Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 François Ozon

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

François Ozon Empty
MessageSujet: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeJeu 22 Mar 2007 - 11:58

François Ozon Ozon_p10

Citation :
François Ozon est né à Paris en 1967.
Diplomé en études
cinématographiques (maitrise de cinéma à Paris I), il entre en 1990 à la  FEMIS au département réalisation. Depuis, il a tourné de nombreux films  en super-8, vidéo, 16mm et 35mm. Beaucoup de ses courts métrages ont été sélectionnés dans des festivals internationaux. Action Vérité marque le début de sa collaboration avec la société Fidélité Productions. En 1996, Une robe d'été reçoit le prix "Léopard de Demain" au festival du film de Locarno. Quant à son premier long métrage Sitcom, il fût présenté en sélection officielle de la Semaine Internationale de la Critique, au festival de Cannes 1998.

©françois-ozon.com




Citation :
Filmographie/Index (Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)


1998 : Sitcom   Pages 1, 2
1999 : Les Amants criminels  Page 2
1999 : Gouttes d'eau sur pierres brûlantes
2000 : Sous le sable
2001 : Huit Femmes  Page 1, 9
2003 : Swimming Pool  Page 4
2004 : 5×2
2005 : Le Temps qui reste  Page 2
2006 : Angel  Page 1
2009 : Ricky  Page 2, 3
2010 : Le Refuge   Pages 3, 5, 6
2010 : Potiche  Pages 4, 5, 6
2012 : Dans la maison  Pages 6, 7, 8, 9
2013 : Jeune et jolie Pages 9, 10


Courts métrages
1988 : Photo de Famille
1988 : Les Doigts dans le Ventre
1990 : Mes Parents un Jour D'été
1991 : Une goutte de sang
1991 : Peau contre peau (les risques inutiles)
1991 : Le Trou madame
1991 : Deux plus un
1992 : Thomas reconstitué
1993 : Victor
1994 : Une rose entre nous
1994 : Action vérité
1995 : La Petite Mort
1996 : Une robe d'été
1997 : Scènes de lit
1997 : Regarde la mer
1998 : X2000
2006 : Un lever de rideau

Citation :
mise à jjour le 21/12/2013 à la page 10






François Ozon 402angel1jc6 Film français, belge, britannique (2006) – 2 H 14 – Sortie le 14 mars 2007
Avec Romola Garai ,Lucy Russell ,Sam Neill...
D'après le roman d'Elizabeth Taylor (...mais pas l'actrice !Wink )

Angel nous décrit l'ascension fulgurante et la chute non moins vertigineuse d'une jeune fille modeste à l'imagination fertile devenue auteure à succés et s'enfermant peu à peu dans ses rêves de grandeur .

Le titre donne déjà le ton : décalé , car l'héroïne de ce film aussi kitsch que le sont ses propres personnages de romans n'a rien d'une angélique . Bornée , égocentrique et prétentieuse elle parvient à capter l'attention d'un éditeur et se voit propulsée brutalement sur le devant de la scène.

"Amour ,gloire et beauté "revu et corrigé façon Ozon , avec ce soupçon d'ironie et ce franc parti pris pour les excés qui peut énerver ou séduire .
Personnellement ,j'ai bien accroché au parcours de cette jene fille de l'époque victorienne .Le sujet n'est pas nouveau mais toujours bien contemporain. Elle est le reflet poussé à l'extrème de cette partie de bovarysme qui peut sommeiller chez certains et les faire basculer, ici dans la folie.

Il y a ce qu'elle veut voir et la réalité. Ce qui gène son idéal de perfection et ce qu'elle veut y substituer . L'envers du décor , sordide et son aveuglement désepéré pour ce qu'elle croit être "beau". Le cinéaste a choisi l'emphase et le surplus pour nous servir son propos ...pourquoi pas !:)

Il y a des moments carréments drôles où il s'amuse à coups de clins d'oeil à nous faire décrocher de la fiction, toucher du doigt le décalage . Et c'est, ce qui nous permet de garder une vision critique , ce qui empêche d'y voir autre chose qu'une morale , une réflexion sur la vie et sur l'ambiguité des êtres...A voir!


Dernière édition par le Jeu 22 Mar 2007 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeJeu 22 Mar 2007 - 12:07

Je devrais voir ce film dans une quinzaine de jours...et j'attends ce moment-là avec impatience! Merci Aerial!:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeJeu 22 Mar 2007 - 12:23

(Mon message avait disparu :?: ...mystères et secrets de l'informatique!Laughing )

Je ne peux vraiment pas te conseiller Coline ! C'est vraiment une question personnelle : on adhère ...ou pas du tout !
Nous étions un petit groupe et les avis étaient très partagés.

Je crois qu'Ozon a bien fait de nous présenter une version baroque et "énorme " comme diraient les jeunes , car le sujet a déjà été plusieurs fois adapté au cinéma . Celle-ci a le mérite d'être totalement surprenante !alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeJeu 22 Mar 2007 - 12:32

aérial a écrit:
Je ne peux vraiment pas te conseiller Coline ! C'est vraiment une question personnelle : on adhère ...ou pas du tout !


Je sais...Ne t'inquiète pas...Ton commentaire ne fait que confirmer l'envie que j'avais de le voir après lecture d'autres critiques .
Et puis...un film de Ozon ne peut pas être totalement mauvais. Wink J'ai vu tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeMar 8 Avr 2008 - 20:31

J'ai vu Angel hier,avec beaucoup de plaisir!
C'est l'adaptation d'un roman d'Elizabeth Taylor qui s'inspirait elle-même d'une certaine Marie Corelli, auteur de romans à l'eau de rose.
C'est finalement à cheval entre la satire du mélodrame et le mélodrame lui même... Ce qui est très intéressant, c'est que cette Angel est un personnage finalement pas si simple que cela . Elle est prétentieuse, désagréable , mais quelquefois très touchante. Entière, au moins, et honnête.
Les images sont sublimes, les décors d'un kitsch à souhait!
Tu l'avais vu, finalement, Coline?
Un lien sur allociné
ici

François Ozon Angel10

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeMer 9 Avr 2008 - 0:10

Marie a écrit:
Tu l'avais vu, finalement, Coline?

Non...Je ne l'ai pas vu en salle...et je n'arrête pas de le rater sur Canal Satellite... Rolling Eyes
J'aimerais pourtant beaucoup le voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon Empty
MessageSujet: 8 femmes   François Ozon Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 8:53

j'ai re-re-regardé 8 femmes hier soir, toujours autant un délice pour moi. Faut que j'essaye de vous en parler un peu.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 10:29

aha , j'ai retrouvé une vieille chronique que j'ai écrite. Pratique

8 Femmes.
François Ozon 8_femm10

Adapté de la pièce de théâtre 8 femmes de Robert Thomas.

Une grande demeure familiale de vacances où se retrouvent toutes les femmes d'une famille pour Noël. Seulement un matin, le seul homme de la maison, est retrouvé assassiné dans sa chambre. A partir de ce moment-là, le film va devenir un étouffant huis clos, où chaque femme va soupçonner l'autre d'être la meurtrière.

Ce film est déjà un petit bijou parce qu'il parvient à regrouper la crème des actrices françaises : on y retrouve tous les styles et toutes les générations. C'est un peu comme si nous faisions un voyage à travers le cinéma français féminin.
Bien sûr on aura toujours quelques préférées, quelques moments inoubliables plus que d'autres, mais on ne peut nier la belle réussite d'Ozon d'avoir réuni toutes ces actrices.

Le film est à la fois sombre et très drôle, rappelant les jeux de société comme le Cluedo, les romans d'Agatha Christie ou les épisodes de Columbo.
La jeune fille (Ludivine Sagnier) va mener l'enquête, éplucher les emplois du temps de chacune. Et par ses questions on va découvrir que toutes avaient une raison d'assassiner le maître des lieux. On va voir sous la parfaite apparence bourgeoise et lisse, des femmes sanguinaires, un peu manthes religieuses sur les bords, égoïstes et profondément vénales.

Le comique du film vient essentiellement du jeu des comédiennes. Un poil caricatural (elles reprennent toutes un peu les détails qui sont redondants dans les personnages qu'elles jouent habituellement au cinéma ou des rôles qui ont marqué leur carrière, avec beaucoup de légereté, d'humour). On y retrouve un peu le ton décalé (sans la provocation, quoique) de son film Sitcom : un genre comico-socialo-caricatural qu'il maîtrise assez bien mais qu'il exploite peu...
Et puis évidemment il y a le côté comédie musicale - chacune ayant sa chanson à interpréter - qui marque une distance jouissivement comique.

Ce film est vraiment une perle, et même lorsqu'on en connaît la fin, on peut le revoir avec plaisir : Isabelle Huppert y est tout simplement grandiose, Fanny Ardant extrèmement sensuelle, Emmanuelle Béart diaboliquement ambigue... etc
Un régal pour les yeux. Tout ce qui fait qu'on adore 8 femmes peut évidemment mener aussi à ne pas l'apprécier : les jeux trop "surfaits", le lieu unique, le peu d'action, l'enquête un peu "molle", les chansons ringardes... En tout les cas, moi j'adore !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 11:51

Queenie a écrit:
Ce film est vraiment une perle, et même lorsqu'on en connaît la fin, on peut le revoir avec plaisir : Isabelle Huppert y est tout simplement grandiose, Fanny Ardant extrèmement sensuelle, Emmanuelle Béart diaboliquement ambigue... etc

J'ai dû le voir quatre fois...Pour les performances d'actrices... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeMer 4 Juin 2008 - 19:09

Je peux le revoir chaque année, c'est toujours jubilatoire. Avec les chansons des années 50 et le poème final d'Aragon chantée par D. Darieu...
("A quoi sert de vivre libre", "Pour ne pas vivre seul", "Pile ou face", "Toi jamais"...)
C'était le premier film d'Ozon que je découvrais, je n'ai pas eu l'occasion d'en voir d'autres. Je note donc Angel. -J'avais revisité pour l'occasion sur DVD la pièce de Thomas jouée au théâtre Marigny en 1972 (Sabbagh, Le Poulain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 9:09

Je viens de regarder Angel et j'ai vraiment beaucoup ce côté décalé et excessif dans la façon de filmer.

j'ai énormément ce film, non pas par l'histoire, déjà traitée très souvent au cinéma et ailleurs mais par la manière dont elle est tournée: en costumes, avec faux décors, musique très américaine; et les acteurs sont excellents. Mais Romola Garai, Angel donc, devra sans doute faire son trou car c'est un sosie de Marion Cotillard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeLun 15 Sep 2008 - 9:59

Sophie a écrit:
Je viens de regarder Angel et j'ai vraiment beaucoup ce côté décalé et excessif dans la façon de filmer.

j'ai énormément ce film, non pas par l'histoire, déjà traitée très souvent au cinéma et ailleurs mais par la manière dont elle est tournée: en costumes, avec faux décors, musique très américaine; et les acteurs sont excellents
Complètement d'accord avec toi Sophie!

J'ai vraiment aussi aimé la forme- plus que le fond- et ce côté décalé m'a foncièrement réjouie.

Si vous croisez le DVD, louez-le!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeLun 22 Sep 2008 - 21:12

SITCOM

Je crois que c'est son 1er film et ça déménage, il peut même déranger un bon nombre de spectateurs.

Le père est ingénieur, la mère partage son temps entre ses cours de gym et ses séances de psychothérapie, le fils est un étudiant en droit fort sérieux, la fille est artiste et la femme de ménage un peu fofolle. Bref, une famille ordinaire. Toute cette apparente harmonie va éclater avec l'arrivée d'un personnage inattendu : un rat.(Allociné)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeLun 22 Sep 2008 - 21:37

Citation :
de Queenie
Tout ce qui fait qu'on adore 8 femmes peut évidemment mener aussi à ne pas l'apprécier : les jeux trop "surfaits", le lieu unique, le peu d'action, l'enquête un peu "molle", les chansons ringardes... En tout les cas, moi j'adore
!

Tu as raison et moi je n'aime pas du tout justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitimeLun 22 Sep 2008 - 21:39

Sophie a écrit:
SITCOM

Je crois que c'est son 1er film et ça déménage, il peut même déranger un bon nombre de spectateurs.

Le père est ingénieur, la mère partage son temps entre ses cours de gym et ses séances de psychothérapie, le fils est un étudiant en droit fort sérieux, la fille est artiste et la femme de ménage un peu fofolle. Bref, une famille ordinaire. Toute cette apparente harmonie va éclater avec l'arrivée d'un personnage inattendu : un rat.(Allociné)

c'est une tuerie ce film ! ça me donne envie de le re-regarder, mais j'ai prêté mon dvd.. snif

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




François Ozon Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
François Ozon
Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Françoise David appuie les revendications
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François
» Comment les français sont-il perçus à l’étranger ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: