Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Richard Francis Burton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Richard Francis Burton   Ven 26 Déc 2008 - 17:07



Citation :
Le capitaine Sir Richard Francis Burton, né le 19 mars 1821 à Torquay, mort le 20 octobre 1890 à Trieste, est un érudit et polymathe britannique. Il fut tour à tour officier militaire, escrimeur, explorateur, écrivain et poète, traducteur, linguiste, orientaliste, maître soufi, ethnologue, diplomate et expérimentateur passionné de la plupart des perversions humaines.

Personnage flamboyant, il mena une vie romanesque et voyagea inlassablement dans tous les continents. Polyglotte extraordinaire, il connaissait 29 langues et 11 dialectes et maîtrisant l'arabe, fut l'un des premiers occidentaux à atteindre la Mecque, déguisé en pèlerin. Il en rapporta notamment des croquis et des mesures de la Ka'ba.

Au cours de sa carrière militaire et diplomatique, il servit d'abord en Inde en qualité de Capitaine de l'armée de la Compagnie anglaise des Indes orientales, puis brièvement durant la Guerre de Crimée. Il dirigea ensuite l'expédition de la Société Royale de Géographie qui devait aboutir à la découverte du lac Tanganyika en 1858. Il fut plus tard consul de Grande-Bretagne à Fernando Po de 1861 à 1864, à Santos de 1865 à 1869, à Damas de 1869 à 1871 et enfin à Trieste de 1871 jusqu'à sa mort survenue en 1890.

En plus de ses fonctions officielles, il fut l'auteur de quantité de livres et articles consacrés aux sujets les plus divers: voyages, escrime et ethnographie. On lui doit notamment la première traduction non expurgée des Mille et Une Nuits et du Kâmasûtra. Membre de la Royal Geographical Society, cofondateur de l'Anthropological Society of London, il fut fait chevalier de Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges en 1886.

Burton fut de son vivant l'objet de vives controverses et put passer aussi bien pour un héros que pour un scélérat.

Source : wikipedia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Richard Francis Burton   Ven 26 Déc 2008 - 17:08

Pas seulement son nom imposait que je lui ouvre un fil Wink



Voyage à La Mecque
Relation personnelle d'un pèlerinage à Médine et à La Mecque en 1853


Citation :
Présentation de l'éditeur
En 1853, Richard F. Burton entreprit un voyage clandestin à La Mecque ; la ville sainte de l'islam, interdite aux infidèles sous peine de mort, n'avait été visitée depuis la Renaissance que par onze Européens.
Le récit que Burton a laissé de son " pèlerinage " est un classique de la littérature de voyage du XIXe siècle. L'humour et la puissance d'évocation y côtoient sans cesse la plus époustouflante érudition
.


De la préface de Philippe Conrad :
Le voyage effectué par Burton en 1853 n’est donc en aucun cas une « première ». Notre officier de la Compagnie des Indes a été précédé dans les villes saintes par une dizaine d’Européens. Il n’a donc rien révélé de bien nouveau à propos de La Mecque et de Médine. En revanche, le texte du Pilgrimage to Al-Madinah and Meccah présente d’extraordinaires qualités narratives, soutenues par une excellente connaissance des mentalités et des comportements arabes.
[…]
Mais on laissera au lecteur le soin de découvrir ce récit dont le style vivant et coloré tranche sur celui adopté dans la plupart des récits de voyages contemporains.


Tout à fait d’accord avec cet avis. (Presque) aucun indice dans ce récit qui indique que ce voyage s’est fait il y a plus de 150 ans ! Les mots de Burton ont une fraicheur et honnêteté qui font plaisir. Son écriture est tout à fait ‘moderne’ et il arrive à ce que son lecteur a fait aussi un voyage à la fin du livre.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Richard Francis Burton   Ven 26 Déc 2008 - 17:08

Une lecture ‘complémentaire’ aux livres de Richard F. Burton est


Ilja Trojanow, Le Collectionneur de mondes

Citation :
Présentation de l'éditeur:
Majestueuse invitation au voyage, Le Collectionneur de mondes est une ouverture à l’autre dans ce qu’il a de plus dérangeant et de plus étranger. Quand il débarque en 1842 dans le Bombay des négociants d’épices et de porto, des marchands d’opium et des courtisanes à la peau de cuivre et aux doigts agiles, Richard Francis Burton est un jeune officier anglais de vingt et un ans à peine... À sa mort en 1890 à Trieste, il est devenu l’aventurier le plus extravagant, le plus énigmatique et le plus captivant du XIXe siècle ; linguiste orientaliste maîtrisant vingt-neuf langues, grand amateur de perversions et de passions humaines, Burton est l’auteur de la traduction originelle (inégalée à ce jour) des Mille et Une Nuits. Espion et génie du déguisement, il est le premier voyageur occidental à être entré dans La Mecque et Médine. Explorateur téméraire, il remontera les sources du Nil au péril de sa vie... Un an après son décès, sa veuve, par peur de révélations « trop impies », décide de brûler ses livres et ses carnets. Tandis que tous ces mots s’élèvent en fumée dans le ciel de l’Adriatique, on en voit peu à peu ressusciter les personnages et les lieux arpentés ou hantés par cet homme mystérieux aux mille visages et à la curiosité insatiable : l’Inde, l’Arabie, l’Afrique orientale... L’écriture sensuelle et poétique d’Ilija Trojanow nous convie à la découverte de l’existence inouïe de Richard Francis Burton ; il nous livre un formidable roman tout à la fois historique et d’aventures, librement inspiré de la vie de l’explorateur.



Si un poète s’éprend du personnage de son ‘roman’ – il y a du tout bon qui en résulte drunken

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Richard Francis Burton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Richard Francis Burton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brèves de covoiturage
» Ma Poupée Emily les Noces funèbres
» Exposition Tim Burton à Paris !
» Milo E. Burton ? Riding high and the nicest guy !
» Always & Forever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Voyages-
Sauter vers: