Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Dominique Rolin [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 18:46

Dominique Rolin

Dominique Rolin [Belgique] Rolin-10

Dominique Rolin est une écrivaine d’origine belge née en 1913 à Ixelles (Bruxelles).

Auteur prolifique, « Les marais » est son premier roman écrit entre 1939 et 1940. Il fut publié pour la première fois sous forme de feuilleton dans la revue Cassandre, avant d’être remarqué par l’éditeur français d’origine belge Robert Denoël qui transmettra les épreuves à ses amis Jean Cocteau et Max Jacob, qui tomberont très vite sous le charme de la finesse et de la qualité surprenante de son écriture . Il sera d’ailleurs rapidement publié aux éditions Denoël en 1942.

Cette première publication lance sa carrière littéraire et lui permet de s’installer définitivement à Paris à la fin de la guerre. Elle publie par la suite de manière soutenue un roman tous les deux ans et reçoit le prix Femina en 1952 pour « Le Souffle ». Elle est également élue en 1988 à l'Académie Royale de Belgique, où elle succède à Marguerite Yourcenar en qualité de membre étranger, ayant adopté la nationalité française.

Elle publie près d'une quarantaine d'ouvrages parmi lesquels : Le Lit (1960, Denoël) ; Trente ans d'amour fou (1988, Gallimard) ; La Rénovation (1998, Gallimard) ; Journal Amoureux (2000, Gallimard). Le Grand Prix Thyde Monnier de la Société des gens de lettres pour l’ensemble de son œuvre lui est décerné en 1991.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Les marais   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 18:49

Les marais

Dominique Rolin [Belgique] Lesmar10

Entre les murs d’une sombre bâtisse, Madame Tord et ses cinq enfants subissent quotidiennement la tyrannie d’un patriarche en mal de reconnaissance. Comme chaque jour, après le déjeuner de 8 heures du matin dans la salle à manger où l’attendent ses cinq enfants, Monsieur Tord s’enferme dans son bureau en claquant la porte derrière lui. Les enfants sont priés de demeurer silencieux : le père travaille. Et gare à celui qui dérangera le père, jamais avare de coups de fouet, de gifles ou de coups de pied.

Sur les cinq enfants, seuls Ludegarde, Alban et la petite Barbe, plus indépendants, tentent d’échapper à l’atmosphère oppressante de la maison Tord. Ce qui n’empêche pas chacun d’être emmuré dans un silence et une grande solitude : peu de paroles échangées et beaucoup de non-dits, d’incompréhensions, de tyrannies contagieuses. Si la communication ne passe pas par le langage, il passe par la violence des corps, la rudesse, dans le décryptage des silences aussi. L'arrivée d'un jeune cousin violoniste Ur ne changera rien à cet état de fait :

Citation :
« Elle ressentait pour ce garçon taciturne une attirance étrange. Lorsqu’elle était éloignée de lui, elle voulait le voir. Lorsqu’ils se trouvaient ensemble, elle aimait le blesser, mais elle parvenait rarement à constater la profondeur des blessures provoquées, car Ur ne laissait jamais transparaître la moindre émotion sur son visage. »
Une des manières de fuir cette ambiance sourde sera de se réfugier dans un monde imaginaire aux dimensions insolites. Pourtant les événements auront raison de chacun d'eux : la mort accidentelle de la petite Barbe, la fuite de Ludegarde qui cherche à se délivrer des « marais » de son enfance, la départ d’Alban auprès d’une jeune femme rencontrée au hasard de ses fugues, tout cela parviendra à briser leur rêve de liberté et l’univers visionnaire qu’ils s’étaient créés. Irrésistiblement, la maison Tord les ramènera, vieillis et désenchantés, entre ses murs.


Ce roman possède une atmosphère toute particulière, on a parfois l’impression d’être transportée dans une sorte de rêve éveillé qui nous plonge dans une ambiance onirique, à l’orée du fantastique, du symbolisme et du surréalisme. Il a même exercé sur moi une sorte d’aura hypnotique très étrange qui me poussait à tourner les pages les unes à la suite des autres sans pouvoir me détacher du roman avant sa fin.

Et dire que je suis tombée dessus tout à fait par hasard à la librairie, que je ne connaissais pas du tout l’auteur avant ce jour et que j’aurais pu ne jamais la rencontrer ! Après la lecture de ce premier roman, je n’ai qu’un seul désir, celui d’aller à la rencontre de ses autres publications, tant nous sentons que les thèmes évoqués et le style ébauché n’ont pu que nourrir toute l’œuvre de Dominique Rolin. Et ces thèmes, quels sont-ils justement ?

Si le thème central est la terreur qu’exerce un noyau familial sur ses membres, l’enfance empoisonnée, la difficulté de communiquer et d’exprimer son attachement autrement que par la violence et la méchanceté, on y parle aussi de la difficulté d’être à la fois à ce point unis et déchirés à l’intérieur d’une famille de laquelle on ne peut fuir. Pire, non seulement on ne sait pas s’y détacher, mais on se perd dans un mouvement temporel cyclique, incapable de ne pas reproduire ce que nous sommes, tout simplement…

Une très belle découverte que je vous conseille vivement !
Ce roman m’a également fait penser à l’étrangeté qui se dégageait de « Palais de glace » de Tarjei Vesaas, tout en demeurant plus accessible et moins hermétique que ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 19:56

Very Happy Sentinelle emballée par Dominique Rolin...
A ne pas confondre avec Olivier Rolin innocent (je ris encore de lui avoir affirmé l'avoir vue aux Corrrespondances de Manosque alors qu'elle est quasi centenaire rire )

Ceci dit ça m'a l'air pas mal!

sentinelle a écrit:
Si le thème central est la terreur qu’exerce un noyau familial sur ses membres, l’enfance empoisonnée, la difficulté de communiquer et d’exprimer son attachement autrement que par la violence et la méchanceté, on y parle aussi de la difficulté d’être à la fois à ce point unis et déchirés à l’intérieur d’une famille de laquelle on ne peut fuir. Pire, non seulement on ne sait pas s’y détacher, mais on se perd dans un mouvement temporel cyclique, incapable de ne pas reproduire ce que nous sommes, tout simplement…

J'ai vu que tu le proposais au cerclage ...mais non! ce ne serait pas sérieux.
J'ai déjà tant de retard...
Combien de pages? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 20:15

J'ai tenté Dominique Rolin il y a quelques années avec Les Géraniums et je ne suis pas allée jusqu'au bout, c'était mortellement ennuyeux. En revanche, celui dont tu parles Sentinelle me paraît plus intéressant, il faudra que je retente.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 20:45

aériale a écrit:
J'ai vu que tu le proposais au cerclage ...mais non! ce ne serait pas sérieux.
J'ai déjà tant de retard...
Combien de pages? Suspect
Un petit 200 pages, c'est pas grand chose et c'est vite lu innocent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 20:45

Epi a écrit:
J'ai tenté Dominique Rolin il y a quelques années avec Les Géraniums et je ne suis pas allée jusqu'au bout, c'était mortellement ennuyeux. En revanche, celui dont tu parles Sentinelle me paraît plus intéressant, il faudra que je retente.
Je vais être mauvaise langue mais un titre pareil annonce un peu la couleur rire
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 21:02

sentinelle a écrit:
Un petit 200 pages, c'est pas grand chose et c'est vite lu innocent
je n'ai que des petits de 200 pages qui m'attendent.. malheureusement cela fait un trop grand tas.. je ne dis donc pas que je note - mais je vais tenir ce fil à l'oeil Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 30 Nov 2008 - 22:28

sentinelle a écrit:
Les marais


[Ce roman possède une atmosphère toute particulière, on a parfois l’impression d’être transportée dans une sorte de rêve éveillé qui nous plonge dans une ambiance onirique, à l’orée du fantastique, du symbolisme et du surréalisme. Il a même exercé sur moi une sorte d’aura hypnotique très étrange qui me poussait à tourner les pages les unes à la suite des autres sans pouvoir me détacher du roman avant sa fin.


Ohlala...que tu me ramènes loin en arrière Senti!...
Un roman phare de mon adolescence...
Il faut que je le relise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyLun 1 Déc 2008 - 10:07

Vous avez lu, ce livre était le roman phare de l'adolescence de Coline ! Quand je vous disais qu'il était bien ce roman danse...
Bien qu'il s'agisse d'un premier roman et qu'il n'est pas totalement mûr et abouti, il mérite vraiment le détour pour les thèmes soulevés et l'écriture magnétique qui s'en dégage.

Dis-moi tout Coline, ce roman que tu as lu à ton adolescence était-il un roman connu à son époque ? Personnellement, je n'en avais jamais entendu parlé.
Je suis en fait tombé sur un présentoir des publications des éditions Luc Pire et il n'y avait pas mal de réédition de romans belges ou d'auteurs d'origine belge. Je crois que je vais découvrir de véritables petites pépites là-dedans, je vais me faire un plaisir d'y refaire un tour sans trop tarder d'ailleurs Cool
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyLun 1 Déc 2008 - 12:46

sentinelle a écrit:
Vous avez lu, ce livre était le roman phare de l'adolescence de Coline ! Quand je vous disais qu'il était bien ce roman danse...
Bien qu'il s'agisse d'un premier roman et qu'il n'est pas totalement mûr et abouti, il mérite vraiment le détour pour les thèmes soulevés et l'écriture magnétique qui s'en dégage.

Dis-moi tout Coline, ce roman que tu as lu à ton adolescence était-il un roman connu à son époque ? Personnellement, je n'en avais jamais entendu parlé.

Je dois t'avouer que je ne me souviens plus comment ce roman m'était arrivé entre les mains...Ni s'il était connu...J'ai toujoursfait des lectures un peu marginales, pas forcément dans l'air du temps...En tout cas je le possédais, je ne l'avais pas emprunté, je l'ai lu plusieurs fois...Je me revois même dans ma chambre de lycéenne en train de le lire, je revois sa couverture aux couleurs pastel (un livre de poche, je n'avais pas les moyens d'acheter autre chose avec mon petit budget)...
Ce n'était pas un roman emprunté à la bibliothèque familiale , de cela je suis sûre parce que déjà à l'époque j'avais cette manie de souligner et d'écrire dans mes livres (mais pas dans ceux de mes parents)...Et il était tout souligné...
Mais comment y suis-je arrivée?
Je suis très émue de ce souvenir...Je te remercie Senti de l'avoir fait remonter...
Il est peut-être dans un carton dans ma cave...J'y ai plein de cartons de livres non déballés parce que je n'ai pas assez de place pour tous les sortir...Je les garde parce que je ne sais m'en séparer, en rêvant qu'un jour peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyLun 1 Déc 2008 - 16:41

Merci à toi de partager ces souvenirs Coline !
J'aimerai beaucoup t'envoyer un exemplaire du roman « Les marais », il n’aura pas la même saveur que celui de ton adolescence mais celui que j’ai en mains réédité en poche chez Luc Pire dans la collection Espace Nord est très beau et très riche aussi. J’aime beaucoup la couverture, on y trouve également une Préface de Frans De Haes « L’histoire des marais » ainsi qu’une lettre de l’auteur, « Lettre imaginaire à l’auteur de ce livre », en Avant-Propos :

Citation :
Tu as vingt-neuf ans en 1942 lorsque paraît ton premier roman, composé quatre ans plus tôt d’un seul trait. Je n’ai jamais désiré le relire. Je ne relis jamais aucun de mes livres d’ailleurs : j’éprouve à leur égard la plus grande méfiance. Je les laisse se ranger d’eux-mêmes hors des contraintes de ma mémoire, là où ils peuvent sommeiller ou s’agiter librement : leur existence ne dépend plus de ma volonté d’écrivain.

Aujourd’hui je me vois obligée de rouvrir ce texte ancien avec prudence et circonspection. Mon moi actuel, coupé depuis si longtemps de ton moi d’alors, s’interroge enfin sur ton identité de jeune femme dont la vocation, déjà, s’enracinait avec fermeté.
[…]

A la fin du récit, il y a quelques photos, quelques lettres et quelques illustrations de la main de l’auteur parues dans la première édition des Marais, ainsi qu’une lecture très intéressante de Laurence Ghigny et un repère bio-bibliographique de Dominique Rolin. Puis tu aurais le plus grand plaisir à re-souligner tes passages préférés Very Happy

Quant à mon exemplaire, il reste toujours disponible dans le cadre du cerclage innocent
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyLun 1 Déc 2008 - 19:14

sentinelle a écrit:
Merci à toi de partager ces souvenirs Coline !
J'aimerai beaucoup t'envoyer un exemplaire du roman « Les marais », il n’aura pas la même saveur que celui de ton adolescence mais celui que j’ai en mains réédité en poche chez Luc Pire dans la collection Espace Nord est très beau et très riche aussi.

Merci beaucoup Senti!... content
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyJeu 19 Fév 2009 - 23:32

Les marais

j'en ai lu les 3/4 aujourd'hui!...
Tout me revient après quatre décennies...
Le bonheur est toujours là et je découvre qu'à 14-15 ans, dans la lectrice que j'étais, il y avait déjà celle que je suis aujourd'hui...
C'est une expérience personnelle émouvante que cette relecture.
Il y a dans ce roman tous les ingrédients de mes plus belles lectures...Mais j'en parlerai plus précisément après l'avoir terminé.
Je me demande bien pourquoi je n'ai pas cherché à lire ce que Dominique Rolin a écrit ensuite...Je vais essayer de me rattrapper un peu...

Merci à Sentinelle qui a ouvert ce fil et parlé de ce roman...Puis qui m'en ensuite fait cadeau. bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyDim 22 Fév 2009 - 19:41

Je suis bien contente d'avoir été l'entremetteuse pour ces retrouvailles livresques Very Happy
Je n'ai aucune idée de ce que valent ces autres récits, qui tous semblent majoritairement autobiographiques, ce qui me tente moins.
J'ai par contre acheté L'enragé, une autobiographie apocryphe et posthume du peintre flamand Pieter Brueghel l’Ancien.

Dominique Rolin [Belgique] Enrage10

Citation :
Cloué sur son lit d'agonie par un rhumatisme articulaire qui l'empêchera de peindre, Brueghel se rappelle sa vie. Première enfance paysanne, atelier d'un maître célèbre, paysages et peintures des Flandres puis d'Italie, villes déchirées par la répression espagnole, humanité grouillante, femmes qu'il a aimées... Vie transformée en oeuvre.
En choisissant de raconter Brueghel à la première personne, Dominique Rolin dépasse la vérité historique (pourtant magistralement respectée) pour cerner au plus près la vitalité créatrice -la liberté joyeuse - du peintre. En ce sens la romancière a rendu à L’Enragé le plus bel hommage qu'on puisse faire à un artiste : celui de la re-création.

Source : Editions Labor


Dernière édition par sentinelle le Lun 23 Fév 2009 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] EmptyLun 23 Fév 2009 - 20:20

Les marais

J’avais découvert ce roman paru en 1942 quelques années plus tard dans mon adolescence. Je l’avais oublié…J’avais oublié la place importante (culte) qu’il avait tenu parmi mes lectures d’alors, jusqu’à ce jour où Sentinelle, l’ayant découvert à l’occasion d’une ré-édition, a ouvert un fil consacré à Dominique Rolin et un commentaire à ce roman, Les Marais.

Ce qui m'a émue c’est d'avoir retrouvé intact le plaisir de le lire et aussi de constater qu’il y avait déjà en moi, quarante ans plus tôt, la lectrice que je suis aujourd’hui. Avec son goût pour le beau style, pour le récit poétique qui balance entre beauté et noirceur, entre réel et onirisme et au cœur duquel se dessinent des personnages passionnés et solitaires pour lesquels la nature, omniprésente, n’est pas seulement un décor mais un media qui les conduit au plus profond d’eux-mêmes.

Dominique Rolin de 1991 écrit au début du livre à Dominique Rolin de 1942 :
« Je me borne à te rejoindre de l’autre côté du gigantesque miroir qui paraît nous séparer dans le Temps. Et nous savons, n’est-ce pas, de toi à moi que leTemps n’est qu’une interprétation malveillante de la vérité. Par conséquent n’ayons aucun scrupule à reconnaître que nous devons beaucoup l’une à l’autre. »
Je reconnais de mon côté que la lectrice que je suis aujourd’hui doit beaucoup à celle que j’étais il y a bien longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dominique Rolin [Belgique] Empty
MessageSujet: Re: Dominique Rolin [Belgique]   Dominique Rolin [Belgique] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dominique Rolin [Belgique]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Les peintures de Dominique Piot-Thomas
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)
» Char Léopard et M113

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: