Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jorge Luis Borges [Argentine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Antigone
Posteur en quête
avatar

Messages : 72
Inscription le : 19/01/2009
Age : 44
Localisation : Drôme

MessageSujet: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 15:30



Borges est un auteur argentin né à Buenos Aires en 1899 et décédé à Genève en 1986.
Surtout célèbre pour ses nouvelles ( publiées notament dans les recueils Fictions et l'Aleph ), il est aussi poète et critique littéraire.

" Son travail est profondément érudit, et à l'occasion délibérément trompeur (Tlön uqbar orbis tertius). Il traite souvent de la nature de l'infini (La bibliothèque de Babel, Le livre de sable...), de miroirs, de labyrinthes et de dérive (le jardin aux sentiers qui bifurquent), de la réalité, de l'identité ou encore de l'ubiquité des choses (La loterie de Babylone). "
(dixit Monsieur Wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neom.over-blog.com/
Antigone
Posteur en quête
avatar

Messages : 72
Inscription le : 19/01/2009
Age : 44
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 15:33

Borgès, les labyrinthes, des mondes fantastiques, des personnages doubles tel Janus, des « jardins aux sentiers qui bifurquent », des univers oniriques, des langues inconnues, des mystères, des paradoxes, des rêveurs qui sont eux-mêmes les rêves d’autres rêveurs, bref, des mondes fascinants.


Je parlerai ici plus particulièrement d’une de ses fictions intitulée

« la bibliothèque de Babel ».

Cette bibliothèque extraordinaire est une bibliothèque infinie, qui contient tous les livres que l’on peut écrire en combinant les lettres de l’alphabet. Cela signifie une infinité de livres n’ayant aucun sens apparent (mais peut-être en a-t-il un si on sait le décoder, si l’on trouve l’idiome dans lequel il est écrit, par exemple « un dialecte lituanien du guarani, avec des inflexions d’arabe classique ») mais aussi tous les livres qui ont été écrits ou tous les livres qui vont être écrits.


« Tout : l’histoire minutieuse de l’avenir, les autobiographies des archanges,(…), l’évangile gnostique de Basilide, le commentaire de cet Evangile, le commentaire du commentaire de cet Evangile, le récit véridique de ta mort,la traduction de chaque livre en toutes les langues, (…) »

Cela a donc suscité un espoir immense, mais dans un second temps un désespoir tout aussi immense devant la tâche à accomplir pour trouver quelques phrases compréhensibles.

Cette mise en abyme m’avait émerveillée lorsque j’avais lue cette nouvelle, d’autant que j’ai toujours eu un grand amour pour les bibliothèques. Alors là, LA bibliothèque, c’était magique. En lisant ce texte, j’ai en tête les magnifiques bibliothèques peintes par l’artiste Maria Vieira da Silva que j’aime tant et qui me paraissent en totale adéquation avec cette histoire. Petite, je rêvais que je nageais dans une mer de livres, que je n’avais qu’à tendre la main pour trouver un nouvel ouvrage, et c’était le bonheur.




A contrario, je pense aussi au célèbre « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury, filmé par Truffaut, et qui décrit un monde où les livres sont brûlés, où des résistants apprennent par cœur un livre pour pouvoir le transmettre par oral aux autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neom.over-blog.com/
Antigone
Posteur en quête
avatar

Messages : 72
Inscription le : 19/01/2009
Age : 44
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 15:38

Zut, j'ai fait une faute de frappe dans le titre, c'est Luis et non Luie ! honte Comment je peux corriger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neom.over-blog.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 15:59

Antigone a écrit:
Zut, j'ai fait une faute de frappe dans le titre, c'est Luis et non Luie ! honte Comment je peux corriger ?
Pas de problème, je corrige!
Mais sinon tu peux aussi corriger toi-même en retournant sur le 1er post , en cliquant sur 'editer' puis en allant dans la case du haut: 'sujet' Wink

Merci pour ce beau fil Antigone. On tâche de parler de tous les auteurs incontournables, mais ils sont si nombreux en même temps ...

Il faut toujours un premier... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antigone
Posteur en quête
avatar

Messages : 72
Inscription le : 19/01/2009
Age : 44
Localisation : Drôme

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 16:10

Merci Aeriale bisous

Rassure-toi, je me suis scandalisée pour la forme !!! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neom.over-blog.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 16:48

Antigone a écrit:
Rassure-toi, je me suis scandalisée pour la forme !!! geek
Very Happy

enthousiaste félicitations et merci pour ce fil.. on sait dès à présent à qui passer la commande pour avoir de nouveaux fils Razz


À part ce message on ne va probablement plus me voir sur ce fil - j'aime bien la personne Borges, j'approuve ce qu'il représente pour le monde littéraire - mais je ne me trouve pas dans ses livres Wink

Mais puisqu’on t’a demandé lors de ta présentation la création d'un tel fil, je suis sûre qu’il y aura d’autres Parfumés qui sauront apprécier..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordicus
Troll de Pastèque
avatar

Messages : 3254
Inscription le : 21/01/2008
Localisation : Minsk-les-Barriquettes

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 17:49


Ca me fera peut-être une bonne excuse pour commencer "L'Aleph" qui traîne depuis quelques années dans ma biblio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 19:17

Antigone a écrit:
Merci Aeriale bisous

Rassure-toi, je me suis scandalisée pour la forme !!! geek
De rien Antigone (et je me doutais bien que c'était pour la forme Very Happy )
J'aime bien m'occuper de mes nouveaux poussins. Je dirais même que je m'en fais un devoir tousensemble


J'ai promis un jour à mon cousin de me pencher sur Borgès, ce fil sera une occasion!
Pour la petite histoire celui-ci -mon cousin donc- qui est journaliste et argentin, a eu le provilège de le connaître et de discuter avec lui. Un grand moment m'a t'il toujours dit.

J'ai eu honte ce jour là de lui avouer que je ne l'avais jamis lu honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Sam 24 Jan 2009 - 21:54

Ce que j'aime bien, avec Borges, c'est que j'ai toujours l'impression d'être plus intelligent après l'avoir lu.
Borges ouvre des horizons, même s'ils sont souvent intérieurs.

Je crois que j'ai une préférence pour Fictions, plus que pour l'Aleph.
Une histoire comme Le Miracle secret, c'est tout simple, mais très beau.
C'est un nouvelle un peu à part, peut-être, par sa simplicité (simplicité que l'on retrouve plus souvent dans ses histoires ancrées dans l'Amérique du Sud) : elle est moins "référentielle" que nombre de ses textes. Mais il y a tant d'autres textes "mythiques" dans le recueil Fictions : la conspiration fascinante de Tlön Uqbar Orbis Tertius, le vertige final (mais attendu) des Ruines Circulaires, Le Jardin aux Sentiers qui bifurquent... et bien sûr la Bibliothèque de Babel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Mar 16 Juin 2009 - 15:14

Quelqu'un a-t-il lu Histoire universelle de l'infamie? Le vieil écrivain du film "La Fenêtre" offre à son ami médecin avant de mourir, comme si c'était une relique, un exemplaire original dédicacé par Borges lui-même . Et je me demandais quel sens cela pouvait avoir dans le contexte du film ... Pour la référence à "L'invention de Morel" d' Adolfo Bioy Casarès (lui-même admiré par Borges) c'était plus évident.




J'y réponds moi-même (Kenavo va encore se moquer de moi laugh ). J'ai trouvé ce texte sur le net qui m'éclaire déjà pas mal et qui pourra peut-être en intéresser certains...

Citation :
Dans son Autobiographie, Borges dit avoir commencé sa carrière de conteur par une série d’exercices de prose narrative. Il s’agissait d’une série d’histoires publiées en 1935 sous le titre d’Histoire universelle de l’infamie. Ces histoires étaient en réalité des biographies et Borges leur reconnaissait la particularité d’avoir été inspirées par les textes d’autres auteurs.

À partir de ces hypotextes désignés clairement comme sources à la fin du recueil Histoire universelle de l’infamie, Borges récréa les personnages et transforma leurs histoires.Dans le Prologue à l’édition de 1954, il désigne ces textes comme « le jeu irresponsable d’un timide qui n’a pas eu le courage d’écrire des contes et qui s’est diverti à falsifier ou à altérer(parfois sans excuse esthétique) les histoires des autres ».

Mais outre cette recréation ludique des histoires et de personnages d’autres auteurs,Borges s’est permis un jeu d’illusion supplémentaire qui consistait à brouiller les pistes des attributions en mélangeant les attributions vraies à d’autres fausses. C’est-à-dire que quelquefois l’attribution d’une histoire ou d’un personnage à une source déterminée était une pure invention.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Mar 16 Juin 2009 - 17:17

Je respire !

Je craignais que Borges n' ait que des détracteurs ou des gens qui le détestaient sans l' avoir lu !

Il est vrai que ses premiers recueuils pechaient peut etre par excès d' érudition. Mais il y a toujours eu chez lui un coté ludique et malin pour mettre le lecteur de son coté.
Et puis il y avait cette image du vieil homme à moitié aveugle dans la
grande bilbiothèque de Buenos Aires.
Et enfin les moqueries à son égard de Witold Gombtowicz qui l' a égratigné dans son Journal.
Le livre de lui que je préfère est l' Auteur et autres textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Mar 16 Juin 2009 - 17:22

Comme beaucoup je n'ai lu que Fictions. Un continent à découvrir ...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Mar 16 Juin 2009 - 18:43

bix229 a écrit:
il y avait cette image du vieil homme à moitié aveugle dans la
grande bilbiothèque de Buenos Aires.

Dans Chez Borges, Alberto Manguel raconte cette période où, étudiant à Buenos Aires, il faisait la lecture au vieil écrivain.

Je le cite:

" Pour un homme qui appelait l'univers une bibliothèque et qui reconnaissait avoir imaginé le paradis "bajo la forma de une biblioteca", les dimensions de sa propre bibliothèque paraissaient décevantes.
Les visiteurs s'attendaient à un espace encombré de livres, à des étagères surchargées, à des piles d'imprimés bloquant les portes et dépassant de la moindre crevasse, une jungle d'encre et de papier. Ils découvraient au contraire un appartement où les livres n'occupaient que quelques recoins discrets.
Les quelques bibliothèques contenaient néanmoins l'essentiel des lectures de Borges, à commencer par celles qui étaient consacrées aux encyclopédies et dictionnaires qui faisaient sa fierté."


Un peu plus loin, Alberto Manguel cite néanmoins tout ce que contenaient de richesses littéraires ces "recoins discrets"...
Le rangement des livres chez Borges n'était pas ostentatoire.

" Je ne sais pas pourquoi je crois qu'un livre nous apporte la possibilité du bonheur. Mais je suis profondément reconnaissant pour ce miracle."
Jose Luis Borges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Dim 3 Mar 2013 - 18:45

eXPie a écrit:
Ce que j'aime bien, avec Borges, c'est que j'ai toujours l'impression d'être plus intelligent après l'avoir lu.
Borges ouvre des horizons, même s'ils sont souvent intérieurs.
Je ne peux pas mieux dire !
Fictions : le livre que j'ai relu le plus souvent (au moins 25 fois ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Harelde
Zen littéraire
avatar

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 42
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   Mar 25 Juin 2013 - 10:05

L’Aleph
 
Une quinzaine de nouvelles dans ce recueil comptant un peu plus de deux-cents pages. Certaines sont donc très courtes. Impossible à résumer, elles couvrent un large répertoire, passant de l’Argentine à l’Allemagne, de l’Egypte à l’Uruguay, de l’Antiquité à la seconde Guerre Mondiale et de la mythologie à l’Histoire. 
Certaines nouvelles sont fort intéressantes (« L’immortel », « La Demeure d'Astérion ») alors que d’autres m’ont paru totalement incompréhensibles (« Les théologiens », « La quête d’Averroès », « Le Zahir »). Un texte métaphysique, labyrinthique aux considérations phylosophico-théologiques qui me sont la plupart du temps passées loin au-dessus de la tête. Un texte dans lequel je suis rarement entré, me demandant fréquemment de quoi l’auteur parlait. 
Mais une belle écriture, poétique et agréable à lire. Dommage de n’avoir pu la percer que si occasionnellement.

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jorge Luis Borges [Argentine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jorge Luis Borges [Argentine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: