Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Umberto Eco [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Mar 12 Mar 2013 - 9:35

shanidar a écrit:
et bien, ton commentaire me donne envie de retrouver Eco malgré la grosse déception éprouvée avec La mystérieuse flamme de la reine Loana.

En général je relis tous les ans Le Pendule de Foucault, un roman dans lequel je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau (à tout point de vue : récit ou Histoire) et qui brasse de l'humain, ce qu'on ne dit pas assez. Le Pendule de Foucault est un roman-somme, il touche à tout ce qui interroge : l'esprit, la politique, les secrets et le rêve de chacun de trouver un jour la clef qui élucide le monde. Un livre plein d'esprit, dans tous les sens du terme, intelligent, érudit et drôle.

Il va falloir que je relise ce Pendule de Foucault ! J'avais éprouvé une telle déception à sa lecture après le Nom de la Rose ... Cela m'a conduit plus de dix ans loin de Eco ... peut-être pas le bon livre au bon moment ... Je vais fouiller dans mes placards pour le relire et l'ajouter à ma PAL ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Mar 12 Mar 2013 - 10:45

GrandGousierGuerin a écrit:
shanidar a écrit:
et bien, ton commentaire me donne envie de retrouver Eco malgré la grosse déception éprouvée avec La mystérieuse flamme de la reine Loana.

En général je relis tous les ans Le Pendule de Foucault, un roman dans lequel je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau (à tout point de vue : récit ou Histoire) et qui brasse de l'humain, ce qu'on ne dit pas assez. Le Pendule de Foucault est un roman-somme, il touche à tout ce qui interroge : l'esprit, la politique, les secrets et le rêve de chacun de trouver un jour la clef qui élucide le monde. Un livre plein d'esprit, dans tous les sens du terme, intelligent, érudit et drôle.

Il va falloir que je relise ce Pendule de Foucault ! J'avais éprouvé une telle déception à sa lecture après le Nom de la Rose ... Cela m'a conduit plus de dix ans loin de Eco ... peut-être pas le bon livre au bon moment ... Je vais fouiller dans mes placards pour le relire et l'ajouter à ma PAL ...

Je suis bien incapable de dire pourquoi le Pendule a eu tant d'incidence sur moi (mes lectures, mes penchants, mes magies personnelles) mais il a fonctionné comme une sorte de livre sacré, une Bible, qui possède en lui les indéchiffrables clefs de l'univers. J'y puise beaucoup de rêves... Et je l'ai relu pendant mon voyage en Inde... avec toujours l'impression de le redécouvrir.

En revanche, je ne suis pas du tout aussi enthousiate avec Le Nom de la Rose (étudié à la fac), que j'ai trouvé souvent très fastidieux ! (pour une fois je trouve l'adaptation ciné plus vivante et riche (?) que le livre...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Mar 12 Mar 2013 - 10:54

shanidar a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:
shanidar a écrit:
et bien, ton commentaire me donne envie de retrouver Eco malgré la grosse déception éprouvée avec La mystérieuse flamme de la reine Loana.

En général je relis tous les ans Le Pendule de Foucault, un roman dans lequel je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau (à tout point de vue : récit ou Histoire) et qui brasse de l'humain, ce qu'on ne dit pas assez. Le Pendule de Foucault est un roman-somme, il touche à tout ce qui interroge : l'esprit, la politique, les secrets et le rêve de chacun de trouver un jour la clef qui élucide le monde. Un livre plein d'esprit, dans tous les sens du terme, intelligent, érudit et drôle.

Il va falloir que je relise ce Pendule de Foucault ! J'avais éprouvé une telle déception à sa lecture après le Nom de la Rose ... Cela m'a conduit plus de dix ans loin de Eco ... peut-être pas le bon livre au bon moment ... Je vais fouiller dans mes placards pour le relire et l'ajouter à ma PAL ...

Je suis bien incapable de dire pourquoi le Pendule a eu tant d'incidence sur moi (mes lectures, mes penchants, mes magies personnelles) mais il a fonctionné comme une sorte de livre sacré, une Bible, qui possède en lui les indéchiffrables clefs de l'univers. J'y puise beaucoup de rêves... Et je l'ai relu pendant mon voyage en Inde... avec toujours l'impression de le redécouvrir.

En revanche, je ne suis pas du tout aussi enthousiate avec Le Nom de la Rose (étudié à la fac), que j'ai trouvé souvent très fastidieux ! (pour une fois je trouve l'adaptation ciné plus vivante et riche (?) que le livre...).

Ton commentaire me pousse à nouveau à recherche ce Pendule de manière active ... Mais il se trouve dans un des 10 gros cartons du grenier ... Cela va prendre du temps ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Mar 12 Mar 2013 - 10:59

GrandGousierGuerin a écrit:
shanidar a écrit:
GrandGousierGuerin a écrit:
shanidar a écrit:
et bien, ton commentaire me donne envie de retrouver Eco malgré la grosse déception éprouvée avec La mystérieuse flamme de la reine Loana.

En général je relis tous les ans Le Pendule de Foucault, un roman dans lequel je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau (à tout point de vue : récit ou Histoire) et qui brasse de l'humain, ce qu'on ne dit pas assez. Le Pendule de Foucault est un roman-somme, il touche à tout ce qui interroge : l'esprit, la politique, les secrets et le rêve de chacun de trouver un jour la clef qui élucide le monde. Un livre plein d'esprit, dans tous les sens du terme, intelligent, érudit et drôle.

Il va falloir que je relise ce Pendule de Foucault ! J'avais éprouvé une telle déception à sa lecture après le Nom de la Rose ... Cela m'a conduit plus de dix ans loin de Eco ... peut-être pas le bon livre au bon moment ... Je vais fouiller dans mes placards pour le relire et l'ajouter à ma PAL ...

Je suis bien incapable de dire pourquoi le Pendule a eu tant d'incidence sur moi (mes lectures, mes penchants, mes magies personnelles) mais il a fonctionné comme une sorte de livre sacré, une Bible, qui possède en lui les indéchiffrables clefs de l'univers. J'y puise beaucoup de rêves... Et je l'ai relu pendant mon voyage en Inde... avec toujours l'impression de le redécouvrir.

En revanche, je ne suis pas du tout aussi enthousiate avec Le Nom de la Rose (étudié à la fac), que j'ai trouvé souvent très fastidieux ! (pour une fois je trouve l'adaptation ciné plus vivante et riche (?) que le livre...).

Ton commentaire me pousse à nouveau à recherche ce Pendule de manière active ... Mais il se trouve dans un des 10 gros cartons du grenier ... Cela va prendre du temps ....

Ce qui me fait également écrire que Le Pendule est aussi un livre sur la quête des livres... Tu commences donc de manière idéale cette re-lecture !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 5:42

5 janvier 1932 – 19 février 2016

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 32
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 7:44

Quelle hécatombe !

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merwyn
Envolée postale
avatar

Messages : 194
Inscription le : 20/08/2015

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 10:02

Un des plus grands penseurs de notre temps s'en est allé.

Et le pendule... s'est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silveradow
Envolée postale
avatar

Messages : 237
Inscription le : 06/08/2014
Age : 25
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 10:46

Je viens de l'apprendre et même si je n'avais pas réussi à venir à bout du Cimetière de Prague, c'est une grosse perte littéraire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 10:50

On perd un humaniste. Le monde sera plus terne sans lui...
C'est grâce à lui que j'ai découvert les merveilles de la sémiotique. Tout un univers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 12:06

une grande perte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 12:39

Actualitté a écrit:
Avec la mort d'Umberto Eco, l'Europe est orpheline

Allons, allons, allons...

jemetate

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 15:01

"Actualitté a écrit:Avec la mort d'Umberto Eco, l'Europe est orpheline."

Surtout les médias, mais ils s' en remettront !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 15:45

Surtout, oui rire

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Sam 20 Fév 2016 - 17:01

Et bien moi je suis triste. très.

Je vais lire Le Cimetière de Prague et sans doute me replonger dans quelques pages du Pendule...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   Lun 22 Fév 2016 - 4:17

Par le biais d'Hubert Aquin, je suis conscient de l'importance du legs littéraire d'Umberto Eco... Après Harper Lee et Umberto Eco, quelle sera la 3e mort d'envergure, pour respecter l'esprit des séries de 3...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Umberto Eco [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Umberto Eco [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: