femmes se retrouvent esseulées ou veuves – nous sommes en pleine première guerre mondiale et de nombreux hommes périssent dans les tranchées – Landru séduit, par le biais de petites annonces matrimoniales, de nombreuses femmes en leur faisant miroiter un mariage aisé. Leur séjour de quelques jours dans une villa isolée précédant leurs fiançailles se révèlera à chaque fois fatal, Landru faisant disparaître le corps après avoir fait signer à sa victime une procuration bancaire.

Vu le nombre de biographies ayant pour sujet Landru et la bonne connaissance du grand public du modus operandi du célèbre meurtrier, on aurait pu craindre que l’auteur ne nous livre qu’une simple illustration linéaire sans aucune surprise. Ce serait là bien mal connaître l’auteur ! Chabouté arrive à nous surprendre là où on ne l’attendait pas dans la mesure où il ne se contente pas de reprendre les éléments clés de la vie de Landru : si le récit commence par le réquisitoire qui conduira Landru à la guillotine en 1922, c’est pour mieux revenir ensuite à la France de l’époque et aux atrocités vécues par les poilus dans les tranchées. Non seulement il insère dans son récit les événements historiques et politiques mais il propose également une histoire alternative dans laquelle Landru ne serait plus le meurtrier tel que nous le connaissons aujourd’hui mais au contraire la victime d’une sombre et horrible machination. Pari d’autant plus réussi que le trait noir et blanc et les traits anguleux prêtés aux personnages se prêtent à merveille à cette histoire macabre et sans concession pour l’âme humaine.

Chantage, cupidité, manipulation, trahison, meurtres, Chabouté n’en a décidemment pas terminé avec la part sombre de l’homme, cet animal doué de raison mais pas toujours pourvu de moralité. Et ce n’est pas cette libre adaptation de la version officielle de l’affaire Landru qui nous prouvera le contraire, pour notre plus grand plaisir de lecteur !

Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 12:22

je veux l'avoir!!!!
commentaire extra

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 13:11

Kenavo est fan rire
Et moi aussi ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 13:15

J'aime bien son univers très sombre et solitaire. Je n'ai qu'un ou deux albums et il faudrait que j'y retourne...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 13:16

sentinelle a écrit:
Kenavo est fan rire
ah oui..j'ai fait connaissance avec Tout seul aime et depuis totalement et tout à fait fan

je suis en train de lire la 'compilation' dont Nestat avait parlé.. la première Zoé est très bien.. triste mais bon Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 14:13

Mon premier Chabouté était Sorcières, que j'avais beaucoup aimé ! La couverture est d'ailleurs superbe :

Citation :
Bienvenue dans la France profonde. Celle des rebouteux, des sorcières jeteuses de mauvais sorts, des chats noirs et des sabbats endiablés à la lumière de la pleine lune... Ici, un brave villageois fasciné par le cirque de passage se retrouve à son corps défendant – si l'on peut dire... – engagé comme vedette de la troupe. Là, un voyageur hébergé dans un hôtel perdu en pleine cambrousse plonge dans des cauchemars qui ressemblent fort à la réalité. Philtres, poisons, poupées transpercées d'épingles, sortilèges, maléfices et envoûtements constituent le quotidien de ces hameaux où l'on perd sa raison aussi sûrement que son chemin. Et tous les braves gens, héros de ces saynètes, jurent leurs grands dieux que toutes ces calembredaines n'ont plus cours chez eux...
Frissons délicieux et malaises jubilatoires !

J'ai lu ensuite La Bête et Pleine lune :

Pleine lune

Edouard Tolweck est célibataire, travaille à la Sécurité Sociale et mange le même cassoulet tous les soirs. Edouard Tolweck est un beauf' de la pire espèce : il est raciste, misogyne, vulgaire, lèche-bottes, réactionnaire... Bref, c'est un personnage exécrable. Un soir de pleine lune, alors qu'il s'apprête tranquillement à regarder son match de foot à la télé, son patron lui confie une mission : apporter une lettre en main propre...

A cause de cette lettre, Tolweck va tomber dans une spirale d'emmerdements dont il aura beaucoup de mal à s'extraire. Gitans aux longs couteaux, contrôleur SNCF, routière à la libido exacerbée, bande de gangsters drogués, régiment militaire, chasseur raciste ivre mort, le pauvre fonctionnaire d'état va rencontrer, durant la nuit entière, d'ignobles individus qui ne lui veulent pas que du bien... Est-ce sa bêtise qui l'a plongé de la sorte dans une merde noire ? Où sont-ce simplement les effets néfastes de la pleine lune ?

Cette BD m'a fait bien rire : si vous aimez l'humour noir, ne pas s'abstenir !

La Bête

Citation :
C'est l'hiver. Une petite meute de loups a récemment été introduite près d'un hameau isolé par de fortes chutes de neige. On retrouve, non loin du village, le cadavre d'un habitant atrocement mutilé... Un inspecteur de police est envoyé sur les lieux. Pensant à une banale affaire d'attaque de loup, il enquête sans réelle conviction ni motivation. Une nuit, pourtant, on retrouve un deuxième cadavre... En l'examinant, le policier découvre que les blessures mortelles ont été assénées avec une violence extraordinaire et un acharnement sans mesure, la profondeur des plaies démontrant que l'animal possèderait des griffes de plus de quinze centimètres de long. Dans le hameau, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre... On parle de bête énorme, de monstre, de loup-garou. La peur des villageois, alimentée par les ragots, se transforme peu à peu en psychose. La folie gagne le village...
Mais la neige continue à être souillée par le sang de nouveaux cadavres...
Les dessins et l'atmosphère rendue sont excellents, dommage que le dénouement ait un air de "déjà vu" : "La bête" de Chabouté est la combinaison de "La bête du Gevaudan" et de "L'été meurtrier" de Japrisot !
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Mer 5 Mai 2010 - 15:23

c'est décidé je veux avoir tout les Chabouté.. Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Sam 8 Mai 2010 - 21:26

Nestat a écrit:



Meilleur que Purgatoire dont le scénario est bien simple et déjà vu, ces 4 histoires sont originales et possèdent une esthétique propre à Chabouté.
Nestat a bien fait le résumé des 4 histoires.. et c'est tout à fait ça...
du Chabouté pur et dur! C'est un régal de découvrir toujours et encore où il arrive à emener son lecteur.. et beacoup de noirceur dans les 4 histoires.. mais cela fait tout bon de trembler un peu (à part que je n'aurais pas dû lire "Sorcières" le soir avant d'aller dormir Cool )

si on veut découvrir / continuer avec cet auteur - à recommander!!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Sam 8 Mai 2010 - 22:41

Je l'ai offert ce truc... Je regrette de n'avoir pas eu le temps de le lire avant... Faudrait que je l'emprunte maintenant...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Sam 8 Mai 2010 - 22:47

Queenie a écrit:
Je l'ai offert ce truc... Je regrette de n'avoir pas eu le temps de le lire avant... Faudrait que je l'emprunte maintenant...
beaucoup du 'noir' qui devrait te plaire.. il ne joue pas l'innocent dans ces 4 histoires..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
avatar

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 47
Localisation : dis z'y mieux !

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Jeu 13 Mai 2010 - 14:51

Construire un feu




Bande dessinée adaptée d'une nouvelle de Jack London.

A la fin du XIX ème siècle, la découverte de gisements aurifères au Nord du Canada, provoqua l'arrivée massive de chercheurs d'or rêvant de richesse. Mais ces derniers ne connaissaient rien du climat rude de cette région. Beaucoup y laisseront leur vie.
Le protagoniste de cette histoire est l'un d'eux.
Malgré les conseils du vieux Sulphur Creek, l'homme est parti rejoindre l'ancienne mine alors que le thermomètre indique - 45 degrés. Pour lui, ce n'est qu'une question d'heures. Six tout au plus et il retrouvera les copains autour d'un bon feu.
Alors il part. Accompagné de son chien, il avance dans ce désert blanc ...
Citation :
Le chien le sait bien, lui, que ce n'est pas un temps pour voyager ... son jugement de chien est bien plus juste ... que ton orgueilleux jugement d'homme ...
Mais l'homme s'obstine, il continue. Peu à peu, il prend conscience de sa folie. Il essaye de construire un feu mais ses mains sont gelées. Le froid l'envahit. Il sait qu'il n'a plus aucune chance. Son corps s'engourdit. Il ne sent plus ses membres...

Cette histoire remet l'Homme à sa juste place; lui qui se pense plus fort que tout . Ce drame nous rappelle que nous ne sommes que peu adaptés face aux éléments naturels.



Les illustrations sont couleur sépia. Le blanc, le noir, le marron dominent. Seul le feu 'orange' apporte un peu de lumière et de chaleur dans cette ambiance glaçante et feutrée. Seuls l'homme, le chien et la nature sont présents. La solitude pèse sur le paysage.
Les dessins sont très réalistes. Les dialogues sont absents. Tout est raconté par l'intermédiaire des cartouches. Nous sommes les spectateurs impuissants de ce drame.
Une véritable réussite !

scratch Au fil de la lecture, je me disais que j'avais déjà lu cette BD ce qui n'est pas le cas. Et, c'est par hasard, que je suis retombée sur un "Je bouquine" de Novembre 2002 avec 'Construire un feu' , une BD adaptée par David Sauerwein et dessinée par Christian de Metter.
Or, la mis en images de ces deux réalisations se ressemblent beaucoup : mêmes tons, parfois mêmes plans ... Je me disais bien que je n'étais pas folle; j'avais bien déjà lu ça quelque part ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Lun 17 Mai 2010 - 9:40

Réussi à emprunter à la biblio :

Pleine lune

sentinelle a écrit:
Edouard Tolweck est célibataire, travaille à la Sécurité Sociale et mange le même cassoulet tous les soirs. Edouard Tolweck est un beauf' de la pire espèce : il est raciste, misogyne, vulgaire, lèche-bottes, réactionnaire... Bref, c'est un personnage exécrable. Un soir de pleine lune, alors qu'il s'apprête tranquillement à regarder son match de foot à la télé, son patron lui confie une mission : apporter une lettre en main propre...

A cause de cette lettre, Tolweck va tomber dans une spirale d'emmerdements dont il aura beaucoup de mal à s'extraire. Gitans aux longs couteaux, contrôleur SNCF, routière à la libido exacerbée, bande de gangsters drogués, régiment militaire, chasseur raciste ivre mort, le pauvre fonctionnaire d'état va rencontrer, durant la nuit entière, d'ignobles individus qui ne lui veulent pas que du bien... Est-ce sa bêtise qui l'a plongé de la sorte dans une merde noire ? Où sont-ce simplement les effets néfastes de la pleine lune ?

Cette BD m'a fait bien rire : si vous aimez l'humour noir, ne pas s'abstenir !

Excellent comme ce pauvre type est aspiré dans une spirale infernale à ne jamais parvenir à rentrer chez lui, à toujours s'en prendre plein la tronche, et à rester un pauvre nase quand même (à aucun moment je n'ai eu pitié de ce gars).
Ça m'a rappelé les histoires de Thomas Ott, cette façon d'avoir l'impression que le personnage a passé une sorte de frontière entre le réel et une dimension où c'est tout comme mais ce n'est pas tout à fait ça, et où l'homme est un petit truc ridicule avec lequel le Destin se fend la poire à le torturer.


-----Zoé --------------La bête
-

Pour ces deux-là, ça se rejoint pas mal : petit village où se passent des trucs morbides, chelou. Où un étranger débarque et se retrouve confronté à ce microcosme, et à déterrer les vieilles histoires bien glauques.

Mais je suis l'avis de sentinelle :
sentinelle a écrit:
Les dessins et l'atmosphère rendue sont excellents, dommage que le dénouement ait un air de "déjà vu" : "La bête" de Chabouté est la combinaison de "La bête du Gevaudan" et de "L'été meurtrier" de Japrisot !
Ça rappelle des trucs comme La maison assassinée de Pierre Magnan, ou Le village de Shyamalan ou Pardonnez nos offenses de Romain Sardou.
Histoires classiques, dont on s'attend à la fin, et même au cheminement des personnages, mais où on a tout de même le plaisir d'un truc bien raconté, et bien dessiné.
(Mais le "trop vu et déjà vu" fait que j'accroche bien moins à ces deux histoires).




Nestat a écrit:
[...]

Pour moi, c'est un petit bijou de la bande dessinée. A condition bien sûr d'aimer les aplats de noir et blanc ainsi que le cynisme.
Individuellement, ces albums existent en couleur.
[...]

Ah bon ?
A la biblio, j'ai pu emprunté les bd individuellement, et elles étaient en N&B ... Si elles existent colorées, je me demande ce que ça peut donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestat
Envolée postale
avatar

Messages : 117
Inscription le : 13/04/2010
Age : 28
Localisation : variable

MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   Lun 17 Mai 2010 - 10:51

Ah bha zut, j'ai du me gourer alors. Je croyais avoir lu Sorcières en couleurs...serait-ce le fruit de mon imagination? ça arrive des fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BD] Chabouté   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Chabouté
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: