Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Heinrich Böll [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Mar 2011 - 9:38

Après si longtemps, mes souvenirs s'éloignaient, mais tu en parles magnifiquemment bien! Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Jan 2013 - 20:57

je tente avec maladresse...

Les deux sacrements


Récit éclaté de trois générations d'allemands. Principalement trois hommes d'une famille d'architectes, mais pas seulement. Le même ton, la même écriture pour transcrire une vision complémentaire. Le récit gravite autour d'une abbaye sa construction par le grand-père, sa destruction par le fils mais ce n'est pas pour autant ce qui retient. Il y a les deux grandes guerres mondiales qui impriment leur marque durable, cependant ce n'est pas encore tout à fait ça qui maintient le livre.

La famille, la success story familiale à la fois contrariée et réussie ? ça compte mais n'en fera pas le total. Il va donc falloir prendre en compte ce qui n'est pas tant un suspens qu'un décalage. Les personnages sont mystérieux à leurs manières faites d'habitudes ne devant être changées mais ils sont surtout en décalage. Version facile ce décalage au passé et au présent est le décalage du choix du bien.

Il manquerait le cœur du problème. On ne peut pas penser que Böll n'a pas d'objectifs précis, de cibles pourrait-on se risquer à dire : des lois du sang, du pouvoir, du passé, mais le dessin est minutieux et complexe. Il ne délivre jamais ses personnages de leur apparence, de l'image qu'ils donnent ou doivent donner, ou ont donné. Il interroge du même coup l'accomplissement personnel, la réussite vis à vis de soi et de ceux qui comptent. ça devient compliqué et jamais trop dilué.

Et c'est là qu'interviennent la gamme des choix, des compromis, des aléas... et la coexistence des moments. En d'autres termes il y met les mains pour affronter l'histoire, la culture, l'individu et tout en même temps. On sent un profond dépit, un dégoût du passé proche mais encore des images qui l'ont révélé et de celles de la reconstruction aussi, car différentes mais semblables.

Spirale sombre et tourmentée, mais toujours précise, qui n'est pas qu'un règlement de compte avec le nazisme ou le pouvoir en général. C'est très gris et la lumière qui vient de personnes, sourires, attitudes irréalistes mais justes, de pur affect est la fondation du livre.

Si l'écriture en elle-même m'a moins séduit que lors de mes deux précédentes lectures de Böll, j'aurais été bien incapable de lâcher ce livre. On sent une omniprésence de la vie de l'auteur derrière et le contexte n'est évidemment pas qu'allemand, nous vivons certainement encore des mêmes légendes et des mêmes contraintes. Et l'interrogation est puissante chez Böll, remise en question ou rappel plutôt qu'interrogation. On ne voit pas de recherche de conclusion de boîte à cauchemars à refermer, de résolution, il cherche à tout prix, c'est possible, à esquiver, à refuser cette "petite histoire".

En plus de tout ce que les méandres du texte peut révéler et de ce que peut transmettre son atmosphère il y a de très pertinentes réflexions merveilleusement limpides. Une faculté à exprimer clairement une chose. Au nombre de celles qui m'ont marqué je retiens sa défiance vis à vis d'une grandeur morbide très 20ème, grandeur de la ruine ou du sacrifice, je ne sais trop comment le dire (ma compréhension n'est pas si précise elle !). Celle-là même que je peux admirer et dont le peux me régaler par ailleurs (Malraux ?).

Concret, clair (faux paradoxe pour la construction narrative du roman), édifiant ? mesuré, précautionneux, déterminé... très belle et très pertinente lecture. Grande lecture dont on ne sait trop comment elle se passe mais dont on sait que ça ne s'oubliera pas et que peut-être, souhaitons le, ça saura revenir en face ou venir peser et infléchir des comportements trop immédiats.

Peut-être faudrait il parler aussi de l'ancrage historique nommé à avant le nazisme, avec lequel la distance entretenue est remarquable, sans oubli possible...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Jan 2013 - 22:16

kenavo a écrit:

Mais est-ce que cet auteur a encore aujourd’hui un message ?

Je profite du changement de page pour rebondir sur cette question (tronquée en fait, il faut aller lire aussi la page précédente !). Lecteur enthousiaste je réponds oui, évidemment mais pourquoi, surtout après cette dernière lecture ?

Ce qui fait que ça accroche est potentiellement indépendant de l'époque racontée, il est narrateur d'une immersion sensitive immédiate dans un état qui se caractérise par une certaine acuité des sens et du sens qui n'empêche pas le doute bien au contraire. L'effet de présence réelle y compris à la frontière d'un absurde concret, principalement les ruines certes mais pas seulement, a un intérêt profond de réserve et d'observation mais aussi d'action. ça pourrait se comparer avec les nouvelles de Camus lues récemment pour le positionnement de l'individu dans son groupe et dans son milieu.

Ensuite le témoignage de l'époque est intéressant outre l'aspect documentaire pour la perspective et encore une fois la réserve, la défiance, des histoires de la reconstruction, l'oubli... volontaire et de la finitude, de la fin de l'histoire. Une sorte de message dans la continuité duquel nous vivons, argument de bon sens qui commencerait à s'essouffler (maybe) et qui chez Böll est ou absent ou nié par un état des choses et par la portée historique (magistral dans Les deux sacrements mais sans doute pas absent du reste). Le dépassement, la dynamique d'équilibre inachevé, l'impossibilité de fin et la limpidité du retour sur l'histoire sont massivement actuels. Surtout qu'il n'amalgame pas et ne limite pas son regard, son retour, à la brutalité de l'histoire ou à une économie désincarnée, il y a va d'un état individuel.

Il y a plein plein de choses que l'on peut tenter de retenir et regarder (et ne pas oublier, si possible).

J'aime beaucoup le choix du positionnement de l'auteur, l'absence de nihilisme, l'obstination lointaine qu'il dégage.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Jan 2013 - 22:55

Ma médiathèque possède 14 livres de cet auteur, au vu de vos commentaires j'emprunterai bientôt.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 20:26

je me souviens d'avoir beaucoup aimé Portrait de groupe avec dame, parce que malgré son épaisseur j'avais trouvé la manière d'utiliser certains thèmes très moderne (la façon de peindre un oeil de manière chirurgicale m'a longtemps poursuivie). La volonté aussi de présenter les personnages sans les rendre sympathiques, un peu lointains, un peu taiseux mais extraordinairement présents. Une façon de dire la douleur par l'absence de réaction, par une apathie positive (je ne sais pas dire autrement) assez osée mais aussi très sensible... Plein de petites touches de sensations me reviennent en mémoire au souvenir de ce livre... et animal donne envie de reprendre la découverte...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeJeu 10 Jan 2013 - 22:25

tu résumes très bien une impression vraie pour mes trois lectures !

un extrait, il ne faut pas trop se fier à son aspect de fragment autonome, en extrait ça doit avoir l'air trop fait, trop définitif. A noter aussi que beaucoup d'éléments comme l'apprenti menuisier, le billard, les ouvrières, la promenade même, se retrouvent à plusieurs reprises dans le livre et de différentes manières : en motif plus ou moins proche ou plus développés, explicités, narrés...


Citation :
A cinq heures, me mêlant au flot des ouvrières, je franchissais la porte cochère pour faire ma promenade systématique du samedi soir. J'apercevais des beautés voilées se rendant en fiacre à leur rendez-vous, des officiers attablés au café Fuhl devant des alcools violents au son d'une douce musique. Je faisais tous les jours quatre kilomètres, soixante minutes de marche, empruntant toujours le même itinéraire et toujours à la même heure. Car il fallait qu'on me vît toujours au même endroit à la même heure, vendeuses, banquiers, joaillers, prostituées, receveurs de tramway, commis, garçons de café et ménagères ; il fallait qu'ils me vissent, et ils me voyaient ; de cinq à six, le cigare à la bouche ; incongru, je le sais bien, mais je suis un artiste donc astreint au non-conformisme ; je peux même me permettre de m'arrêter auprès des joueurs d'orgue de Barbarie qui monnaient la mélancolie des jours fériés. Route de rêve passant par le PC de mes rêves ; mus par des fils invisibles, mes figurants aux articulations bien huilées ouvraient la bouche pour me donner la réplique que je leur consentais. Froide mélopée des boules de billard à l'Hôtel du Prince Henri ; blanc sur fond vert, rouge sur fond vert ; des mannequins arquaient les bras pour manier la queue, marquaient des points, réussissaient des séries, me tapaient fraternellement sur l'épaule : Ah oui ! oh non ! ah ! éblouissant ! oh ! pas de chance ! Et pendant ce temps, j'entendais les mottes de terre tomber sur mon cercueil, j'attendais déjà le cri que pousserait Edith au moment de mourir, devinais déjà le dernier regard que l'apprenti menuisier jetterait à l'aube sur les murs de sa prison.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Aoû 2014 - 20:12

Mini commentaire...

L'honneur perdu de Katharina Blum

Je viens de le finir . Au début je ne savais pas si je n´allais pas un peu m´ennuyer, tant le style (dans ce bouquin en tout cas) ressemblait à un rapport de police, assez froid énonçant les faits. Et puis j’ai fini par m’attacher. Je trouve qu’il a bien su rendre son personnage de Katharina Blum, substantiellement vivant. Il a bien décrit le harcèlement de la presse qui poussent les personnages à la violence, à leur destruction, à leur déchéance. J’ai bien aimé !

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeSam 13 Sep 2014 - 17:54

Je m'apprête à lire L'honneur perdu de Katarina Blum et Chien Blême, un recueil de nouvelles de Böll, auteur que je ne connais pas encore !!!
Que d'idées de lectures sur ce forum ! swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Sep 2014 - 19:44

Je viens de lire L'honneur perdu de Katharina Blum !
Voilà un livre à mettre entre toutes les mains pour mesurer l’impact sur l’opinion publique  de la presse à scandales, ou de tous ces médias de pacotille qui, sous prétexte de liberté d’expression, ne lésinent pas devant la manipulation, le travestissement d’informations, la diffamation et la calomnie.
Böll, je regrette de le découvrir si tard, est un solide écrivain de son temps, au sens sartrien du terme : un écrivain engagé, avec de réelles opinions sur la société dans laquelle il vit, et tend à nous les faire partager, sans aucune concession. Dans son viseur, les journalistes de la presse à sensations !
Un excellent petit livre, mené d’une main de maître qui révèle une Vérité, dont on sort indigné. Une main qui sait ce qu’elle a à écrire, donc, et qui l’écrit avec talent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
GrandGousierGuerin

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeLun 15 Sep 2014 - 9:43

Lilou a écrit:
Je viens de lire L'honneur perdu de Katharina Blum !
Voilà un livre à mettre entre toutes les mains pour mesurer l’impact sur l’opinion publique  de la presse à scandales, ou de tous ces médias de pacotille qui, sous prétexte de liberté d’expression, ne lésinent pas devant la manipulation, le travestissement d’informations, la diffamation et la calomnie.
Böll, je regrette de le découvrir si tard, est un solide écrivain de son temps, au sens sartrien du terme : un écrivain engagé, avec de réelles opinions sur la société dans laquelle il vit, et tend à nous les faire partager, sans aucune concession. Dans son viseur, les journalistes de la presse à sensations !
Un excellent petit livre, mené d’une main de maître qui révèle une Vérité, dont on sort indigné. Une main qui sait ce qu’elle a à écrire, donc, et qui l’écrit avec talent !
Merci Lilou !
Ton commentaire m'a rappelé combien j'avais aimé Böll dans Portrait de groupe avec dame. Par contre, je ne me rappelle pas du tout d'avoir eu les même impressions que celles que tu évoques ... Mais en cela rien d'étrange étant donne que j'ai lu ce livre il y a plus de quatre lustres. Pourtant j'en reste toujours ébloui ...
? Lustre ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Lilou
Espoir postal
Lilou

Messages : 40
Inscription le : 07/08/2014

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeMar 16 Sep 2014 - 19:17

Oui, le temps efface toujours les impressions… Dans tous les cas, la préface de Claude Bonnefoy présente ce petit livre comme une parenthèses dans la vie littéraire de Böll, une réponse de l'auteur aux calomnies de la presse à sensations allemandes dont il était alors victime.
Je n'ai pas lu Portrait de groupe avec dame, mais je vais tenter de le trouver. J'espère ne pas être déçue !
Merci de m'éclairer des lumières de tes lustres content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mai 2015 - 6:59

Après plusieurs ...dizaines d'années me voilà replongée dans Heinrich Böll grâce à animal, je lis en ce moment avec bonheur 'Les Deux Sacrements'.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Mai 2015 - 8:05

(tant mieux).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Mai 2015 - 0:43

Dans les années 80 Böll était un de mes écrivains préférés. J'avais particulièrement aimé "Portrait de groupe avec dame" et "La Grimace". La lecture de "Le Train était à l'heure" fut pour moi comme un coup de poing !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Mai 2015 - 11:31

ArenSor a écrit:
Dans les années 80 Böll était un de mes écrivains préférés. J'avais particulièrement aimé "Portrait de groupe avec dame" et "La Grimace". La lecture de "Le Train était à l'heure" fut pour moi comme un coup de poing !

C'était aussi un de mes écrivains préférés à la même période. Les Deux Sacrements me semble vraiment différent de ceux que j'avais lus auparavant.  Est-ce que c'est parce qu'il y a longtemps et que je ne me souviens plus ou Est-ce vraiment très différent, j'attends la fin du livre pour me prononcer.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Heinrich Böll [Allemagne]   Heinrich Böll [Allemagne] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Heinrich Böll [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Temps livraison depuis Allemagne
» Décès du dessinateur et caricaturiste Sid Ali Melouah
» Aristide Briand
» Condamnée pour avoir accouché à l'étranger
» ALLEMAGNE - UBOOT U1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: