Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Ivan Bounine [Russie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeMer 7 Jan 2009 - 17:37

bix229 a écrit:
Rien de plus sévère qu'un écrivain envers d'autres écrivains...
Exactement !
Ceci dit, certains bons écrivains sont de piètres critiques littéraires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Ivan Bounine - La vie d’Arséniev   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 8 Jan 2009 - 22:06

La vie d’Arséniev

A travers le personnage d'Arséniev, l'écrivain russe Ivan Bounine décrit sa propre jeunesse à la campagne, dans la région des steppes. D'emblée, La Vie d'Arséniev nous plonge dans l'univers intime d'un enfant solitaire élevé dans une nature dépouillée, qui s'étend à perte de vue... Accomplissant un intense travail de mémoire, Bounine bâtit le canevas précis d'une enfance, à une époque d'extrême déchéance de la noblesse russe. Les périples au cœur d'une Russie poétique, chaleureuse, interlope, la rencontre avec des personnages insolites, la vie sentimentale - marquée par la violence - d'un homme aussi despote que séduisant forment la trame de ce magnifique et puissant exercice de réminiscence et d'écriture. Avec, en toile de fond, un monde destiné à disparaître... (Présentation de l’éditeur)

Voilà déjà un pavé de 540 pages, c’est autre chose que les nouvelles présentées ci-dessus! Ayant lu ce livre il y a quelques années, les détails m’échappent aujourd’hui. Mais dans la première partie le sentiment qui émane des descriptions de la nature, de l’homme immergé dans l’infini dégage quelque chose de très vaste, très profond. Par là on comprend un peu mieux cet attachement, peut-être très russe, à la terre, à l’étendue infinie. Vers la fin du récit qui touche alors la fin de l’adolescence, Bounine décrit la recherche d’un emploi, d’un avenir plus citadin. Dans cette partie je me rappelais – peut-être à tort – certains éléments des écrits autobiographiques de Maxime Gorki.

Il me semble que ce livre très riche pourrait aider à faire comprendre la vie de certains Russes à la fin du XIXème siècle. Pour le russophile une bonne découverte !!!

Détails sur le produit
Poche: 541 pages
Editeur : LGF (12 mars 2008)
Collection : Le Livre de Poche Biblio
Langue : Français
ISBN-10: 2253083984
ISBN-13: 978-2253083986
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 18:16

Les allées sombres



39 nouvelles, courtes pour la plupart. Comme thème commun à toutes les nouvelles, les relations entre les hommes et les femmes, l’amour si on veut l’appeler ainsi, mais chez Bounine le cœur de l’affaire est plutôt le sexe. Il s’agit d’histoires cruelles, parfois brutales ou violentes, même si la violence ne se manifeste pas toujours de façon physique, quoique le viol soit plusieurs fois présent. Aucune de ces histoires n’est heureuse, cela se termine toujours mal, et il ne semble pratiquement jamais avoir de moments heureux, ou alors si courts et déjà marqués par la fin tragique qui guette. L’auteur semble penser qu’il y a une sorte d’incompatibilité, de différence quasi de nature entre les hommes et les femmes, et leurs unions sont donc forcement basés sur un malentendu, chaque partenaire recherchant autre chose, et ne comprenant pas vraiment ce que voudrait l’autre. Un dialogue de sourds, qui peut vite devenir un affrontement où le plus fort triomphe du plus faible (quasi toujours l’homme sur la femme), les différences sociales étant aussi un facteur aggravant, les Messieurs fortunés et les pauvres bonnes en étant l’exemple extrême.
Pour vous donner une idée de la noirceur de Bounine, je vais vous présenter certaine de ses nouvelles.

L’idiote : un jeune séminariste revient en vacances chez ses parents. Travaillé par la chair, il abuse de la cuisinière, une simple d’esprit dépourvue de famille. Elle a un enfant, le jeune homme devient un brillant théologien qui exige que ses parent chassent la cuisinière et son enfant qui lui font honte. Ils n’ont plus qu’à aller mendier leur pain dans les villages alentour.

Pelage de fer : le narrateur nous raconte son histoire ; marié très jeune par ses parents, sa très jeune épouse à son grand étonnement se refuse à lui pendant la nuit de noces, lui disant que ce mariage s’est fait contre sa volonté. Il la viole, se rend compte qu’elle n’était plus vierge, mais s’endort étant ivre. A son réveil il découvre que sa jeune femme s’est pendue.

Comme vous le voyez, c’est d’une très grande noirceur. Cela dit, l’écriture est magnifique, et Bounine maîtrise à la perfection l’art de la nouvelle, passant de belles descriptions très littéraires, à des phrases lapidaires, en particulier pour terminer d’une façon fulgurante les récits. C’est très impressionnant et prenant au possible.


Un petit extrait tiré de Pelage de fer :

Citation :
Non, je ne suis point moine, ma bure et ma calotte ne sont que les signes de l’humble pécheur, serviteur de Dieu, errant de par la terre et les eaux, en route depuis maintenant plus de six dizaines d’années. J’ai mon origine dans une contrée lointaine, au nord. Là-bas la Russie est obscure, immémoriale, elle n’est que lacs, forêts et marécages, rares sont les habitations. Il y vit une multitude de bêtes sauvages, des oiseaux sans nombre, on y voit le grand duc aux larges aigrettes, te fixer de son œil d’ambre, perché sur un sapin noir. Y vivent l’élan au long nez et le cerf magnifique qui se lamente et brame après sa compagne dans le bois qui résonne…Il neige tout au long des hivers sans fin, le loup y conduit sa migration et s’approche jusqu’en dessous des fenêtres. L’été, l’ours danse dans les forêts et se balance sur ses grosses pattes ; dans les fourrés impénétrables le sylvain siffle, il hèle le passant et joue sur sa flûte ; la nuit sur les lacs les ondines font comme une brume blanche et elles s’allongent, nues, sur le berge pour tenter de l’acte de chair et de la fornication insatiable ; il est plus d’un malheureux qui ne s’adonne désormais qu’à cette seule fornication, restant la nuit à leur côté, dormant le jour et se consumant dans les fièvres, sans plus de soucis de la tâche quotidienne...Il n’est rien sur la terre de plus puissant que la concupiscence, qu’il s’agisse de l’homme ou du reptile, du fauve ou de l’oiseau, mais elle est plus redoutable encore chez l’ours et le sylvain !

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 18:30

Fichtre... Le recueil Les allées sombres a l'air bien différent du Monsieur de San Francisco... et c'est tant mieux...
Sombre est bien le mot, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 19:18

eXPie a écrit:
Fichtre... Le recueil Les allées sombres a l'air bien différent du Monsieur de San Francisco... et c'est tant mieux...
Sombre est bien le mot, donc.

Très différent du Monsieur de San Francisco en effet, j'ai presque eu la sensation que ce n'était pas le même auteur. Je crois que cela met en valeur le rôle de la traduction.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 19:53

Très intéressant de lire les impressions d'Arabella... Merci!
Peut-être on ressent - même si je voyais aussi la grande noirceur - ces situations de toutes ces nouvelles un peu différemment..., mais la force d'écriture est bien là. Je ne peux pas juger "L'homme de San Francisco" etc., mais ce que j'ai lu de Bounine me plaît beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 20:23

C'est grâce à toi Tom Léo et à tes impressions de lecture que je suis revenue à Bounine, alors qu'après la lecture de Monsieur de San Fransisco, je l'avais rayé de mes listes. Donc un grand merci à toi, parce qu'il aurait été dommage de passer à côté de Les allées sombres. Je compte perséverer, peut être avec La vie d'Arséniev.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 20:25

Ces deux recueils de nouvelles sont peut-être aussi différents sur le plan des thèmes, non ? Je ne sais pas comment ont été regroupées les nouvelles... mais dans San Francisco, les histoires se déroulent souvent en dehors de la Russie. Peut-être que la différence vient aussi de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 20:48

J'avoue ne pas me souvenir vraiment de Monsieur de Saint Francisco, car lu il y a plusieurs années, et quand un livre ne me plaît pas, j'oublie très vite.
Sauf pour la nouvelle qui donne son titre au recueil, dans laquel le fameux Monsieur meurt à la fin de son voyage, juste avant le terme. Et ce genre de chute, où tout à la fin il y a le drame, l'irréaparable, c'est dans la même façon de mener ses récits que dans Les allées sombres, même si la thématique n'est pas complètement la même.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeDim 8 Fév 2009 - 21:31

Ce qui m'avait frappé, dans le recueil Le Monsieur de San Francisco, c'était justement le caractère cosmopolite : Capri pour la nouvelle titre ; on visite aussi Colombo, il y a des Malais, des Anglais, et puis l'Himalaya ; nous revoilà à Odessa, mais nous suivons l'histoire de Tchang, puis Madame Marot ; et voilà Naples, Tunis, Constantine ; et puis une histoire de pharaon.
Seule la moitié des nouvelles se déroulent en Russie.
La plupart ne m'ont pas vraiment marqué, pensé-je en feuilletant le recueil...
Je tâcherai de lire Les Allées sombres, pour mieux situer Bounine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév 2009 - 7:12

En ce qui concerne Les allées sombres, la très grande majorité des nouvelles se passe en Russie avant la révolution, et même celles qui se passent ailleurs concernent des Russes. Et elles sont à mon sens beaucoup plus marquantes que celle du Monsieur de San Francisco.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév 2009 - 18:53

Si vous avez envie de découvrir un autre recueil de nouvelles de Bounine, je vous conseille la lecture de L'ami inconnu (Mercure de France, 1998) préfacée par Andreï Makine qui a fait une thèse de doctorat sur l'oeuvre de cet auteur. Le livre comprend entre autres la nouvelle "La Nuit", dans une version traduite par Anne Flipo Masurel, nettement supérieure à celle de Boris Schloezer, qui date de 1929.

Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév 2009 - 19:09

Bienvenue chez les Parfumés Doriane,
si tu nous en disais un peu plus sur toi - ICI

Doriane a écrit:
Bonne lecture!
j'aime énormément Andreï Makine - je pense que je vais donc noter pour avoir avec son aide une approche pour Bounine, merci pour ton conseil Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév 2009 - 19:29

Oui, merci Doriane, et n'hésites pas à te présenter et à nous parler des auteurs que tu aimes aime

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
tom léo

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 56
Localisation : Bourgogne

Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitimeMar 10 Fév 2009 - 21:50

Doriane a écrit:
Si vous avez envie de découvrir un autre recueil de nouvelles de Bounine, je vous conseille la lecture de L'ami inconnu (Mercure de France, 1998) préfacée par Andreï Makine qui a fait une thèse de doctorat sur l'oeuvre de cet auteur.

C'est vrai que Makine a beaucoup d'estime pour Bounine! Il en a parlé l'autre jour dans le Figaro littéraire! Pour un fana de Bounine et Makine, cela serait une piste de voir si on peut se procurer facilement de son doctorat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ivan Bounine [Russie]   Ivan Bounine [Russie] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Bounine [Russie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» A.D.N & Généalogie
» Centre russe de Touchino - Russie, en 1935

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: