Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Fujimori Asuka

Aller en bas 
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 23:02

Asuka Fujimori
(Tokyo, Japon, 1978 - )

PAS DE PHOTO (eh oui, lire la bio ci-dessous pour de plus amples informations)

Fujimori Asuka est une jeune auteure, qui vieillira comme tout le monde.
Elle a publié Nekotopia en 2003, dont on avait pas mal parlé à l'époque. Elle a aussi publié Mikrokosmos : Ou le théorème de Soga en 2004, dont on a moins parlé.
Depuis, on n'en parle plus.

Normal, vous me direz. En fait, ce n'est même pas une fille, elle écrit depuis sous le nom de Thomas Taddeus, et aurait publié d'autres bouquins sous ce nouveau nom, comme par exemple La Corde aux jours impairs (2006) et La dernière lueur du diamant (2008).

Elle/Il raconte tout ça dans une interview au Moonhakdongne Corporation (son éditeur en Corée). Source : wikipedia en anglais (la version française ne dit pas quelle serait en fait un il).


Dernière édition par eXPie le Jeu 18 Aoû 2011 - 21:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 23:03

Nekotopia (Flammarion, 2003, 397 pages).

Tout d'abord, il y a une chouette couverture.
Fujimori Asuka Fujimo10
Ensuite, ça commence bien. Une citation de Céline ("avec les mômes tout est possible", mais c'est tiré de quel bouquin ? est-ce même de Céline ? avec une auteur qui est en fait un auteur, je m'attends à tout) suivie d'une phrase latine pompeuse "omne necessarium debitum est", non traduite, parce que, c'est vrai, tout le monde connaît le latin. De même, chacun aura compris que le "neko" du titre, ça veut dire "chat" en nippon.

Puis les lumières s'éteignent et le livre commence vraiment.

Citation :
" Le crime c'est comme le piano, faut commencer tôt si on veut parvenir à une certaine virtuosité. Pas encore dix ans, et déjà mon premier chat vient d'y passer. Couic - ou plus exactement, glou glou !' (page 13).
C'était pour rendre service à sa mère : la chatte était enceinte et il aurait fallu noyer les chatons, paraît-il. Ce n'est évidemment qu'un prétexte. Se débarrasser des chatons et zigouiller la chatte, ce n'est pas pareil.
On fait ainsi la connaissance d'Asuka (tiens, comme le prénom de l'auteur du bouquin), une chieuse de première. La page suivante arrive, et le deuxième chat y passe.
Citation :
"Je l'ai soulevé par la peau du cou, baptisé Imin Dada et envoyé de toutes mes forces sur les pointes bien verticales du grillage barbelé. Transpercé net. Mais il lui a fallu un sacré bout de temps avant de crever pour de bon." (page 14).
Le chat suivant, Lavrenti Pavlovitch Beria, elle le balance dans les chiottes et tire la chasse.
Citation :
"Drôlement coriace le vieux birman tigré... j'ai dû le finir en vidant deux litres d'alcool à brûler dans la cuvette et y craquer une allumette - wouf !" (page 15).
Jusqu'à quelle hauteur peut-on lâcher un chat sans qu'il s'écrase ? C'est Michelangelo Merisi di Caravaggio qui fait l'objet de cette expérience.
Citation :
"Il est désormais prouvé qu'après une chute de soixante mètres, il importe peu de savoir si le chat retombe sur ses pattes ou non. C'est tout de même très pratique d'habiter au vingt-cinquième étage." (page 16).
Ca devient de plus en plus gore, les parents de la petite (surtout la mère) commencent à se poser des questions. Non, non, ce ne sont pas des accidents, la petite est un monstre. Les chats ont tous des noms de tueurs en masse ou d'artistes. Cela crée un effet burlesque.
Après vingt-quatre pages du journal de la gamine, et autant de chats trucidés, la police de caractères change, on est dans le monde "objectif". Un monde futuriste dans lequel un "Maître" a mis fin à une guerre qui opposait quatre colines. On pense à Rome, tout ça.

Et là, c'est la catastrophe.

Autant le journal de la peste était rigolo (il ne faut quand même pas trop aimer les chats), autant là, c'est mal écrit, mal construit, les dialogues surtout sont effroyables. Cela se voudrait sans doute une caricature, mais c'est juste caricatural. Les personnages parlent tous de la même façon, un peu dans le style Jap'animation traduit en français : "voui", disent parfois le Président, ou le psychiatre. Tu parles. Parfois, c'est "Mouais".
A un moment, page 71, le psy entre dans le bureau du Maître, un personnage vénéré.
Citation :
"- Ouh, la jolie veste, sifflait le psy en arrivant dans le bureau. Encore un choix de votre domestique ?
- Cette maniaque.... Vais lui faire la peau, un de ces quatre...
- Aujourd'hui rose avec des étoiles vertes. Et des paillettes sur les revers ! Je crois bien que je la préfère à celle aux losanges mauves qui... vous vous souvenez ?
- Pitié, parlons d'autre chose, voulez-vous..."
C'est oiseux et ça sonne tellement faux !

Ensuite, ouf, on a la suite du journal de la peste. Encore de chats trucidés, de façon de plus en plus extravagante et sophistiquée (ce qui finira par lasser, on croirait voir Coyote qui parviendrait à massacrer bip bip à chaque coup... mais quand on en arrive à l'ogive nucléaire, bon....).
Il y aura ainsi, alterné, des extraits du journal de la peste - plein de trucidages de chats et de goût pour les bonbons engloutis par tonnes - et la "réalité".

Pour bien montrer qu'elle est japonaise, Asuka Fujimori aime bien affubler ses chats de noms japonais (Tojo Hideki, Kobayahi Takiji, Nishida Kitaro, Watanabe Kazan...) mais comme elle n'est pas sectaire, on a aussi Lu Xun, Marc Dutroux, Mark Rothko, Primo Levi, etc. (oui oui, elle a dix ans, la petite... quelle érudition, pourtant ! Ce qui est étonnant, c'est qu'elle ne lit pas de livres. L'origine de sa culture est un mystère).

La chieuse ne tue pas les chats pour la plaisir.
Citation :
"Elle les jette dans le congélateur... Elle les noie au vitriol... Elle les repasse au fer brulant... Elle les trépane à la perceuse... Elle les éventre au cutter tout rouillé... Elle les écrase au pilon... Le plus vicelard dans tout ça, c'est qu'elle ne le fait même pas par plaisir. Elle expérimente." (page 75).

Soit. Mais quand elle en arrive à l'ogive nucléaire, franchement... Eh oui, le scénario, totalement tiré par les poils de chats, permet de relier l'histoire du Maître et celle d'Asuka.

A part ça, pour faire genre, on a droit à de l'humour très très drôle. Ainsi, dans une discussion :
Citation :
"- Si tu ne me crois pas, tu n'as qu'à relire la page 151.
- Effectivement, fit le père d'Asuka après avoir vérifié."

Ha ha, funny, yeah.
Manque de bol, c'est la page 150 qu'il fallait relire, pas la page 151. Chez Flammarion, le livre a dû les saouler, ils n'ont même pas pris la peine de vérifier, eux (pas comme votre serviteur).

Du coup, on a parfois un doute. "Assitant social" (page 377), "Voila" (page 297), etc. : ces fautes dans le journal de la chieuse sont-elles volontaires ou non ? On se demande. C'est à peu près la seule question que le livre nous fait nous poser.

Et voilà. 397 pages en très gros caractères. Le livre fini (40 pages de Kawabata, ça prend plus de temps à lire que les 397 pages de Nekotopia), on se pose tout de même une question : si vous ou moi avions envoyé le manuscrit à Flammarion sans être une japonaise de 25 ans écrivant en français et ayant une photo sur laquelle nous baissons modestement les yeux, aurions-nous été publiés ?

Mais comme en fait, l'auteur serait un homme, on se demande qui est photographié (homme ou femme), mais tout ça, au bout du compte, ce n'est vraiment pas important.
Examinons la photo de plus près :
Fujimori Asuka Fuji2410

Ah... hum...

Bah, allez, ce n'est pas tout ça, mais je vous laisse : j'ai un matou à balancer de mon douzième étage.
Ce n'est pas vrai ! J'ai jamais tué de chats. Ou alors il y a longtemps... ou bien j'ai oublié... Ou ils sentaient pas bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 23:44

je me copie-colle :

Fujimori Asuka Medium10
NEKOTOPIA

L'histoire d'une gamine qui tue des chats, elle a du penser que ça ne ferait pas l'unanimité par ici... Franchement je ne vois pas pourquoi.

Asuka, un beau jour, apprend qu'on tue les chatons, "Obligé Obligé", elle retient que ça, et pour aider ses parents, parce que c'est vraiment Obligé Obligé, mais que ça reste une Sale Corvée, elle décide de les aider et se met à assassiner tous les chats qui croisent son chemin.
Ben oui, parce qu'après, tout de même, elle prend un certain plaisir à trouver à chaque meurtre une façon d'ôter la vie originale et différente.

En parallèle, y'a l'histoire du Maître. Celui que tout le monde vénère parce qu'il est parvenu à ramener la paix. Tous pensent qu'il est une sorte de semi dieu.
Mais le Maître en a marre de toutes ces courbettes, de la platitude de son existence... Il s'en confie à son psy.. qui deviendra à un moment le psy d'Asuka.
Et à partir de là, la vie du Maître et d'Asuka vont se retrouver étrangement mêlées.

Étrange livre. Les chapitres d'Asuka sont écrits à la première personne, et "grosso modo", une page pour un meurtre de chat et quelques pensées sur le monde qui l'entoure. En gros, elle s'en fout de tout et de tout le monde. Tout ce qu'elle veut c'est :
Pouvoir tuer des chats de mille et une façons différentes.
Manger plein de bonbons et de gâteaux.

Les chapitres du Maître sont écrits à la troisième personne, de facture plus classique et décrivent toute la vie et la cour du Maître. Les failles du Pouvoir, les incohérences, les manigances et les manipulations.

On ne sait pas bien où veut nous mener Asuka Fujimori avec ce livre... c'est assez absurde (ça m'a fait penser à Ubu Roi), ça descend et se moque gentiment des systèmes de vénération d'un être humain, des fonctionnements d'un État (forcément?) corrompue.
Mais ça reste très léger, et la fin ne mène vraiment nulle part.

Pourquoi pas.
En tout cas, c'est divertissant (même si certains tortures de chats sont vraiment dégueux et que c'est limite répétitif malgré tout), facile à lire, mais... pas sur que je m'en souvienne longtemps.

eXPie a écrit:
(les dialogues sont catastrophiquement nuls, tout le monde parle de la même façon, il n'y a aucune différenciation, ça sort des "mouais" et des "voui", même le psy ou le président !).

Ouais, c'est sûr que c'est super bizarre ces gens qui s'expriment tous très... "djeuns"... je l'ai pris comme si c'était une "langue à part dans un monde à part". Il m'a pas vraiment semblé que ce truc là pouvait être considéré comme réaliste, mais comme si finalement elle parlait d'une sorte d'autre monde...
Maintenant, au delà de ça, c'est clair que le style est très... basique, répétitif et sans grand intérêt.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 23:51

Je crois que je préfére quand eXPie n'a pas aimé un livre, cela donne des posts trop drôles.

Le livre n'est définitivement pas pour moi, style sans intérêt et meurtres de chats en série surpris

On pourrait peut être l'offrir à Coline

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeLun 15 Déc 2008 - 23:54

Arabella a écrit:
Je crois que je préfére quand eXPie n'a pas aimé un livre, cela donne des posts trop drôles.

Le livre n'est définitivement pas pour moi, style sans intérêt et meurtres de chats en série surpris

On pourrait peut être l'offrir à Coline

Je vous jure que je ne serais pas cruelle...Je ne terrorrise pas les chats...Ce sont eux qui me terrorisent... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 8:06

eXPie a écrit:

Normal, vous me direz. En fait, ce n'est même pas une fille, elle écrit depuis sous le nom de Thomas Taddeus, et aurait publié d'autres bouquins sous ce nouveau nom, comme par exemple La Corde aux jours impairs (2006) et La dernière lueur du diamant (2008).

Elle/Il raconte tout ça dans une interview au Moonhakdongne Corporation (son éditeur en Corée). Source : wikipedia en anglais (la version française ne dit pas quelle serait en fait un il).

C'est étonnant cette supercherie. Ca explique donc son aisance en français!
En même temps ce "Thomas Taddeus" sonne lui-même comme un pseudo (aucune photo non plus, peu d'infos...). Y aurait-il encore un troisième larron derrière tout ça ? Comme un chat psychopathe mutant (mais qui maîtrise encore mal le français, d'où les maladresses de style) ?cheshire

Je copie-colle ici mes (brèves) impression sur le livre:

Nezumi a écrit:
Si je n'en ai pas parlé, ce n'est pas pour épargner les sentiments des vénérateurs des chats.
C'est simplement parce que j'ai lu ce livre à sa sortie (2004 si je ne me trompe pas), et que c'est un peu loin pour faire une critique précise.
Et pis en plus je ne l'ai pas fini parce que je n'ai pas trop accroché. Oui les tueries des chats sont écoeurantes à la longue (quoiqu'inventives ), mais surtout je trouvais que l'intrigue partait dans tous les sens et j'avais du mal à m'y intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitimeMar 16 Déc 2008 - 8:53

Après vos avis, pas trop envie de le lire c'est certain mais par contre je me marre aussi
Arabella a écrit:
Je crois que je préfére quand eXPie n'a pas aimé un livre, cela donne des posts trop drôles.

Expie caustique qui balance des chats et des romans en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire mais qui fait remonter les fils et suivre les posts (pour Ramuz, je m'interroge par exemple... Wink )

Donc c'est bénéfique laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Fujimori Asuka Empty
MessageSujet: Re: Fujimori Asuka   Fujimori Asuka Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Fujimori Asuka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: