Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ernst Wiechert [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 9:35

Je dois forcement revenir un jour sur ce fil! Grand merci à Marko pour l'ouvriri! J'ai lu de Wiechert une bonne demie-douzaine de livres et les deux, cités et présentés par Marko sont d'une beauté, d'une intensité à couper le souffle. Eh oui: Wiechert était parmi les auteurs les plus lus dans les années 50!!!
Ayant moi-même aussi des racines en Prusse orientale, je me sens très proche d'une atmosphère où la mélancolie et le contact guèrissant avec la nature sont fortes. Oui, il y a une "foi" chez Wiechert, mais à mon avis cela n'a rien d'oppressant. Peut-être un peu trop "pathetique" de temps en temps, mais toujours honnête, sincère.
Je suis heureux qu'un tel homme a tenu contre les Nazis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 10:34

Queenie a écrit:
Miraaaacle !

kenavo a écrit:

Je ne connait pas non plus

Il existe un auteur que Kenavo ne connaît pas ! (Tiens et si je lisais le fil préparé avec tant de soin par Marko.. quoique lu en diagonal, je tombe sur "Sacré" "Religion" "Elevation de l'âme..." ... Mouarf)

laugh ça me fait penser à un épisode de Six Feet Under où Brenda, à la sortie de l'église, demande à Nate avec un air stupéfait et inquiet: "Mais tu es vraiment sensible à tout ce faste psychédélique?" ou quelque chose d'approchant... Avant j'aurais eu cette ironie ou cette distance par rapport à tout ce qui touche à la foi, aux rites religieux... Mais derrière tout ce qu'on peut rejeter du dogme, et même si on est complètement mécréant comme moi, je pense qu' on peut y trouver un enrichissement et des valeurs qui nous "élèvent" au sens où ils nous poussent à plus d'harmonie avec le monde qui nous entoure et peut-être même à plus d'humanité dans la façon de regarder les autres. Et ça fait du bien! Non?

En tout cas, la personne qui me l'a offert a trouvé dans ce livre un réconfort dans des moments terribles et rien que pour ça il me semble important.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 11:05

J'illustre avec un autre extrait de Missa Sine Nomine:

La vie la plus simple pouvait donc être encore pleine de merveilles. Depuis l'aurore qui planait sur le marais jusqu'aux heures tardives du soir où la"jeune femme", en s'appuyant sur son épaule, trouvait la force de vaincre la peur. Il fallait seulement limiter ses ambitions et garder la main posée sur l'objet auquel on se limitait. Sur ce que la nature vous avait donné et sur le peu qu'on avait pu acquérir de plus. C'était moins que ce que certains avaient reçu ou acquis, mais votre petite lumière brillait aussi au loin sur le marais, la nuit, quand quelqu'un en avait besoin.

Cette lumière brûlait sans peur, et les mains qui l'allumaient étaient également sans peur. Et le vaste monde n'avait pas obtenu, en général, de meilleurs résultats. Les peuples ne relevaient pas la tête sans peur après ces années d'esclavage, et leurs chefs davantage.
Mais cet homme, dans sa chambrette de l'étable à moutons, avait surmonté la peur, autant qu'il est donné à l'homme de la surmonter. Même cette terrible peur qui l'avait d'abord accablé, la peur de l'homme. Non celle de la mort ou de la torture, mais celle du visage de cette jeune fermière qui l'avait dénoncé cette nuit-là.

Car la peur elle-même s'évanouissait, quand on savait qu'elle vous avait dénoncé par peur d'être dénoncée elle-même. Quand on savait que, dans le mal, il y avait une telle part d'erreur et de peur, que le mal y disparaissait presque.

Et quand on parvenait, ne fût-ce que dans le cercle le plus restreint, à vaincre la peur de l'homme, sa peur de la faim, de la violence, et de ce vide effroyable où l'Occident dérivait à présent, la peur de l'existence simpliste, dans laquelle on allait être précipité comme un morceau de bois pris dans un tourbillon: alors on avait gagné à peu près tout ce qui peut être gagné sur terre. Si les hommes ne se demandaient plus le soir: "Que faire pour que le sommeil vienne?" S'ils n'étaient plus animés de l'effrayant désir de "tuer le temps", comme la langue avait le don terrible de le dire, alors tout était presque gagné. Car ils voulaient le tuer parce qu'ils pressentaient que ce temps, que rien ne pouvait arrêter, les emportait vers le néant, dans le silence effroyable, infini et mortel du néant. Et plus les hauts-parleurs criaient fort, plus on faisait éclater de fusées multicolores, plus les avions volaient vite, plus les journaux sortaient rapidement de la gueule des machines, moins le verbe avait honte de ses pires mensonges, de ses brutalités, de son excitation à la débauche, et de son impudence: et plus les rives défilaient rapidement, au rythme de ce courant vertigineux; elles étaient peuplées de figures grotesques au lieu d'être des mystères silencieux de la Bible et des contes de fées, et la génération qui avait réussi à tuer des millions d'hommes en quelques années sentait, les yeux agrandis par la peur, qu'elle n'arriverait jamais à tuer le temps qui l'emportait, indifférent et impitoyable vers la côte glacée où l'attendait son destin, son ultime destin dans le silence ou dans le tonnerre prolongé de l'anéantissement.

Mais ici, dans ce petit monde, les hommes n'avaient pas besoin de tuer le temps. Ils n'avaient qu'à ouvrir les mains pour l'accueillir, et généralement leurs mains ne suffisaient pas à contenir ses richesses. Ni la richesse du travail ni celle du repos. Les mains du baron Amédée ne suffisaient pas non plus à embrasser toute la richesse de leurs destins, ni l'éclat de l'aurore, ni l'"ultime" mélodie de Mozart, ni le sourire de l'enfant, ni le geste pudique avec lequel la "jeune femme" prenait congé de lui, le soir.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 20:51

Très intéressant.Car ce nom de Wiechert m'est soudain revenu à lire Marko et Tom Léo.Ce nom me revient de très très loin,un paragraphe des Jeromine Kinder dans un livre d'allemand seconde langue.C'est vous dire si ç'est loin.Je n'ai jamais lu Ernst Wiechert mais je vais réparer cette lacune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 21:00

Espérons qu'il reste quelques titres en bibliothèque car seuls deux sont toujours disponibles en librairie:
"Missa sine nomine" et "Le Capitaine de Capharnaüm"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Lun 17 Nov 2008 - 23:52

Nathria a écrit:
Espérons qu'il reste quelques titres en bibliothèque car seuls deux sont toujours disponibles en librairie:
"Missa sine nomine" et "Le Capitaine de Capharnaüm"

J' ai 2 exemplaires de Missa Sine Nomine et les tiens à disposition pour ceux qui ont envie de le découvrir...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Mar 18 Nov 2008 - 0:05

Marko a écrit:
Nathria a écrit:
Espérons qu'il reste quelques titres en bibliothèque car seuls deux sont toujours disponibles en librairie:
"Missa sine nomine" et "Le Capitaine de Capharnaüm"

J' ai 2 exemplaires de Missa Sine Nomine et les tiens à disposition pour ceux qui ont envie de le découvrir...

Allez...Je saute sur l'occasion... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Mar 18 Nov 2008 - 11:54

En faisant des recherches sur Ernst Wiechert, j’ai trouvé ceci (wikipedia.de):
Wiechert a écrit une lettre ouverte pour la libération de Martin Niemöller et il annonçait qu’il allait plutôt soutenir la famille de Niemöller que le programme NS aide d’hiver, en réponse à quoi il est déporté au KZ Buchenwald.

Sentinelle nous avait posté ces lignes du Pasteur Niemöller et je trouve qu’on pourrait les mettre sur ce fil :)

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n'ai rien dit, je n'étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n'ai rien dit, je n'étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher.
Et il ne restait personne pour protester...
Pasteur Martin Niemoller (1892-1984), Dachau 1942

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Mar 18 Nov 2008 - 12:39

kenavo a écrit:
Sentinelle nous avait posté ces lignes du Pasteur Niemöller et je trouve qu’on pourrait les mettre sur ce fil :)

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n'ai rien dit, je n'étais pas juif.
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n'ai rien dit, je n'étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher.
Et il ne restait personne pour protester...
Pasteur Martin Niemoller (1892-1984), Dachau 1942

Alors ça!...Merci de le rappeler...Je recherchais ce texte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Mar 18 Nov 2008 - 18:38

kenavo a écrit:
En faisant des recherches sur Ernst Wiechert, j’ai trouvé ceci (wikipedia.de):

Merci pour ce complément qui exprime bien l'absurdité, l'arbitraire et la bêtise (la folie même) de la déportation.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Dim 8 Fév 2009 - 20:08

Ha, j'ai la ferme intention de faire remonter ce fil régulièrement! Donc je continue!

kenavo a écrit:
En faisant des recherches sur Ernst Wiechert, j’ai trouvé ceci (wikipedia.de):
Wiechert a écrit une lettre ouverte pour la libération de Martin Niemöller et il annonçait qu’il allait plutôt soutenir la famille de Niemöller que le programme NS aide d’hiver, en réponse à quoi il est déporté au KZ Buchenwald.

Wiechert était pour une partie des Allemands, des étudiants un espoir! Il s'est opposé très tôt contre les Nazis. Ses expériences dans le camp, il en a parlé dans "Der Totenwald". Il était finalement libéré, au bout de ses forces, et évidemment avec grandes pressions sur lui de "faire attention".
Après sa libération - je l'ai entendu l'autre jour - un étudiant du nom de Hans Scholl a passé chez lui, il voulait parler avec lui. Il semble que Wiechert lui transmettait le message à la porte qu'il ne pouvait pas accueillir...
(Pendant des longues moments je m'imaginais qu'est-ce que des hommes de ce calibre auraient bien pu se dire à l'heure qu'il faisait.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majeanne
Main aguerrie
avatar

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 58
Localisation : le Grand Sud

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Dim 26 Juil 2009 - 21:16

J'ai acheté par hasard chez un bouquiniste "les enfants Jeromine" et à vous lire j'en suis ravie.
Je commence le premier tome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Dim 26 Juil 2009 - 23:50

La missa sine nomine m'attend dans ma PAL depuis Noël...Je veux trouver pour le lire un moment de grande disponibilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
majeanne
Main aguerrie
avatar

Messages : 466
Inscription le : 05/06/2008
Age : 58
Localisation : le Grand Sud

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Ven 7 Aoû 2009 - 21:41

Je termine "Les enfants Jeromine" et je remercie le "hasard" qui a mis ce livre entre mes mains.
Ce fut un grand bonheur de lecture.
Ce village de Sowirog comme un ilôt d'humanité dans des temps atroces.
Tous ces personnages plus attachants les uns que les autres.
Comme il fait bon en ces temps difficiles de lire une oeuvre dans laquelle les valeurs essentielles de la vie sont décrites avec autant de vérité, de poésie, de liberté.
Je suis chrétienne et j'adhère pleinement à la vie spirituelle que décrit Wiechert, qui s'enracine certes dans une culture et une religion mais qui prend autant de chemins qu'il y a d'individus et qui n'est jamais réductrice, jamais coupée de l'incarnation totale dans le quotidien avec tout ce qu'il a de complexe et de paradoxal.
Nature féconde, nature rédemptrice.
Le côté sombre existe dans l'homme mais la seule venue d'une étincelle peut transfigurer toute une vie.
L'espérance. Contrairement à beaucoup de publications contemporaines, ce livre ne se contente pas de décrire le mal, il souligne aussi l'espérance, la petite lumière que chacun peut allumer plutôt que de maudire les ténèbres et nous savons à quel point le nazisme fut ténèbres.
Ce moment de courage lucide d'une vie qui pouvait jusque là paraître terne, réduite à la monotonie du quotidien.
J'ai hâte de connaître d'autres livres de cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   Ven 7 Aoû 2009 - 23:07

Très beau commentaire majeanne!
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ernst Wiechert [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ernst Wiechert [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» Etudes pour travailler dans les bibliothèques en Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: