Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Marie Gustave Le Clézio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Jeu 9 Oct 2008 - 13:37

Nobelprize dit, en anglais :
Citation :
author of new departures, poetic adventure and sensual ecstasy, explorer of a humanity beyond and below the reigning civilization
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 12:11

Il a dit, dans Le Nouvel Obs du 30 janvier 2003,

Citation :
Qu’un livre se vende ou ne se vende pas, qu’il plaise ou non, ça n’a pour moi aucune importance. Mais qu’il fasse écho, qu’il suscite des réactions, c’est capital. Pourquoi écrire, sinon ? L’âge, l’expérience n’y changent rien : je mets trop de moi-même dans mes pages pour ne pas vivre dans l’espoir qu’elles toucheront quelqu’un. La preuve : chaque fois que je termine un livre, je suis victime d’une sorte de dépression. Je n’en sors qu’avec les premières lectures et le retour de certaines émotions. Elles seules me donnent le désir de continuer. »

Je n'ai jamais lu cet auteur, un conseil pour débuter ma découverte de JMG Le Clézio ?
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 12:27

sentinelle a écrit:

Je n'ai jamais lu cet auteur, un conseil pour débuter ma découverte de JMG Le Clézio ?

Je te conseillerais Désert, mais je ne suis pas forcement une spécialiste, en fait j'ai aimé certains de ses livres et d'autres (comme Le procès verbal) m'ont complètement laissé de marbre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 12:32

Je peux d'ailleurs cercler Désert et Le procès verbal si cela intéresse certains, juste que mes livres ne sont pas tout jeunes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 15:35

Je replace Etoite errante tout en haut de ma PAL pour lui donner une autre chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 15:48

Merci pour l'info Arabella. Il semblerait que Désert soit son premier grand succès populaire ! Je vais essayer de le trouver en bibliothèque mais je te remercie pour ta proposition de cerclage bisous
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 10 Oct 2008 - 15:50

sentinelle a écrit:
Je n'ai jamais lu cet auteur, un conseil pour débuter ma découverte de JMG Le Clézio ?
Je ne suis moi non plus celle qui puisse te dire lequel livre de lui pourrait te donner envie de découvrir plus cet auteur..
J'ai cité les titres des livres de lui que j'ai lu - et j'ai bien aimé - et je peux aussi les offrir au cerclage Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature


Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Ven 17 Oct 2008 - 15:52

Je suis très heureuse que Le Clézio ait obtenu le prix Nobel de littérature. C'est un écrivain bien sûr, mais pour moi d'abord un poète qui sait transmettre en prose (parce que c'est aujourd'hui l'unique moyen d'être lu) une sensiblité à la vie et au monde d'une extrême richesse.
bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Sam 18 Oct 2008 - 23:46

Bon, j'ai été surpris de découvrir Le Clézio sur notre portail, sans qu'il soit proposé au vote... Je ne savais même pas qu'il avait ses chances pour le nobel. innocent Alors je l'avoue, je ne le connaissais pas du tout, ne mettais même pas une image d'auteur en face de ce nom. honte

Et pour cet auteur, ce n'est pas un prix, ni - exeptionnellement - les commentaires des parfumés qui me donnent l'envie de le découvrir.

C'est ce que m'en a dit Yves Simon dans La manufacture des rêves :

Citation :
J'avais à peine dix-neuf ans lorsque l'homme aux énigmatiques initiales fit son apparition au zénith du cosmos littéraire. Beau comme une rock star, J.M.G. Le Clézio venait d'obtenir le prix Renaudot pour son premier roman, Le Procès-Verbal. Identification, admiration, moi qui dormait auprès d'un corps de guitare et envisageais de réaliser des films, il va être celui qui rendra possible ma tout aussi intense ambition d'écrire.
Avec lui s'installa le sentimment, nouveau pour moi, que l'on pouvait marier écriture te jeunesse, que l'écrivan n'était pas nécessairement un vieillard ou un mort, qu'au contraire, scribe de son époque il en était le décrypteur à consigner les minutes de ses rêves. Qu'il peut jouer un rôle de médium entre le lecteur et des univers qui nous frôlent, raconter le foisonnement d'un monde dans lequel chacun se sent immergé et, avec la dextérité et la grâce d'une écriture, être en mesure de le célébrer. D'instinct, j'avais attribué ce rôles, cette mission, aux chanteurs et aux cinéastes qui savaient si bien raconter les évènements et amours de mon actualité. Le Clézio me fit découvrir que le roman était aussi une partition de mon réel et du possible.....

Je me prends à penser que j'aimerai avoir 19 ans etvoir surgir un auteur qui me fasse pointer du doigt ce possible...

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Sam 18 Oct 2008 - 23:54

Si un auteur a écrit autant de livres que J.M.G. Le Clézio – surtout déjà au moment quand on le découvre – on fait un choix. Le moment que moi j’ai découvert Le Clézio – c’était à cause de Frida, Frida Kahlo. Quand j’ai « regardé » pour la première fois vraiment ses peintures, je voulais tout savoir sur elle, je lisais –presque- tout – et en l’occurrence aussi le livre de Le Clézio Diego et Frida .
À partir de là j’ai encore lu quelques autres livres de lui – mais jamais les œuvres complètes.. donc.. il m’en reste à découvrir.. et heureusement que mon libraire a réagi comme il le faut pour un Nobel  Very Happy  j’en avais aujourd’hui l’embarras du choix devant une table pleine de livres du nouveau lauréat.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 27 Aoû 2015 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Dim 19 Oct 2008 - 8:08

J'ai deux ou trois romans de lui dans ma bibliothèque....j'ai beaucoup de mal à entrer dans son univers et dans le rythme de son écriture.
Je vais sans doute redoubler d'effort pour tenter une lecture complète d'un de ses romans dans le courant de l'année 2009 honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Dim 19 Oct 2008 - 8:21

Chatperlipopette a écrit:
J'ai deux ou trois romans de lui dans ma bibliothèque....j'ai beaucoup de mal à entrer dans son univers et dans le rythme de son écriture.
Je vais sans doute redoubler d'effort pour tenter une lecture complète d'un de ses romans dans le courant de l'année 2009 honte
Je l'ai découvert comme Kenavo par Frida Kahlo -fascinée que j'étais par cette artiste!- mais pour le reste, j'ai aussi du mal à rentrer dans son univers...

Il faudrait que je retente!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature


Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 49

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Dim 19 Oct 2008 - 8:36

J'ai lu un ou deux titres mais il y a longtemps et je ne me rappelle plus du tout comment je l'ai vécu jypeurien . Je vais devoir retrouver mes exemplaires... Il existe un petit folio 2 euros: "Peuple du ciel"
(Suivi de "Les Bergers" ) pour ceux qui veulent faire une petite approche de l'écriture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Dim 19 Oct 2008 - 8:58

Merci pour l'information Nathria ! Je vais passer cette semaine à la biliothèque et suivant ce que je trouve, j'irai en librairie pour trouver le livre que tu cites.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Dim 19 Oct 2008 - 10:02

Si vous avez quelques réticences, lisez L'africain , récit autobiographique, très court, qui contient en plus (même dans la version poche) de très belles photos sépia de l'Afrique.

Présentation de l'éditeur, Mercure de Farnce :
Citation :
C'est la traversée éblouissante d'une enfance à la fois libre et tourmentée que nous offre ici Jean-Marie Le Clézio en nous faisant partager l'expérience radicale et formatrice de l'Afrique. C'est en 1948. Il a huit ans. Avec sa mère et son frère, il quitte Nice pour rejoindre son père qui est médecin au Nigéria et qui y est resté pendant tout le temps de la guerre, loin de sa femme qu'il aime et de ses deux enfants qu'il n'a pas vu grandir.
La puissance et la beauté de ce livre réside justement dans la simultanéité de ces deux rencontres : l'Afrique et le père. Comme deux pays rêvés, attendus, espérés. C'est la rencontre avec l'Afrique qui ouvre ce livre en forme d'autoportrait: l'Afrique dans ce qu'elle a de plus violent, de plus éclatant, de plus saisissant pour un enfant venu là pour la première fois. Il découvre alors le monde de façon inédite, crue, intime: la liberté des corps, la matière magique d'un pays où tout est excessif, le soleil, les orages, la végétation, la pluie, les insectes. Un pays qui enseigne à jamais la proximité des corps et de la nature. Tout est décrit de façon aiguë.
Venant rythmer cette irruption de la mémoire tactile, il y a les photos prises par le père, avec un Leica à soufflet, des photos en noir et blanc qui sont presque le journal intime d'un homme qui n'a jamais pu vraiment parler à ses enfants, un homme cassé, meurtri par son métier, par l'éloignement de sa famille, par sa condition d'étranger.
C'est avec lucidité et tolérance que Jean-Marie Le Clézio revient sur la figure de son père, sur sa violence et sa dureté, sur son manque d'amour et de tendresse, mais sans jamais le juger. Il parvient même à décrire les moments de bonheur de ses parents, au début de leur amour, avant la naissance des enfants, et laisse apparaître qu'il est né non seulement de ces moments de bonheur, mais aussi de ce secret que l'Afrique lui a révélé : apprendre à être au monde, à le regarder, à le découvrir, simplement, avant qu'il ne disparaisse.

Jean-Marie Le Clézio signe ici son livre le plus intime, le plus sensuel, le plus vrai. Un livre qui éclaire toute son oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Marie Gustave Le Clézio   Aujourd'hui à 0:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Marie Gustave Le Clézio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Pays des Carrières, Abbé Jean Marie.
» Le procès de Jean-Marie Messier s'ouvre à Paris
» Présentation de Jean-Marie COMPAN
» Rouleau, Jean-Marie
» Tremblay, Jean-Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: