Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Marc Lévy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature


Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Lun 18 Nov 2013 - 20:33

Bon je m'incline.

D'accord, il fait rêver.

Ou détend.

Enfin, dites ça comme vous voulez.

En tout cas, j'aurais au moins tenté de le "lire". Ca me taraudait depuis un moment et je ne voulais pas en parler sans avoir regardé.

Je préfère quand même BC...Laughing 

Il me manque l'expérience d'un Harlequin.

A l'occasion...Razz 




(j'aime prendre des risques !)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BC
Espoir postal


Messages : 40
Inscription le : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Lun 18 Nov 2013 - 21:19

tina a écrit:

Je préfère quand même BC...Laughing 

Il me manque l'expérience d'un Harlequin.

A l'occasion...Razz 




(j'aime prendre des risques !)


aime Dans mes bras...aime Quel dommage, une bonne amie à moi, et fan de BC, s'en est justement défait d'un certain nombre de Harlequin, récemment, pour alléger ses étagères...Mais elle n'a pas osé les proposer sur le forum, prétendant qu'elle ne lisait que de la littérature japonaise, non mais dans quel monde vivons nous j'vous jure.

aime Et tu as raison, il faut prendre des risques dans la vie, comme Jabina Kilcarthie, l'impétueuse Duchesse!aime 



aime Mais Marc Lévy est un peu le fils spirituel de notre Grande Barbara, en témoigne l'hommage discret qu'il lui a rendu à travers le titre de son premier roman, Et si c'était vrai...aime 


Eeenfin! Nous verrons s'il tire sa révérence à 98 ans en ayant publié 700 romans, lui.

En fait je suis jalouse, j'aimerais tant que le fil de Dame Barbara déchaîne tout autant les passions littéraires...J'en rêêêêve.....



aime 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature


Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Lun 18 Nov 2013 - 21:35

Oh........quelle déclaration d'amour !
Mais je parlais sérieusement.
On peut facilement se laisser aller avec BC car les phrases sont correctes.
Lévy, il a fallu que je relise deux fois les mêmes pour comprendre.
J'ai eu la sensation d'un truc écrit en anglais et traduit en français.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mar 19 Nov 2013 - 7:25

BC a écrit:
Quel dommage, une bonne amie à moi, et fan de BC, s'en est justement défait d'un certain nombre de Harlequin, récemment, pour alléger ses étagères...Mais elle n'a pas osé les proposer sur le forum, prétendant qu'elle ne lisait que de la littérature japonaise, non mais dans quel monde vivons nous j'vous jure.
mdr2 démasquée Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marc Lévy   Mar 19 Nov 2013 - 14:03

kenavo a écrit:
BC a écrit:
Quel dommage, une bonne amie à moi, et fan de BC, s'en est justement défait d'un certain nombre de Harlequin, récemment, pour alléger ses étagères...Mais elle n'a pas osé les proposer sur le forum, prétendant qu'elle ne lisait que de la littérature japonaise, non mais dans quel monde vivons nous j'vous jure.
mdr2 démasquée Razz
saleté de BC.colere 
Revenir en haut Aller en bas
marc et cie
Main aguerrie


Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 50
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 10:56

il y a à peu près une année j'ai lu quelques livres de Marc Levy. Je les ai aimé pour la plupart. Moins les premiers qui sont parfois un peu stupide. J'ai lu aussi  L'Étrange Voyage de monsieur Daldry. Et depuis, il me revient en mémoire, comme si j'avais également fait cet étrange voyage. Des images de pays exotiques, des parfums, m'envahissent régulièrement lorsque je pense à ce livre et c'est vraiment très agréable. Alors je me dis qu'il n'a pas totalement raté son coup, et que s'il vend autant de livres c'est qu'il y a peut être une raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contespourleslutins.blogspot.fr/
marc et cie
Main aguerrie


Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 50
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 11:01

tina a écrit:
Ce qui me dérange, c'est que pour un Marc Levy super star, il y a un nombre incroyable de gens talentueux qui végètent au Pôle emploi.

Je vais être cruel, mais les gens talentueux qui végètent au pôle emploi je n'y crois pas beaucoup. On ne peut pas imposer une œuvre artistique à un public. C'est lui qui choisit. Certes, à notre époque on tente de le faire par tous les moyens, mais cela ne marchera pas longtemps. Car les hommes ont vraiment besoin de vraie et authentique nourriture spirituelle. Il ne faut pas mépriser le public. Certaine fois, de bonnes créations émergent du lot. Elle rencontre du succès. Marc Lévy, je pense, navigue entre deux eaux. Il créé et profite des médias en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contespourleslutins.blogspot.fr/
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 14:36

marc et cie a écrit:


Je vais être cruel, mais les gens talentueux qui végètent au pôle emploi je n'y crois pas beaucoup. On ne peut pas imposer une œuvre artistique à un public. C'est lui qui choisit. Certes, à notre époque on tente de le faire par tous les moyens, mais cela ne marchera pas longtemps. Car les hommes ont vraiment besoin de vraie et authentique nourriture spirituelle. Il ne faut pas mépriser le public. Certaine fois, de bonnes créations émergent du lot. Elle rencontre du succès. Marc Lévy, je pense, navigue entre deux eaux. Il créé et profite des médias en même temps.

La croyance est certes affaire personnelle. Au-delà la croyance, on peut partir d'un constat. Celui qu'à toutes les époques il y a eu de grands écrivains méconnus, dont certains ont été reconnus par la postérité. Alors que certaines gloires du moment ont sombré dans l'oubli, et ne provoquent plus qu'indifférence voire le rire des générations suivantes. Il n'y a aucune raison que la nôtre échappe à la même règle.

Pour partir d'un cas concret et relativement récent, un écrivain sur nôtre portail et qui a donné lieu ce mois à une lecture commune, Barbara Pym. Après quelques livres parus, plus aucun éditeur ne voulait plus aucun de ses livres. Sortie du purgatoire par quelques critiques éclairés, elle est toujours lue aujourd'hui et fait les délices d'un certains nombre de lecteurs. Alors que des auteurs qui avaient pignon sur rue à son époque sont complètement passés aux oubliettes. Et il s'agit d'un écrivain de la deuxième moitié du vingtième siècle.

Chaque époque pense évidemment qu'elle a meilleure goût et des critères d'évaluation plus sûres que la précédente. Ce n'est qu'une illusion à mon avis. Les échelles de valeur d'aujourd'hui ne sont que très passagères....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc et cie
Main aguerrie


Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 50
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 14:52

Arabella a écrit:
marc et cie a écrit:


Je vais être cruel, mais les gens talentueux qui végètent au pôle emploi je n'y crois pas beaucoup. On ne peut pas imposer une œuvre artistique à un public. C'est lui qui choisit. Certes, à notre époque on tente de le faire par tous les moyens, mais cela ne marchera pas longtemps. Car les hommes ont vraiment besoin de vraie et authentique nourriture spirituelle. Il ne faut pas mépriser le public. Certaine fois, de bonnes créations émergent du lot. Elle rencontre du succès. Marc Lévy, je pense, navigue entre deux eaux. Il créé et profite des médias en même temps.

La croyance est certes affaire personnelle. Au-delà la croyance, on peut partir d'un constat. Celui qu'à toutes les époques il y a eu de grands écrivains méconnus, dont certains ont été reconnus par la postérité. Alors que certaines gloires du moment ont sombré dans l'oubli, et ne provoquent plus qu'indifférence voire le rire des générations suivantes. Il n'y a aucune raison que la nôtre échappe à la même règle.

Pour partir d'un cas concret et relativement récent, un écrivain sur nôtre portail et qui a donné lieu ce mois à une lecture commune, Barbara Pym. Après quelques livres parus, plus aucun éditeur ne voulait plus aucun de ses livres. Sortie du purgatoire par quelques critiques éclairés, elle est toujours lue aujourd'hui et fait les délices d'un certains nombre de lecteurs. Alors que des auteurs qui avaient pignon sur rue à son époque sont complètement passés aux oubliettes. Et il s'agit d'un écrivain de la deuxième moitié du vingtième siècle.

Chaque époque pense évidemment qu'elle a meilleure goût et des critères d'évaluation plus sûres que la précédente. Ce n'est qu'une illusion à mon avis. Les échelles de valeur d'aujourd'hui ne sont que très passagères....

ce qui peut vouloir dire qu'une auteure comme Barbara Pym ( que je n'ai pas lu donc je n'ai pas de jugement) n'a pas plus ou moins de valeur qu'autrefois même si elle est lu actuellement et qu'elle correspond simplement aux goûts de notre époque. Je suis d'accord avec toi pour dire que chaque époque croit avoir le meilleur goût. La notre qui est pourtant particulièrement lamentable n'échappe pas à la règle. Après il y en a qui profite du système. Marc Lévy même si j'aime bien doit en faire partie. Houellebecq, aussi. Je pense cependant que les bons écrivains sont éternels, transcende les modes et ont beaucoup de chance d'être reconnu de leur vivant ( ce qui ne veut pas dire qu'ils vendent des millions de livres). Même si bien sûr il doit y avoir des exceptions dont tu me citera sûrement quelques exemples. (j'aimerais bien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contespourleslutins.blogspot.fr/
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 15:23

Quand je lis le nom de Marc Lévy je repense au fameux Jourde et Naulleau.


coline a écrit:


Extrait du Jourde et Naulleau : A propos de Marc Lévy
laugh
3/ Grammaire, vocabulaire

Marc Levy écrit dans Et si c'était vrai:

1- Quand il lui demanda comment connaissait-elle son prénom, elle répondit qu'elle était déjà là bien avant qu'il n'emménage.
2- ...imposant bâtiment de style néoclassique construit au début du siècle où, dans des dizaines de salles aux voûtes majestueuses, règne une atmosphère si différente à bien d'autres lieux semblables.
3- Il avait près de quatre-vingt suspects, dont l'un d'entre eux était peut-être en attente d'un don d'organe ou avait l'un des siens dans la même situation.
4- Green Street est une jolie rue bordée d'arbres et de maisons.

1 - Rétablissez la syntaxe normale. Profitez-en pour réviser les règles de l'interrogation indirecte.
2 - Trouvez quelque chose pour arranger la fin de la phrase.
3 - Supprimez la redondance de la relative, puis tentez de comprendre la fin de la phrase.
4 - Imaginez ce que pourrait être une rue qui ne serait pas bordée de maisons. Ne cédez pas au vertige métaphysique.

coline a écrit:
Le Jourde et Naulleau est un pastiche du Lagarde et Michard qui épingle quelques auteurs actuels...Lévy en fait partie.
Autre extrait de leur livre (ça me fait mourir de rire):


2/ Test de connaissance de l'œuvre de Marc Levy.

Vous répondrez aux questions suivantes, qui portent sur son plus grand succès romanesque, Serait-ce possible alors? (2016), vendu à 72 millions d'exemplaires et traduit en 243 langues (dont le dialecte Bororo). Attention! Ne relisez pas le roman avant de répondre.
rire

A/ Le personnage principal, Mike, est:


1 - Agriculteur;
2 - Chef du contentieux à la sécurité sociale;
3 - Designer.



Bl Il habite à:


1 - Guéret;
2 - New York;
3 - Knokke-le-Zoute.


C/ Sa mère s'appelle:


1 - Raymonde;
2 - Rachida;
3 - Eleanor.


D/ Sa voiture est


1 - Une Daimler V12;
2 - Une Trabant;
3 - Une R 8.


E/ Les derniers mots prononcés par Virginia, sa fiancée, au terme de son agonie, sont:


1 - Tiens, tu voudrais bien me remonter l'oreiller, s'il te plaît?
2 - Mon amour, serre-moi fort, je veux que tu saches, avant que la mort nous sépare à jamais, que chaque instant avec toi fut comme une éternité de bonheur.
3 - Ouille!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19337
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 17:15

marc et cie a écrit:


ce qui peut vouloir dire qu'une auteure comme Barbara Pym ( que je n'ai pas lu donc je n'ai pas de jugement) n'a pas plus ou moins de valeur qu'autrefois même si elle est lu actuellement et qu'elle correspond simplement aux goûts de notre époque. Je suis d'accord avec toi pour dire que chaque époque croit avoir le meilleur goût. La notre qui est pourtant particulièrement lamentable n'échappe pas à la règle. Après il y en a qui profite du système. Marc Lévy même si j'aime bien doit en faire partie. Houellebecq, aussi. Je pense cependant  que les bons écrivains sont éternels, transcende les modes et ont beaucoup de chance d'être reconnu de leur vivant ( ce qui ne veut pas dire qu'ils vendent des millions de livres). Même si bien sûr il doit y avoir des exceptions dont tu me citera sûrement quelques exemples. (j'aimerais bien)

Je ne suis pas sûre de bien suivre ta pensée, un auteur pour être considéré comme important et éternel, doit être reconnu à toutes les époques, et donc la sienne obligatoirement ?
Je ne vais pas tâcher d'être originale, mais le premier contre exemple qui vient à l'esprit est Stendhal, dont certains livres se sont vendus à des dizaines d'exemplaires, et dont le moins que l'on puisse dire qu'il n'a pas été remarqué par les spécialistes de son époque. Mais évidemment, tout dépend de ce qu'on appelle reconnaissance, et toujours citer Balzac, l'un des rares qui a reconnu le génie de son confrère. D'une façon prophétique, Stendhal a annoncé qu'il ne serait reconnu à sa juste valeur qu'à partir de 1880. Reconnaissance qui ne s'est pas démentie depuis.

Quand à Barbara Pym, on peut aussi discuter de ce qu'on appelle reconnaissance. Elle a toujours eu des critiques plutôt positives et un lectorat fidèle même s'il était réduit. Mais les éditeurs ont simplement considéré que ce n'était pas suffisant pour continuer à la publier. Et ce sont les spécialistes lors d'une enquête sur les auteurs injustement oubliés, où elle était la seule à être citée plusieurs fois, qui ont provoqués de nouvelles publications, des livres qui avaient précédemment été refusés. Quand à dire qu'elle correspond au goût de notre époque, on ne peut pas non plus l'affirmer, parce que la plupart des gens, comme toi même, ne la connaissent pas. Mais elle a toujours des lecteurs convaincus, dont certains sur ce forum. Certains de ses livres sont même édités en poche. Mais elle n'a jamais fait les têtes de gondole. C'était juste le premier exemple qui m'était venu en tête, puisqu'elle sur notre portail.

Et je trouve qu'il illustre bien, ce qu'à mon avis, Tina voulait dire (elle peut me démentir) : un auteur qui a lectorat réduit mais fidèle, des avis plutôt positifs des critiques, donc une certaine forme de reconnaissance, peut être interdit de publication du jour au lendemain, parce que la vente de ses ouvrages n'est pas assez lucrative. Dans son cas, elle n'a pas pointé au chômage, il faut dire qu'on était en période de plein emploi, mais a du exercer une activité professionnelle autre que celui de l'écriture pour vivre. Ce qui peut interférer avec l'écriture. Alors qu'après sa mort ses livres continuent à se vendre, à un rythme régulier.


coline a écrit:
Quand je lis le nom de Marc Lévy je repense au fameux Jourde et Naulleau.




Excellent, Colinette. Décidément, il faut revenir plus souvent. Tu nous manques.  bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc et cie
Main aguerrie


Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 50
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 17:55

non, en fait ça m'énerve qu'on s'en prenne toujours à Marc Lévy. Je ne suis pas un fan mais  c'est un rôle parmi d'autres, que j'estime très important, de faire rêver les gens. Alors, culpabiliser sans cesse les gens qui aiment le lire ça m'énerve. Il y en a qui lisent Proust, qui font semblant de le comprendre et de l'apprécier, mais qui n'en captent rien et se persuadent de le trouver génial uniquement parce que c'est Proust. Est-on un super héros parce qu'on lit de la grande littérature? Lesquels sont les plus ridicules? Et pourquoi certains auraient-ils le droit d'écrire des bouquins qui ne se vendent pas tandis que d'autres devraient juste se taire et aller bosser à l'usine?


Dernière édition par marc et cie le Sam 28 Juin 2014 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contespourleslutins.blogspot.fr/
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 18:22

ce qui est stigmatisé c'est le côté machine à thunes et formatage (et le public ne choisit pas forcément grand chose). ce qui se retrouve chez d'autres qui vendent moins ou pas mal quand même, mais en volume ça doit faire nettement moins.

le rêve, oui, la pluralité oui, surtout en fait. qu'on chercher à rêver ou à s'élever, et qu'on y arrive ou pas n'est même pas la question, mais pour une fois qu'on n'était dans les exemples autant en profiter.

chacun se fait son opinion s'il veut mais nous ne sommes pas là pour taper sur des lecteurs ou d'autres.

et puis le fait qu'on a le droit de lire ou Levy (je passe quand même mon tour) ou Proust ou un autre c'est ce qui compte. Prendre le risque ou la transgression de lire autre chose que ce qu'on est presque obligé de lire (ce qu'on doit nous vendre, ce qui correspond à notre catégorie socio-professionnelle ou je ne sais quoi), parce qu'on a le droit aussi, et que ça existe, ce n'est pas si anodin non plus.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc et cie
Main aguerrie


Messages : 479
Inscription le : 01/12/2013
Age : 50
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 18:34

animal a écrit:
ce qui est stigmatisé c'est le côté machine à thunes et formatage (et le public ne choisit pas forcément grand chose). ce qui se retrouve chez d'autres qui vendent moins ou pas mal quand même, mais en volume ça doit faire nettement moins.

le rêve, oui, la pluralité oui, surtout en fait. qu'on chercher à rêver ou à s'élever, et qu'on y arrive ou pas n'est même pas la question, mais pour une fois qu'on  n'était dans les exemples autant en profiter.

chacun se fait son opinion s'il veut mais nous ne sommes pas là pour taper sur des lecteurs ou d'autres.

et puis le fait qu'on a le droit de lire ou Levy (je passe quand même mon tour) ou Proust ou un autre c'est ce qui compte. Prendre le risque ou la transgression de lire autre chose que ce qu'on est presque obligé de lire (ce qu'on doit nous vendre, ce qui correspond à notre catégorie socio-professionnelle ou je ne sais quoi), parce qu'on a le droit aussi, et que ça existe, ce n'est pas si anodin non plus.  

c'est sûrement vrai que les gens ne choisissent pas forcément de le lire. Mais je pense qu'on a pas le droit de les culpabiliser. Si on y prend du plaisir pourquoi pas. C'est loin d'être un crime. Et je préfère nettement une personne qui avoue aimer lire Lévy a une autre qui fait semblant d'aimer Proust ou autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://contespourleslutins.blogspot.fr/
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Marc Lévy   Sam 28 Juin 2014 - 18:50

Citation :
Mais je pense qu'on a pas le droit de les culpabiliser.
il n'y a pas de crime, heureusement, l'idée c'est de rappeler qu'il y a énormément ailleurs. (et puis le "ah tu lis/regardes des trucs bizarres" ça vient vite aussi dans le monde de tous les jours).

pas lu Lévy mais lu Cartland aka BC et genre ou pas genre, je suis convaincu de la part de conditionnement et de nivellement par le bas qui va avec (et ça fait moyennement rêver).

"faire semblant", il est à craindre que les gens qui ont posté sur Proust y aient trouvé un réel intérêt, pourquoi faire planer l'ombre du "faire semblant" malgré eux. je suis d'accord pour le "ne pas culpabiliser" mais ça doit tenir dans les deux sens.

(rime qui tue avec confiance, yeah !)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marc Lévy   Aujourd'hui à 5:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Marc Lévy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réclusion à perpétuité pour le bourreau du petit Marc
» Justice : Marc Machin
» Normandie : Jean-Marc Barr et Bruno Solo en tournage sur la côte aujourd'hui et demain...!!!
» Je me présente, je m'appelle Marc MORTREUX
» Je suis content de m'être accroché à mon rêve - Jean-Marc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: