Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Chinua Achebe [Nigeria]

Aller en bas 
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 21 Déc 2008 - 18:18

Chinua Achebe (Ogidi, Nigeria, 16/11/1930 - Boston, Etats-Unis, 22/03/2013)
Chinua Achebe [Nigeria] Achebe10

Albert Chinualumogu Achebe est romancier, nouvelliste, poète, essayiste. Il a aussi écrit des livres pour les enfants.

Il est né dans une famille évangélique protestante à Ogidi, village Igbo.
Très bon élève, il obtient une bourse pour poursuivre ses études.
Il voyage en Afrique et aux Etats-Unis, suit une formation à la BBC et travaille à la Nigerian Broadcating Corporation.

Il se marie en 1953.
Son premier roman, Le Monde s'effondre, parut en 1958, est considéré depuis comme un classique de la littérature africaine moderne.

En 1967, il se positionne pour l'indépendance du Biafra. C'est la guerre civile, période pendant laquelle Achebe écrit surtout de la poésie, forme courte, intense, en adaquation avec son état d'esprit ("Refugee Mother and Child"...) Il vit dans une zone de combats.
Sa maison est détruite par une bombe. Par chance, il n'y avait personné à ce moment là, sa femme s'étant absenté avec ses enfants. Ses livres n'ont pas eu cette chance.
Il sert d'ambassadeur du nouveau pays. Guerre, violence... Il appelle à l'aide la communauté internationale.
En 1969, il va aux Etats-Unis pour soutenir la cause du Biafra... Mais la guerre se finit, le Niger reprend le contrôle de la région fin 1969-début 1970 (l'écrivain Wole Soyinka, qui a fait 22 mois de prison pour avoir soutenu le mouvement d'indépendance, est alors libéré.)
Son passeport est confisqué, il ne peut plus se rendre à l'étranger.
Il travaille dans une université nigériane, lance deux magazines.
Il peut bientôt se rendre aux Etats-Unis, où il a accepté un poste de professeur.
1975 : il fait une conférence sur le racisme dans "Au Coeur des Ténèbres" de Conrad. (http://en.wikipedia.org/wiki/An_Image_of_Africa:_Racism_in_Conrad%27s_%22Heart_of_Darkness%22). C'est la controverse.
Achebe retourne au Nigéria en 1976, et s'engage en politique.
1990 : un accident de voiture le laisse hémiplégique. Il ne se déplace plus qu'en fauteuil roulant.
Il repart aux Etats-Unis, où il sera professeur pendant quinze ans au Bard College (Etat de New York).

Il continue d'écrire, en anglais, comme tous ses livres.

Pour plus d'informations, voir la page en anglais de wikipedia, beaucoup plus complète que la version française :
http://en.wikipedia.org/wiki/Chinua_Achebe


Dernière édition par eXPie le Sam 23 Mar 2013 - 19:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 21 Déc 2008 - 18:19

Le Monde s'effondre (Things fall apart, 1958 ; 254 pages, traduit de l'anglais par Michel Ligny ; Présence Africaine).

Le roman commence ainsi :
Citation :
"Okonkwo était bien connu à travers les neuf villages et même au-delà. Sa réputation reposait sur de solides réussites personnelles. Jeune homme de dix-huit ans, il avait apporté honneur et gloire à son village en terrassant Amalinze le Chat. Amalinze était ce grand lutteur qui, pendant sept ans, était resté invaincu, d'Umuofia à Mbaino. On l'appelait le Chat parce que son dos se refusait à toucher la terre. Ce fut cet homme qu'Okonkwo terrassa dans une lutte dont les vieux s'accordèrent à dire que c'était une des plus acharnées depuis que le fondateur de leur ville s'était attaqué à un esprit de la brousse et l'avait affronté pendant sept jours et sept nuits." (page 9)

On apprend rapidement quel genre d'homme était son père :
Citation :
"Unoka, car tel était le nom de son père, était mort dix ans auparavant. En son temps, il était paresseux et imprévoyant et tout à fait incapable de penser au lendemain. Si quelque argent lui tombait entre les mains, et cela était rare, il achetait immédiatement des calebasses de vin de palme, appelait ses voisins à la ronde et faisait la fête. Il disait toujours que chaque fois qu'il voyait la bouche d'un mort il voyait la folie de ne pas manger ce qu'on possédait pendant qu'on était en vie. Unoka était, bien sûr, un homme endetté, et il devait de l'argent à chacun de ses voisins, depuis quelques cauris jusqu'à des sommes tout ça fait substantielles."
(page 10).

Okonkwo veut prouver sa valeur, toujours, constamment. Il n'est pas comme son père : il ne doit pas être faible. Il ne doit pas montrer ses sentiments, son affection, pour aucune de ses trois femmes, de ses fils et de ses filles.
Tout ce qu'il fait a pour but de montrer à tout le monde sa réussite, sa richesse, sa force.
Citation :
"Par bonheur, chez ces gens-là, on jugeait un homme selon sa valeur et non selon la valeur de son père." (page 14). "Pour couronner le tout, il avait acquis deux titres et avait montré une prouesse incroyable dans deux guerres intertribales. Et c'est pourquoi Okonkwo, bien qu'il fût jeune encore, était déjà l'un des plus grands hommes de son temps. L'âge était respecté parmi les gens de son peuple, mais la réussite était révérée. Comme disaient les anciens, si un enfant se lavait les mains, il pouvait manger avec des rois. Okonkwo s'était indubitablement lavé les mains et c'est pourquoi il mangeait avec les rois et les anciens. Et c'est ainsi qu'il lui échut de prendre soin du jeune garçon condamné qui fut sacrifié au village d'Umuofia par leurs voisins afin d'éviter de faire la guerre et de verser le sang." (page 15).

Nourriture (cola, piment d'alligator, ignames), coutumes (oracle, forêt maudite, bricoles diverses qui arrivent à ceux qui ne respectent pas ces coutumes)... on apprend à connaître la vie traditionnelle chez les Ibo. C'est parfois joliment écrit :
Citation :
"Ayant parlé de façon directe jusque-là, Okoye dit la demi-douzaine de phrases suivantes sous forme de proverbes. Chez les Ibo, l'art de la conversation jouit d'une grande considération, et les proverbes sont l'huile de palme qui fait passer les mots avec les idées." (page 13).
Sancho Panza s'y serait senti comme chez lui.

On assiste à des tournois de lutte, des procès, mariage, funérailles... mais aussi à l'arrivée de sauterelles (miam ; on peut d'ailleurs penser à Chroniques abyssiniennes, le livre de Moses Issegawa) :
Citation :
"Elles s'installèrent sur chaque arbre et sur chaque brin d'herbe ; elles s'installèrent sur les toits et couvrirent le sol nu. De puissantes branches d'arbres se brisaient sous leur poids, et le pays tout entier prit la couleur de terre brune de l'immense fourmillement affamé." (page 72).
"Derrière eux se dressait l'énorme et antique cotonnier sacré. Des esprits de bons enfants vivaient dans cet arbre en attendant de naître. Les jours ordinaires les jeunes femmes qui désiraient des enfants venaient s'asseoir à son ombre." (page 61).

Mais tout ça n'est que du quotidien. Le vrai bouleversement arrive avec les missionnaires blancs...
Le monde que l'on a appris (un peu) à connaître va subir un choc. Certains comportements paraîtront aberrants aux Blancs, mais le lecteur, lui, en pénétrera la logique.
Le roman donne également de quoi penser : choc des cultures, dialogue possible ou non entre deux conceptions différentes de la société, des pouvoirs et des superstitions, nécessité d'adaptation sous peine de disparaître, place de l'individu (et de la femme, un peu), poids des traditions...

Un très bon livre (souvent qualifié de "pondéré"), reconnu comme marquant dans le monde anglo-saxon, mais beaucoup moins en France. Le Monde s'effondre a été un des premiers livres africains a connaître un succès (notamment critique) international.
On le trouve régulièrement dans les listes des meilleurs romans écrits (pour ce que cela vaut...).


A noter que le titre provient du poème de William Butler Yeats The Second coming (1920).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeLun 22 Déc 2008 - 9:27

J'avais moi aussi remarqué cet auteur en lisant le livre Arrow of God il y a déjà quelques années, là encore, si mes souvenirs sont bons on y parlait du clash entre les sociétés traditionnelles et les blancs missionnaires ou gouvernement colonial. C'est un peu vieux pour que j'en fasse un commentaire mais j'en conserve un bon souvenir littéraire et tu me donnes envie de continuer à le découvrir.

La mention de la guerre du Biafra me fait aussi penser à cette autre écrivain Igbo remarquable et encore peu connue :Chimamanda Ngozie Adichie, son dernier roman L'autre moitié du Soleil a pour toile de fond la guerre du Biafra et ceux qui se sont positionné en faveur de l'indépendance du Biafra...un autre écrivain et un autre roman à ne pas manquer à mon sens.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par domreader le Lun 22 Déc 2008 - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeLun 22 Déc 2008 - 10:25

Cela semble intéressant, je note.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeVen 25 Juin 2010 - 13:24

Le monde s’effondre


Nous sommes en Afrique à une époque indéterminée, au début du colonialisme. Le personnage principal, Okonkwo, est un homme qui s’est fait tout seul, son propre père n’ayant laissé derrière lui que des dettes. A force de travail, Okonkwo est arrivé à l’aisance matérielle et à la reconnaissance de ses qualités dans son clan, dont il est devenu un des notables. La première partie du livre nous décrit la vie dans ce village africain isolé, entre les travaux d’agriculture, les cérémonies rituelles, la vie au quotidien dans la famille. Avec tout le poids des traditions. Puis, par accident, Okongwo tue un homme et il est bannit pour 7 ans dans le village de sa mère. C’est vraiment la césure du livre, parce que non seulement cet exil signifie un peu la fin de son ascension pour Okongwo, mais c’est aussi pendant cette période que les colonisateurs font apparition dans le monde qu’il connaît, et modifient complètement les règles de vie dans le monde. Et après son retour à son village, Okongwo ne retrouvera pas le monde tel qu’il l’a connu et dans lequel il avait su se bâtir sa place, mais un univers complètement transformé, dans lequel il n’a plus vraiment de façon d’exister que le satisfasse.

Le livre est indéniablement intéressant, la description du monde ancestrale faite avec des détails qui fixent l’attention, l’auteur montre à la fois les bons et les mauvais côtés de cette société, de même son personnage principal est un homme par certains aspects attachant, mais aussi quelqu’un de très dur, qui peu rendre la vie de sa famille très pénible. Il ne tolère aucune faiblesse chez lui-même ni chez les autres. En même temps je n’ai pas trouvé ce roman complètement abouti, les personnages sont un peu vu comme de l’extérieur, on ne comprend pas toujours leurs motivations ni leur évolution, comme pour la conversion au christianisme du fils aîné d’Okongwo. La manière de s’installer des missionnaires, et l’instauration du régime colonial est aussi très simplifiée, les choses arrivent, comme la nuée de sauterelle, et du jour au lendemain tout est installé. Cette sorte de césure entre deux mondes, instaurée en quelque sorte par le meurtre et l’exil qui en résulte, et le retour vers un monde complètement différent a un côté un peu artificiel.

Mais malgré ces réserves, encore une fois c’est un livre intéressant et facile à lire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeVen 25 Juin 2010 - 14:16

Arabella a écrit:
Mais malgré ces réserves, encore une fois c’est un livre intéressant et facile à lire.
Il a apparemment une réputation très supérieure dans le monde anglo-saxon que chez nous...

L'auteur était paraît-il "nobélisable" (son temps semble passé, sauf si le jury fait comme pour Doris Lessing).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeVen 25 Juin 2010 - 17:00

Tant d'auteurs ont été à un moment donné "nobélisable" que cela finit par ne plus dire grand chose. Au vue de ce livre, qui est le seul que j'ai lu de lui, il me semble qu'il y en a d'autres pour qui cela semblerait plus justifié. Mais en effet, à la vue de certains lauréats, tout est possible rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeSam 23 Mar 2013 - 19:31

Chinua Achebe. 16/11/1930-22/03/2013.

Citation :
"UN CLASSIQUE DE SON VIVANT"

Dénonciateur de la corruption dans son pays, l'écrivain nigérian, Chinua Achebe, est mort à l'âge de 82 ans. Il était l'un des pères de la littérature africaine, auteur du roman-culte Le monde s'effondre (1958), une critique du colonialisme blanc.
[...]

En 2002, il avait reçu le prestigieux Prix de la paix des libraires allemands. Pour le jury, "il était devenu un classique de son vivant, une des voix les plus fortes et les plus subtiles de l'Afrique dans la littérature du XXè siècle, un moraliste et un grand narrateur. Il passe pour le fondateur de la tradition littéraire de l'Afrique de l'ouest avec une œuvre très imprégnée par la tradition orale de son peuple". Il avait également été recompensé en 2007 par le Man Booker International Prize, émanation du Booker Prize, le grand prix littéraire britannique. La sud-africaine Nadine Gordimer, Nobel 1991, l'avait alors qualifié de "père de la littérature africaine moderne
[...]

"Des auteurs comme l'Américain Ernest Hemingway ont représenté la population noire africaine comme des sauvages et sont ainsi à l'origine d'un immonde blasphème, disait Achebe. C'est pourquoi j'ai décidé de tenter d'écrire des livres où les personnages étaient des Africains comme je les connais". Il citait souvent ce proverbe : "Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, l'histoire de la chasse glorifiera toujours le chasseur".

Paralysé des membres inférieurs après un accident de voiture en 1990, Achebe était aussi très respecté au Nigeria pour ses prises de position contre la corruption et la mauvaise gouvernance d'un pays richissime en pétrole. Il avait écrit à ce sujet le pamphlet Le problème avec le Nigeria (1984). En 2011, il avait refusé d'être décoré par les autorités du Nigeria, estimant que son pays se portait trop mal. C'était la seconde fois qu'il refusait d'être fait "Commandant de la République Fédérale", l'une des plus hautes distinctions de ce pays, le plus peuplé d'Afrique avec quelque 160 millions d'habitants dont la plupart vit avec moins de 2 dollars par jour.".
(lire la totalité de l'article du Monde, ici).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeSam 23 Mar 2013 - 20:18

Il m' interesse Chinua Achebe. Comme le keyan Ngugi Wa Thiongo. Effectivement la presse anglophone en dit le plus grand bien. Il faudrait qu' ils soient davantage traduits pour qu' on se fasse une opinion.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 10:12

Tout s'effondre

J'ai du lire une autre traduction que eXPie et Arabella, puisque le titre n'est pas le même. "Mon" traducteur est Pierre Girard.

Okonkwo est une des références du village. Un homme puissant et  dur, qui a construit sa vie sur le devoir et la virilité dans une société guerrière et patriarcale. Seuls les dieux le voient parfois fragile, et il est bien persuadé d'avoir ainsi dressé tous les remparts nécessaires contre l'inattendu.
Seulement voilà, il tue par inadvertance un jeune homme et est condamné à sept ans d'exil. Cette absence ignominieuse va laisser le temps au  mal suprême de s'infiltrer dans le village: les blancs et leur religion inacceptable qui séduit de plus en plus de jeunes villageois.

Je partage assez le point de vue d'Arabella. la première partie, portrait d'Okonkwo et des modes de vie du village est à la fois instructive et attachante. Ensuite l'arrivée des missionnaires, le phagocytage à la fois lent et rapide de cette petite société fermée sur elle-même et désemparé est décrit d ' un point de vue assez extérieur , comme en accéléré et on perd  un peu le contact avec les  personnages. Ni l’aspect historique ni l’aspect intime ne sont vraiment aboutis.

Tout s'effondre n'est pas  le Grand Roman que j'attendais sur la colonisation de l'Afrique, mais il peut en contituer une approche élégante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 10:22

Expliqué là topocl : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_monde_s%27effondre

Fait partie des cent meilleurs livres de tous les temps selon le cercle norvégien du livre. J'ai toujours hésité à lire cet ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 20:04

Hanta, il se lit très bien et a un intérêt indéniable, même si le trouve un peu surestimé.

Quand aux listes de 100 meilleurs livres de tous les temps, elles sont surtout le reflet des gens qui les établissent, et aussi de l'époque où elles ont été établies. Mais évidemment, on peut y trouver des idées.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 20:06

Je note alors, ce sera au pire un bon moment de lecture et au mieux une potentielle grande découverte :) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitimeLun 29 Aoû 2016 - 9:48

Je n'en ai lu qu'un seul de lui, et malgré les critiques élogieuses, j'avais bien eu du mal à le terminer. Et je n'en ai qu'un souvenir de vague ennui et de grande confusion . Un livre qui s'appelait 'Arrow of God'. Il faudrait que j'en lise un autre pour me faire une meilleure idée et puis peut-être que ce n'était pas le moment pour cette lecture ? A voir...

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chinua Achebe [Nigeria] Empty
MessageSujet: Re: Chinua Achebe [Nigeria]   Chinua Achebe [Nigeria] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Chinua Achebe [Nigeria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: