Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Andrea Camilleri [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 20 Nov 2008 - 21:04

Chrisdusud
Citation :
un peu à la manière d'Ettore Scola ou Fellini.

Pas tout à fait d'accord Fellini et Scola sont quand même très romains.Mais la Sicile a aussi ses très grands auteurs,Pirandello bien sûr mais aussi Vittorini et Sciascia,une littérature différente de celle de Camilleri mais qui la complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 20 Nov 2008 - 21:18

Oui Camilleri c'est un Sciascia humoristique et truculent.
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 49
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 20 Nov 2008 - 21:19

Bellonzo a écrit:
Chrisdusud
Citation :
un peu à la manière d'Ettore Scola ou Fellini.

Pas tout à fait d'accord Fellini et Scola sont quand même très romains.Mais la Sicile a aussi ses très grands auteurs,Pirandello bien sûr mais aussi Vittorini et Sciascia,une littérature différente de celle de Camilleri mais qui la complète.

En évoquant Ettore Scola ou Fellini j'avais en tête certains de leurs personnages. Je pensais à cette rudesse dans les traits, la cupidité, la bêtise, la naïveté... des sales gueules en somme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 20 Nov 2008 - 22:32

J'ai lu et aimé "La forme de l'eau". C'est rare que je m'aventure avec des polars etc., mais là j'ai accroché. Je copie:

Quatrième de couverture
Vigàta, Sicile orientale. Au Bercail, lieu agreste fréquenté par les prostituées, les travestis et les dealers, on retrouve le corps de l'ingénieur Luparello, parrain politique de la région. A sa manière, nonchalante et peu orthodoxe, le commissaire Montalbano mène l'enquête, en ces zones grises où la Loi et son contraire tissent des liens... Une première plongée dans les secrets d'une Sicile d'aujourd'hui, mélancolique, désopilante et tragique.

Comme d'autres, je souligne l'implantation de l'histoire dans la Sicile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Ven 21 Nov 2008 - 7:02

Babelle a écrit:
Ah, la petite ville de Vigata, j'adore!
Mon amie, grand fan de Camilleri, a fait un voyage en Sicilie - et même si on ne trouve pas LE Vigàta du livre - on le trouve quand même dans d'autres endroits Wink

Bellonzo a écrit:
Il signore Camilleri é un scrittore che io amo tanto.
anch'io Very Happy

chrisdusud a écrit:
J'ai lu recemment "la saison de la chasse". Ce fût un vrai régal !
alors tu devrais aussi essayer La Concession du téléphone - c'est tout simplement sublime Very Happy (et un livre qu'on pourrait mettre dans le fil "cela fait rire les oiseaux" - parce que c'est vraiment trop bon Very Happy

Nezumi a écrit:
Oui Camilleri c'est un Sciascia humoristique et truculent.
Sciascia.. drunken encore un auteur sur lequel on devrait parler plus

tom léo a écrit:
J'ai lu et aimé "La forme de l'eau". C'est rare que je m'aventure avec des polars etc., mais là j'ai accroché.
Avec cette déclaration tu devrais faire une certaine Alixe très, très contente Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Ven 21 Nov 2008 - 10:19

J'ai ajouté la concession du téléphone et la saison de la chasse dans ma LAL, ça fait tellement du bien des fois les romans qui font rire.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Ven 21 Nov 2008 - 10:29

kenavo a écrit:

alors tu devrais aussi essayer La Concession du téléphone - c'est tout simplement sublime Very Happy (et un livre qu'on pourrait mettre dans le fil "cela fait rire les oiseaux" - parce que c'est vraiment trop bon Very Happy

La Lune de papier aussi y aurait sa place, comme je le disais plus haut. C'est le plus délirant et poilant des Montalbano à ce jour (Kenavo, et si tu commençais par celui-là, hmm ? cyclops)
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Ven 21 Nov 2008 - 11:02

Queenie a écrit:
J'ai ajouté la concession du téléphone et la saison de la chasse dans ma LAL, ça fait tellement du bien des fois les romans qui font rire.
ah oui.. surtout la Concession du téléphone - si tu prends cette histoire et la pose dans les temps moderne - tu vas te retrouver avec ta ligne internet (et crois moi - tu vas en rire quand même) - et surtout tu seras contente que tu auras fait la demande en France et pas en Sicile diablotin

Nezumi a écrit:
(Kenavo, et si tu commençais par celui-là, hmm ? cyclops)
rire mais dis donc - chez qui as tu fait ce cours de motivation Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Ven 21 Nov 2008 - 11:18

kenavo a écrit:

Nezumi a écrit:
(Kenavo, et si tu commençais par celui-là, hmm ? cyclops)
rire mais dis donc - chez qui as tu fait ce cours de motivation Razz

Va savoir... innocent
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 1 Jan 2009 - 12:59


Les enquêtes du commissaire Collura

Citation :
Présentation de l'éditeur
Lorsque, à la suite d'une blessure, le commissaire Cecè Collura se trouve en congé forcé, il accepte, en guise de convalescence, un poste de commissaire de bord sur un navire de croisière. Mais veiller au bien-être des passagers devient vite secondaire pour ce digne collègue de Montalbano qui n'a pas laissé son flair au vestiaire. Dans le huis clos de la croisière, petits et grands mystères vont s'enchaîner. Étrange disparition d'un bébé, manœuvres d'héritier sans scrupules, incartades conjugales, perte de bijoux, identités camouflées, Cecè démêle le jeu des apparences et de la réalité. Du moins, autant que faire se peut...

Publiées au cours de l'été 1998 dans le quotidien La Stampa, ces huit nouvelles sont autant de clins d'œil à Agatha Christie où l'on retrouve le ton humoristique et enlevé propre à l'écrivain sicilien.


Pas de règle sans exception. Hier encore je disais que je ne lis pas de polar – mais quand il s’agit d’Andrea Camilleri, je veux bien faire une exception. Bien qu’on ne peut pas appeler ces nouvelles du ‘polar’.
J’aime bien les histoires dans les endroits clos – étant adolescente c’étaient aussi ces romans là que j’adorais le plus d’Agatha Christie.
Mais nous voilà confronté à des nouvelles, chacune limité à quelques pages, puisqu’il s’agissait d’un travail pour un journal qui se limitait à un certain nombre de lignes.
Andrea Camilleri arrive à donner un bon moment de plaisir à son lecteur. En plus je trouve qu’ici c’est le livre qui convient très bien pour entrer dans son monde littéraire – en ce qui concerne son commissaire Montalbano.
Si on aime Collura, on va adorer Montalbano Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Andrea Camilleri   Jeu 1 Jan 2009 - 14:26

Comment se fait il que tu aimes Montalbano, Kenavo ? Je croyais que tu n'aimais
pas les polars ?
Moi je l'aime beaucoup : sa façon fraternelle de se meler aux gens, d'aimer
les femmes, son pays et la bonne cuisine.
Mais le comparer à Agatha Christie, non !
Un seul reproche : la traduction qui faute de trouver un équivalent du dialecte, se mele d'inventer quelque chose qui n'existe pas, avec des expressions pitoresques provençales.


Dernière édition par bix229 le Mar 27 Jan 2009 - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Jeu 1 Jan 2009 - 16:56

bix229 a écrit:
Comment se fait il que tu aimmes Montalbano, Kenavo ? Je croyais que tu n'aimais pas les polars ?
Je fais quelques exceptions - surtout pour Leonardo Padura avec son commissaire Mario Condé ICI
et Qiu Xiaolong avec son commissaire Chen ICI.
Montalbano rejoint ces personnages - mais à cause de manque de temps je ne m'aventure pas trop souvent en polars..

bix229 a écrit:
Mais le comparer à Agatha Christie, non !
Montalbano n'est pas comparé à Agatha Christie!
C'est le héros de ses nouvelles, le commissaire Collura, dont Camilleri lui même fait la référence en fin du livre dans une interview, faite lors de la parution de ces histoires en forme de livre:

...La deuxième chose qui m'est venue à l'esprit, car j'aime faire des paris avec moi-même, était de donner à ces enquêtes les limites d'un univers clos. C'est le petit jeu auquel se livre souvent Agatha Christie […]
Et j'ai choisi un bateau de croisière parce qu'il offre de nombreuses possibilités de rencontres avec des personnes très différentes. C'est ainsi qu'est née l'idée du commissaire de bord.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Sam 10 Jan 2009 - 18:33

La couleur du soleil

Avec un certain retard, mes impressions de lecture sur ce dernier ouvrage de Camilleri.

Comme le dit Kenavo, il ne faut pas chercher en La couleur du soleil une véritable biographie ou une masse documentaire sur le Caravage. D’abord parce que cet ouvrage n’en a pas la dimension (il s’agissait au départ d'une nouvelle de commande, étoffée ensuite en "novella", ou court roman). Ensuite parce que ce n'en est pas vraiment le propos.
Dès l'entrée en matière (grâce au procédé littéraire éminemment romanesque du "mystérieux manuscrit trouvé par l'auteur en personne") on est dans le domaine de la fiction, ou à la rigueur de la "biographie fantasmée". On lira ce "journal" comme on peut lire Blonde, de JC Oates, non pour l'exactitude historique, mais pour la plongée qu'il nous offre dans l'esprit troublé d'un personnage exceptionnel, à la vie tumultueuse.
D'autant que ce roman se focalise sur une assez courte tranche de la vie du peintre, à savoir son odyssée méditerranéenne, de Naples à la Sicile en passant par Malte.
Mais cette période, marquée par l'errance, la violence et la montée en puissance d'une folie indissociablement liée au génie créateur, semble être particulièrement cruciale dans son existence.
Camilleri propose surtout une explication étonnante, peut-être fictive mais séduisante, de sa fameuse utilisation du clair-obscur.
Souffrant de sensibilité à la lumière, le Caravage se serait adressé à une certaine Celestina, prostituée reconvertie en guérisseuse, qui lui aurait prescrit des gouttes pour les yeux.

Citation :
A quelque temps de là, je comme je devais me rendre pour la journée dans une maison à la campagne, je me versai une goutte de cet empirique dans chaque œil. Et je haussai les yeux vers le soleil. Quelle ne fut pas ma stupeur de m’apercevoir que le soleil était devenu noir, à croire qu’une éclipse l’avait obscurci et qu’il rayonnait d’une lumière noire, laquelle assombrissait hommes et choses, mais pas à pur et à plein, car ils restaient visibles, du moins en partie, comme tranchés par la lumière d’une lampe ou d’une bougie…Cet effet dura jusqu’à l’embrunir, quand le jour céda le pas à la nuit.
Mais Celestina ne m’avait pas averti que cette vision du soleil noir pouvait se manifester derechef sans ses gouttes.
Mais je sais maintenant que toute mon existence, de longue main avant que Celestina me donne cet empirique, avait commencé et continué sous le signe du soleil noir.

Cette lumière noire éclairant ses tableaux, cause ou conséquence de sa névrose, sera perçue par ses adversaires comme "un maléfice suprêmement diabolique […] la vision inversée du soleil et de sa lumière signifiait obéissance à la loi inverse, c'est-à-savoir la loi contraire à la loi divine".
Le roman comporte un cahier central pour admirer les œuvres mentionnées et décrites dans cet étonnant vrai-faux "journal".
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Sam 10 Jan 2009 - 18:37

Nezumi a écrit:
Le roman comporte un cahier central pour admirer les œuvres mentionnées et décrites dans cet étonnant vrai-faux "journal".
Merci pour ton commentaire Nezumi.. beau à lire tout comme ce roman de Camilleri Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   Sam 10 Jan 2009 - 18:40

Merci! J'ai de bons souvenirs autour de ce roman (les bavardages chez Coiffard, la rencontre nantie swing ). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrea Camilleri [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrea Camilleri [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Andrea Camilleri et le sicilien
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: