Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Tim Winton [Australie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 19 Avr 2010 - 10:28

Cloudstreet.


Cloudstreet c'est cette grosse baraque de guingois que vont partager deux familles australiennes.
Chroniques familiales qui se coupent et s'entrecoupent, avec son lot de malheurs et de bonheurs.
Des gens un peu bizarres, un peu marginaux, qui tentent de s'en sortir, qui affrontent la vie plus qu'ils ne peuvent la savourer. C'est plein d'anecdotes drôles, touchantes, flippantes, énervantes.
Les personnages, on les suit d'années en années, on les voit grandir et vieillir, on connaît toutes leurs angoisses les plus profondes, et c'est fascinant de voir comment Winton les fait avancer, se percuter, s'aimer, se détester.

Et en plus c'est fichtrement bien écrit. Et saupoudré de petites touches fantastiques (la maison est hantée, elle pleure la nuit, elle étouffe, elle n'est pas contente, elle grince, elle sent mauvais...) et de parties métaphoriques. Tout ça grâce au personnage incroyable de Fish, qui a ressuscité mais n'en est pas revenu exactement comme avant.

Et y'a aussi le personnage d'Oriel, cette femme, cette mère, cette chef de famille. Elle mène son monde, gère tout et tout le monde. Elle veut protéger les siens, les aimer, et cherche à croire, à espérer. Et finit par se faire son petit refuge, sa grotte, sa cabane, sa tente au fond du jardin, planquée sous le mûrier.

Y'a Quick aussi, qui se sent coupable des malheurs du monde, autour de lui dansent les cadavres des morts qu'il n'a pas connu. Il essaye juste de se donner une chance d'être heureux, de trouver sa place.

Et Rose... qui doit gérer son père flambeur et sa mère alcoolique, qui devient femme avant même de connaître l'adolescence. Qui s'émancipe pour pouvoir retrouver un souffle. Qui le perd souvent, mais qui s'accroche. Qui a juste, finalement, besoin de quelqu'un qui aurait besoin d'elle...


Etc...etc...


Franchement, un super beau roman.
Mais, c'était facile : j'adore les histoires de famille sur plusieurs années, j'adore les histoires de vieilles baraques qui grincent, j'adore les personnages un peu barrés en plein cœur de la réalité.
Ça m'a rappelé les grands plaisirs que j'avais à bouffer du John Irving lorsque je l'ai découvert.


Ah c'était bien !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 19 Avr 2010 - 10:33

Queenie a écrit:
Cloudstreet.

Franchement, un super beau roman.
Mais, c'était facile : j'adore les histoires de famille sur plusieurs années, j'adore les histoires de vieilles baraques qui grincent, j'adore les personnages un peu barrés en plein cœur de la réalité.
Ça m'a rappelé les grands plaisirs que j'avais à bouffer du John Irving lorsque je l'ai découvert.

Ah c'était bien !

J'ai bien noté Tim Winton, pendant que je suis dans les australiens ou néo-zélandais, et moi aussi j'adore les histoires de famille, alors il a franchement beaucoup de choses pour me plaire...!

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 19 Avr 2010 - 11:12

Des petits bouts de Cloudstreet :

Oriel :
Citation :
Je ressens l'amour. Je suis obligée de faire avec l'amour que j'ai, et j'essaie de trouver en moi l'amour que je n'ai pas. Est-ce que tu crois à l'amour, qu'il me dit. C'est comme dire Est-ce que tu crois aux bébés. Ils arrivent. Point.

Citation :
Je veux le miracle entier, pas à moitié terminé. Je l'exige, et j'vais me battre pour l'obtenir.
Donc tu crois.
Lester, je crois en huit heures de sommeil et un copieux petit déjeuner.

...

Rose et Dolly au chevet de Sam.
Citation :
La chambre sentait la peinture fraîche et le phénol. Dolly chercha des yeux un miroir mais il n'y en avait aucun.
La femme et la fille ne parlent pas. L'homme infirme ne remue pas. La brise qui entre par la fenêtre empêche la scène de tourner au tableau.

Sa mère partie, Rose resta assise au chevet de son père et le regarda dormir. Elle le détestait parfois, tellement il était minable. Des fois elle avait envie de le frapper, de ramasser un morceau de planche et de l'assommer avec. Il était adulte, et pourtant il était pas fichu d'avoir un grain de bon sens. Mais il était pas mauvais, comme la vioque le devenait. Elle avait dû endurer toutes ces catastrophes, alors peut-être bien qu'elle avait des raisons, mais le vieux lui savait encore se faire aimer. Ils avaient eu du bon temps ensemble, tous ensemble, mais tout finissait par mal tourner, et c'était ce que s'était passé toute l'année. Tout partait en eau de boudin.


Rose, un micro bout de jeunesse "frivole" :
Citation :
C'était les mêmes types à l'Embassy, ce soir, les mauvais garçons en costard, les élégants discrets, haleine parfumée au brandy et cheveux brillantinés. Les mains baladeuses, les dents décrépites, les nez cassés, les pieds comme des bateaux, les ventres comme des corbeilles.
Toujours le même marché à la bidoche, brochettes de filles alignées contre les murs et types zieutant depuis l'entrée. Et, tandis que l'orchestre s'échauffait, l'atroce afflux de sang au visage lorsqu'ils s'amenaient pour évaluer et faire leur choix pour la première danse de la soirée. Oh là là, ce qu'elle aimait ça ! La démangeaison des jupons, la fuite vers les toilettes quand il était clair qu'il n'y aurait pas de première danse pour elle cette fois et le retour fiévreux vers la salle de bal juste à temps pour qu'une tête de bois quelconque lui saisisse le bras en disant : B'jour, mon cœur. Un p'tit tour, ça vous dirait ? Oh, elle avait droit à des danses aux petits oignons, et à quelques moments vraiment chouettes, mais à la fin c'était toujours Rose toute seule dans le bus sans cavalier pour la raccompagner chez elle. Elle ne comprenait pas pourquoi elle en était affectée la plupart du temps ; elle ne faisait pas réellement de gros efforts pour attirer l'attention, et elle ne savait pas très bien ce qu'elle aurait éprouvé à se faire reconduire par un joli cœur jusqu'à la porte d'entrée de cette grande bicoque branlante, avec ses tas de cageots en façade et le relent de compost des légumes périmés. Une maison sans peinture, tout en bois brut, gris et écailleux. Vue d'en face, avec seulement la lumière de la chambre de Rose qui brûlait là-haut derrière son store à demi baissé, elle avait l'apparence d'un chien misérable ne dormant que d'un œil, guettant un événement excitant qui ne se produirait jamais. Non, elle ne pouvait décemment pas avouer à un beau gosse que c'était là qu'elle habitait. Et qu'en plus sa famille n'en occupait que la moitié.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 19 Avr 2010 - 11:45

Queenie a écrit:
Franchement, un super beau roman.
Mais, c'était facile : j'adore les histoires de famille sur plusieurs années, j'adore les histoires de vieilles baraques qui grincent, j'adore les personnages un peu barrés en plein cœur de la réalité.
joie je suis contente que tu as adoré cette lecture.. c'est un tellement bon souvenir drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyDim 20 Juin 2010 - 12:23

La femme égarée
Tim Winton [Australie] - Page 2 97827410
avant tout autre commentaire, je commence par le meilleur : j'ai ADORé ce roman.

Scully est un type avec la tronche de guingois, il n'est pas très intelligent, pas très cultivé, pas très riche mais c'est un type gentil qui aime sa femme d'un amour rare, comme s'il était envoûté par la beauté brune de sa mie. Ils sont originaires d'Australie, ils ont une petite fille (Billie, intelligente, rapide, vivace) et Jennifer attend un bébé, tout semble plutôt paisible, tracé dans la vie des Scully. Après bien des pérégrinations à travers l'Europe (Grèce, France, Angleterre), Jennifer craque pour une bicoque irlandaise et ils l'achètent, se promettant une nouvelle vie, un nouveau départ dans l'existence... Jennifer et Billie rentrent en Australie pour vendre la maison et remplir les dernières formalités, Scully retape la maison irlandaise, y fait venir l'eau et l'électricité (avec l'aide miraculeuse et méticuleuse du postier) et il attend ses femmes...
Le jour de leur arrivée, à l'aéroport il ne trouve que Billie, muette. Jennifer n'est pas là.
Scully se lance alors à la poursuite de sa femme, accompagné par sa fille qui lui fera office d'ange-gardien et de conscience.

J'ai été complètement emportée par l'écriture tendre et enjouée, chaleureuse et désenchantée de Winton, j'ai aimé sa manière brusque et frontale de décrire des personnages sans fioritures, extraordinairement vivants, comme si en les lisant on pouvait respirer leurs souffles, sentir leurs haleines, passer la main dans leurs cheveux. J'ai aimé la manière fine et discrète de faire évoluer les pensées (les affres) de Scully ne comprenant pas la disparition subite de sa femme et la cherchant partout... J'ai adoré le côté haletant de l'écriture et des tribulations des deux personnages à travers une Europe parfaitement saisie (avec ses travers, ses beautés, ses vieux soixante-huitards échoués sur les rives d'une île grecque, les prostituées d'Amsterdam, la violence des Parisiens, leur anonymat...). Sans jamais tomber dans les stéréotypes d'une analyse qui pourrait être ennuyeuse, Winton nous offre la description d'un personnage (Scully) perdu, affamé d'amour, insouciant de lui-même, humilié, candide, d'une aura bouleversante et la petite Billie est d'une justesse, d'une présence muette, d'une cristallisation parfois effrayante dans le roman.
Dans ce livre haletant, que l'on ouvre sans plus vouloir le refermer, qui se lit à la fois comme un très bon polar, une formidable histoire d'amour, une traversée des sentiments, Winton nous livre la belle histoire d'un père et de sa fille, une belle réflexion sur l'amitié et sur la dépendance, sur l'amour et la naïveté des hommes, sur la laideur d'un monde ingrat et sur la beauté des rêves. Bourré d'humour, d'une tendresse fébrile, d'une violence incisive, ce livre est tour à tour drôle, difficile, puissant et envoûtant.
Une très belle découverte.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille


Dernière édition par Queenie le Lun 11 Avr 2011 - 8:59, édité 1 fois (Raison : Ajout de l'image de couverture.)
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyDim 20 Juin 2010 - 18:41

shanidar a écrit:
avant tout autre commentaire, je commence par le meilleur : j'ai ADORé ce roman.
et moi, j'adore ton commentaire.. contente que ta découverte a été si bonne Very Happy

je te suis pour son écriture, et je me répète, mais pour ceux qui lisent en anglais, faites-le.. c'est extraordinaire ce qu'il arrive à faire..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyDim 10 Avr 2011 - 20:47

J'ai commencé Dirt music aujourd'hui et je suis emprisonnée... à nouveau ligotée par l'humour, le charme, l'irrévérence charmante de Winton !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 11 Avr 2011 - 8:52

Je suis trop contente de voir que Tim Winton a autant de succès cheers

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 11 Avr 2011 - 9:00

ce que je trouve très puissant chez Winton c'est qu'il arrive en trois ou quatre phrases à 'poser' un personnage, avec un passé, un présent et un futur et puis on devine également un mystère, un silence, un non-dit, tout cela baignant dans une fabuleuse clarté, une légèreté, une empathie avec le monde. Il n'est pas naïf, Winton (ses personnages sont des filous, des ratés, des grands brûlés) mais on sent l'amour (de la vie, des autres, des enfants) transpirer à chaque phrase. Très fort.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 9:21

Tim Winton [Australie] - Page 2 Tim_wi10 Dirt music

Violent, puissant, introspectif, maritime, plein d'embruns et de larmes, de silences et de lèvres cousues, plein de rage et d'amertume, de fuite et d'errance, ce roman de Tim Winton est une nouvelle, énorme, profonde, intense, décharge d'adrénaline. Comme un coup de poing. Comme un baiser sur la bouche.

Winton a l'art de vous ligoter à votre siège et de vous emmener là où aucun écrivain ne vous avait encore conduit, il est dans les cordes vocales de ses personnages et dans le pelage d'un chien, il est dans l'odeur de bile étalée dans le masque de plongée, il est dans la chatoyante verdure de la forêt tropicale, il est dans la puanteur d'un homme rendu à son état de sauvage.

Winton est un conteur, il compte les bleus de l'âme, les ecchymoses du coeur, les contusions des rêves, il parle sans tricher des erreurs, des errances, des tours et détours des bannis, des exilés, des solitaires, il ne cache rien de, sous les ongles, la crasse qui s'accumule et puis tout à coup il vous fait lever la tête, prendre conscience de la beauté, de la force d'un lieu, de la violence de cette Australie traversée, vécue au plus près de la chair et un énorme désir d'amour vous envahit.

Winton est un écrivain rare, capable de faire rire et pleurer, de faire tanguer et faire rêver. Il est aiguillon et baume, charmeur et charlatan, ses personnages avancent dans la vie les yeux grands ouverts, écorchés vivants, malheureux et porteurs d'une immense joie, d'un immense goût pour le don, le partage et l'amour.

Un grand, GRAND bonheur de lecture !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 9:33

Merci pour ce commentaire sublime,
cela me fait tellement de plaisir pour cet auteur Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 9:37

J'allais dire à peu près la même chose que Kenavo: je suis contente d'avoir ouvert le fil de cet auteur et de constater que pour le moment, il fait l'unanimité.
Revenir en haut Aller en bas
http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 11:47

je ne voulais pas répéter ce que tu avais déjà parfaitement exprimé, Orientale, c'est pourquoi j'ai fait un commentaire moins axé sur l'histoire que sur mon ressenti. Je crois que nous exprimons différemment le même enthousiasme pour un auteur hors du commun. L'essentiel étant de donner envie aux autres de découvrir l'oeuvre de Winton Tim Winton [Australie] - Page 2 807321

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 11:49

Shanidar, je n'ose plus lire tes commentaires, ils me donnent à chaque fois envie de lire le livre dont tu parles. Et celui-ci ne fait pas exception, avec en plus celui d'Orientale, je suis bien obligée de le mettre sur ma liste.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 EmptyLun 18 Avr 2011 - 13:48

Epi a écrit:
Shanidar, je n'ose plus lire tes commentaires, ils me donnent à chaque fois envie de lire le livre dont tu parles. Et celui-ci ne fait pas exception, avec en plus celui d'Orientale, je suis bien obligée de le mettre sur ma liste.
Même chose pour moi! Mais celui-ci c'est sûr que je vais le lire...Il met d'accord tout le monde
miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Tim Winton [Australie]   Tim Winton [Australie] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tim Winton [Australie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vivre en Australie
» SARAH BLASCO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: