Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Et si vous alliez au théâtre?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyVen 25 Sep 2015 - 20:01

J'y vais dimanche...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyVen 25 Sep 2015 - 20:16

Donc bientôt un avis.... sourire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyDim 27 Sep 2015 - 20:07

Le Faiseur, au théâtre des Abesses, mise en scène de Emmanuel Demarcy-Mota (cf http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-lefaiseuremmanueldemarcymota-922 ).

Je ne reparlerais pas du contenu de cette pièce, que j'aime bien ( voir http://parfumdelivres.niceboard.com/t1482p301-honore-de-balzac ).
Concernant la forme, le plateau est divisé en trois sous-parties contiguës qui montent et qui descendent, ça n'est pas très simple à expliquer, mais disons que la moitié du temps les acteurs marchent sur un sol en pente, voire même très, très très en pente. Les accessoires sont verrouillés : chaise, table. A un moment deux personnes mangent des spaghettis, mais la pente est telle que les spaghettis tombent. Et, à tout moment, je me dis "wouah, ils sont trop fort, les acteurs, ils ne tombent pas, mais comment font-ils ?" et pendant que je me pose la question, j'ai loupé du texte (ce qui n'est pas trop grave puisque, comme je l'ai écrit plus haut, je connaissais déjà la pièce).
Il semble que ce sol qui monte, qui descend, créant des ouvertures, des portes, des trappes, c'est censé illustrer le caractère mouvant de la bourse.
Le sujet, l'argent, est encore plus mis en avant par des petits intermèdes musicaux : Money de Pink Floyd, Money money money de Abba, The Man who sold the world de David Bowie, et un autre titre que je n'ai pas identifié.
La fille à marier joue de la guitare électrique ; le prétendant "petit jeune" tire vers le caricatural ; la mère est à moitié bourrée à force d'alcoolisme ; ça s'agite beaucoup ; bref tout est tiré vers l'extrême (y compris les costumes). Et il y a un surlignage de la modernité du texte, surlignage qui ne sert à rien, parce qu'il suffit de le lire, ou de l'écouter pour s'en rendre compte et même être assez stupéfait (le passage sur les états qui s'endettent, par exemple).

Au final, ça n'est pas déshonorant, il reste encore suffisamment de la pièce, mais la mise en scène ne sert pas le texte, elle distrait l'attention du spectateur. Si le texte était mauvais, ce serait une bonne chose, mais ça n'est (malheureusement ?) pas le cas...

On voit, ci-dessous, les trois sous-parties qui se plient et déplient, ce qui est toujours perturbant quand ça commence alors que des personnages parlent.
Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Lefais10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyDim 27 Sep 2015 - 20:26

Et bien merci de tes impressions. Qui donnent moyennement envie. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyDim 27 Sep 2015 - 21:14

Ben oui, c'est dommage... Dans le Masque, l'an derniers, ils en avaient dit beaucoup de bien, excepté pour la musique. J'oubliais qu'il y a une bande-son (de bruits divers) constante pour créer une ambiance.
Mais bon, si on ne connaît pas la pièce, ça peut être une façon de la découvrir, dans une mise en scène très "personnelle", qui peut laisser croire qu'il y a plus de burlesque (et de jeux de scène de type glissade) que ce qu'il y a vraiment dans la pièce.

Il y aura bientôt une reprise de Six Personnages en Quête d'auteur, monté par le même réalisateur, je me demandais si j'irais voir... maintenant je me pose beaucoup plus la question qu'avant...

Sinon, en mars il y a une adaptation des Liaisons Dangereuses, avec notamment Dominique Blanc et Vincent Pérez, ça peut être bien (voir : http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-lesliaisonsdangereuseschristineletailleur-914 ).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptySam 12 Déc 2015 - 22:28

Vu J'avais un beau ballon rouge, de Angela Dematté (au Théâtre de l'Atelier).
Citation :
ROMANE BOHRINGER et RICHARD BOHRINGER ensemble sur un plateau et c’est la première fois. Petite et grande Histoire se télescopent avec l’évocation de la trajectoire fulgurante de Margherita Cagol, épouse de Renato Curcio, fondateur et idéologue des Brigades rouges.
Angela Dematté tisse la dentelle d’un texte poignant qui met aux prises Mara avec son père dans l’affrontement de deux positions irréconciliables, deux systèmes de pensée totalement incompatibles : le bon sens « bourgeois » du père et la radicalité politique de la fille qui justifie la violence de la lutte armée.
Un passionnant face à face qui met aux prises l’aveuglement d’une fille pour son engagement politique et l’amour d’un père.

Comme beaucoup de gens je pense, j'y suis allé plus pour voir Bohringer père et fille que pour la pièce, que je ne connaissais pas.
Si on ne sait pas que la pièce parle de l'épouse du fondateur et idéologue des Brigades rouges, on a du mal à le deviner ; n'ayant rien lu avant, j'avais pensé qu'il s'agissait d'une histoire d'une militante abstraite, "représentative". Je ne peux pas reprocher au texte mes manquements historiques, bien sûr.

Dans la pièce, les années défilent. La date s'affiche parfois à gauche, parfois au centre. Quand on est assis vers la gauche de la salle, à cause de la configuration, il est impossible de bien lire les dates projetées tout à gauche, c'est dommage... Tout le monde ne peut pas être aux meilleures places au centre. Il faudrait peut-être penser à eux.
Sinon, les vidéos projetées permettent de bien mettre en parallèle les événements du monde (Vietnam) avec les problèmes politiques italiens évoqués dans la pièce.

Au début de la pièce, on a parfois un peu de mal à comprendre certains mots de Richard Bohringer.

Le gros problème de la pièce, pour moi, c'est que je ne l'ai pas trouvée passionnante. Dès le début, le père ne comprend pas la fille. Elle se gargarise de mots compliqués, il ne les comprend pas. Et puis c'est tout, finalement. Cela n'évolue pas vraiment. La pièce ne chercher pas à expliquer, on voit quelques petites scènes, mais finalement, qu'y a-t-il de vraiment changé au cours de la pièce ? Pas grand-chose.
La toute fin, maladroite, n'est pas très bonne.

J'ai été content de voir les Bohringer, le texte a parfois des résonances biographiques (sur la maladie de Richard Bohringer), mais j'ai trouvé le texte un peu faible.



Quelques semaines avant, dans le même théâtre, j'avais vu Danser à la Lughnasa (avec notamment Lou de Lâage et Claire Nebout), de Brian Friel : c'était autre chose, d'un autre niveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Auguste Dupin
Espoir postal
Auguste Dupin

Messages : 23
Inscription le : 19/01/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptySam 13 Fév 2016 - 11:13

Pour les parisiens, je vous conseille dès à présent de réserver vos places pour aller voir la très grande Anne Delbée, seule sur scène, pour son spectacle "Racine ou la leçon de Phèdre" au théâtre de la contrescarpe.
Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Flyer_186ko

http://www.theatredelacontrescarpe.fr/anne-delbée-racine-ou-la-leçon-de-phèdre
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyMer 24 Fév 2016 - 21:42

A la Comédie Française (au Vieux Colombier) : La Musica, La Musica deuxième (1965-1985) de Marguerite Duras (du 16 mars au 30 avril)
Mise en scène Anatoli Vassiliev.
Avec Thierry Hancisse (Lui) et Florence Viala (Elle).


Citation :
Héritier des grands maîtres du théâtre russe, Anatoli Vassiliev fait son retour à la Comédie-Française. La Musica est une courte pièce, initialement radiophonique écrite pour la BBC, que Marguerite Duras publie en 1965. Elle la reprend vingt ans plus tard avec quelques ajustements en y ajoutant une suite qui forme La Musica deuxième. Anatoli Vassiliev présente ici l’ensemble de ces actes en développant chaque fois une technique d’acteur différente. Passant d’une approche concrète à une dimension poétique, l’extrême précision du jeu se renouvelle telles d’infimes variations musicales. Dès lors, ces retrouvailles entre un homme et une femme dans un bar d’hôtel impersonnel sont d’une bouleversante vérité.

Voici ce que Duras en disait :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyMar 1 Mar 2016 - 8:10

Les fans de Lola Lafon (fil ici) auront noté que la la Comédie Française propose :

Nadia C. de Lola Lafon. Mise en scène Chloé Dabert (13, 14, 19 et 20 avril 2016 à 19h, au Cent-Quatre à Paris).
Il s'agit de l'adaptation de "La petite communiste qui ne souriait jamais".


Citation :
Montréal.1976. Nadia Comaneci, gymnaste roumaine de 14 ans, fait exploser les codes et les représentations. Elle devient l’image de la perfection.
La narratrice du roman imagine le parcours de cette « icône », explorant tous les possibles de la fiction. Son personnage voltige d’Est en Ouest, objet médiatique révélant la complexité des regards et les épreuves d’une femme en devenir.
Dans cette enquête à trois voix à la recherche de Nadia C., figure emblématique, mystérieuse et fascinante, les comédiennes seront dirigées par la metteure en scène Chloé Dabert dont le spectacle Orphelins fut lauréat du festival de théâtre émergent Impatience 2014 coorganisé par Télérama, le Théâtre du Rond-Point et le centquatre-paris.

Source : http://www.comedie-francaise.fr/spectacle-comedie-francaise.php?spid=1489&id=516
Lien direct vers le pdf du Dossier de presse : http://www.comedie-francaise.fr/images/telechargements/presse_nadiac1516.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyLun 21 Mar 2016 - 19:58

Vu La Musica, La Musica deuxième à la Comédie Française. Mise en scène d'Anatoli Vassiliev.
Avec Thierry Hancisse (Lui) et Florence Viala (Elle)
Citation :
La Musica : un homme et une femme, qui viennent de divorcer, se retrouvent et se racontent leur histoire dans le hall d'un hôtel à Evreux Ils sont en train de croire qu'ils sont en train de se dire qu'il leur faut se méfier de la musica des morts et des sentiments, qu'il faut en finir avec la musica.
(texte de présentation de l'édition originale, octobre 1965).

Mettre à la suite (avec un entracte) les deux version de la musica, était-ce une bonne idée ? Peut-être que oui si la mise en scène avait été bonne. Mais en l'espèce, non.
La première Musica dure à peu près 1h15. Le décor est plutôt bien, mais le parti pris de diction insupportable. Tantôt Lui parle de façon pédante, tantôt il par-le-de-fa-çon-sac-cadée. Pourquoi ? Aucune idée. Duras avait une diction particulière, c'est vrai, et ses textes ont un rythme particulier, mais cela n'a rien à voir avec ce que le spectateur subit.
Pour le jeu de scène, Lui est assis, il se lève, fait un tour, descend, remonte, et vient se rasseoir. Une fois. Deux fois. etc. Perplexité.

Après l'entr'acte, les rangs se sont clairsemés. Et la Musica deuxième est beaucoup, beaucoup plus longue que la première. J'ai repensé à la nouvelle Le Tunnel, de Dürrenmatt : un train entre dans un tunnel qui n'a pas de fin. La représentation, c'était pareil. Interminable, totalement et complètement interminable.

Il y aura probablement des critiques positives, que je serais curieux de lire. Pour l'instant, j'ai trouvé des critiques vraiment pas favorables à la pièce, ou plutôt à la mise en scène (cf http://www.lesechos.fr/week-end/culture/spectacles/021774133342-theatre-une-musica-mal-temperee-au-francais-1207902.php ; ou encore http://www.sceneweb.fr/la-musica-barrage-contre-la-bonne-replique/ ).

Bref : une catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyLun 21 Mar 2016 - 21:41

ça fait envie dis donc dentsblanches

et tu avais vu d'autres versions auparavant ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyLun 21 Mar 2016 - 21:55

animal a écrit:
ça fait envie dis donc dentsblanches

et tu avais vu d'autres versions auparavant ?
Non, je ne connaissais pas cette pièce avant. Elle avait eu beaucoup de succès lors la création au Studio des Champs-Elysées (dixit la Notice de La Pléiade).
Apparemment, la première version, pour la BBC a été bien filmée, puisque Joseph Losey en a dit du bien. Du coup, Duras en a fait une adaptation avec l'aide de Paul Seban, qui avait travaillé précédemment avec Jean Renoir et Orson Welles.
J'imagine que c'est trouvable... et que ça doit être bien meilleur que ce à quoi j'ai assisté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyVen 6 Mai 2016 - 21:32

Arensor a parlé de Néron (voir : http://parfumdelivres.niceboard.com/t12668-l-empereur-neron ).

Cela tombe bien, Britannicus (de Racine) commence à la Comédie Française demain dans une nouvelle production, mise en scène par Stéphane Braunschweig (voir : http://www.comedie-francaise.fr/spectacle-comedie-francaise.php?spid=1484&id=516 ), avec Stéphane Varupenne dans le rôle de Britannicus. Dominique Blanc est Agrippine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyLun 13 Juin 2016 - 23:06

La Mouette (de Tchekhov), mise en scène de Thomas Ostermeier. Odéon.
Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Tchekh12

Au début, avant que la pièce ne débute, les acteurs sont assis sur un rebord. C'est leur façon de ne pas être sur scène: ils vont généralement s'asseoir lorsqu'ils sont censés sortir.
Dans le fond, une phrase de Tchekhov : "Mon oeuvre entière est imprégnée du voyage à Sakhaline. Qui est allé en enfer voit le monde et les hommes d'un autre regard."
Je ne sais pas si ça caractérise vraiment la Mouette, mais bon.

Ensuite, le spectacle commence. Un acteur parle des réfugiés Syriens, tout ça. Peut-être pour montrer que le metteur en scène est bien conscient des malheurs du monde (ou qu'il écoute/lit les infos). Ou pour donner mauvaise conscience au public. Ou pour faire genre. Enfin, c'est franchement long. De fil en aiguille, le type parle des mises en scène contemporaines : avez-vous remarqué comme il y a toujours un décor froid ?  Et puis des gens qui parlent avec des voix bizarres, parfois ? Et puis des chansons dans des langues qu'on ne comprend pas ? Et puis qu'il y a des vidéos projetées dans le fond ? Et qu'il y a des micros ? etc.
Dans ce qui suit, à savoir la pièce de Tchekhov, il y aura tout ça. Tout ce qui aura été critiqué en faisant rire le public. On aura droit à tous les tics de mise en scène. Ha ha, c'est trop drôle. Ou pas. C'est un moyen de couper court aux critiques. Ceci dit, critiquer l'usage des micros, je veux bien, mais seulement quand la distribution est capable de parler de façon audible pour tout le monde dans le théâtre. Et, malheureusement, il faut bien dire que ce n'était pas le cas, parfois je n'entendais pas ce qui se disait, et je n'étais pas tout en haut.
Pourquoi tant de pop anglo-saxonne ? Lou Reed, David Bowie, c'est très bien, mais pendant La Mouette, euh...

Après, la pièce à proprement parler : c'était du Tchekhov interrompu par des blagues idiotes. Ça faisait rire, tendance théâtre de boulevard. Le pire, c'est qu'une partie du public riait vraiment. A ce que j'ai vu, c'était plutôt des jeunes qui trouvaient drôles les petites blagues. Peut-être ont-ils une ouverture d'esprit qui me fait défaut. Mais bon, exemple :
Un type, sur scène, au milieu d'une scène de la Mouette : "Un... un. Deux... trois... quarante-neuf-trois".
Le public : "ha ha".
Du Tchekhov de boulevard, ça fait mal.

Pendant ce temps, une femme peint dans le fond du théâtre, au balai-brosse. Ça distrait. Au début, on peut croire que c'est un gribouillis, mais au fur et à mesure que les longues minutes s'écoulent, on voit apparaître un paysage : une montagne et un lac. Logique, dans la critique des mises en scènes contemporaines, il y avait les images projetées. Il fallait donc s'en rapprocher. Vers la fin, le dessin sera recouvert de noir, dans un symbolisme pataud.
Les interventions "contemporaines" de certains acteurs font probablement allusion au théâtre dans le théâtre (la pièce "futuriste", ici totalement ratée), que l'on voit déjà dans la pièce. Il n'était pas besoin d'en rajouter.

Parfois, Tchekhov arrive à survivre, il y a un peu d'émotion. Argh ! Détruire tout ça, détruire. Donc, lorsque Konstantin apporte la mouette qu'il a tuée, Trigorine (un écrivain célèbre) sort son téléphone portable pour la photographier. La scène est franchement ridicule, ça casse tout.

On peut essayer de renouveler la mise en scène de La Mouette, bien sûr. Mais  pourquoi utiliser tous les clichés dénoncés en début de spectacle ?
C'est donc un gros ratage. Je comprends que les 2h30 de spectacle n'aient pas d'entr'acte, c'est plus prudent.
Pourtant, il y a majoritairement des critiques positives dans la presse. J'ai du mal à comprendre. S'il reste des passages pas mauvais, ce n'est pas grâce au metteur en scène, c'est plutôt malgré lui. A déconseiller à tous ceux qui ne connaîtraient pas déjà la pièce (et puis même à ceux qui la connaissent, tiens). Mieux vaut (re)lire la pièce.

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Tchekh14


Dernière édition par eXPie le Mar 14 Juin 2016 - 22:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 EmptyMar 14 Juin 2016 - 6:05

bonjour extra...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Et si vous alliez au théâtre?   Et si vous alliez au théâtre? - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si vous alliez au théâtre?
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» témoignages itti bitti, besoin de vous!
» Votre horoscope, vous y croyez ?
» transformez vous en elfe
» Jesse : le chien qui vous aide à domicile
» Que faites vous dans les toilettes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: