Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alessandro Baricco [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Alessandro Baricco [Italie]   Jeu 25 Fév 2016 - 9:59

J'ai aimé tous les livres lui de lui, des livres tellement différents dans les sujets , des tours de magie qui sortent de son imagination, c'est la raison pour laquelle j'ai dit que c'était un prestidigitateur et au final c'est toujours captivant  (pour moi bien sur)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Alessandro Baricco [Italie]   Ven 8 Avr 2016 - 5:45


La jeune épouse
Citation :
Présentation de l’éditeur
Italie, début du XXe siècle. Un beau jour, la Jeune Epouse fait son apparition devant la Famille. Elle a dix-huit ans et débarque d'Argentine, car elle doit épouser le Fils. En attendant qu'il rentre d'Angleterre, elle est accueillie par la Famille. La Jeune Epouse vit alors une authentique initiation sexuelle : la Fille la séduit et fait son éducation, dûment complétée par la Mère, et le Père la conduit dans un bordel de luxe, où elle écoutera un récit édifiant, qui lui dévoilera les mystères de cette famille aux rituels aussi sophistiqués qu'incompréhensibles.
Mais le Fils ne revient toujours pas, il se contente d'expédier toutes sortes d'objets étranges, qui semblent d'abord annoncer son retour puis signifient au contraire sa disparition. Quand la Famille part en villégiature d'été, la Jeune Epouse décide de patienter seule, une attente qui sera pleine de surprises.
Avec délicatesse et virtuosité, l'auteur de Soie et de Novecento : pianiste ne se contente pas de recréer un monde envoûtant, au bord de la chute, qui n'est pas sans rappeler celui que Tomasi di Lampedusa dépeint dans Le Guépard.
Il nous livre aussi, l'air de rien, une formidable réflexion sur le métier d'écrire.

Alessandro Baricco est un magicien. Il appartient aux auteurs qui arrivent à se réinventer dans chaque livre et en tant que lecteur on doit s’y habituer de découvrir quelqu’un d’autre dans tout nouveau roman de lui.

Par moment j’étais vraiment étonnée, oui même déconcertée. Rare de voir Alessandro Baricco aussi ‘charnel’. Je dirais donc que tous ceux qui ont aimé Soie ou d’autres de ses romans plus ‘poétiques’ ne vont probablement pas se plaire dans ce nouveau livre.

En ce qui concerne l’histoire et quelques détails du récit, je mettrais La jeune épouse à côté de Les châteaux de la colère. Assez loufoque et un monde tout à fait à part.

Une fois de plus, faut aimer pour suivre la trame.

Puisque je suis une inconditionnelle de cet auteur, presque inutile de faire un commentaire, on sait d’avance que j’ai aimé.

Donc, oui, mon verdict final : j’ai bien aimé, puisque j’adore quand Baricco bouge sa baguette magique et m’emmène loin… très loin…



Extrait (qui va aussi expliquer un peu la couverture de la version italienne)

Pourquoi tant de sexe ?
Que veux-tu dire ?
Le sexe. Dans le livre.
Il y en a presque toujours, du sexe, dans mes livres.
Oui, mais là, c’est une obsession.
Tu trouves ?
Tu le sais bien.
Obsession, ça me semble exagéré.
Possible. Mais à l’évidence, quelque chose t’attire dans le fait d’écrire sur le sexe.
C’est vrai.
Quoi donc ?
Que ce soit difficile.



La différence entre les deux couvertures ne pourrait pas être plus grande… mais les deux sont tout à fait cohérentes.
La couverture italienne met le poids plus sur cet aspect charnel, très présent, tandis que la couverture française reprend plus l’ambiance ‘baroque’ dans laquelle ce roman se baigne.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Alessandro Baricco [Italie]   Ven 8 Avr 2016 - 6:58

donc une prochaine lecture pour moi !!!!!!!!!!!!!!!!!!

merci Kena !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Alessandro Baricco [Italie]   Ven 8 Avr 2016 - 15:04

Bédoulène a écrit:
donc une prochaine lecture pour moi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
tout comme moi, une inconditionelle de lui, je pense que tu vas aimer Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alessandro Baricco [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alessandro Baricco [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: