Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Toby Litt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 2:37



L'audacieux Toby Litt est né à Bedford en 1968. En quatre romans, Doux carnage, Qui a peur de Victoria About ?, Gang (Editions du Seuil) et Fantômes (Editions du Panama), il est devenu l'un des chefs de file de la nouvelle littérature anglaise. Se réinventant sans cesse, il s'est imposé comme un auteur culte.


http://www.tobylitt.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 2:49

J'ai découvert Toby Litt, il y a longtemps maintenant, au moment où est sorti Qui a peur de Victoria About?, c'est-à-dire en 2004.
Ce qui m'a attiré: la couverture, jugez par vous-même:

Un imprimé liberty qui ne laisse absolument rien présager du contenu.
Et quand on ouvre ce livre, on découvre des ratures, des annotations dans les marges. Bref, je l'ai acheté, très attirée.
ET j'ai eu un coup de coeur!


Qui a peur de Victoria About ? Vingt-sept ans et déjà plusieurs best-sellers à son actif, cette romancière anglaise égocentrique et vaniteuse décide de créer l’événement en poussant l’auto-fiction à son paroxysme. Inspirée par “ La promenade au phare”de Virginia Woolf, Victoria, avec l’aide de Simona son éditrice et confidente, parvient à réunir dans une maison de bord de mer louée à cet effet, pour un mois, une dizaine de personnes choisies avec soin. Son objectif est de rédiger un roman en direct live, une sorte de reality-fiction qui évoluera au fil du séjour. Les différents protagonistes ainsi rassemblés seront épiés et leur quotidien deviendra alors le sujet de la narration.
Victoria, somme toute amorale, a plus d’un tour dans son sac. En vue d’espionner les invités, elle place des caméras dans les chambres et autres points stratégiques de la maison. Elle installe les écrans dans le grenier. Aussi plus rien ne lui échappe…hormis l’entreprise en elle même.
Les journées se succèdent languissantes et sans surprise. Rien ne se passe comme prévu. Victoria excédée par la platitude des faits décide de passer au plan B. Mais elle sous-estime ses invités, devenus ses adversaires. Un faux-pas qui lui coûtera cher et dont elle ne sortira pas indemne…
Une caricature – genre postmoderne – de la chick-litt (Journal de Bridget Jones etc). Rédigé sous forme de manuscrit annoté, ce roman se lit comme un texte interactif et novateur, sous forme de huis clos victorien. Toby Litt nous livre un texte original, moderne, accompagné d'une réflexion brillante sur l'écriture du roman contemporain (il y a de nombreux clin œil aux romans victoriens, à Agatha Christie et surtout un bel hommage à Virginia Woolf).
(Amazon)

C'est un roman très original, par l'histoire, l'écriture, la présentation. Moi j'ai littéralement adoré car il est à la fois très moderne mais aussi faisant référence à des classiques littéraires.
Dans la présentation ci-dessus, un parle de caricature de la chick-litt; je ne l'ai pas ressenti ainsi, et ce qui est certain, c'est que ce roman est bien plus profond et machiavélique qu'un Bridget Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 2:54

DOUX CARNAGE:

Conrad Redman a vécu une belle histoire d'amour avec la jeune actrice Lilian Irish. Mais depuis six semaines, il n'habite plus avec elle. Lilian a mis un terme à leur relation. Aussi est-il très surpris lorsqu'elle lui fixe rendez-vous au "Le Corbusier", un restaurant huppé de Londres, pour un dîner en tête-à-tête. À peine ont-ils passé commande qu'un inconnu leur tire dessus à six reprises. Il est arrêté par la police mais refuse d'expliquer son geste. Lilian est morte sur le coup, et Conrad, sorti du coma au bout de six semaines, doit passer plusieurs mois d'hôpital où il apprend à se déplacer en fauteuil roulant. À sa sortie, il découvre que Lilian a fait de lui son légataire universel, et hérite de son appartement. Par une confidence de la mère de son ex-amie, il apprend qu'au moment de sa mort, Lilian était enceinte. Peut-être de lui ? Peut-être d'un autre amant ? L'examen des communications téléphoniques passées par Lilian le jour même de sa mort l'intrigue. La police semblant avare de renseignements, Conrad décide de poursuivre sa quête dans l'espoir de découvrir la vérité sur ce carnage. (Amazon)

Je l'ai lu peu de temps après Qui a peur de Victoria About? mais là, ce ne fut pas un coup de coeur.
Une lecture agréable et intéressante mais pas inoubliable, malgré un bon rythme soutenu; la preuve, je ne pourrai pas vous en dire plus,ma lecture est trop ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 8:31

Je note dans un coin le truc de Virginia.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 8:35

Queenie a écrit:
Je note dans un coin le truc de Virginia.

Pour le moment il est chez Marie mais je peux le cercler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Toby Litt   Lun 29 Déc 2008 - 8:43

Sophie a écrit:
Queenie a écrit:
Je note dans un coin le truc de Virginia.

Pour le moment il est chez Marie mais je peux le cercler.

Why not.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Toby Litt   Mar 30 Déc 2008 - 22:24

Je n'en ai lu qu'un de Toby Litt qui s'appelait 'Deadkidsong' et c'était vraiment un bon roman, une histoire de gosses qui jouent aux petits soldats et d'un père tyrannique et manipultateur. J'avais noté de lire d'autres titres de lui. C'est d'ailleurs un amateur de littérature éclairé et il tient (ou tenait) une rubrique sur le site des livres Penguins, ou chaque mois il parlait d'un de ses livres cultes, c'était intéressant. Tiens, il faut que je vérifie si ça existe toujours !..

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Qui a peur de Virginia About ?   Jeu 7 Mai 2009 - 15:21

Qui a peur de Virginia About ?

Le thème me plaisait pas mal, cette histoire d'enfermer des gens dans une maison, de les observer, et en tant qu'écrivain de retracer leurs petites histoires.
Mais je trouve que ça ne dépasse pas le simple divertissement... et qu'à la longue parfois, ça ennuie.

C'est de la chick-litt pure et dure.

En tout cas, Toby Litt arrive bien à nous faire croire que c'est écrit par une femme, écrivain, qui se la pète à mort, se croit au-dessus de tout et de tout le monde. Le ton m'a sacrément fait penser à celui de Des gens comme les autres d'Alison Lurie dont j'ai parlé ici. Cette sorte de condescendance à se croire mieux et plus avisé que tout les autres...
C'est sur ça fait parti du personnage.
J'aurais aimé qu'au bout d'un moment, on est réellement la version des autres personnages... Le regard de Virginia About était assez creux, superficiel, nombriliste et ... vraiment peu intéressant à la longue.

J'ai trouvé que toute l'ambiance du roman tombait à plat au fur et à mesure que les pages s'enchaînaient (à un moment Virginia dit qu'il faudrait qu'elle rajoute des descriptions dans la version finale de son livre... et en effet ça manque... en fait, ça manque de distance, réellement, à tous points de vue. Cette Virginia finissait par me désintéresser complètement d'elle-même et des autres).

Mais au moins c'est un bouquin tout léger qui se lisait parfaitement bien avant de sombrer dans le sommeil.

(Désolée Sophie qui m'a prêté ce livre, mais c'était vraiment pas trop "mon" truc)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Toby Litt   Ven 8 Mai 2009 - 22:52

Tu n'as pas à être désolée Queenie; j'en suis à me demander, après avroi lu des avis moins enthousiastes que le mien, si ce roman me plairait toujours autant: j l'ai lu à sa sorite donc il n'y a pas loin de 10 ans; et en 10 ans, on change!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toby Litt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toby Litt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/RÉSERVÉ) COLLEGUE & RIVALITE - toby regbo, chace crawford, sebastian stan
» Il va falloir que je me décide pour le siége de grand...
» Fiches pratiques sur la propriété littéraire et artistique
» Pretty Little Liars
» (M/LIBRE) TOBY REGBO ? j'ai vu spectacle pire que celui-ci.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: