Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ken Bugul [Sénégal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Ken Bugul [Sénégal]   Sam 3 Jan 2009 - 23:41

Ken Bugul





Texte de présentation copié sur le site Femmes écrivains et littérature africaine
http://aflit.arts.uwa.edu.au/


Mariètou Mbaye Biléoma — Ken Bugul est un pseudonyme qui signife en wolof : « personne n'en veut » — est née en 1947 dans le Ndoucoumane, au Sénégal. Après quelques années d'école primaire dans son village, Mariètou Mbaye entreprend des études secondaires au lycée Malick Sy de Thiès, puis passe une année à l'Université de Dakar où elle obtient une bourse d'études qui lui permet de se rendre en Belgique.
De 1986 à 1993 elle est Fonctionnaire internationale, successivement basée à Nairobi (Kenya), Brazzaville (Congo), Lomé (Togo) comme Chargée de Programmes dans la région Afrique d'une organisation non gouvernementale internationale s'occupant de programmes et projets de planification familiale (International Planned Parenthood Federation IPPF Africa Region). Depuis 1994, elle se consacre principalement à ses activités d'écrivain et son ouvrage Riwan et le chemin de sable a été couronné du prestigieux "Grand Prix littéraire de l'Afrique noire" en 1999. La même année, elle affirmait lors d'une interview organisée à l'occasion de la sortie de son troisième roman: "... j'écris et je m'occupe d'une PME qui fait la promotion et la vente d'objets d'art, d'oeuvres culturelles et d'artisanat. J'y inclus la gastronomie africaine. Je suis la veuve d'un médecin béninois. C'est dans son ancien cabinet que j'ai aménagé une galerie d'art, à Porto-Novo, au Bénin." Tout en continuant ses activités d'écrivaine, Ken Bugul est aussi animatrice d'Ateliers d'écriture en milieu formel (académique), informel (groupes sociaux) et en milieu défavorisé (réhabilitation, valorisation, estime de soi, intégration). Elle travaille également à la promotion d'œuvres culturelles, d'objets d'art et d'artisanat. (2008).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ken Bugul [Sénégal]   Sam 3 Jan 2009 - 23:42

Riwan ou le chemin de sable




La narratrice est une jeune femme africaine qui a reçu une éducation européenne, qui a vécu un peu partout dans le monde, mais qui n’a trouvé de bonheur nulle part et qui revient dans son village africain, où elle n’a plus non plus sa place. Elle se rend tous les jours dans la demeure du Grand Serigne, une sorte de marabout très renommé et respecté. Elle assiste à la façon dont il guérit un homme fou chargé de chaîne, Riwan, qui va devenir son serviteur, le seul autorisé à aller dans la partie de la maison réservée aux femmes. Car le Serigne en a plus de vingt, et tous les deux ans il en épouse une nouvelle. Nous suivons le destin d’une d’entre elles, Rama. Et puis un jour le Sergne décide aussi d’épouser la Narratrice, qui sera sa 28eme épouse.


J’ai bien aimé au début le style de l’auteur, l’alternance entre des paragraphes très écrits, et des phrases très courtes, très haché qui reproduisent le langage parlé. Et les dons de conteuse de Ken Bugul sont évidentes. Mais j’avoue que j’ai complètement décroché au moment où elle s’est mise à faire l’apologie de la polygamie au nom des traditions et des racines. Moi qui trouvait l’existence de ces femmes cloîtrées, remplacées systématiquement au bout de deux ans terrible, insupportable, je ne suis pas arrivée à croire que vivre comme cela était la seule manière de trouver le bonheur, dans l’acceptation, la soumission, l’attente. Et la fin de Rama est atroce. Cela ne me donne pas vraiment envie de continuer avec cet auteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ken Bugul [Sénégal]   Sam 3 Jan 2009 - 23:45

Ce que tu en dis est intriguant et donne envie de comprendre pourquoi elle adopte cette position, comment elle le justifie...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ken Bugul [Sénégal]   Sam 3 Jan 2009 - 23:51

C'est là que j'ai eu le plus de mal à suivre, et à être convaincue. Par exemple elle laisse entendre que la monogamie provoque la jalousie et donc la souffrance, et que la polygamie, et les traditions, l'acceptation du partage. Or d'ailleurs toute une partie de son livre le dément, elle parle même de violence physiques entre les femmes polygames. Et je n'ai pas trouvé les autres "arguments" plus convaincants.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ken Bugul [Sénégal]   Sam 3 Jan 2009 - 23:54

attentif tiens.. j'en avais vu ce nom pour la première fois quand tu nous en parlait sur le fil de la lecture en commun.. et d'après mes recherches j'étais intéressée..
je le suis un peu moins Wink
Mais merci quand même pour ce fil.. je vais toujours voir pour d'autres livres...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ken Bugul [Sénégal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ken Bugul [Sénégal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: