Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 François Ozon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeVen 26 Oct 2012 - 13:31

C'est mon ressenti, Ozon met en place une situation forte, susceptible de différentes interprétations, le spectateur peut donner celle qu'il veut, mais personnellement je n'ai à aucun moment senti que le réalisateur avait lui-même une vision à lui, qui à un moment interpelle. D'où d'ailleurs la possibilité d'y voir des choses presque contradictoires (comme qui manipule qui), elles sont au final toutes vraisemblables.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeVen 26 Oct 2012 - 22:14

Esperluette a écrit:

Mais à ce petit jeu, je t'ai peut-être obervée ange Colimasson sans que tu le saches et sans que je le sache!! Shocked Razz

Qui sait ? Shocked Je vais surveiller mon comportement dès à présent...

Queenie a écrit:

Quel manipulateur cet Ozon ! Tous les clins d’œils déjà, pour nous sortir de la fiction (Luchini qui se fait assommer par sa femme avec le livre Voyage au bout de la nuit de Céline en est une démonstration marquante)

J'ai beaucoup aimé cet aspect moi aussi. Pour nous qui aimons la lecture, nous sommes servis avec ce film... Le lecteur n'est pas forcément présenté à son avantage, mais c'est drôle et ça fait prendre un peu de recul.

Esperluette a écrit:

Questions sans prétention (pour enrichir le débat) :

"Quelles seraient vos suggestions pour que ce film fonctionne mieux à votre avis?"
"Comment donner à Claude un peu de consistance ou au contraire lui donner l'aspect d'un fantasme? Comment traduire cet apect à l'écran sans tomber dans la mièvrerie ou le ridicule?"

Pas faciles tes questions en effet !
Moi aussi j'ai trouvé que le rythme était un peu répétitif... mais je ne sais pas comment il aurait pu fonctionner autrement...
A réfléchir, tiens.

Arabella a écrit:
mais personnellement je n'ai à aucun moment senti que le réalisateur avait lui-même une vision à lui, qui à un moment interpelle.

Si, quand même, il existe une vision sur le rapport écrivain/lecteur... non ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 10:34

Arabella a écrit:
C'est mon ressenti, Ozon met en place une situation forte, susceptible de différentes interprétations, le spectateur peut donner celle qu'il veut, mais personnellement je n'ai à aucun moment senti que le réalisateur avait lui-même une vision à lui, qui à un moment interpelle. D'où d'ailleurs la possibilité d'y voir des choses presque contradictoires (comme qui manipule qui), elles sont au final toutes vraisemblables.

Merci de ta réponse Arabella. flower

@ Colimasson

Citation :
Esperluette a écrit:

Mais à ce petit jeu, je t'ai peut-être obervée Colimasson sans que tu le saches et sans que je le sache!!


Qui sait ? Je vais surveiller mon comportement dès à présent...
Et moi le mien alors... Wink



Citation :
Esperluette a écrit:

Questions sans prétention (pour enrichir le débat) :

"Quelles seraient vos suggestions pour que ce film fonctionne mieux à votre avis?"
"Comment donner à Claude un peu de consistance ou au contraire lui donner l'aspect d'un fantasme? Comment traduire cet apect à l'écran sans tomber dans la mièvrerie ou le ridicule?"


Pas faciles tes questions en effet !
Moi aussi j'ai trouvé que le rythme était un peu répétitif... mais je ne sais pas comment il aurait pu fonctionner autrement...
A réfléchir, tiens.
Merci Colimasson Wink
Oui, je voulais pousser la réflexion pour que nous nous mettions, un court instant, dans la peau d'un réalisteur ou d'un écrivain, bref d'un artiste avec un projet sur la manipulation. Ozon a abordé un thème qui nous a touché visiblement et je trouvais intéressant d'échanger des pistes. Ce n'est pas du tout évident, je te l'accorde. Mais cela peut déboucher sur des propositions intéressantes.. A méditer, alors.

Citation :
Si, quand même, il existe une vision sur le rapport écrivain/lecteur... non ?

Cette vision existe oui, mais elle est peut-être pervertie par le fait qu'il s'agit d'un écrivain adolescent avec une maturité en décalage par rapport à son âge. Ou comme le suggérait Queenie s'agit-il de Germain jeune?

Finalement, Ozon suggère des pistes ... et c'est en cela que le film peut déranger ou contraire déboucher sur une réflexion... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 12:04

Encore davantage qu'Arabella, j'ai la sensation que ces personnages sont des pantins manipulés par Ozon. Dans ces conditions, je trouve votre réflexion intéressante mais ne parvient pas à la partager car la narration est entièrement désincarnée.
C'est un reproche que je fais à Ozon depuis ses débuts et qui m'empêche d'apprécier ses films, y compris ceux en apparence plus légers (Potiche). Pour revenir sur le dispositif mis en place pour Dans la maison, l'aboutissement m'apparait perceptible dès que Germain se saisit de la première copie de Claude. Je n'ai jamais ressenti d'incertitude ou de suspense autour de la nature des relations évoquées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 13:06

L'argument que le réalisateur (ou l'auteur) d'ailleurs suggère des pistes et que c'est au spectateur ( ou lecteur) d'avoir sa propre réflexion je l'ai déjà entendu, mais il ne me convainc pas. Ce qui m'intéresse c'est un dialogue entre un créateur, qui donne une vision des choses, suffisamment riche et complexe, pour avoir des interprétations, des différents niveau de lecture certes, ce qui amène une réflexion, mais il faut que lui aussi ait sa propre vision forte des thèmes qu'il aborde, qu'on ait pas la sensation que toutes les interprétations sont possibles, parce que finalement l'auteur n'en a aucune. Dans ce cas je m'ennuie très vite.

Et ce qui m'a un peu agacé aussi dans ce film, c'est quand même quelques gros clichés, par exemple sur l'art contemporain, ou sur l'école ("les apprenants"), par forcément que ce que dit Ozon soit faux, mais tellement entendu ailleurs, que vraiment trop facile.

Du coup une sacré sensation de vacuité à la fin du film. Et ce qui me gêne dans ce cas, c'est que le film avait l'ambition d'aborder des sujets passionnants et profonds.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 19:13

Même si j'ai aimé ce film, je rejoins Arabella sur la différence à faire entre laisser le spectateur faire son propre scénario parce qu'on n'a pas réussi à lui donner assez de force, et donner à voir un film avec différents niveaux de lecture, mais tous aussi intenses et assumés les uns que les autres.

J'ai pris Dans la maison pour un pur divertissement, c'est pourquoi je ne suis pas déçue par la "vacuité" et ne suis pas frustrée face à un sujet fort mais mal mené. Ozon, savoir traiter un sujet fort ? Il n'y arrive pas, et j'ai vraiment la sensation que pour Dans la maison, ce n'était vraiment pas son but. Si c'est le cas, alors en effet il a tout foiré.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeSam 27 Oct 2012 - 19:45

Je pense que tu as raison, je ne crois pas qu'Ozon avait comme ambition de traiter vraiment le sujet de la création, de l'imbrication dans la vie, de l'imaginaire qui peut dépasser le réel...Il avait sans doute juste l'intention de lancer des pistes et de laisser le spectateur se débrouiller avec, en essayant de faire brillant et divertissant. Et il a sans doute atteint son but.
Mais on peut être un peu frustré parce que les thèmes qu'il abordent peuvent quand même donner lieu à autre chose, et je crois aussi qu'en discutant d'un film qui a des objectifs un peu limités, on finit par trouver tout ce qui est décevant dedans, alors que c'est moins perceptible à la vision. Je crois qu'il y a des films qu'il ne faut pas trop analyser, on y prend plaisir de suite, ou pas. Et c'est un peu le seul but qu'ils recherchent, une réaction dans l'instant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeDim 28 Oct 2012 - 9:23

Je vous rejoins sur votre ressenti : le plaisir immédiat d'une comédie agréable avec un thème dominant intéressant. Après en analysant et décortiquant, on perd un peu de la magie originelle. Mais tant pis après tout, les émotions contradictoires sont faites pour être partagées.
J'apprécie toujours ces échanges où chacun donne son ressenti, où l'on se pose des questions. Chacun apporte sa touche personnelle, ses émotions, ses réflexions. C'est toujours très enrichissant et motivant de vous lire.
Merci à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeDim 28 Oct 2012 - 10:38

Et bien merci à toi Esperluette. En espérant pouvoir échanger encore longtemps.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esperluette
Sage de la littérature
Esperluette

Messages : 1660
Inscription le : 09/04/2012

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeDim 28 Oct 2012 - 17:58

Arabella a écrit:
Et bien merci à toi Esperluette. En espérant pouvoir échanger encore longtemps.

Toujours avec plaisir, Arabella. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: musique de film DANS LA MAISON.    ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 16:15

Pour moi, l' énigme est la suivante:
Pourquoi la musique du film (compositeur: Philippe Rombi) est-elle aussi semblable que celle de "La piel que habito" d' Almodovar, composée par Alberto Iglesias?
Troublant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Oct 2012 - 16:19

swallow a écrit:
Pour moi, l' énigme est la suivante:
Pourquoi la musique du film (compositeur: Philippe Rombi) est-elle aussi semblable que celle de "La piel que habito" d' Almodovar, composée par Alberto Iglesias?
Troublant...
Peut-être qu' Ozon lui a demandé de s'en inspirer? Elle m'a quand même semblé nettement moins prenante et intéressante (marquante) que celle d'Iglesias qui est plus obsédante.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 11:02

Oui, MarKo, et comme c´est un auteur espagnol qui a inspiré l´histoire de " Dans la maison" : Juan Mayorga " el chico de la última fila", je me demande aussi- le thème du film étant la manipulation,- si la manoeuvre n´était pas volontaire de la part de Philippe Rombi, sa musique triturant l´oreille du spectateur avec des accords, répétitions et leitmotiv transformés, mais déjà entendus ailleurs ( La piel que habito) et réalisant aussi cette manipulation du spectateur depuis l´enchevêtrement des 2 bandes sonores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 12:32

Les musiciens manquent d'inspiration ? Un moyen de faire un pont entre deux films en espérant attirer des spectateurs ?
Dans Taken 2, deux morceaux de Drive ont été repris.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 22:26

Ah, la musique... Un des points faibles de ce film... Elle m'a souvent agacée.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




ozon - François Ozon - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   ozon - François Ozon - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
François Ozon
Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François
» BON ANNIVERSAIRE FRANÇOISE dite ZAWIYA
» Le Havre - Rue Catinat > François Mazeline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: