Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jim Lynch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Jim Lynch   Mer 31 Déc 2008 - 15:45



Biographie de l'auteur
Jim Lynch a remporté des prix de journalisme et publié ses nouvelles dans plusieurs magazines littéraires. En tant que reporter à l'Oregonian, il a passé quatre ans à Puget Sound, la région décrite dans ce roman. Natif de l'Etat de Washington, il pratique la voile à Olympia, où il vit avec son épouse et sa fille. A marée basse, son premier roman, a été publié dans neuf pays.

Source: éditeur



On a fait une Lecture en commun pour cet auteur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Lun 3 Mar 2014 - 8:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Mer 31 Déc 2008 - 15:46


À marée basse

Citation :
Présentation de l'éditeur
Le jeune Miles sort souvent de chez lui en secret pour explorer les eaux de la haie de Puget Sound, dans l'Etat de Washington. Une nuit, à marée basse, il découvre une créature marine rarissime échouée dans la vase. Il devient alors la vedette locale, assailli par d étranges personnes qui ne savent pas s'il s'agit d'un simple observateur, d'un intrépide ou d'un éventuel prophète. Mais Miles a bien d'autres préoccupations. Il doit prendre soin d'une vieille dame un peu médium et empêcher le divorce de ses parents, sans oublier son ancienne baby-sitter, qu'il tente maladroitement de séduire... Au cours de cet été pas comme les autres, il va apprendre à décrypter les mystères de la vie et ceux de la mer.


Le récit du jeune Miles, garçon de 13, presque 14 ans - raconté de la voix d’un Miles plus âgé.. bien qu’on ne va pas savoir beaucoup plus du futur que cet été extraordinaire qu’il va vivre.
Un roman qui gagne quand même à cause de cette perspective parce que l’auteur peut donner plus de raison à son jeune héros dont il aurait plus de problèmes à convaincre le lecteur en laissant la parole à un garçon de 13 ans.

Non, je ne peux pas dire que je m’intéresse à la vie des palourdes, des calmars et autres animaux que Miles collecte lors des marées basses. Mais la façon dont Jim Lynch fait la combinaison entre les descriptions de cette vie des océans et la vie de Miles, m'a captivé. J’avais du plaisir à poursuivre ses excursions pendant la nuit, parce qu’il n’arrive pas à dormir quand il y a tant de choses à découvrir..

J’ai bien aimé son sujet subtil de démontrer comment dans notre vie médiatisée un événement un peu hors norme peut donner aux gens toutes sortes d’idées.

Décidément un auteur dont j’ai envie de suivre les futurs exploits…

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Jeu 5 Mar 2009 - 13:13

Nezumi a déjà succombé.. et je vous invite de découvrir ce livre, paru en poche Wink


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jim Lynch   Jeu 5 Mar 2009 - 13:24

Hé oui, le résumé me tentait beaucoup et en plus j'aime bien les histoires qui se déroulent dans le Nord-Ouest des USA.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Jeu 5 Mar 2009 - 13:40

Nezumi a écrit:
Hé oui, le résumé me tentait beaucoup et en plus j'aime bien les histoires qui se déroulent dans le Nord-Ouest des USA.
J'en garde de ce livre un très bon souvenir.. les romans/nouvelles avec enfants/jeunes gens sont souvent fragile entre naïveté et précoce..

je pense que Jim Lynch a bien trouvé le ton pour son petit protagoniste Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jim Lynch   Jeu 5 Mar 2009 - 13:40

Bon, je vais essayer de ne pas trop le faire séjourner dans ma PAL, alors! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Mar 31 Mar 2009 - 9:30

Juste parce que Nezumi a mis cette couv' en avatar et que ça m'a tellement plu que je suis venue faire un tour sur ce fil, et j'm'en vas noter le titre dans ma LAL !


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jim Lynch   Mar 31 Mar 2009 - 12:46

Cool, tu as bien fait! cheers
Je vous mets ma chronique sous peu pour, comme Kenavo, vous convaincre de lire ce roman attachant comme tout, avec des bouts de calamar géant à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Mar 31 Mar 2009 - 17:04

attentif tiens.. bonne méthode Nezumi d'attirer les lecteurs avec la couverture en avatar Very Happy
et
Nezumi a écrit:
ce roman attachant comme tout, avec des bouts de calamar géant à l'intérieur
j'attends déjà ton commentaire qui va être trop bon bounce

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Ven 1 Mai 2009 - 14:48

The highest tide

Cette narration, assez classique, d’un été d’adolescent, à l’âge des premiers émois, lorsque les parents autorisent une certaine liberté, se pare d’un reflet qui lui est propre grâce aux paysages marins du Pacifique, aux étendues de sable et à toutes les merveilles animales subtilement décrites par Miles. Mélange de naïveté et de maturité, ce personnage est tout à fait convaincant lorsqu’il décrit ses découvertes et les fait partager aux autres. Il éblouit alors son auditoire qui lui prête quasiment des qualités de prophète. Ces passages sont aussi passionnants pour le lecteur, qui comme moi, ignore tout du calmar géant et des mœurs des différents crustacés.
Il n’y a pas de longueurs, le rythme ne se relâche pas et le texte est plutôt poétique. Je ne peux que vous recommander de le découvrir, d’autant qu’il vient de sortir en poche (sous le titre A marée basse, inverse du titre d'origine).

Extrait :
Très tôt, j'ai appris que lorsque vous racontez aux gens ce que vous voyez à marée basse ils pensent que vous exagérez, alors qu'en fait vous essayez simplement d'expliquer des choses étranges et merveilleuses, aussi clairement que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jim Lynch   Ven 1 Mai 2009 - 16:03

J'ai aussi beaucoup aimé ce livre (cf mon avatar! Wink).

C'est un roman d'initiation tout à fait attachant et à priori assez classique (l'été de toutes les découvertes, premiers amours, difficultés avec les parents, avec les adultes, rencontre avec la mort...)

Mais ce qui le rend particulièrement intéressant, c'est cette idée que le monde, même une simple étendue de vase, recèle une vie grouillante et plein de merveilles et de choses étonnantes pour qui sait vraiment regarder, baisser le regard ou bien lever le nez.
Ce sont ces qualités d'observation qui rendent Miles différent des autres, exceptionnel et fascinant aux yeux d'adultes tellement coupés du monde naturel qu'ils ne le connaissent plus qu'à travers les média.

C'est drôle cette inversion de point de vue, dans la traduction du titre. Le titre américain, The highest tide, fait allusion au point culminant du roman, tandis qu'A marée basse, évoque, lui, l'exploration quotidienne de la plage par Miles, et les découvertes qu'il y fait.


Dernière édition par Nezumi le Ven 1 Mai 2009 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Ven 1 Mai 2009 - 16:07

Merci pour ton commentaire Kathel..
contente de voir que tu as eu autant de plaisir que moi à découvrir le monde de Miles Very Happy

et le moment que j'ai écrit ces lignes, Nezumi a ajouté son commentaire.. que je découvre avec autant de plaisir..

un livre à découvrir.. et un auteur à suivre Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jim Lynch   Ven 1 Mai 2009 - 16:15

kenavo a écrit:

un livre à découvrir.. et un auteur à suivre Wink

Je guette la sortie mi-juin de son prochain roman, Border Songs...

Citation :
By the acclaimed author of The Highest Tide, a story of contrary destinies further complicated by the border that separates them.

Six foot eight and severely dyslexic, Brandon Vanderkool has always had an unusual perspective—which comes in handy once his father pushes him off their dairy farm and into the Border Patrol. He used to jump over the ditch into British Columbia but now is responsible for policing a thirty-mile stretch of this largely invisible boundary. Uncomfortable in this uniformed role, he indulges his passion for bird-watching and often finds not only an astonishing variety of species but also a great many smugglers hauling pot into Washington State, as well as potentially more dangerous illegals. What a decade before was a sleepy rural hinterland is now the front line of an escalating war on both drugs and terrorism.

Life on either side of the border is undergoing a similar transformation. Mountaintop mansions in Canada peer down into berry farms that might offer convenient routes into the budding American market, politicians clamor for increased security, surveillance cameras sprout up everywhere and previously law-abiding citizens are tempted to turn a blind eye. Closer to home, Brandon’s father battles disease in his herd, and his mother something far more frightening. Madeline Rousseau, who grew up right across the ditch, has seen her gardening skills turn lucrative, while her father keeps busy by replicating great past inventions, medicating himself and railing against imperialism. And overseeing all is the mysterious masseuse who knows everybody’s secrets.

Rich in characters contending with a swiftly changing world and their own elusive hopes and dreams, Border Songs is at once comic and tender and momentous—a riveting portrait of a distinctive community, an extraordinary love story and fiction of the highest order.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Ven 1 Mai 2009 - 16:16

Nezumi a écrit:
Je guette la sortie mi-juin de son prochain roman, Border Songs.
cheers merci pour l'information... je note!

et en plus je réalise que je peux sortir l'auteur de la section 'à découvrir' Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jim Lynch   Dim 3 Mai 2009 - 18:25

"A marée basse"

À treize ans, le jeune Miles O'Malley paraît moins que son âge. Au grand désespoir de ses parents – et surtout de son père – sa croissance semble être au point mort : il ne mesure qu'1,47 m pour 36 kg, ce qui lui donne l'apparence d'un enfant d'à peine 10 ans.
Existe-t-il un lien entre ce déficit de croissance et les fréquentes insomnies dont Miles est victime ?
Ces longues heures sans sommeil, Miles les passe à arpenter les grèves à l'insu de ses parents ou à dévorer les ouvrages de la zoologiste Rachel Carson . La vie sous-marine est en effet la grande passion de ce jeune garçon qui est devenu incollable sur la vie et les mœurs de toutes les espèces animales relevant de cet écosystème.
Ses connaissances lui assurent même quelques revenus car pour la première fois en ces vacances d'été il vend des espèces animales aux aquariums publics ainsi qu'aux restaurants de fruits de mer de cette région de l'État de Washington.
C'est ainsi – ses parents ayant d'autres préoccupations que de s'occuper de lui – que Miles passe ses journées et ses nuits, explorant les laisses de vases et les anfractuosités des rochers de Puget Sound à la recherche de crabes, de bigorneaux, d'étoiles de mer et de palourdes en compagnie de son ami et « employé » Phelps, un gamin de son âge.
Quand il ne parcourt pas les grèves, Miles rend visite à Florence, une vieille dame quasi-impotente et un peu médium qui vit au bord de l'eau dans une maison sur pilotis encombrée de livres.
Mais c'est surtout vers Angie, la fille du juge Stegner, que vont les pensées de Miles. Cette jeune fille plus âgée que lui de quelques années est son ancienne baby-sitter. Miles éprouve un sentiment secret pour Angie, chanteuse et bassiste dans un groupe de rock local.
Mais Angie ne va pas bien, elle traîne son mal de vivre et n'hésite pas à consommer drogues et médicaments pour mettre fin à ses angoisses existentielles.
Mais la quiétude de cet été va être bouleversée par les étranges découvertes que va faire Miles au cours de ses virées au bord de l'eau. Ces évènements vont en effet troubler le calme de l'endroit et attirer toutes sortes de journalistes , de curieux et de personnages pour le moins illuminés.
Miles, qui est à l'origine de ces découvertes, va devoir faire face aux intrusions intempestives des chaînes de télévision locales et des reporters de tout poil. Il lui faudra aussi se garder des attentions d'une secte dont les membres voient en lui un jeune prophète, voire un enfant-messie.
Heureusement pour lui, le jeune garçon garde la tête froide face à ce déferlement médiatico-mystique, ne gardant en tête que quelques objectifs bien précis : sauver Florence des services sociaux qui veulent mettre la vieille dame en maison de retraite, sauver Angie Stegner de son mal de vivre, et aussi éviter que ses parents ne divorcent.
Voilà qui fait beaucoup pour un enfant de treize ans, mais c'est sans compter sur la suite des évènements et sur la sagacité d'un jeune garçon qui observe ses contemporains avec le même intérêt et le même détachement que celui qu'il porte sur les créatures marines qu'il collecte dans le sable.

Premier roman de Jim Lynch, « À marée basse » est un récit initiatique qui nous entraîne aux frontières de l'enfance et de l'adolescence. Miles, le jeune héros de cette histoire, passionné de zoologie et connaissant quasiment tout des modes de reproduction des animaux marins, s'interroge avec son ami Phelps sur la sexualité humaine, domaine encore inconnu pour eux, angoissant et empreint d'interdits, mais aussi irrésistiblement attirant . Ces questionnements typiques de jeunes pré-adolescents sont prétexte à de longues discussions entrecoupées de plaisanteries bravaches et d'observations sur l'anatomie des filles de leur collège.
Toutes ces questions, toutes ces peurs liées à l'avènement prochain de l'âge adulte : la sexualité mais aussi la vieillesse et la mort sont finement abordées dans ce roman et le jeune Miles verra s'approcher l'échéance de la fin de l'enfance comme le flux de ces marées qui le fascinent tant mais qui progressent inexorablement.
Au sortir de cet été, Miles aura beaucoup appris sur la vie et sur la société qui l'entoure. Le constat n'en sera pas forcément lumineux mais c'est avec une grande lucidité qu'il pourra aborder aux rivages de l'âge adulte.
Un roman fascinant empreint de tendresse et d'humour, qui sait nous parler des choses graves de l'existence sans tomber dans le pathos, la pédanterie ou une certaine facilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jim Lynch   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jim Lynch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: