Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Patrick Grainville

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 0:49

Marko a écrit:
Le Paradis des Orages

Patrick Grainville - Page 2 Paradi10

Chez moi, le cul est plus cosmique. C’est le sein originel, c’est la totalité, qui peut certes parfois glisser sur le fil du rasoir. Ainsi, la fureur et la frénésie paroxystique qui animent Le Paradis des orages, sont souvent au bord de basculer dans la dissolution, puisque dans l’analité. Patrick Grainville


Je déplore quelquefois le narcissisme en littérature, l'indigence du vocabulaire, la fausse provocation, la faible créativité syntaxique... Mais j'admire tout ensemble Julien Gracq ou Claude Simon, qui sont bel et bien de mon siècle. Et quand je lis L'Amour des trois soeurs Piale, de Richard Millet, Le Paradis des orages, de Patrick Grainville, Ce pas et le suivant, de Pierre Bergounioux, En silence, de Daniel Arsand, La Grande Beune, de Pierre Michon, ou Antigone, d'Henry Bauchau, je sais qu'il existe encore des auteurs qui construisent des phrases et me font entendre la langue française. Quand j'ai entre les mains Le Livre des nuits, de Sylvie Germain, Les Papiers de Walter Jonas, de Baptiste-Marrey, Reproduction interdite, de Jean-Michel Truong, Parfums des étés perdus, de Claude Brami, je vois que l'on continue de créer des personnages et de raconter des histoires. Oui, il y a des romanciers qui savent que la forme des mots leste le sens des phrases et que la recherche d'une beauté, en art, n'est jamais vaine. Alice Ferney

Que d'excellentes références dans ce propos d'Alice Ferney!...
Quelques auteurs qu'il me reste à découvrir....et plusieurs de ceux que j'aime déjà...


Dernière édition par coline le Mer 19 Nov 2008 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 0:52

Grainville écrit sur des photographes et des peintres. Ici un peintre exceptionnel:
Georges Mathieu:

Patrick Grainville - Page 2 97827010

Mathieu exhibe une pléthore de forces et de figures. il allume des incendies et des pestes ardentes, déchaîne des chaos et des cosmos en liesse. Mathieu a horreur du vide, c'est un baroque... le baroque moderne est aujourd'hui l'expression d'une crise consommée, une surenchère de dandysme et de somptuosité face à la mort. Patrick grainville

Présentation:

Homme de défis à la vision décapante, Georges Mathieu occupe depuis longtemps une situation exemplaire dans l'histoire de l'art de notre époque.
Cette place choisie sanctionne non seulement le créateur de l'Abstraction lyrique et son théoricien inspiré, mais également l'artiste en révolte permanente. L'esprit en éveil, il s'élève avec véhémence contre la rigidité de la pensée cartésienne, la carence des institutions face à la dégradation des valeurs esthétiques, la vulgarité de l'architecture, des objets usuels, et surtout, l'absence de véritable politique en matière d'enseignement.
Impulseur d'une modernité picturale qui n'a cessé d'imprégner les dernières décennies, Georges Mathieu continue d'arraisonner la vie au seuil de son jaillissement, à partir d'une sémiotique basée sur la rapidité d'intervention du geste. La lucidité vibrante de sa quête, à l'exact opposé des postulats, marque la singularité de son aventure militante. Une aventure qui sacrifie toujours aux mêmes rites, grâce à ses traits d'exception, dans le même cérémonial crispé.
Homme d'action et de réflexion, grand voyageur, précurseur, à sa façon, de la performance, au cours des innombrables séances de peinture en public sur plusieurs continents, Georges Mathieu n'a jamais cédé à la tentation des modes, fidèles à lui-même et à la rectitude de son éthique.



Patrick Grainville - Page 2 Img_1010 Patrick Grainville - Page 2 Mathie10 Patrick Grainville - Page 2 Mathie13

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 1:01

Marko a écrit:
Grainville écrit sur des photographes et des peintres. Ici un peintre exceptionnel:
Georges Mathieu:

Patrick Grainville - Page 2 Mathie10

Il ne te reste plus qu'à ouvrir un fil Georges Matthieu... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 1:04

coline a écrit:
Marko a écrit:
Grainville écrit sur des photographes et des peintres. Ici un peintre exceptionnel:
Georges Mathieu:

Patrick Grainville - Page 2 Mathie10

Il ne te reste plus qu'à ouvrir un fil Georges Matthieu... content

ça s'impose! Il n'est pas très éloigné de Pollock...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 1:13

Marko a écrit:
coline a écrit:
Marko a écrit:
Grainville écrit sur des photographes et des peintres. Ici un peintre exceptionnel:
Georges Mathieu:

Patrick Grainville - Page 2 Mathie10

Il ne te reste plus qu'à ouvrir un fil Georges Matthieu... content

ça s'impose! ...

Tu t'y jettes tout de suite...ou ça attend demain?... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 1:16

La nuit portera conseil!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 0:19

L'orgie, la neige

Début du livre:

Dans la nuit j'ai senti l'odeur de la neige. Je ne savais pas qu'un immense hiver commençait et qu'il allait délimiter à jamais pour moi la forteresse du bonheur. Peut-être que je rêvais, je n'osais me lever...j'écoutais, j'épiais dans mon lit un accident du silence qui trahirait la présence de la neige, son glissement léger. J'avais peur que se défasse ma chimère. Car j'attendais la neige depuis toujours comme l'apocalypse de la blancheur. Il neigeait sur la mer, j'imaginais ce miracle muet. La plaine marine sans bruit sous la mitraille. La neige sur les forêts, les champs, les routes. Dans l'invisible elle ruisselait. Il me suffisait de me glisser hors du lit, d'écarter le rideau, d'ouvrir grand la fenêtre, de scruter les ténèbres, et dans le halo de lumière émané de ma chambre peu à peu je distinguerais ces estafilades plus pâles, les petites graines filantes, leur fourmillement glacé. Toute la neige m'apparaitrait en colonnes continues, peuplant la profondeur, la neige des commencements, celle que j'attendais et qui allait me sauver.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 13:23

Marko a écrit:
L'orgie, la neige

Début du livre:

Dans la nuit j'ai senti l'odeur de la neige. Je ne savais pas qu'un immense hiver commençait et qu'il allait délimiter à jamais pour moi la forteresse du bonheur. Peut-être que je rêvais, je n'osais me lever...j'écoutais, j'épiais dans mon lit un accident du silence qui trahirait la présence de la neige, son glissement léger. J'avais peur que se défasse ma chimère. Car j'attendais la neige depuis toujours comme l'apocalypse de la blancheur. Il neigeait sur la mer, j'imaginais ce miracle muet. La plaine marine sans bruit sous la mitraille. La neige sur les forêts, les champs, les routes. Dans l'invisible elle ruisselait. Il me suffisait de me glisser hors du lit, d'écarter le rideau, d'ouvrir grand la fenêtre, de scruter les ténèbres, et dans le halo de lumière émané de ma chambre peu à peu je distinguerais ces estafilades plus pâles, les petites graines filantes, leur fourmillement glacé. Toute la neige m'apparaitrait en colonnes continues, peuplant la profondeur, la neige des commencements, celle que j'attendais et qui allait me sauver.

A lire cet incipit, je n'ai qu'une envie...connaître la suite... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 13:29

J'avais commencé la relecture de son roman La main blessé pour le moment qu'il vient au portail.. cela ne s'est pas fait ce mois.. donc.. j'ai un peu le temps de revenir à cette lecture innocent

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 17:38

kenavo a écrit:
J'avais commencé la relecture de son roman La main blessé pour le moment qu'il vient au portail.. cela ne s'est pas fait ce mois.. donc.. j'ai un peu le temps de revenir à cette lecture innocent

Et moi qui attendait ton avis! laugh

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 17:43

Marko a écrit:
Et moi qui attendait ton avis! laugh
Very Happy voilà qui va me faire changer de plan de lecture innocent

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 17:57

kenavo a écrit:
Marko a écrit:
Et moi qui attendait ton avis! laugh
Very Happy voilà qui va me faire changer de plan de lecture innocent

Chouette! De mon coté Je vais peut-être relire les Flamboyants pour en parler. C'est un roman qui lui a valu un prix Goncourt largement mérité en 1976. Une histoire de roi fou dans une Afrique sensuelle et mythologique. Un "Tsongor" torride et baroque.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Déc 2008 - 18:05

Marko a écrit:
Chouette! De mon coté Je vais peut-être relire les Flamboyants pour en parler. C'est un roman qui lui a valu un prix Goncourt largement mérité en 1976. Une histoire de roi fou dans une Afrique sensuelle et mythologique. Un "Tsongor" torride et baroque.
bon.. j'ai dit que je vais lire pour l'instant un Grainville pour ce fil.. Very Happy

miammiam mais tu me donnes déjà envie de continuer avec cet auteur Rolling Eyes

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Jan 2009 - 15:40

L’orgie, la neige

J’aurai découvert en lisant ce roman avant tout un style, un grand style, comme j’aime. Une écriture poétique pour un récit extrêmement sensuel.
L’évocation nostalgique d’une adolescence. Celle d’un garçon fasciné par la neige qui sublime toutes ses perceptions.

« Je retrouve la violence de mon adolescence. Je vois l'hiver. Je vois l'enfant. Je vois le monde intact et rayonnant de sauvagerie. Mais dès que la fatigue me fait lever la plume, c'est contre moi que je bute... Je suis sorti du grand hiver comme on sort de l'être, du cercle de l'éternité... Blanche est la neige aimée, ma belle amante morte. »

Tout au long du récit, ce qui advient est lié à la neige, tout est transformé par elle. Les paysages qu’elle embellit, les parties de chasse qu’elle permet, les sensations multiples qu’elle éveille.

Le récit se fait érotique lorsque dans une maison voisine de la sienne, le garçon retrouve pour ses premiers ébats amoureux Yolande, une jeune fille de santé très fragile mais d’une sensualité débordante.
Il y a aussi la grande sœur de Yolande, Solange, et sa relation torride avec Serge le rude marin.
En effet, la mer n’est pas loin. Les descriptions sont sublimes lorsque la neige la rencontre.
Et la collision entre deux bateaux fera d’ailleurs arriver quatre jeunes noirs, hébergés pour un temps dans le village. Les récits du garçon déluré, Nouri, et ce qu’on dit des trois gamines qui étaient promises à la prostitution, tout cela nourrit les fantasmes adolescents du narrateur.

Un beau roman dont j’ai parcouru tout de même en diagonale ( à partir du milieu) les nombreuses pages (lyriques) consacrées en détail à la chasse…

Extrait :

« J’ouvris la porte, l’odeur m’enveloppa et le rayonnement m’éblouit. Je me vis ceint de cet éclat comme un chevalier de son haubert. J’étais frappé d’une gloire. Sur son autel, la neige me sacrait. J’étais le Lancelot de la blancheur.
Sous le ciel bas, l’aura…et ce parfum de cru, de froidure et d’ours blanc. Partout des renflements, des mamelons changeaient les perspectives, les rapports des choses. Le monde n’avait plus cet aspect creux, évidé, abstrait construit autour d’arêtes, de lignes dures. Il était tout amorti, à la fois amassé et plus vague, comme étouffé dans la stupeur de l’immaculé. Il n’y avait plus rien d’objectif. Mais tout était assujetti à un nouveau jeu de masses, de volumes doux et légers. C’était plus rond, plus flottant. L’œil ne dominait plus le paysage. Il devenait impuissant à l’intellectualiser, à tenir à distance chaque chose sous un concept différent. Une confusion, une pulvérulence farineuse égalisaient le décor, nivelant les contrastes. On était dans la neige. Le ciel en était noyé à la gueule. Elle moutonnait partout, elle bouchait les trous. On avançait dans cette blancheur. On la touchait.[…] Elle était moelleuse, composée d’atomes frais. En surface, la texture était un peu lâche, d’un coton fragile. De gros brins de peluche avaient été déposés par la dernière chute de flocons. Leur contour se découpait en efflorescences intactes accrochées à la couche inférieure déjà plus homogène et concentrée. Mais on ne peut pas décrire la neige. Il n’est que de détailler sa substance et ses formes pour perdre ses suggestions majeures. Elle était là, c’est tout, comme une étrange providence, une fécondité d’une espèce singulière, car ce qui allait stériliser la terre, geler le sol, entraver les échanges entre les hommes avait à mes yeux valeur de plénitude et de naissance. J’en étais entièrement vivifié. L’univers était rond, mais de la seule rondeur que j’étais alors en mesure d’accepter, d’une grossesse d’igloo, d’une fécondité polaire. »


(merci Marko... bisous )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Jan 2009 - 19:13

J'ai lu un Patrick Grainville dans le temps....mais je ne me rappelle même plus du titre et ceux que vous avez énumérer ne me disent rien jypeurien
Je regraderai à l'occasion sur nos étagères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Contenu sponsorisé




Patrick Grainville - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Grainville   Patrick Grainville - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Grainville
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demande de Patrick Festraets
» Déces - Overlijden (1)
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...
» je me pose une question
» VENUS (SM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: