Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mathias Enard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 27 Jan 2016 - 7:38

Faut toujours écouter les sages rire !
(mais tu as la chance d 'avoir encore la découverte de Rue des voleurs devant toi!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Avadoro
Zen littéraire


Messages : 3610
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Ven 4 Mar 2016 - 23:04

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

J'ai apprécié suivre cette parenthèse littéraire autour d'un voyage de Michel-Ange à Constantinople. Entre Occident et Orient, Mathias Enard construit une trame romanesque qui souligne la démesure et la solitude de l'artiste. Les liens avec un pouvoir politique et religieux se tissent puis se défont lorsque la défiance succède à l'admiration, et Michel-Ange nourrit sa créativité par un vécu passionné et insatiable. Chaque rencontre, chaque sensation peut ainsi représenter une transformation bien que sa personnalité reste toujours opaque et pleine de mystère.

Je n'ai cependant pas été entièrement convaincu par la concision du roman. Certains développements, dans leur sensualité et leur lyrisme, m'ont semblé surchargés alors que le relation entre Michel-Ange et le poète Mesihi de Pristina, par ses non-dits et ses silences, symbolise un miroir, une frontière qui ne peut tout à fait être comblée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toulousaing
Plume timide


Messages : 11
Inscription le : 25/01/2016
Age : 66
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Ven 6 Mai 2016 - 23:25

Le Goncourt 2015 : Tu parles d'une boussole...

Yo,
J'ai fini par me décider à acheter la Boussole de Mathias Énard (celle de Beethoven, pas celle de son tapis de prières).
Il me semble qu'il est temps de changer le jury du Goncourt, ils ont vraiment pris un coup de vieux.
A part pour les orientalistes fans de musique ou de littérature, ce livre n'a trouvé à mes yeux aucun intérêt.
C'est une encyclopédie culturelle à la "Juif errant", avec en plus des phrases de cinquante lignes en moyenne. On dirait que l'auteur a pris un mémento, qu'il en a arraché toutes les pages, qu'il les a ramassées dans le désordre et qu'il en a fait une compilation, même pas classée chronologiquement, le tout assaisonné d'une grosse dose de Wikipédia et d'une petite de Google, probablement.
Et en plus il ne sait pas que l'on ne dit pas "sabler le champagne" mais sabrer, et il invente que le sang des animaux chassés à courre s'appelle chez les connaisseurs la "sueur" et non le "sang", ce qui est totalement faux.
Bref, j'en ai arrêté deux fois la lecture à partir de la page 200, mais j'ai voulu l'amortir, alors je me suis forcé et j'ai réussi à le finir. Heureusement que (spoiler ahead) le héros se tape sa Sarah au moins une fois à la fin, parce qu'il finissait par me gonfler avec ses fantasmes d'insomniaque.
Déconseillé à ceux qui ne l'ont pas encore lu (sauf si vous êtes orientaliste et que vous n'aimez pas les idées de Richard Wagner).
Pour les autres... à vos claviers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire


Messages : 3610
Inscription le : 03/01/2011
Age : 31
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Dim 8 Mai 2016 - 23:59

Boussole

J'ai aussi été dérouté et agacé par ce dernier roman de Mathias Enard. Dès les premières pages, l'ambition d'une érudition s'impose au détriment d'une narration et d'une cohérence. Les innombrables citations ou références écrasent les personnages et leur sensibilité ne peut s'épanouir, en raison de longueurs excessives qui laissent finalement l'impression d'un surplace.

C'est frustrant, car certains développements autour de l'angoisse d'une perte sont poignants, et font écho avec la période contemporaine. Une dimension méditative, introspective et remplie d'amertume est cependant affaiblie par une écriture trop complaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4389
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 7:36

Boussole est toujours sur mon étagère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 8:57

C'est décidément curieux, ce Goncourt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10911
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 12:01

topocl a écrit:
C'est décidément curieux, ce Goncourt...

disons qu'en général ils ont toujours un (ou plusieurs) livre de retard !

et bien sûr moi, tout ce que vous dites de négatif sur Boussole (des phrases à rallonge, une érudition mal employée...) ça me donne envie de le lire...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 12:44

Et bien lance -toi, car il y a forcément des gens qui aiment et en effet cet aspect bourratif n'est pas forcément mauvais pour toi. Et tout n'est pas négatif non plus dans ce livre. Simplement, Le Goncourt c'est pour certaines personnes le seul livre qu'ils achètent ou offrent dans l'année, et là, ils ont du être déçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Toulousaing
Plume timide


Messages : 11
Inscription le : 25/01/2016
Age : 66
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 13:20

C'est aussi certainement un livre merveilleux pour les orientalistes, qui y retrouveront qui un souvenir, qui un parfum, qui une visite mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17332
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 16:16

je ne suis pas étonnée Shanidar ! dentsblanches

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10911
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 9 Mai 2016 - 18:50

(bon je vois qu'après avoir été 'traitée' de masochiste sur le fil de Lipuš, je suis revalorisée ici en masochiste à la recherche d'une érudition bourrative ! j'aime !)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire


Messages : 5238
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mar 12 Juil 2016 - 21:46

Fin août Boussole sort en Allemagne avec le titre Kompass, évidemment. Voici la couverture, toute différente de la française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mathias Enard   Aujourd'hui à 5:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Mathias Enard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» St-Mathias sur Richelieu
» jean GABIN
» recherche pour les algonquin
» Bon Vendredi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: