Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mathias Enard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10912
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 12 Déc 2012 - 10:07

ah quel plaisir de lire que Bédoulène a succombé à l'atmosphère et l'écriture de Zone !!! qui sera le prochain ?? Bédou, je te conseille d'attendre un peu avant de te lancer dans un autre Enard, car je crois que Zone a vraiment une valeur particulière, sorte d'oeuvre totale, qui est absolument inégalable... tout cela me donne furieusement envie de le relire... en tout cas merci pour votre engouement (Bédoulène, Aeriale) envers un livre difficile mais d'une très grande richesse.

@ kenavo, j'ai eu la chance d'entendre le texte L'alcool et la nostalgie, lu par Enard sur le site de France-culture, il est peut-être possible de trouver l'enregistrement en format CD ? je n'ai trouvé que le troisième épisode sur le site de la radio...


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 12 Déc 2012 - 11:23

shanidar a écrit:
@ kenavo, j'ai eu la chance d'entendre le texte L'alcool et la nostalgie, lu par Enard sur le site de France-culture, il est peut-être possible de trouver l'enregistrement en format CD ? je n'ai trouvé que le troisième épisode sur le site de la radio...
je ne saurais te le dire.. je ne recherche jamais des livres/textes en CD
je suis une mauvaise auditrice.. après la 3e phrase mon esprit voyage dans d'autres lieux.. pour lire, il me faut utiliser les yeux, mes oreilles ne sont pas adaptés à cet exercice Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire


Messages : 6068
Inscription le : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 12 Déc 2012 - 16:23

kenavo a écrit:
shanidar a écrit:
@ kenavo, j'ai eu la chance d'entendre le texte L'alcool et la nostalgie, lu par Enard sur le site de France-culture, il est peut-être possible de trouver l'enregistrement en format CD ? je n'ai trouvé que le troisième épisode sur le site de la radio...
je ne saurais te le dire.. je ne recherche jamais des livres/textes en CD
je suis une mauvaise auditrice.. après la 3e phrase mon esprit voyage dans d'autres lieux.. pour lire, il me faut utiliser les yeux, mes oreilles ne sont pas adaptés à cet exercice Wink

Je te rejoins.....lire avec ses yeux ( et ses mains qui caresse le papier), et écouter la musque avec ses oreilles ...et non l'inverse . Sinon, le cerveau ne s'y retrouve plus rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17335
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 12 Déc 2012 - 17:56

merci de vos conseils Aériale, Dom et Shanidar, je note, je reviendrai !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16264
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Jeu 13 Déc 2012 - 18:30

mimi54 a écrit:
kenavo a écrit:
shanidar a écrit:
@ kenavo, j'ai eu la chance d'entendre le texte L'alcool et la nostalgie, lu par Enard sur le site de France-culture, il est peut-être possible de trouver l'enregistrement en format CD ? je n'ai trouvé que le troisième épisode sur le site de la radio...
je ne saurais te le dire.. je ne recherche jamais des livres/textes en CD
je suis une mauvaise auditrice.. après la 3e phrase mon esprit voyage dans d'autres lieux.. pour lire, il me faut utiliser les yeux, mes oreilles ne sont pas adaptés à cet exercice Wink

Je te rejoins.....lire avec ses yeux ( et ses mains qui caresse le papier), et écouter la musque avec ses oreilles ...et non l'inverse . Sinon, le cerveau ne s'y retrouve plus rire

Ca me fait plaisir de lire ça. Même pour écouter la radio, j'ai parfois du mal à me concentrer... Ca me demande en tout cas un effort plus certain que celui de la lecture.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Igor
Zen littéraire


Messages : 3541
Inscription le : 24/07/2010
Age : 63

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Dim 10 Fév 2013 - 11:48

Rue des voleurs
Chronique de la 3° guerre mondiale? je me pose la question.
Cette histoire est comme un bulletin d'information sur les misères qui courent en ce temps.
Lakhdar en est le commentateur et au fil des pages il en devient l'acteur.
Les combats engagés sont rarement des faits d'armes traditionnels mais ceux des pauvres contre les nantis, ceux des opprimés contre les pouvoirs, des pères contre les fils.
La mort est d'un bon rapport et une carrière peut s'élaborer sur son compte. Le fanatisme religieux peut faire d'un brave type un combattant tandis que l'instructeur/gourou partage la table des rois. Avantage de la mondialisation, l'esclavage est une forme de relation qui reprend du poil de la bête...
Voilà en quelques mots mon ressenti à propos de ce livre à la forme parfaite.
L'histoire et le propos en en sont bien mieux exprimés dans les messages précédents et j'engage les curieux à les parcourir et surtout à lire Rue des voleurs!

_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Dim 10 Fév 2013 - 13:29

Livre très sombre, mais d'une grande beauté, plutôt douloureuse. et qui laisse une trace à distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 10 Avr 2013 - 8:36

Images de Pierre Marquès


Tout sera oublié
Citation :
Présentation de l'éditeur
"L’été 1991, les Serbes, les Bosniaques, les Croates commencent à se foutre sur la gueule et vingt ans plus tard on me demande d’imaginer un monument qui ne soit ni serbe ni bosniaque ni croate pour cette guerre oubliée plus que terminée.
– Seul un artiste international comme vous peut dessiner quelque chose d’intéressant, on m’a dit. Quelque chose qui ne soit pas partisan, on m’a dit. Qui prenne en compte les souffrances de tous les camps, on m’a dit. Drôle d’idée qu’un monument à la souffrance, j’ai pensé", Pierre Marquès
C’est alors que commence pour les auteurs une traversée des ruines de cette guerre balkanique, pour qui "les souvenirs, les traces, les marques sur les façades, sur les visages, le passé devient la seule façon de voir le présent." Un roman graphique, premier d’une longue série. "Pierre Marquès, dit Mathias Énard, reprend et transforme les grandes problématiques de l’art contemporain, donnant ainsi une signification profonde et engagée à un médium que certains croyaient en danger d’extinction : la peinture."

Rayon BD de chez Actes Sud, classé Roman Graphique…
J’ai presque tendance de parler d’un livre d’art, tellement les images de Pierre Marquès sont extraordinaires. Et le texte de Mathias Enard qui les fait vivre…

Voilà vraiment une belle collaboration qui a abouti dans un livre ‘parfait’… mais peut-on utiliser un tel mot envers la guerre… envers le souvenir de celle-ci ?

À la recherche de souvenirs d’une guerre qui est « plus oubliée que terminée », on suit Mathias Enard et Pierre Marquès à travers Sarajevo, quelques endroits en Pologne et Belgrad…

Citation :
Les morts n’ont plus besoin de rien et les vivants
veulent vivre en paix.

La vie est le seul monument aux morts.
Les histoires que les morts racontent aux vivants.

Grand, grand coup de cœur pour ce livre auquel je souhaite beaucoup, beaucoup de lecteurs !!

On peut voir les 22 premières pages de ce livre ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10912
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Mer 10 Avr 2013 - 21:09

Très alléchant !
et cette nouveauté, montre une nouvelle fois l'attachement viscéral d'Enard à l'Histoire. J'aimerai qu'il écrive sur l'Algérie... ou plus proche de nous sur la Syrie... Il a connu le Liban au moment de la guerre civile et doit en avoir garder une empreinte indélébile et aussi constructive...
merci kenavo pour cette présentation.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Dim 9 Juin 2013 - 22:12

Tout sera oublié illustré par Pierre Marquès

Je pense qu’on appelle cela un roman graphique.
Un artiste français est pressenti pour concevoir à Sarajevo un monument commémoratif de la guerre des Balkans. La tâche lui est insurmontable. Un monument aux morts, aux survivants, aux enfants qui ont grandi dans cette guerre, aux balles perdues, aux hommes blessés à vie? Qu’est ce que la mémoire et qu’est ce que l’oubli ? Construire, reconstruire, honorer, se souvenir ? Quelle réponse à toutes ces souffrances ? Quelle singularité pour cette guerre ? Quel regard pour les hommes ? En quoi l’art peut-il se mesurer à la souffrance et à la guerre ? Ou se situe l’indécence ?

Un texte d’une sobriété parfaite, à la fois d’une intelligence subtile et porteur d’une émotion contenue, accompagne l’artiste dans ses réflexions et ses errances.
Quant aux images. dans une réserve de couleurs atténuées, elle font ressentir comme un choc la grande tristesse du sujet, la mélancolie désabusée et les interrogations du narrateur. Mi-peintures, mi-photos, elle constituent une galerie magique et puissante. Je vous remets le lien ici de kenavo, car ce serait dommage que vous l’ayez loupé.

Un livre magique, superbe, d’une tristesse désespérée dans son humanité profonde, à lire, regarder et visiter une fois encore. Je vais l’offrir et le re-offrir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 10 Juin 2013 - 7:17

topocl a écrit:
Un livre magique, superbe, d’une tristesse désespérée dans son humanité profonde, à lire, regarder et visiter une fois encore. Je vais l’offrir et le re-offrir.
tout à fait d'accord avec toi... et contente que tu as aimé autant
l'autre jour encore je l'ai recommandé à une amie et j'ai eu des frissons de bonheur, rien qu'en me souvenant de cette lecture...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Lun 10 Juin 2013 - 7:39

Et bien, je l'ai lu hier juste avant de l'offrir, et je me suis retrouvée toute bête à faire mon commentaire sans plus l'avoir. Mais je crois bien que je vais vite combler ce vide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Igor
Zen littéraire


Messages : 3541
Inscription le : 24/07/2010
Age : 63

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Ven 14 Juin 2013 - 20:44

C'est juste un bouquin à avoir, pour le regarder, le feuilleter de temps en temps et en lire quelques extraits...

Mathias Enard a écrit:

Qu'est-ce qu'un monument? C'est un bâtiment en soi inutile.
Un musée sans musée. Un genre de croix.
Une mosquée sans fidèles, une église sans Dieu. Un symbole.
Une présence de ce qui n'est plus.
Un corbeau
...
il y en a tellement qu'on ne les voit plus.


_________________
Tranquille comme mon chien qui dort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Ven 14 Juin 2013 - 21:17

Igor a écrit:
C'est juste un bouquin à avoir, pour le regarder, le feuilleter de temps en temps et en lire quelques extraits...
oui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Mathias Enard   Sam 15 Juin 2013 - 17:47

Vous me faites très envie tous les trois avec cette présentation! Topocl en parle superbement, Kena confirme et Igor a choisi une merveilleux passage. De plus j'adore cet auteur, l'homme à la fois cultivé, authentique et très simple qui se cache derrière...

J'irai chercher ça au plus vite, merci pour l'info sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mathias Enard   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Mathias Enard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» St-Mathias sur Richelieu
» jean GABIN
» recherche pour les algonquin
» Bon Vendredi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: