Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Bernard Pouy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mar 1 Mai 2012 - 18:31

Sous le vent
2012
Illustré par Joe G.Pinelli


Enfant, Pol rêvait à des ailleurs exotiques en regardant les cartes géographiques accrochées au mur de sa petite école de Bretagne centrale. Il s'était alors juré qu'un jour il lancerait une fléchette sur l'une d'elles et qu'il irait là où sa pointe se ficherait. Quand il revient de la grande guerre, le corps intact mais l'esprit abîmé, la tête pleine d'horreurs hurlantes, il se souvient de cette promesse et la fléchette se plante sur les Iles Sous-le-Vent.
Fuyant un continent dévasté et une ancienne vie où tout a changé, trahi par sa femme et Vincent, son meilleur ami, Pol part chercher l'oubli dans des contrées inconnues qui ne sont encore que des noms sur une carte. Aux Marquises, sous les alizés, il semble trouver une "sorte d'armistice de l'âme" dans cette nature puissante mais apaisée, et la douceur de vivre auprès d'une femme des Iles. Mais les souvenirs et les secrets ne peuvent pas être laissés derrière soi aussi facilement que les cendres de la vieille maison familiale qu'il a incendiée avant son départ...

La collaboration de Pouy et du dessinateur belge Joe G.Pinelli est encore une réussite, les illustrations vibrantes et expressionnistes du dernier accompagnant parfaitement l'écriture nerveuse, concise mais évocatrice du premier. D'autant que ce "roman noir" emprunte constamment au monde des couleurs. Pol est hanté par le brasier écarlate de la guerre, "un mot rouge, une parole de sang et de douleur, un son plat comme la mort", les "teintes du sang versé".
Citation :
Après la longue traversée où tout était couleur de plomb et d'orage, Pol avait découvert des couleurs où le rouge, l'incarnat, le grenat, le garance n'étaient plus dominants, il n'y avait que les petits remorqueurs, ceux qui tractaient les navires dans le chenal qui étaient encore peints de la couleur du sang. Tout le reste était un mélange de bleu et de vert, un camaïeu d'émeraude, d'outremer, de ciel minéral et de pétrole. Et pour la première fois, le bleu horizon, de Prusse ou de la ligne des Vosges, ne lui rappelait plus les uniformes: c'était un bleu paisible, marin, un azur lourd et habité, celui des profondeurs où de grands mammifères s'ébattent, un bleu d'orque et de baleine.
Pas étonnant alors qu'en filigrane de l'histoire de Pol et Vincent, se dessine petit à petit celle de l'amitié entre deux peintres célèbres, qui, tout comme celle de ces deux représentants en pâté breton, s'est terminée, selon la légende, dans la rancune, la folie et le sang. On lit alors d'un autre oeil la fuite de cette âme tourmentée vers les Iles Sous-le-Vent, qui n'est évidemment pas sans en rappeler une autre...

Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 2 Mai 2012 - 8:36

tu te fais rare avec tes commentaires Wink mais à chaque fois tu me donnes envie de tenter l'expérience..
celui-là je vais le noter tout de suite!

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 2 Mai 2012 - 12:43

Contente d'avoir suscité ta curiosité! Fratelli mérite aussi un coup d'oeil.

Pour les commentaires, pas toujours le temps et la disponibilité d'esprit, mais je vais faire des efforts, d'autant plus que j'ai fait pas mal de chouettes découvertes
récemment. Je suis rarement déçue ces temps-ci, tant mieux, pourvou qué ça dourrre.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 2 Mai 2012 - 18:45

nezumi a écrit:
Pour les commentaires, pas toujours le temps et la disponibilité d'esprit
ce n'était en aucun cas un reproche de ma part, toujours contente de te lire Very Happy

je vais aussi jeter un oeil sur Fratelli

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 2 Mai 2012 - 19:33

kenavo a écrit:
nezumi a écrit:
Pour les commentaires, pas toujours le temps et la disponibilité d'esprit
ce n'était en aucun cas un reproche de ma part, toujours contente de te lire Very Happy

je vais aussi jeter un oeil sur Fratelli

Je ne l'avais absolument pas interprété comme un reproche, mais comme un constat qui est tout à fait juste. sourire
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mar 4 Fév 2014 - 17:22


Sous le vent

Cela faisait un bout de temps que Nezumi avait parlé de ce livre… et voilà qu’enfin je suis passée à l’acte. Et quel émerveillement !

Le seul problème : si Nezumi se met à faire un commentaire, c’est très difficile de venir par après et en dire encore du nouveau.

À part que j’ai vraiment beaucoup aimé, une lecture qui se fait presque ‘toute seule’. Et les images en ‘communication’ avec le texte font de ce livre bien plus qu’un simple roman.

Très belle découverte et un moment de pure bonheur.

Fratelli m’attend dans ma PAL et je vais surtout continuer avec Joe G.Pinelli et ses albums, j’adore son graphisme.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mar 4 Fév 2014 - 19:05

Ah, très contente que tu l'aies enfin découvert, je savais que ce livre ne pouvait que te plaire.  Very Happy Alors maintenant il faut enchaîner avec Fratelli...

Je guette une nouvelle collaboration de ces deux auteurs, le graphisme de l'un accompagnant à merveille l'univers roman noir de l'autre, mais rien de nouveau pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 5 Fév 2014 - 15:00


Fratelli

Encore une réussite pour le duo Pouy/Pinelli (voir le très bon commentaire de Nezumi en bas de la première page)

Un roman noir, genre dans lequel j’embarque pratiquement jamais, qui m’a convaincue aussi bien du côté de l’histoire, racontée avec une certaine fluidité et pleine de jolies comparaisons, que du côté images de Pinelli. New York en noir et blanc (rares sont les petits points de couleurs ternes ici et là) pour une histoire sombre qui se déroule en 1946… sublime !

Tout comme Nezumi, je suis en attende de voir une prochaine collaboration de ces deux !






_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 5 Fév 2014 - 18:35

Hé bien voilà!  cheers 

Merci pour tes impressions et les photos, ainsi que d'avoir indiqué ce roman sur le fil Voyage à NY.
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Jeu 28 Aoû 2014 - 23:10

H4 blues

Un petit polar bien foutu pour un weekend détente. Titre embarqué un peu au hasard, devant plein de polars plutôt que de taper un nom déjà connu ou de l'autre côté de l'atlantique, pour réduire le choix j'ai opté pour du local. Le quatrième de couverture pouvait donner l'idée d'un truc qui bouge un peu, et détendu. Allons-y.

Nicolas, correcteur dans une maison d'édition vient de se faire lourder, son grand gamin qui rêve de surfer sur les vagues du libéralisme le désespère et sa femme s'éloigne en stage au Canada. A part ça, suite à un accident il lui manque une jambe et il s'est aussi fait voler sa voiture. Tout va bien donc.

En plus un ami de longue date meurt. Une mort de moins en moins claire alors que la compagne du dit ami demande à Nicolas d'enquêter. Plongée dans le passé pour cet ancien de Henri IV. Plongée discrètement dans un Paris entre deux eaux, un milieu entre deux. Des mauvaises rencontres et des femmes séduisantes ou ennuyeuses. Un hobby du côté du cinéma expérimental (les références doivent être justes en plus ?) un peu de musique (dommage pour Hawkwind, Lemmy était bassiste et non batteur) et le correcteur laisse quelques fautes vers la fin mais...

Ça lorgne du côté de Chandler, sans jouer l'imitation et en revendiquant la référence, comme ça reste à chercher bien de chez nous quand même. Souvenirs de Mai 68, ce qu'il faut de trucs et anecdotes (même classique comme le journal roulé serré en guise de matraque), de laisser aller et d'histoire qui se déroule pour que ça aille bien. Pour que comme le héros on se dépayse de notre quotidien et qu'on visite un peu, découvre ou redécouvre. Qu'on flatte tranquillement notre mélange de flemme et de pugnacité, notre curiosité mal domestiquée pour toutes sortes de choses.

Lecture fort sympathique, assez bien foutue pour qu'on ne pense pas à chaque page au cahier des charges mais qu'on se laisse embarquer sans se faire prier.

Bonne pioche et j'y retournerai forcément un jour, surtout après avoir relu le fil d'un autre œil.

Et puis Hawkwind, savagnin et comté comme signes de civilisation ça me va tout à fait !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 5 Aoû 2015 - 6:22


S63
Citation :
Présentation de l’éditeur
« J’ai recouvert le tableau avec une toile épaisse et je l’ai planqué dans un tas de ringardises à base de fleurs. Ce n’était pas le moment que quelqu’un d’autre voie ça… »
Au hasard d’une brocante bretonne, le narrateur déniche, pour la somme de vingt euros, un tableau sans intérêt, un de ces « excréments de l’art » qu’il affectionne. De retour à Paris, il est convaincu par son voisin que l’objet acheté pourrait être d’une certaine valeur et finit par gratter lui-même la couche de peinture qui permettrait d’aboutir à la réponse définitive. Et là, déconcertante surprise !
Voilà notre narrateur entraîné dans une enquête à rebondissements, où les œuvres d’un peintre névrosé du XVIIIe siècle cachent un étrange mystère. Quand le futur s’invite dans le passé… Par l’un des maîtres du roman noir, une histoire savoureuse qui interroge le rapport entre l’art, la mort, un téléphone S63, un autobus et un hélicoptère.

Grâce au message de Topocl, j’ai pris connaissance ce cette nouvelle collection de la maison d’édition Invenit.
À mon tour de faire une lecture d’un de ces récits d’objets.

Citation :
Raconter l’homme, c’est l’objectif de la collection Récits d’objets.
Le principe : inviter un écrivain à faire d’un objet du musée le cœur d’une fiction.

site du musée

Puisque je connaissais Jean-Bernard Pouy et que la présentation de l’éditeur m’intriguait, j’ai choisi de lire cette combinaison entre un S63 et un tableau, déniché dans une brocante.

Et le résultat est jouissant ! C’est trop bon…

D’une inventivité au plus haut point, j’ai adoré vraiment beaucoup cette lecture.

L’auteur s’amuse autant qu’il sait divertir son lecteur.

Sublime!


Extrait
Déjà, depuis le temps honni de ma jeunesse, j’avais toujours craint les musées que je visitais étreint par une terreur intense. Les parents devraient réfléchir deux fois et tourner sept fois leur dentier dans leur bouche avant d’emmener la chair de leur chair, le squelette de leur squelette, dans ces horribles morgues surpeuplées de fantômes. Picasso, c’est terrifiant, tous ces gens qui s’enfuient en morceaux qui ne se recollent jamais. James Ensor, c’est déprimant, toutes ces horribles couleurs criardes et éthérées. Van Gogh ou Jérôme Bosch, c’est un cauchemar, sans parler de la Vénus de Milo, en qui les enfants voient une grande mutilée, et sans parler de toutes ces autres femmes difformes aux fesses hottentotes ou callipyges. Et Saturne, le vieillard lubrique de Goya, qui déguste monstrueusement ses enfants, ces mêmes enfants que les parents traînent dans les musées en dévorant leur mental de la même manière.



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11731
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 5 Aoû 2015 - 7:40

Donc, la collection entière, initiée par le Musée des Confluences (où je ne suis toujours pas allée honte ) pourrait être vraiment sympa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63648
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Mer 5 Aoû 2015 - 17:34

je vais en tout cas continuer avec l'un et l'autre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Bernard Pouy   Aujourd'hui à 5:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Bernard Pouy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Qui suis-je ?
» [Campagnes] RIVIÈRE SALÉE ET POINTE DES SABLES
» BON ANNIVERSAIRE EDOUARD...1+1+1+1+etc...
» intervention de Jean Lassalle
» Jean de Lattre de Tassigny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: