Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Robert Holdstock

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 31
Localisation : Lille

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 4 Jan 2009 - 0:50

Robert Holdstock A386

Robert Holdstock (1948-2009 ) est un auteur britannique connu pour ses oeuvres de fantasy mythique

Biographie a écrit:
Après avoir étudié en zoologie médicale, il se met à l'écriture en 1975. On lui doit une vingtaine de romans, dont en particulier la série de romans de La Forêt des Mythagos (La Forêt des Mythagos, Lavondyss, Le Passe-Broussaille, La Porte d'Ivoire). La trilogie Le Cycle de Raven été traduite en français, chez les Éditions du Seuil.

Parmi les prix littéraires qu'il a remporté, on compte le Prix World Fantasy du meilleur roman 1985 et le Prix British Science-Fiction 1984 pour La forêt des Mythagos, et le Prix British Science-Fiction du meilleur roman 1988 pour Lavondyss.
Bibliographie a écrit:

Œuvres traduites en français

La Forêt des Mythagos :

   * (en) Mythago Wood, 1984 (La Forêt des Mythagos, La Découverte 1987, trad. William Desmond), roman

   * (en) Lavondyss, 1988 (Lavondyss, Denoël 1991, trad. William Desmond), roman

   * (en) The Hollowing, 1994 (Le Passe-brousaille, Denoël 1996, trad. William Desmond), roman

   * (en) Gate of Ivory, 1998 (La Porte d'ivoire, Denoël 2001, trad. Patrick Marcel), roman
     l'édition française est suivie de La Femme des neiges (The Bone Forest)

Le Codex Merlin :

   * (en) Celtika, 2001 (Celtika, Le Pré aux Clercs 2003, trad. Thierry Arson), roman

   * (en) The Iron Grail, 2002 (Le Graal de fer, Le Pré aux Clercs 2004, trad. Thierry Arson), roman

   * (en) The Broken Kings, 2007 (Les Royaumes brisés, Le Pré aux Clercs 2007, trad. Thierry Arson), roman

Autres livres

   * (en) Earthwind, 1977 (Earthwind, Mnémos 2004, trad. Sandra Kazourian), roman

   * (en) Necromancer, 1978 (Nécromancien, Mnémos 2006, trad. Sandra Kazourian), roman

   * (en) Where Time Winds Blow, 1981 (Le Souffle du temps, Denoël 2004, trad. Laurent Calluaud), roman

   * (en) In the Valley of the Statues, 1982 (Dans la Vallée des statues et autres récits, Denoël 2004, trad. Philippe Gindre), nouvelles

   * (en) The Emerald Forest, 1985 (La Forêt d'émeraude, Mnémos 2003), roman
     novélisation du film La Forêt d'émeraude de John Boorman

   * (en) Merlin's Wood, 1994 (Le Bois de Merlin, Mnémos 2005), roman

   * (en) Ancient Echoes, 1996 (La Chair et l'ombre, Denoël 2006, trad. Florence Dolisi), roman
[center]


Dernière édition par mimi54 le Sam 30 Nov 2013 - 7:51, édité 1 fois (Raison : ajout de l'année de décès de l'auteur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 31
Localisation : Lille

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 4 Jan 2009 - 1:02

La Forêt des Mythagos : 1er tome


Robert Holdstock A387

Synopsis a écrit:


Dans un coin perdu du Herefordshire s'étend le bois de Ryhope, vestige d'une ancienne forêt remontant à la dernière glaciation ; un bois tellement dense qu'il paraît impossible d'y pénétrer au-delà d'une certaine limite. George Huxley, qui s'est établi avec sa famille à l'orée de Ryhope, est pour d'obscures raisons obsédé par cette forêt, par l'idée d'en explorer les profondeurs ; une obsession qui le conduit à négliger sa femme et ses enfants. Après sa mort, en 1946, ses deux fils se retrouvent à Ryhope où, grâce aux carnets qu'il a laissés, l'étrange vérité leur est peu à peu révélée : dans ce coin de l'ancienne Angleterre, il semble que l'inconscient collectif humain soit capable de donner vie aux peuplades des mythes et des légendes.

Avis :

La forêt des Mythagos est assurément l'un des meilleurs livres de fantasy qui existe.

Il fait parti de cette branche de la fantasy que j'adore, celle qui s'incruste dans le réel. Qui vient tout bouleverser petit à petit. Celle qui aiguise petit à petit l'imagination du lecteur. Ce que Holdstock a compris, son livre mettant du temps à démarrer, nécessaire car nous permet de nous laisser baigner dans l'atmosphère étrange de cette forêt. Forêt qui petit à petit se met à agir et ou la mythologie notamment celle anglo-saxonne prend vie. On scrute alors les arbres en se demandant si Arthur Pendragon ne voyage pas par hasard dans cette forêt. Qui sait ?
Servi en plus d'une écriture superbe. Pour tous fans de Fantasy, c'est un roman à avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 4 Jan 2009 - 9:01

J'ai le coffret des 4 tomes chez moi, il reste juste trouver le temps de le lire. Tu me donnes envie en tous les cas, mais comme les posts des autres Parfumés me donnnent 10 envies par jour hs

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 31
Localisation : Lille

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 4 Jan 2009 - 14:50

Surtout qu'en lisant le premier tome, tu va pas pouvoir t'arrêter. ^^
Va falloir dès que j'ai le temps que j'achète le reste de la série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 27 Déc 2009 - 22:41

Avec du retard - Robert Holdstock : 1948- 29/11/2009.

Avilion, son dernier roman du cycle La Forêt des Mythagos, paraîtra en Français en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 20:04

La forêt des Mythagos


C’est le premier tome du cycle, celui dans lequel est posé l’univers, ses principes de fonctionnement, et dans lequel un certain nombre de personnages dont on parlera ensuite feront leur apparition.

Nous sommes en Grande-Bretagne à la fin de la deuxième guerre mondiale, un monde difficile, entre les morts et les gens qui sont revenus irrémédiablement marqués par la guerre. Le narrateur, Steve, est un de ses soldats de retour, un retour qu’il retarde en fait le plus possible, jusqu’au décès de son père. Il revient à ce moment rejoindre son frère dans la maison de Oak Lodge, à la lisière de la forêt de Ryhope. De son vivant, son père était obsédé par cette forêt, dans laquelle il faisait de longs et réguliers séjours. Et le frère de Steve, Christian semble maintenant adopter la même attitude. Steve se laissera à son tour happer par cet endroit, qui semble produire des créatures étranges, issues des esprits des gens qui la traversent, et au-delà, de l’inconscient collectif. Chacun y part à la recherche de soi-même, des fantômes et fantasmes qui l’habitent.

C’est incontestablement un livre original dans l’univers de la fantasy, pas de jeune héros venu au monde pour sauver l’univers, pas de magie à proprement parlé, mais des rêves, des archétypes, des mythes. Qui se révèlent ensorcelants et mortels, et dont il est très difficile de se libérer. L’écriture est soignée. J’ai été plutôt séduite par ce livre, même si je ne trouve pas parfait. Je trouve quand même le rythme trop lent, l’auteur prend le temps de décrire des petites choses, des mini événements, des sensations diffuses. Certes, tout cela finit par prendre sens, mais par moments on s’impatiente et on voudrait en venir au fait. Le livre est découpé en deux parties, ce qui précède l’entrée dans la forêt, et le voyage à l’intérieur de la forêt, le morceau de résistance. Et c’est la première parties que je trouve par moments un peu poussive, on voudrait que cela démarre enfin. La deuxième partie est à mon sens plus réussie, en sachant que l’auteur ne donne pas les clés de tout ce à quoi le lecteur assiste, il faut reconstituer un sens soi même aux événements. Et on peut trouver cela un peu frustrant quand même. Mais c’est vraiment un livre qui ne ressemble pas aux autres livres de fantasy, et qui à mon sens se situe très au-dessus du niveau moyen du genre. Cela dit, je ne suis pas sûre qu’il convaincra les réfractaires des qualités de ce genre de littérature.


Lavondyss


Dans ce deuxième tome du cycle, nous suivons Tallis, la demie sœur de Harry Keeton, entré dans la forêt de Ryhope avec Steve Huxley, et qui n’en est jamais ressorti. Tallis qui a un souvenir très fort de son demi frère, a d’étranges visions, des voix qui lui parlent, fabrique des poupées et des masques et veut partir dans le forêt pour retrouver et ramener Harry. Elle le fera à 13 ans.

Ce deuxième volume est construit sur le même principe que le précédent, une bonne moitié consacrée aux événements avant l’entrée dans la forêt, et une deuxième moitié à la traversée de la forêt. Et là aussi, j’ai trouvée la première partie un peu longue, avec plein de petits faits dont on ne voit pas forcement l’intérêt. La partie dans la forêt est aussi plus réussie, même si je trouve quelques longueurs vers la fin, même si cette fin elle-même est plutôt surprenante et réussie. Dans l’ensemble, je trouve ce deuxième volume plus satisfaisant, les choses sont plus construites, l’auteur nous donne d’avantage d’explications sur ce qui se passe, et on voit de plus près le monde de la forêt, et à mon sens les personnages sont plus attachants.

Mais il faut s’adapter à ce rythme toujours lent, à ne pas avoir toujours d’explications à ce à quoi on assiste

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 21:26

Arabella a écrit:
Je trouve quand même le rythme trop lent, l’auteur prend le temps de décrire des petites choses, des mini événements, des sensations diffuses. Certes, tout cela finit par prendre sens, mais par moments on s’impatiente et on voudrait en venir au fait. Le livre est découpé en deux parties, ce qui précède l’entrée dans la forêt, et le voyage à l’intérieur de la forêt, le morceau de résistance. Et c’est la première parties que je trouve par moments un peu poussive, on voudrait que cela démarre enfin. La deuxième partie est à mon sens plus réussie, en sachant que l’auteur ne donne pas les clés de tout ce à quoi le lecteur assiste, il faut reconstituer un sens soi même aux événements.
Je n'ai pas su faire preuve de suffisamment de persévérance que pour atteindre cette deuxième partie qui semblerait plus intéressante que la première, le trop de lenteurs et de longueurs ont eu raison de ma patience Sleep
Et comme le deuxième tome présente la même construction, je crois que je n'aurais pas pour autant le courage d'entamer Lavondyss, bref je passe totalement à côté de ce cycle tant il n'a pas su me charmer comme je me l'avais imaginé jypeurien

Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeVen 6 Aoû 2010 - 21:30

Je pense en effet que si tu n'as pas accroché au premier, tu n'accrocheras pas non plus au second, même si pour ma part je l'ai trouvé plus intéressant. Mais l'écriture, le rythme, l'univers sont très proches, et je comprends qu'ils soient rédhibitoires pour certains lecteurs. Même si cela m'a un peu agacé, j'ai malgré tout pu rentrer dedans et y trouver un plaisir certain, même si ce n'est pas ce que j'ai lu de mieux dans ma vie de lectrice.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 19:48

La femme des neiges


Cette longue nouvelle, ou court roman se trouve en dernière position de l'édition Folio, mais en fait elle a été publié en troisième, et dans d'autres éditions elle garde cette place. J'ai donc choisi de la lire après les deux premiers romans.

Nous revenons dans ce récit à des événements antérieurs au premier roman, La forêt des Mythagos, et les personnages principaux en sont les membres de la famille Huxley, et surtout le père, George, dont nous découvrons certaines des explorations de la forêt. Nous voyons aussi les relations qu'il entretenait avec Jennifer sa femme, et son plus jeune fils, Steve, le personnage principal de La forêt des Mythagos.Je dois dire que c'est pour le moment l'opus que j'ai, et de loin, le plus apprécié. Il n'y a pas ces longues et minutieuses descriptions que l'on trouve dans les deux premiers romans du cycle, le récit est beaucoup plus nerveux et va plus rapidement à l'essentiel, et je trouve les personnages beaucoup plus convaincants et finement analysés.

Je me demande du coup, si la forme la plus adaptée à ce cycle, qui regorge d'imagination et d'excellentes idées, n'aurait pas été un ensemble de longues nouvelles, abordant tel ou tel aspect, tel ou tel personnage à un moment clé, plutôt que ces très longs romans, qui manquent un peu de rythme.


_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeJeu 12 Aoû 2010 - 20:19

Arabella a écrit:
Je me demande du coup, si la forme la plus adaptée à ce cycle, qui regorge d'imagination et d'excellentes idées, n'aurait pas été un ensemble de longues nouvelles, abordant tel ou tel aspect, tel ou tel personnage à un moment clé, plutôt que ces très longs romans, qui manquent un peu de rythme.

C'est ce qu'a fait Andreas Eschbach avec son fameux Des milliards de tapis de cheveux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 15 Aoû 2010 - 20:05

Le passe broussaille



Ce tome a pour personnage principal Richard Bradley, le père d'Alex, ami de Tallis, héroïne du deuxième tome, Lavondyss. Un contact s'établit entre Alex et Tallis, et le jeune garçon disparaît à son tour dans la forêt des Ryhope. Son père accepte d'abord l'idée de sa mort, mais de mystérieuses visites remettent en cause cette certitude et il s'embarque à son tour dans l'aventure, à la suite d'explorateurs qui ont établit une base de recherche dans la forêt d'où ils partent à la découverte des différents chemins, et d'où Alex semblent de plus en plus présent, modifiant l'univers jusque là en grande partie façonné par George Huxley.

Malgré un fil rouge, la recherche d'Alex, ce livre comprend en fait plusieurs aventures, et de nombreux personnages. D'une certaine façon, lorsque suite à La femme de neige, je m'étais demandé si la forme d'un ensemble de longues nouvelles n'irait pas mieux à ce cycle, j'avais en partie anticipé la forme de ce quatrième opus. Et à mon sens il est plus réussi que les deux premiers volumes. Je trouve que c'est un cycle qui se bonifie au fur et à mesure que l'on avance dans les volumes. Mais il me paraît difficile de sauter les étapes et de commencer par exemple par celui-ci, parce que l'auteur suppose que le lecteur a lu ce qui précède, ne fait pas de rappels, ou très peu, et certains éléments risquent d'être difficilement compréhensibles ou tout au moins n'auront pas le même intérêt, si on ne sait pas ce qui a précédé. Mais encore une fois, c'est un cycle à éviter si on veut quelque chose qui aille vite.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 19:03

La porte d'ivoire


C'est en principe le dernier tome du cycle. Nous revenons dans celui à Christian, fils de George et frère de Steven avec qui nous avons fait connaissance dans le premier opus. Dans celui-ci, nous suivons donc Christian dans la fameuse forêt, avant son retour avec la bande de pillards, et son changement total. Disons que cette histoire me paraît en contradiction flagrante avec les événements décrits dans la deuxième partie du premier volume, mais en même temps, c'est un roman vraiment réussi, les aventures de Christian sont bien plus intéressantes que celles de Steven, et nous sommes presque de suite dans le coeur de l'action, c'est à dire dans la forêt. Il y a aussi pas mal de personnages intéressants, et les légendes s'intègrent d'une façon plus naturelle à l'ensemble du récit que dans les tomes précédents.

Je trouve de toute façon que le cycle est plus intéressant à partir de son milieux, le premier volume est très (trop) long à se mettre en route, même si un certains nombre de détails auront leur importance dans la suite, il y en a trop, qui paraissent pas vraiment essentiels, qui ralentissent l'action. Ce n'est jamais très rapide jusqu'à la fin, mais progressivement un rythme se met en place, et on a moins de descriptions. L'univers créé devient aussi plus riche et cohérent, et à la fin on a du mal à s'en détacher : s'il y avait un autre volume, je le lirais. Peut être pas un choc littéraire majeur, mais une lecture fort agréable pour les vacances.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 19:07

Ah, tu as fini par l'extirper de ta PAL alors ? sourire
Je ne l'ai pas emmené dans mes bagages cet été alors je découvrirai tes commentaires après ma lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 19:30

J'attends ton avis avec grand intérêt Nezumi. Juste soit prête à ce que le rythme soit très lent au début, mais le cycle gagne progressivement en intérêt, donc il ne faut pas se décourager au départ comme Sentinelle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitimeDim 22 Aoû 2010 - 21:12

Moi aussi, je serai très intéressée de lire les tiens, d'autant que tu sembles les avoir bien développés...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Robert Holdstock Empty
MessageSujet: Re: Robert Holdstock   Robert Holdstock Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Holdstock
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le centre de loisirs de l'école Robert Doisneau
» Le Havre - Rue de la Comédie > Rue Robert de la Villehervé
» Groupe scolaire Robert Doisneau : informations, photos et vidéos
» Groupe scolaire Robert Doisneau : Appel à mobilisation
» Robert Bob NOODY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: