Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 La vie devant soi

Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La vie devant soi Empty
MessageSujet: La vie devant soi   La vie devant soi Icon_minitimeLun 12 Jan 2009 - 19:11

LA VIE DEVANT SOI

Mise en scène de Didier Long
Avec Myriam Boyer, Aymen Saïdi, Xavier Jaillard, Magid Bouali
Adaptation de Xavier Jaillard



Adaptation du roman d'Emile Ajar (Romain Gary), lauréat du Goncourt en 1975.
C’était une gageure d’adapter ce roman pour la scène mais l’adaptation est vraiment réussie.
C’était aussi un défi pour Myriam Boyer d’incarner au théâtre le personnage de Madame Rosa quand personne n’en a oublié l’interprétation éblouissante de Simone Signoret au cinéma. (réalisateur : Moshé Mizrahi en 1977).
Avec sa voix, sa gouaille et son physique, avec sa force et sa fragilité, avec l’extrême générosité de son jeu surtout, Myriam Boyer campe une Madame Rosa juste et tout simplement bouleversante.

"Il s’agit d’un texte d’une richesse insoupçonnée et tenter de faire exister l’impossible sur un plateau représente un travail lourd et difficile. Or, cette fois-ci, c’est le contraire : l’évidence est déjà là. L’évidence du texte, de mon personnage, de la situation… Tout est présent, concret, lumineux, dans ma chair, comme si finalement incarner Madame Rosa allait juste revenir, pour moi, à faire du théâtre, à jouer sur scène. Je crois qu’en puisant dans mes expériences, je trouverai aisément le chemin menant à cette femme que je connais bien, pour laquelle je ressens une grande tendresse, beaucoup d’amour."disait Myriam Boyer
Ce « chemin » elle l’a trouvé !
La vie devant soi 27_img10

Momo, un adolescent, raconte sa vie auprès de Madame Rosa. Il est arabe, fils d’une prostituée assassinée par son amant proxénète jaloux, le père de Momo. C’est cet homme qui a confié l’enfant tout petit à Madame Rosa, avant de disparaître.
Madame Rosa est juive, une ancienne prostituée elle aussi (elle l’était avant Auschwitz). Momo n’est pas le seul enfant de prostituées qu’elle a élevé. Mais à Momo elle s’est profondément attachée. Et l’amour est réciproque.
Lorsque la pièce commence Madame Rosa est vieille,mais surtout malade et fatiguée.Momo remonte, de façon poignante, le temps de cet amour.
On en voit se dérouler les épisodes importants et parfois l’image se fige et le temps est remonté plus vite par la voix off de Momo.

Le texte est parfois drôle…drôle seulement à sourire...car les peurs, terribles, la tristesse et la misère sont très présentes. Alors j’avoue que j’ai été gênée parfois par les rires peu subtils excessifs, déplacés, d’une partie du public. J’avais plutôt envie de pleurer devant tant de tendresse et de mélancolie.

"C'est pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur, Momo."

"Les cauchemars, c'est ce que les rêves deviennent toujours en vieillissant."


Le jeune Aymen Saïdi joue le rôle ingrat de l’enfant. Ingrat parce qu’il n’y a rien de plus dur que de composer sans ridicule au théâtre un personnage d’enfant quand on en a passé l’âge. Passées les premières minutes, on finit par oublier, convaincus par l’espièglerie, la tristesse et la tendresse infinie qu’il dégage.

Xavier Jaillard investit paternellement le rôle d’un bon docteur.

Par contre, Magif Bouali, interprète le père de Momo de façon inutilement dérangeante, excessive…Il surjoue sans nuances. On se serait bien passé de sa venue…

Extraits et commentaires:
ici
Si vous avez l’occasion de voir cette pièce, ne la ratez pas…
J’aime ce théâtre du sensible, de l’humain, de la simplicité, qui repose seulement , sans aucun artifice, sur le texte et le jeu des comédiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

La vie devant soi Empty
MessageSujet: Re: La vie devant soi   La vie devant soi Icon_minitimeLun 12 Jan 2009 - 21:07

C'est drôle comme on a des lacunes.Je n'ai jamais lu La vie devant soi et je n'ai même jamais vu le film avec Signoret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

La vie devant soi Empty
MessageSujet: Re: La vie devant soi   La vie devant soi Icon_minitimeLun 12 Jan 2009 - 21:13

Je ne pensais pas qu'on reprendrait ce titre, ni au cinéma ni au théâtre, après l'interprétation de Signoret dans madame Rosa, mais j'imagine que Myriam Boyer fait ça très bien. -Bellonzo, il est vrai que le film est rarement passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

La vie devant soi Empty
MessageSujet: Re: La vie devant soi   La vie devant soi Icon_minitimeLun 12 Jan 2009 - 21:40

Bellonzo a écrit:
C'est drôle comme on a des lacunes.Je n'ai jamais lu La vie devant soi et je n'ai même jamais vu le film avec Signoret.

Je connaissais les deux mais ce fut pour moi une très agréable révision... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La vie devant soi Empty
MessageSujet: Re: La vie devant soi   La vie devant soi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie devant soi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poubelles et voitures devant les boites aux lettres ?
» Freiner devant un radar ne suffira plus
» Perpignan
» Bon Jeudi
» Arrrgh !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: